Avant que Nintendo ne sorte une GameBoy Classics

Avant que Nintendo ne sorte une GameBoy Classics

Alors que la Mini Super NES Classics est venue envahir les magasins cet automne et que les Mini NES Classics de Nintendo s’arrachent encore à prix d’or sur 2emain… J’avais choisi de faire découvrir aux enfants ma collection de Game Boy un peu avant les vacances d’été, alors que nous étions en pleine GameBoyMania avec mes amis Thibault et Jeff.

1990, l'arrivée de la GameBoy en Belgique
1990, l’arrivée de la GameBoy en Belgique

C’est à la fin de l’année 1990 que débarque dans notre supermarché GB ce qui allait devenir un véritable phénomène de société ! Alors que la Master System, la NES et la nouvelle Megadrive sont rangées au rayon Maxitec aux cotés des micro-ordinateurs, la GameBoy est-elle rangée dans le rayon jouet du magasin dans un grand stand lumineux… Dans ce bloc gris rappellant le design des manettes de la console NES de Nintendo, on peut y découvrir le jeu Tetris qui demande de faire pivoter des formes géométriques pour compléter des lignes. Les fêtes de fin d’année aidant, la première réussite de console de jeux portable trouvera sa place dans bons nombres de foyers, comme chez mes amis Alain et Vivien. L’occasion de découvrir plus en profondeur les premiers titres qui feront un carton dans nos contrées : Super Mario Land, Ducktales ou encore Double Dragon. Avec son écran monochrome, la Game Boy n’a au fond pas à pâlir face aux alternatives du moment. Si les plus fortunés disposent de consoles en 16 couleurs, de mon coté, je joue toujours sur mon Commodore 64 avec un écran monochrome et les premiers jeux PCs que nous commençons à découvrir sont encore souvent limités aux 4 couleurs criardes du mode CGA. La fluidité et la lisibilité réussie des premiers jeux de la Game Boy font que ces derniers sont tout aussi réussis que les versions NES le tout déjà de jolies musiques en bliip bliip.

Legend of Zelda - Link's Awakening et ma première Game Boy
Legend of Zelda – Link’s Awakening et ma première Game Boy

Après avoir longtemps joué sur les Game Boys de mes amis, j’ai fini par désobéir à l’interdiction d’avoir des consoles à la maison lorsque arriva Legend of Zelda : Link’s Awakening en décembre 1993. Avec Zelda, l’aventure ne se limitait plus à tenter d’atteindre le 2° boss de Super Mario Land ou réussir à finir un des niveaux de Ducktales. Cela allait plus loin que les graphismes fantastiques de Kirby… Je pouvais avoir dans ma poche, disons plutôt entre les mains, une histoire aussi riche que les Monkey Island et autres Legend of Kyrandia que je découvrais depuis quelques années sur les PCs de mes amis, un jeu où je pouvais parcourir le monde, sans but… ou plutôt à la recherche de ce pourquoi j’étais là… Partir à la recherche de mes armes, de clés, de nouveaux endroit à explorer… Tout cela avec des graphismes extraordinaires et de magnifiques musiques.

Bien sûr, cette “nouvelle” aventure de Link n’a pas tout inventé, mais le joueur que je suis n’avais jamais eu l’occasion de connaitre les nombreux jeux d’aventures des années 80 ou même le premier Legend of Zelda sur la console NES.

The Legend of Zelda - Link's Awakening - GameBoy - Nintendo - 1993
The Legend of Zelda – Link’s Awakening – GameBoy – Nintendo – 1993

J’aurais bien choses à vous raconter encore à propos de mes années Game Boy, mais j’avais déjà eu l’occasion de le faire il y a de longues années…. C’est d’ailleurs tout naturellement autour de la Game Boy qu’à commencé mon intérêt pour le Retrogaming. Si j’ai dû me séparer de ma “dernière” Game Boy en 1998 après avoir enfin terminé le premier Super Mario Land, j’achèterais ma première Game Boy rétro en 2003 pour partir en vacances. Néanmoins ce n’est que depuis une petite dizaine d’année que j’ai commencé à partir en quête d’autres trésors afin d’agrandir ma collection de jeux et de consoles. A cette époque, on trouvait d’ailleurs encore tout cela pour 3x rien, seule le plaisir du vieux pixels et de l’objet rappelant de nombreux souvenirs nous faisait vibrer.

Et tout ces souvenirs justement j’aime à essayer de les partager avec les enfants. Quel choc évidemment entre les jeux tactiles sur iPad et les petits pixels franchement pas très lisible de la première Game Boy. On se souvient à peine de la recherche stratégique du meilleur endroit dans la maison pour y voir claire ! Si le problème n’est pas trop marqué sur les titres les plus appréciés de l’époque, l’invasion de nouveaux héros, d’Aladdin à Titus the Fox en passant les Tortues Ninja et Taz n’auront pas tous droit à autant de réussite. Assez vite, la volonté des faire de grands sorites et des décors très travaillés rendent l’action difficile à décrypter. S’en suivra alors, l’arrivée de personnage entouré d’un assez peu esthétique hallo blanc…

J’ai donc laissé choisir les enfants dans la boite à trésor… Si Mario n’a pas vraiment eu autant de succès qu’à notre époque, ce sont surtout Kirby beaucoup plus accessible, les jeux de courses tel que Chase HQ ou Nigel Mansell et bien sur Paperboy qui auront plus le plus… Parmi les déceptions, ce sont tous les Disney qui seront restés sur la touche ! Aladdin, Pocahontas, Le Roi Lion ou encore le Livre de la Jungle étaient bien sur les premiers choix, mais si vous en avez de bons souvenirs… On y voit rien !

EnregistrerEnregistrer

Vous aimerez aussi...

  • Jeux Gameboy à ne pas louper !28 août 2009 Jeux Gameboy à ne pas louper ! (3)
    Tiens cet aprèm, je passais un coup au Cash Converter de Seraing, dans l'idée de revendre quelques jeux PCs de l'année passée... Comme d'habitude je repars avec, prix de reprise […]
  • A toutes les Gameboys auxquelles j’ai jouées avant… (1/3)17 août 2009 A toutes les Gameboys auxquelles j’ai jouées avant… (1/3) (2)
    Padam padam... oauip, un tube d'époque hein ! En lisant une petite astuce de Torx sur son Blog sur comment laver son Gameboy au lave-vaisselle, je me suis rappelé que j'avais envie […]
  • Séance rétrogaming.13 août 2016 Séance rétrogaming. (0)
    Ah, quel été n’est-ce pas ? De quoi épuiser les stocks de jeux à terminer toutes consoles confondues tant la météo est exécrable !Moi, je me suis dit que c’était une bonne occasion […]

Une réaction au sujet de « Avant que Nintendo ne sorte une GameBoy Classics »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.