Archives de
Catégorie : Jeux Vidéos

je suis fan de jeux vidéo.. essentiellement les bon vieux d’ailleurs !
Transférer les mondes de Minecraft WiiU sur Switch : La déception.

Transférer les mondes de Minecraft WiiU sur Switch : La déception.

Installée dans la maison depuis 2014, la WiiU aura clairement été « La Console Familiale » durant 8 années et ce malgré l’achat d’une Nintendo Switch pour papa en 2019.

Chaque semaine depuis plusieurs années déjà, les enfants ont construit une incroyable ville en commun sur l’édition Nintendo WiiU de Minecraft mais voici près d’un an que le fiston demandait la version Switch, et je dois bien admettre que j’ai longuement ralenti la demande.

Tout d’abord, nous étions « full équipés » en manettes pour qu’ils puissent jouer tous les 4 sur la WiiU. Passer à la Switch imposait l’achat de plusieurs manettes compatibles ! De plus, restait le problème de ne pas pouvoir récupérer leurs créations,… comme s’était déjà le cas avec la version sous Windows, rapidement abandonnée après achat.

Néanmoins, une petite recherche sur le net m’avait permis de trouver de nombreux articles et tutoriels sur Youtube présentant la possibilité de pouvoir importer très simplement ses créations de la version WiiU à la version Switch… Chouette !!!

MINECRAFT : C'EST PARTI POUR TRANSFÉRER SES MONDES ENTRE LA WII U ET LA SWITCH
MINECRAFT : C’EST PARTI POUR TRANSFÉRER SES MONDES ENTRE LA WII U ET LA SWITCH
Voici la procédure (Mojang a dédié une page exprès illustrée): 

- Allumez votre Wii U et votre Switch, en mettant la Wii U sur la télé et la Switch en nomade, lancez le jeu sur chacune d'elles et soyez connecté(e) sur le même réseau local.

- Sur Wii U, allez sur la sauvegarde désirée et appuyez sur X pour révéler les options de sauvegarde. Sélectionnez "Transférer vers la Nintendo Switch", un écran de transfert se lance.

- Il se poursuivra si vous acceptez le transfert sur Switch, passez donc sur cette console. Dans l'écran de chargement des sauvegardes, appuyez sur Y : "Transférer depuis une Wii U". Confirmez et le transfert se lance alors sur les deux machines. Une fois terminé, appuyez sur OK : votre monde est à présent sur la Nintendo Switch.

Source : Nintendo Everything

Oui, mais ça c’était avant !

Charly a recCharly a reconstruit la Media Cité de Liège dans Minecraft - Janvier 2020onstruit la Media Cité de Liège - Janvier 2020
Charly a reconstruit la Media Cité de Liège dans Minecraft – Janvier 2020

Mais la déception sera vite là ! Cette solution n’est possible qu’entre la version WiiU et Minecraft : Switch Edition 2017. Une version téléchargeable temporairement jusqu’à la sortie officielle le 21 juin 2018 d’un tout nouveau Minecraft pour la Switch.

As of June 21, 2018, Minecraft: Nintendo Switch Edition (2017) is no longer available for purchase from the Nintendo eShop. Existing owners can continue to play. Existing owners will be able to download this version again if needed (Help center Minecraft)

Il est pourtant possible depuis cette nouvelle édition, celle que l’on trouve maintenant sur l’eStore ou dans le commerce de pouvoir convertir les créations de l’ancienne version Switch à la nouvelle… mais plus directement depuis la WiiU !

J’ai eu beau toquer un peu partout, aucune réponse de Nintendo ou de qui que ce soit. La seule option serait de pouvoir télécharger l’ancienne version Switch 2017, ce qui ne peut être fait que depuis le compte qui avait au préalable télécharger cette version !

Je vais encore tenter de lancer une bouteille à la mer…

Lire la suite Lire la suite

Pacman Syndrome – Avril 2022

Pacman Syndrome – Avril 2022

Entre les sessions de grande aventure sur Horizon : Forbidden West, je garde bien sur un œil sur les nouveautés et titre à venir. Certes le temps me manquerait si je voulais gouter à tout cela, mais c’est aussi un peu l’idée de pouvoir rebondir lorsque les promos de jeux Indie qui pourraient me plaire se manifesteront !

Au programme Lunark, Scaled Stone Seeker, Baldo : The three fairies, Two Point Campus, Before We Leave, Tunic, Anno 1800 et Imp of the Sun

Johan Vinet @johanvinet · 17 mars
Johan Vinet
@johanvinet
·
17 mars

Je n’en ai pas tant parlé par ici, mais sur Twitter, je garde toujours un œil sur la sortie de Lunark que mon frère et moi suivont depuis quelques années ! Ce titre à l’ancienne, inspiré tant par le style et l’univers que par sa méthode de création en rotoscoping rappelle les jeux Flashback et Another World. Le titre est d’ailleurs disponible sur Steam, mais c’est en version Nintendo Switch que je m’y intéresse, afin de pouvoir en profiter de la meilleure manière qui soit !


Je suis également cet étrange projet Indépendant Scaled Stone Seeker un titre d’action/aventure rétro qui propose une approche visuelle assez particulière avec des sprites en 2D dans un univers en 3 dimension. En image fixe, le résultat semble assez classique, mais le travail du petit studio Stone Lab sur cette technique est assez impressionnant !

Lire la suite Lire la suite

Vectrex, la console rétro du futur !

Vectrex, la console rétro du futur !

C’était il y a aujourd’hui 12 ans, le frangin et moi prenions l’autoroute jusque à la cité carolo afin de rejoindre une bande d’amoureux du Commodore 64 autres vieilles machines. Là, trônant dans le salon, une étrange machine aux allures de mini-borne d’arcade s’anime de rayons lumineux. « C’est la Vectrex ! »… Alors que je commence tout juste à me dire que je m’entourerais bien de quelques artéfacts vidéoludiques, cette machine allait devenir mon Saint Grââl !

Mise en vente sur le marché américain en 1982, la console développée par Jay Smith a de nombreux arguments face aux consoles de salon de l’époque que sont les déjà vieillissantes Atari 2600, la console Intellivision de Mattel, la Coleco ou encore la nouvelle Atari 5200. Tout d’abord, pas besoin de brancher votre Vectrex sur la télévision du salon, la console « transportable » intègre son propre écran ! Plus étonnant encore, là où les différentes machines de l’époque reposent sur des images bitmaps faites de gros pixels, la Vectrex mise sur une animation en images vectorielles, ce qui lui confère aujourd’hui un look néon totalement rétro-futuriste qui ne laisse évidemment pas indifférent ! Afin de donner une identité propre à chacun des jeux, un layer de couleur se pose par dessus l’écran monochrome afin d’approcher encore un peu plus de l’ambiance borne d’arcade de l’époque !

Chez nous, en Europe, la machine arrivera en 1983 après le rachat de GCE par la marque MB, bien connue aujourd’hui pour ces nombreux jeux de société. Avec la Vectrex, MB avait de quoi concurrencer Mattel et son Intellivision. L’aventure Vectrex se terminera rapidement, dès 1984, à l’image de nombreuses autres aventures américaines, suite à l’épisode du « Crash du Jeux-Vidéo ».

Minestorm - Vectrex (GCE, 1982) by Pierre 'Cyborg Jeff' MARTIN.
Minestorm – Vectrex (GCE, 1982) by Pierre ‘Cyborg Jeff’ MARTIN.

Voilà 10 ans maintenant que la Vectrex de mon ami Vega trône parmi les plus belles pièces de mon petit musée. J’ai assez vite pu goûter à d’autres jeux que Minestorm, un clone d’Astéroïd intégré dans la console. En effet, j’ai la chance de disposer d’une cartouche « Multi-game » tout ce qu’il y a de plus atypique. Une jolie bidouille qui intègre les quelques jeux sortis officiellement ainsi que plusieurs Homebrew ou jeux non-édité datant de la fin des années 90. Rien d’illégale à tout cela, puisque comme le précise l’équipe d’Obsolète Tears, la machine et les titres en lien avec celle-ci sont libre de droit tant qu’aucune commercialisation n’en est faites.

Les droits revirent à leurs concepteurs, Smith Engineering. Ces derniers firent preuve d’une grande bonté en laissant les droits sur cette machine et tout ce qui l’entoure libre tant que l’on ne ferait pas d’argent sur leur dos. Une idée que beaucoup feraient bien de prendre devant l’engouement de l’émulation ces derniers temps. Il en résulte que cette machine est toujours vivante, certains passionnés sortant encore de nouveaux jeux ou de nouveaux accessoires. (Obsolète Tears)

Spike - Vectrex (GCE, 1983) by Pierre 'Cyborg Jeff' MARTIN.
Spike – Vectrex (GCE, 1983) by Pierre ‘Cyborg Jeff’ MARTIN.

Côtés jeux, ont retrouve en majeur partie des adaptations assez réussies au format fil de fer des classiques jeux d’arcade de l’époque. Star Wars, Astéroïd, Pac Man, Battle Zone, Berzerk, Scramble… Tous ont si pas leur adaptation, un petit clone assez similaires ! Si plusieurs titres restent finalement dans un gameplay assez « plat », les titres les plus impressionnants sont ceux qui offrent des environnement en 3D ! Rien que l’intro de Minestorm avec l’arrivée du vaisseau en 3D qui traverse l’écran pour vous projeter dans l’action est d’un bluffant encore aujourd’hui ! Mais d’autres vont encore plus loin. Il y a Starhawk qui vous propose un combat spatial digne de la fin du premier épisode de Star Wars dans l’étoile noire. Fortress of Narzod ou Pole Position font clairement partie des jeux que j’aimerais pouvoir découvrir. Je me contente de l’originale simulation de vélo « Tour de France » pour me faire une idée d’une course en 3D sur Vectrex. Il y a enfin Spike qui propose un titre dans l’esprit des premiers jeux de plateforme Panic, dans une univers de murs et d’échelles en 3D.

Bref, fin de l’année dernière, j’ai eu la chance de récupérer via Rock’n Guming quelques boîtes, manuels et surtout « layers » pour compléter ma collection, de quoi pouvoir « enfin » envisager réaliser un petit shooting photo RetroGaming dédié à la console !

Scramble - Vectrex (GCE, Konami, 1982) by Pierre 'Cyborg Jeff' MARTIN.
Scramble – Vectrex (GCE, Konami, 1982) by Pierre ‘Cyborg Jeff’ MARTIN.

Lire la suite Lire la suite

Magnifique univers Star Wars miniature signé Micro Machines

Magnifique univers Star Wars miniature signé Micro Machines

Au milieu des années 90, alors que je ne regarde plus du tout les jouets du haut des mes 18 ans la gamme Micro Machine s’agrandit avec l’ajout de série à thème tels Star Wars. Voilà déjà un bon moment que l’univers de Star Wars est devenu has been ! Elle est loin l’époque où les figurines Kenner du début des années 80 faisaient rêver les enfants ! C’est pourtant un coup de maître du fabricant Galoob d’avoir donc pu récupérer la licence Star Wars pour fabriquer, à l’image des Polly Pocket, toute une série d’univers de la trilogie dépliables qui se complètent par des toute petites figurines ou véhicules. Les premières Playsets sortiront de l’autre-côté de l’Océan en 1994 jusqu’à en 1998 quand le géant Hasbro rachètera l’entreprise de monsieur Galoob, juste avant l’arrivée de la nouvelle trilogie !

J’ai longtemps considéré cette série Micro Machines Star Wars, comme le vilain petit canard qui aura fait tomber les petites Micro Machines de mon enfance. Dans les rayons de jouets, ici en Belgique, pendant de longues années, ce sont les seuls souvenirs de la marques aux voitures miniatures que l’on pouvait retrouver… Puis, je suis un jour tomber sur une série de petites figurines et vaisseaux que j’ai finalement trouvé sympathique, alors que de nos jours, une nouvelle vague de films Star Wars avaient vu le jour. Mais il faut bien admettre que sans un « univers », difficile de leur offrir de jolie photo !

Lire la suite Lire la suite

Un premier effet Waouw avec Kena : Bridge of Spirits

Un premier effet Waouw avec Kena : Bridge of Spirits

En attendant l’arrivée d’Horizon II sur ma nouvelle PlayStation 5, j’avais choisi Kena : Bridge of Spirits comme premier titre à découvrir pour cette nouvelle génération de jeux vidéo et je dois bien admettre que je n’ai pas été déçu. En effet, le premier « grand jeu » d’Ember Lab aura parfaitement réussi sa mission, me donner cette effet « Waouw » tant attendu.

Les environnements oniriques sont impressionnants et l’on a totalement l’impression d’être aux commandes d’un héros de film d’animation à la Disney, c’est vraiment bluffant ! Les musiques composées par Theophany qui accompagnent le jeu sont parfaitement dans le ton et le character design de notre héroïne, des minions petits Rots ou des ennemis est lui aussi très réussi !

Kena : Bridge of Spirits - PS5 (Emberlab, 2021)
Kena : Bridge of Spirits – PS5 (Emberlab, 2021)

Kena fait clairement partie de ces jeux à prendre en main et à découvrir, même s’il laisse pourtant bon nombres de frustration derrière lui. Vu la qualité des éléments cités plus haut, le jeu vidéo avait de quoi être un « must », un titre inoubliable…. Pourtant, tout le côté narration est un peu loupé. L’aventure démarre, nous laissant dans le noir… au propre comme au figuré. La séquence de prise en main dans la nuit aurait clairement été plus impressionnante dans la chatoyante forêt. Mais ce sont les raisons du voyage de Kena, de sa présence dans cette étrange forêt et de ses pouvoir qui intriguent dès le début de l’histoire. Peut-être allons-nous en savoir plus, peut-être, mais la prise en main laisse trop de questions !

Si tout est magnifiquement jolis, on s’en retrouve assez souvent à ne pas savoir où aller et à ne pas trouver certains chemins. Ce n’est pas la carte qui apportera son aide… hors, nous sommes pourtant dans un univers fermés, avec des couloirs à traverser, même si la beauté des lieux nous cache avec réussite les limites de ce choix techniques.

Pour ma part, le mode facile, ne l’est pas tant que cela et je suis bien content qu’il soit présent ! Car bien que je vous livre ici mes quelques frustrations, cela reste l’effet Waouw qui prédomine pour moi ! Si Rayman 4 devait apparaitre un jour, il devrait au moins être aussi réussi…. et à mes yeux, c’est aussi quelques choses d’aussi extraordinaire que j’aimerais avoir entre les mains pour vivre un prochain Legend of Zelda !