Archives de
Tag: PlayStation

Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants…

Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants…

… ou pas !

Ah pour sur, avec la série Final Fantasy, quand tu termines le jeu, il n’y a jamais d’heureux dénouement, et ce n’est pas ce dernier volet Final Fantasy XVI qui dérogera à la règle.

Les flashback sont nombreux dans Final Fantasy XVI et construisent petit à petit la narration.
Les flashback sont nombreux dans Final Fantasy XVI et construisent petit à petit la narration.

Si le jeu nous a ponctué tout au long de l’aventure de nombreux retour en arrière dans le passé des personnages Clive, Jill ou même notre compagnon canidé Talgor, je dois bien admettre que je m’attendais à minima à quelques choses de plus ambitieux, qui nous fassent voyager de contrées en contrées… voir peut-être d’un retour du héros, Clive, malgré la mort de son jeune frère… mais que nenni, ce Final Fantasy restera dans le même courant que les précédents… avec des sentiments qui semblent difficile à faire sortir entre nos protagonistes principaux, là où l’honneur, la foie et le devoir semblent tellement prendre le dessus. Des valeurs évidemment plus fortes chez nos amis japonais qu’ici en Europe…

La séquence de fin en soit n’est pas entièrement loupée, elle cache même un clin d’oeil plutôt réussi sur le monde en devenir de Valisthéa. En réalité, les éléments que j’aurais aimé voir rassemblé pour clôturer mon aventure sont distillés aux travers des quêtes annexes.

Lire la suite Lire la suite

Mes recherches de Retro Geek.

Mes recherches de Retro Geek.

Oui, c’est vrai… ce qui fait toujours un peu rêver, finalement, ce sont tous ces objets rétros que j’aime à chiner en brocante ou sur Vinted. Certains sont parfois un peu trop cher pour craquer et je il m’arrive de les imaginer parfois sous le sapin… Vous savez, comme lorsque vous regarder le solde de votre compte en banque pour voir, si par hasard il n’y aurait pas 1.000€ de plus… Pourtant, c’est probablement le truc le plus difficile à trouver, voir simplement à comprendre toutes les subtilités à celui qui viendrait se perdre sur cet autre Pinterest que je conserve…

Mario Party 5 sur Game Cube, merci fiston !
Mario Party 5 sur Game Cube, merci fiston !

L’année dernière mon fiston m’a fait la surprise de m’offrir pour mon anniversaire Mario Party 5 sur Nintendo Game Cube. Et cela m’a vraiment fait plaisir. Cet hiver-là je gardais un œil sur une série de jeux de mes années Game Cube, une console pour laquelle j’ai encore peu retrouver de titres qui m’avaient marqué à l’époque. Mario Party 4 et Mario Party 5 font partie de ceux-ci me rappelant les soirées qui rassemblent autour d’un même jeux vidéo, chacun sa manette se défiant à de nombreux mini-jeux. Dorénavant, Mario Party 5 aura un petit quelques chose en plus à me raconter… et c’est ce qui m’a finalement décider à faire le pas de préparer ce sujet.

Un œil sur le Vinted de Papa ? C’était une bonne tactique, bravo. Mais pour compliquer les choses, depuis quelques mois, le Paypal de mon vinted est bloqué et j’ai donc un peu perdu à le rendre vivant en ajoutant des petits cœurs comme je le faisais précédemment.

Mais tout n’est pas si simple !

Prenons un petit exemple, si cela fait bien longtemps que j’ai retrouvé les Cartouches Game Boy de Super Mario Land 2 ou Wario Land, j’aurais bien envie d’ajouter dans ma collection le jeu ET sa boite. On peut parfois en trouver à 50€ en cherchant bien. Mais il faut rester attentif à ce qu’il s’agisse bien d’une boite d’origine… On trouve en effet de plus en plus de « boite de remplacement » de qualité par ailleurs très variable pour une dizaine d’euro… Dès lors, mettre plus 50€ ou plus pour une copie serait évidemment frustrant.

Pourtant, il y a certains jeux où la cartouche seule (dit « en loose« ) me suffit amplement c’est souvent le cas sur Super Nintendo et diverses variations de Game Boy… Ceux-ci sont rarement plus cher que 10€ !

En revanche sur Nintendo DS autant que pour la Game Cube ou la PlayStation 2, j’essaie toujours de m’assurer que la notice soit bien présente, car cela fait partie de ce qui m’intéresse dans la conservation du patrimoine vidéoludique….

Enfin, je vois parfois des choses très intéressantes comme l’édition PC Big Box de Day of the Tentacle en français… au prix de 300€ ! Vous l’aurez compris, trouver n’est pas toujours le problème, il y a le budget, je me dis donc qu’il est important que je cible dans ma liste le « bon prix ».

Bref, je m’attaque donc à préparer ce dossier petit à petit.

Lire la suite Lire la suite

XmasGift for a Geek, version 2023

XmasGift for a Geek, version 2023

Oui, je suis Père Noël, je suis en retard, encore en retard ! Mais bon, j’avais pris l’habitude que tu aies toujours de bonnes idées, que tu suives mon Pinterest, et mes bons plans…. j’ai donc commencé à dépoussiérer la liste de l’année dernière… Je n’ai pas vraiment réfléchi à de grandes nouvelles idées, mais malgré tout, j’ai vu quelques geekeries sympathiques, si des fois tu en avais besoin…

La magie d’Harry Potter

Vous avez eu l’occasion de le lire il y a peu, le monde magique de Harry Potter continue de m’émerveiller et j’ai été plus que comblé avec la sortie du jeu L’Héritage de Poudlard sur la PlayStation 5. Je ne suis pas spécialement attiré par tous les gadgets, baguettes et pulls, mais je dois bien admettre que pour l’avoir pris en main, je trouve le Guide Officielle du jeu assez instructif et réussi. Il offre une belle manière de poursuivre l’aventure sans allumer la console, tout en offrant une série d’informations intéressantes pour avancer dans le vaste univers du jeu. Ce n’est pourtant pas en général le genre d’ouvrage vidéoludique sur lequel je m’attarde.

On retrouve régulièrement des nouveaux sets LEGO dédiés à l’Univers d’Harry Potter. Je ne les trouve pas toujours fantastique,  mais la version « Mini » du chateau de Poudlard, remplie de petits secrets sort du lot. Je m’amuserais très certainement à la construire… en revanche, je ne sais pas trop où je pourrais ensuite l’exposer !

Lire la suite Lire la suite

A la découverte de Croc sur la Game Boy Color

A la découverte de Croc sur la Game Boy Color

Sorti en 1997 sur la PlayStation première du nom et la SEGA Saturn, Croc est l’un des Super Héros de la nouvelle génération 3D amorcée par Mario 64 et Crash Bandicoot.

Le sujet est d’ailleurs assez sensible quand on creuse un tout petit peu, car bien que le titre d’Agonaut Software sorte plusieurs mois après Mario 64, il faut se rappeler que l’équipe britannique était un partenaire important de Nintendo lors de la précédente génération de console, ce sont eux qui ont poussé Nintendo au développement de la puce Super FX que l’on retrouve dans Starfox, une production d’Argonaut Software !

Super Mario 64 n'aurait jamais été aussi révolutionnaire sans ce jeu oublié de tous... selon ses développeurs -- JeuxVideo.com
Super Mario 64 n’aurait jamais été aussi révolutionnaire sans ce jeu oublié de tous… selon ses développeurs — JeuxVideo.com

Le studio avait déjà pour ambition de proposer un titre tout en 3D qui, comme le raconte le journaliste TheXSable dans son article pour JeuxVideo.com mettait en scène Yoshi, le dinosaure et ami de Mario ! Dès lors les bons termes entre les deux parties ont pris du plomb dans l’aile… et c’est finalement un Crocodile qui deviendra le héros de l’aventure…

Au début de l’année 1994, nous avons envisagé de créer un jeu de plateforme en 3D. Nous voulions être les premiers au monde à nous attaquer à ce genre. Nous avons montré nos premiers travaux à Nintendo, qui les a appréciés mais nous a dit qu’ils avaient déjà quelque chose de similaire en cours de développement. Un an et demi plus tard, ils ont lancé Mario 64. Il est possible que les images que nous leur avons montrées leur aient donné une idée de ce à quoi cela pourrait ressembler, mais d’un autre côté, il pourrait s’agir d’une coïncidence totale. – Jez San dans le numéro 24 de Sega Saturn Magazine datant d’octobre 1997. (Un article à lire sur JeuxVideo.com)

Lire la suite Lire la suite

Bénies soient les versions démos.

Bénies soient les versions démos.

Je me souviens d’un temps qui s’éloignent d’année en année où j’écumais le PlayStation Store pour télécharger un grand nombre de démos de jeux ! S’il me semble que de nos jours, celles-ci sont bien moins fréquentes, c’est plus que probablement surtout le temps qui me manquent…

Pendant que madame poursuit notre aventure dans Hogwarts Legacy, je garde de temps à autre un oeil sur les nouveautés à venir.

Avant de vous laisser une petite liste de tout ce que j’ai vu passer ces derniers temps, je prends un moment pour m’arrêter sur la démo de deux gros morceaux devant sortir prochainement.

Alone in the Dark

Alone in the Dark Spotlight – Hollywood talent and new gameplay
Alone in the Dark Spotlight – Hollywood talent and new gameplay – PlayStation Blog

En effet, il y a quelques semaines, THQ Nordic et Pieces Interactive ont proposé une démo du reboot de la série Alone in The Dark qui devrait sortir d’ici octobre 2023. J’étais pour ma part assez enthousiaste à ce projet devant remettre au gout le premier titre dit de « Surival Horror » sorti initialement il y a un peu plus de 30 ans de l’esprit un dingue de Frédérick Raynals. C’est cet épisode en 3D polygénique qui inspira quelques années plus tard Shinji Mikami lorsqu’il créera le premier Resident Evil.

Lumière sur Alone in the Dark – Talent hollywoodien et nouveau gameplay. Revenir à l’origine du survival horror avec Alone in the Dark signifiait créer une lettre d’amour fidèle pour les fans de longue date, mais aussi un point d’entrée accessible pour les nouveaux joueurs… (PlayStation Blog)

Alone in the Dark : Prologue - PS5
Alone in the Dark : Prologue – PS5

Si les quelques images aperçues lors de l’annonce du projet m’avaient plutôt données envie de me lancer dans l’aventure, avec une approche très « veille Amérique des années 20 », dès la prise en main de cette démo, les déceptions se sont montrées nombreuses, avec un gameplay vieillot, des ambiances tourmentées et des graphismes plutôt rigide… et surtout finalement, un character design pas si accrocheur, malgré la présence David Harbour (Stranger Things). Les quelques minutes allaient me suffire pour faire tomber tout l’enthousiasme que je pouvais porter à ce projet, me rappelant que finalement, nous n’étions plus prêt à nous faire peur depuis un moment déjà. Finalement, seul un doublage en français pourrait redonner un peu d’intérêt au projet à mes yeux, ce qui ne semble pas être au programme actuellement.


En revanche, alors que l’attente pour la seconde partie de Final Fantasy VII me parait interminable, j’avais mis dans la piles des « jeux que je boude », le nouveau titre phare de la franchise Final Fantasy XVI (le 16 donc) qui sort dans quelques jours.

Lire la suite Lire la suite