Archives de
Étiquette : SmartPhone

Bye Bye Dropbox !

Bye Bye Dropbox !

J’avais déjà grogné il y a quelques mois à ce sujet, depuis le mois d’avril, Dopbox a fortement modifié les services proposés dans son abonnement gratuit, poussant comme beaucoup de service web, ses utilisateurs à passer à la caisse. Voilà près de 15 ans que j’utilise le service de Cloud le plus connu sur la toile d’une part pour y stocker tout une série de données centralisées et synchronisées, dont mes musiques en cours, sur mes nombreux devices mais également pour automatiquement récupérer les photos réalisées depuis nos smartphones. De fait, mon utilisation du forfait “classique” me permettait sans devoir payer d’avoir près de 6go d’espace disponibles au départ de 21 appareils différents tout en pouvant récupérer d’anciennes versions de mes fichiers.

Des alternative à Dropbox ?
Des alternative à Dropbox ?

Or le forfait gratuit, depuis le mois d’avril limitait l’utilisation de Dropbox à 3 appareils tout en supprimant également le versionning de fichiers. L’arrivée d’un nouvel ordinateur et la ré-installation d’un second m’ont poussé à devoir trouver une alternative rapidement, d’autant que la version payante de Dropbox ne fait pas dans les chichis avec un tarif à 10€/mois !

J’ai donc lu tout une série de dossier sur le sujet et regardé si parmi les services payants que j’ai déjà (Infomaniak, Adobe ou Amazon Prime par exemple) quelque chose me conviendrait. C’est en lisant cet article sur Cloudwards que j’ai finalement fini par me décider pour approfondir pCloud.com

pCloud

pCloud propose jusqu’à 10go dans son abonnement gratuit, moyennant quelques petites actions pour gagner des giga, comme le faisait Dropbox, mais il propose un premier abonnement à 3,99€/mois pour 500go d’espace, un tarif que je pourrais envisager plus que celui de Dropbox. Pour l’instant, aucune restriction en nombre de Devices n’est appliquées et le versionning est disponible pendant 1 mois. Dans l’ensemble donc, il est très proche de Dropbox et fonctionne tant sur PC que MAC, sous Android que sous iOS. Le service est annoncé tout aussi sérieux que Dropbox et se situe en Suisse. On passe donc à un essai de migration.

Lire la suite Lire la suite

La Toscane en mode famille nombreuse (2° partie)

La Toscane en mode famille nombreuse (2° partie)

Le temps passe tellement vite, tant de choses se sont déjà passées depuis notre retour d’Italie. Les soirées à boire un petit Apérol avec madame pendant que les enfants mangent leur pizza au soleil tombant sur la terrasse d’un restaurant toscan me semblent être un lointain souvenir déjà. Il est temps de vous emmener dans cette 2° partie de nos aventures dans les collines du Val d’Elsa à la découverte de Monteriggioni, Florence, Sienne poussant jusqu’aux archipels toscans. Bien évidemment en 10 jours, il ne fut pas possible de visiter l’ensemble des idées préparées dans mon roadbook !


Plus rien dans les assiettes, mais c'était vraiment bon !
Plus rien dans les assiettes, mais c’était vraiment bon !

J6. Monteriggioni – Colle di Val d’Elsa – Casole d’Elsa (61km)

Où allons-nous aller aujourd’hui ? Pendant que les enfants rendent visite aux animaux de la petite ferme, j’essaie de prendre la température auprès de notre hôte Roberta. Demain, c’est le Pallio à Sienne. C’est un grand évènement, la place centrale de la ville est pour l’occasion transformée en course de chevaux. Cela doit probablement offrir de magnifiques photos, mais avec quatre jeunes enfants… Cela va rendre probablement les choses un peu compliquées et les accès en voiture seront également probablement plus complexes. Peut-être vaut-il mieux prévoir Sienne après cet évènement plutôt qu’avant. Par contre, aujourd’hui il semblerait que l’on fête la Saint Martin à Colle di Val d’Elsa, avec festivités et feu d’artifice. Nous pourrions-nous prévoir cela pour la fin de journée et partir visiter la ville médiévale fortifiée de Monteriggioni qui ne se trouve qu’à une vingtaine de minutes de la Casa Verniano.

Perdu dans les collines du Val d'Elsa
Perdu dans les collines du Val d’Elsa

Il faut un peu grimper pour s’y rendre et… ce n’est pas bien grand. Quelques petits commerces autour de la place principale, un accès payant aux remparts, des restaurants hyper touristiques loin de la gastronomie attendue en Italie. Mais une affiche qui nous inspire ! J’avais effectivement repéré qu’un festival médiéval était prévu à Monteriggioni pour le weekend, après notre départ. Mais il semblerait bien que celui-ci démarre en réalité dès le vendredi soir ! Voilà qui devrait offrir une ambiance bien plus vivante à ce bel endroit qui semble encore un peu endormi…

Lire la suite Lire la suite

Scoop : Dropbox nous impose de passer à la caisse.

Scoop : Dropbox nous impose de passer à la caisse.

En cherchant ce matin la raison de pourquoi les photos de mon smartphone ne se synchronisaient plus vers mon compte Dropbox, j’ai constaté dans les menu de l’application, en rouge, que je dépassais mon quota d’appareils connectés !? Sur mes 23 devices, seuls 3 me sont autorisés à mon compte “Basic”, le compte gratuit de l’application web de synchronisation de fichiers dans le cloud que j’utilise depuis plus de 10 ans !

D’une rapide recherche sur la toile, je découvre donc que depuis la mi-mars, Dropbox a décidé de limiter le nombre de machines synchronisables sur les comptes gratuits, rendant pour ma part son utilisation totalement impossible telle quel.

 

Ai-je d’autres alternatives que de passer à un abonnement “Plus” à 99€/an ? Si à titre professionnel, je dispose d’un équivalent à Dropbox propre à mon employeur, j’ai malgré tout besoin pour mes autres activités besoins de pouvoir accéder à mes contenus “Dropbox” à tout moment sur 2 smartphone, 2 tablettes et un minimum de 5 ordinateurs… Mais quoi qu’il en soit, la force de Dropbox était que je pouvais avoir sur n’importe lequel des ordinateurs, tablettes ou smartphone que j’utilise au quotidien tout une série de document et surtout de photo “mémo” ainsi que l’assurance que tout les contenus que je crée depuis mes Smartphones s’y retrouvent automatiquement ! Difficile de trouver mieux ailleurs.

Lire la suite Lire la suite

Mon Mobile et Moi : Un Google Pixel 3a moins cher

Mon Mobile et Moi : Un Google Pixel 3a moins cher

Voilà un peu plus d’un an que j’encense mon Google Pixel 2 qui fait partie des meilleurs Photophones, non pas grâce à un capteur photo défiant la concurrence mais bien grâce aux prouesses des algorithmes et intelligences artificielles développés par Google. Des éléments parfaitement intégrés dans ce Smartphone.

Deux points fachent cependant. Tout d’abord, les deux premiers Google Pixel n’étaient disponibles que dans une poignée de pays. Le dernier Pixel 3 quant à lui, n’est toujours pas officiellement disponible en Belgique. Ensuite, là où l’approche de Google à l’époque du Google Nexus pour contrer ses rivaux étaient de proposer un Smartphone à un prix modéré sans concession de technologie  avoisinant les 400€, les Googles Pixels à leur sortie fleurtent les 1000€.

Le Google Pixel 3a aurait un prix de 450 € : enfin le retour des tarifs agressifs de l’époque du Nexus 5 ?
Le Google Pixel 3a aurait un prix de 450 € : enfin le retour des tarifs agressifs de l’époque du Nexus 5 ?

Mais voici une bonne nouvelle ! Des rumeurs persistantes annoncent “déjà” un Google Pixel 3a qui devrait tomber sous les 500€ pour ce printemps !

Le Google Pixel 3a, modèle milieu de gamme du Pixel 3, serait vendu au prix de 450 euros en Europe. Un tarif agressif qui rappelle le positionnement du Nexus 5 à son époque. Une version XL sera aussi de la partie. Est annoncée une disponibilité dans les coloris noir, blanc et violet au printemps 2019. (Une info Phonedroid)

Les quelques infos que l’on peut déjà retenir serait un écran OLED de 2220 x 1080 pixels (5’6 et 6′ pour le XL). un processeur Snapdragon 670, 4go de RAM une batterie 3000Mha un capteur photo 12MP à l’avant, 8 à l’arrière. La finition du Smartphone pourrait être un peu moins “noble” afin de réduire les coûts. Bien évidemment, l’un des éléments important sera de savoir avec plus d’exactitude si Google aura misé sur le même capteur photo ou s’il aura là aussi tenté de réduire les coûts.

Lire la suite Lire la suite

Un Kit “MicroVideo”

Un Kit “MicroVideo”

Tiens, voici quelques demandes répétitives de conseils que l’on me demande pour l’achat d’un équipement autonome, simple, à bon prix, facile à utiliser pour faire des capsules vidéo. La réponse n’est pas simple, car ma réponse est souvent dans un premier temps “Pour quoi faire ?” et l’on me répond le plus souvent : “Un peu de tout !” 

Kit Micro Vidéo - Vlogging
Kit Micro Vidéo – Vlogging

Il n’y a évidemment pas de produit miracle et il faudra donc d’une certaine manière faire des concessions. Difficile de trouver une solution qui permet de filmer 3h de conférences, dans une salle très mal éclairée, avec un orateur éloigné, en son d’ambiance et pour un tout petit budget !

Par exemple, dans l’idée de pouvoir faire un petit reportage, s’autofilmer et faire des interviews, là j’ai de quoi vous faire une proposition plutôt convaincante autour de d’un MicroKit vidéo nommé également kit de vlogging (contraction de vidéo et blogging), kit orienté pour être utilisé par un non-spécialiste qui aurait été coaché un minimum.

Après plusieurs réflexions sur le sujet ces derniers mois, je ne suis pas convaincu par exemple qu’une telle solution soit à faire reposer sur un Smartphone ou une tablette. Surtout si l’idée est de la faire reposer sur “celle de l’utilisateur” dont l’état, l’âge et la qualité sera aléatoire. Un bon smartphone peut certes tout à fait offrir une image de qualité, mais dans l’optique de disposer d’un kit dédié, le prix d’un bon smartphone sera à peine moins cher que la solution que je vais vous présenter avec une série d’avantages supplémentaires.

Après une série d’échanges avec d’autres spécialistes, je suis plutôt enthousiaste à faire reposer ce kit autour du Sony RX100 VI, un petit appareil compact disposant d’un capteur 1′ plutôt grand pour ce genre d’appareil compact. Il dispose par ailleurs d’un écran amovible permettant de se filmer ainsi que d’un système de Eye Tracking permettant de faciliter les réglages et faciliter la captation vidéo.

Grâce à l’écran inclinable à 180 degrés, le vlogueur peut se suivre en continu, ce qui lui évite les mauvaises surprises par la suite. Le vlogging est encore facilité par la technologie de stabilisation d’image SteadyShot qui maintient les éventuels mouvements parfaitement sous contrôle. L’appareil est en outre doté d’un écran LCD avec mise au point tactile et mise au point automatique par pavé tactile pour indiquer les points focaux souhaités et utiliser l’appareil en toute simplicité. (…) L’appareil est équipé d’un système de mise au point automatique hybride rapide pour une mise au point en seulement 0,03 seconde. Ce modèle est en outre doté d’une mise au point à détection de phase de plan focal avec 315 points AF qui couvre 65 % de la zone de l’image. (Un article à lire en profondeur dans les chroniques de Photogalerie.com)

Le deuxième point crucial sera alors la captation du son, point trop souvent négligé car difficile à intégrer sur un petit appareil numérique ou un smartphone. L’idée serait alors ici d’utiliser un système de captation audio autonome centré sur le ZOOM F1LP. Equipé d’un micro cravate, l’orateur pour alors déclenché lui même l’enregistrement du son sur son recorder audio Zoom. La piste audio de qualité pourra alors être re-synchronisée avec la piste vidéo au montage. En fonction de l’orientation, il pourrait tout à fait être possible de prévoir deux kits en fonction du format d’interview à réaliser.

Autour de ces éléments centraux, il vous faudra encore investir dans un pied pas trop lourd, voir un micro-pied tel que le DSC-WX 500 ainsi que d’une valisette de transport pour votre kit. Néanmoins un autre élément me semble pertinent, adjoindre à votre équipement une solution de prompteur. Je trouve la solution développée par Autocue “Prof. Hornetpour iPad assez efficace, nous l’utilisons régulièrement dans la production de nos MOOCs. Il vous restera alors à ajouter un bras articulé pour pouvoir accrocher votre tablette à côté de votre objectif, dans une configuration assez similaire à ce que j’avais fait pour notre reportage au Japon.

Jamais loin de ceux que j'aime... merci Jeff Van de Poël pour la photo
Jamais loin de ceux que j’aime… merci Jeff Van de Poël pour la photo