Combien de billets dans la vieille édition belge du Monopoly ?

Combien de billets dans la vieille édition belge du Monopoly ?

Et si on découvrait le monopoly avec l'édition 1960 de papy des villes !
Et si on découvrait le monopoly avec l’édition 1960 de papy des villes !

Ah oui, j’y joué et joué au Monopoly quand j’étais gamin ! Tellement joué que je n’avais probablement pas trop dû me tracasser des règles à l’époque, je connaissais par cœur le nombre de billets à distribuer… Le soucis c’est que bien des années plus tard, impossible de me souvenir du nombre exacts… Et bien que le sujet soit souvent évoqué sur la toile, impossible de tomber sur mon édition belge de 1993. Une édition un peu spéciale qui conservait toutes les valeurs des terrains d’origine ainsi que leur nom (Bruxelles rue neuve, Liège rue Saint Léonard,…) mais dont les valeurs de billets ont été modifiées pour ressembler plus aux billets belges de l’époque… Bref une mauvaise idée, les billets de 400 et 200 et 100 passant à 500, 100 et 50, alors que la plupart des montant reposent toujours sur des multiples de 20, 200 et 400. Au final le billet de 50 ne sert presque pas ! Rien de tel que les versions originales et non les milliers de déclinaisons possibles. Peut-être à l’exception de la version jeux vidéo sur la toute première Playstation ;)

On distribue donc toujours 30.000 Francs et comme suis :

1x 10.000
6x 2.000
4x 1.000
5x 500
10x 100
8x 50
5x 20

Au besoin, je vous livre également la distribution sur l’ancienne version belge :

1x 10.000
6x 2.000
4x 1.000
3x 400
10x 200
7x 100
5x 20

Et pour la culture, je tâcherais de faire quelques photos de mon édition 1993 belge et si la chance me souris, retrouver la très vieille version à laquelle je jouais avec mon Papy quand j’étais petit !


Comme promis, j’ai donc digitalisé les règles de ma vieille édition du Monopoly belge et grâce à la technologie Google, j’ai même pu en extraire le contenu au format texte.

 

LE JEU DE MONOPOLY

EDITION DESKA BRUXELLES – Edition spéciale pour la Belgique conforme a l’original (avec l’autorisation de John Waddington Ltd.)

BREVE DESCRIPTION DU JEU

L’idée du jeu est de vendre, acheter ou louer des propriétés d’une manière pro. fitable, de telle sorte que l’un des joueurs devienne le plus riche et même arrive au Monopole. Partant de «Start» avancez les figurines autour du tableau suivant le jet des dés. Quand la figurine d’un joueur arrive dans une case n appartenant à personne, il peut l’acheter à la Banque. Autrement cette propriété est mise aux enchères et va au plus offrant. Il faut tacher d’acquérir des propriétés pour recevoir des loyers des adver: saires sy arrêtant. Les loyers augmentent beaucoup suivant la construction des maisons et des hôtels, il est donc sage de bâtir sur vos terrains. Pour avoir plus d’argent les propriétés peuvent être engagées à la Banque.
Les cases de Chancen et de «Chancellerie» donnent droit au tirage d’une carte dont on doit suivre exactement les instructions. Parfois on arrive en Prison. Ce jeu est un jeu de commerce, d’adresse et d’agrément beaucoup d’animation peut lui être ajoutée par le Banquier.

REGLES DU JEU

(trois à sept joueurs)

LE JEU

Le jeu «Monopoly» consiste en un tableau divisé en cases représentant des terrains à bâtir, des chemins de fer, des entreprises de service public, des récompenses et des
pénalités, sur lesquelles les figurines des joueurs doivent se déplacer, il y a deux dés, des figurines de formes diverses servant de pièces du jeu, 32 maisons vertes et 12 hôtels rouges, deux jeux de cartes pour les cases de «Chance» et de «Chancellerie». Il y a aussi des cartes de titre de propriété pour chaque propriété et des billets de banques de différentes valeurs

PREPARATION

Il faut placer le tableau sur une table assez grande en mettant les cartes de «Chance» et de «Chancellerie» aux places indiquées sur le tableau. Chaque joueur reçoit alors une figurine (auto, cochon, chat, etc.) pour le représenter dans son voyage autour du tableau. Chacun reçoit aussi Frs 30,000.- et le reste des pièces va a la Banque. L’un des joueurs est choisi comme Banquier.

ARGENT

Chaque joueur recoit Frs 30,000.- divisés comme suit:
1 billet de Frs 10,000.
6 billets de Frs 2,000.- 4 billets de Frs 1,000.
3 billets de Frs 400.
10 billets de Frs 200,
7 billets de Frs 100. 5 billets de Frs 20.
Tout le reste de l’argent va à la Banque. Si 7 joueurs sont en presence l’un d’eux attend
que les autres aient reçu leur argent, puis reçoit le sien en billets à la convenance du banquier.

POUR COMMENCER LE JEU

En commençant par le Banquier, chacun à son tour jette les dés. Le joueur ayant le plus grand total commence le jeu. Il pose sa figurine sur le coin «Start», jette les dés, et avance sa figurine dans la direction de la flèche, du nombre de cases indique par les dus lorsqu’il a joué son tour, c’est le joueur placé à sa gauche qui continue. Les figu ines restent à leur case d’arrivée et recommencent à partir de cette case ou tour du leu suivant du joueur auquel elles appartiennent
Une ou plusieurs figurines peuvent rester simultanément sur la même case,
Suivant la place atteinte par une figurine, le joueur peut avoir le droit d’acheter des lots de terrain ou d’autres propriétés, ou bien il peut étre obligé de payer un loyor e un autre joueur possède déja cette case) des impots, tirer une carte de chance ou de chancellerie ou mome aller en prison, etc. Au cours du jeu, les figurines feront le tour du tableau plusieurs fois. Si un joueur jette un double il avance sa figurine comme toujours dans la même direction du nombre de cases correspondant au total des dés. (II bénéficie de lous les privilèges de cette case.) En ce qui concerne les dés, il les jette encore une fois of avance sa figurine du nombre de cases indiqué et la case ainsi atteinte entre aussi en ligne de compte. Si toutefois il jette double trois fois de suite, il va directement en prison

SALAIRES

Chaque fois que la figurine d’un joueur s’arrête ou passe par la case «Starts dans la direction de la fleche, le Banquier lui paye un salaire de Frs 4,000,

ARRET SUR UNE PROPRIETE N’APPARTENANT A PERSONNE

Quand un joueur arrive à une propriété à bätir, sur laquelle aucun autre joueur ne possède de droits, aussi bien par le jet des dés que par le tirage d’une carte, ce joueur à l’option d’acheter ce terrain à la Banque au prix indiqué. S’il veut l’acheter, il paye à la Banque et reçoit la carte de titre de cette propriété, qu’il place dos à la table à son côté. Si le joueur décline l’offre d’achat, le Banquier doit immédiatement la mettre aux enchères et doit la vendre au plus offrant, prenant l’argent et donnant à l’acheteur le titre de propriété. Tous les joueurs, celui qui déclina l’achat aussi bien que les autres prennent part aux enchères s’ils le veulent. La mise à prix est quelconque.

ARRET SUR PROPRIETE APPARTENANT A UN JOUEUR

Quand un joueur arrive sur une propriété appartenant à un autre joveur, que ce soit par le jet des dés ou par le tirage d’une carte, le propriétaire reçoit un loyer, con- formément aux prix indiques sur la carte de titre de propriété. Note Ši la case contient une ou plusieurs maisons, le loyer sera plus élevé que celui d’un terrain vide de toute construction. Si cette case est hypothéquée, aucun, loyer che per irrepresente ne propriete hypothequée en reTournant sa carte de titre face à la table. Note – Si le propriétaire oublie de réclamer son loyer avant le jet des dés suivant,
le loyer ne devient plus exigible.

AVANTAGE POUR LES PROPRIETAIRES

C’est un avantage de posséder des titres de propriété pour toutes les cases de la même couleur. (Par exemple: Anvers (Place de Meir) et Bruxelles (Rue Neuve), ou Mons, Dinant, Tournai. Dans ce cas, le propriétaire peut percevoir un loyer double pour les terrains non batis de cette propriété.
On ne peut construire de maison que sur les terrains dont on possede tout le groupe de couleur. L’avantage de posséder des maisons et des hôtels plutôt que les terrains nus est que les loyers percus sont bien plus élevés que ceux des terrains en friche et offrent un bénéfice plus grand au propriétaire.

ARRET SUR CHANCE OU «CHANCELLERIE»

Le joueur prend la carte supérieure du paquet indiqué et après avoir suivi les instructions qui y sont données, remet la carte face à la table sous le paquet La carte Sort immédiatement of sans amende de prison est toutefois conservée jusqu’a ce qu’elle devienne nécessaire. Après usage, elle doit être retournée au paquet. Elle peut être vendue par un joueur à un autre à un prix convenu entre eux. Si vous arrivez sur une case impôts, payez le montant indiqué à la Banque.

LE BANQUIER

Choisissez comme Banquier un joueur qui fera aussi un bon commissaire priseur. Si, ce qui arrive souvent, le Banquier prend part au jeu, il doit naturellement séparer capital personnel de celui de la Banque. Quand plus de 5 personnes jouent, il préfère souvent se contenter du rôle de Banquier et de commissaire priseur.

LA BANQUE

Pour la Banque, le Banquier se sert d’une petite table de côté placée près de lui et d’une boite (celle du jeu ou une autre) de bonnes dimensions. La Banque garde non seulement son capital, mais aussi les titres de propriété, les maisons et les hôtels avant qu’il ne soient en possession d’autres joueurs.
La Banque paye les salaires et les bonis, vend les propriétés, délivre les titres de propriété. Elle met donc en vente aux enchères les maisons, les hôtels et les terrains, prête de l’argent en hypothèques, aux taux de la moitié du prix de vente indiqué sur
La Banque paye les salaires et les bonis, vend les propriétés, délivre les titres de propriété. Elle met donc en vente aux enchères les maisons, les hôtels et les terrains, prête de l’argent en hypothèques, aux taux de la moitié du prix de vente indiqué sur les cartes de titre de propriété
Les maisons et les hôtels ne sont rachetés par la Banque qua moitié prix, Vous devez payer à la Banque le prix de toutes les propriétés que vous achetez les taxes, les amendes, pénalités, préts et intérêts.

PRISON

Un joueur va en prison:
1.) Si sa figurine arrive sur la case marquée «En Prison 2.) S’il tire une carte marquée «En Prison!»
3.) S’il jette double trois fois de suite.
Note – Quand un joueur est envoyé en prison, il ne peut plus recevoir le salaire de Frs 4,000.- pendant ce coup. Où que sa figurine se trouve, il doit la mettre directement en prison

VISITES EN PRISON

Si un joueur n’est pas envoyé en prison, mais que dans la suite normale du jeu, il arrive En visite il n’encourt aucune pénalité, mais continue son jeu normal au tour
suivant.

UN JOUEUR SORT DE PRISON

1.) En jetant Doubles à l’un de ses trois tours de jeu suivants. S’il fait celo i déplace sa figurine du nombre de cases indiqué par les dés.
2.) En achetant une carte «Sort immédiatement et sans amende de prison à un
autre joueur, à un prix convenu entre eux, à moins qu’il ne possède déjà cette carte, l’ayant tirée à un tour de jeu précédent. 3.) En payant une amende de Frs 1,000.- avant qu’il ne jette ses dés pour l’un de
ses tours de jeu suivants.
4.) Un joueur ne doit pas rester en prison après son troisième tour de jeu. Tout de suite après avoir jeté ses des, il doit au troisième tour payer une amende de Frs 1,000. à moins, qu’il ne jette double. Il joue alors le nombre de cases indiqué. Un joueur peut construire des maisons, vendre ou acheter des terrains, quand il est en prison.

LES MAISONS

Celles-ci ne peuvent être achetées qu’à la Banque. Chaque joueur ne peut cons fruire que sur les terrains dont il possède le groupe de couleur complet. Ex.: Si un joueur possède: Mons, Dinant, Tournai, c’est-à-dire un groupe complet de la couleur bleue, il peut à n’importe quel moment acheter une ou plusieurs maisons pour construire sur l’une des cases de la couleur qu’il possède. La maison suivante qu’il achète et construit, doit se trouver sur l’un des terrains de cette même série de couleur ou d’une autre qu’il posséderait en entier.
Le prix quil doit payer pour chaque maison est indiqué sur la carte de titre de propriété de ce terrain. Sur les terrains en friche de son groupe de couleur complet, il peut recevoir des loyers doubles de ceux de ses adversaires qui s’y posent. Un joueur peut acheter et construire suivant ces règles à n importe quel moment et
autant de maisons que son capital lui permettra. Mais il doit construire uniformément (Il ne peut construire plus d’une maison sur chaque terrain, jusqu’à ce qu’il y en ait una sur chaque terrain de ce groupe de couleur. Il peut alors commencer une seconde rangée de maisons et ainsi de suite, mais sans dépasser quatre maisons sur chaque terrain. Par exemple, il ne peut pas construire trois maisons sur un terrain, si sur un autre, il n’y en a qu’une seule.)

LES HOTELS

On doit avoir quatre maisons sur chaque terrain d’un groupe de couleur complet avant de pouvoir acheter un hôtel. On peut alors acheter la Banque un hotel et le construire sur un terrain quelconque d’un groupe complet, mais en rendant la Banque les quatre maisons construites sur ce terrain et en payant le prix de l’hôtel indiqué sur le titre AG de propriété. (Il est très avantageux de construire des hôtels en raison du loyer peut en percevoir. Un seul hotel peut être construit sur chaque terrain.

MANQUE DE CONSTRUCTIONS

Quand la Banque n’a plus de maisons à vendre, les joueurs désirant construire doivent attendre qu’un autre joueur ait rendu ou vendu ses maisons à la Banque. Si le nombre de maisons et d’hôtels est limité à la Banque et si deux, trois ou plus des joueurs veulent acheter plus de maisons que la Banque n’en possede, les hötels et les maisons doivent être mis aux enchères au plus offrant

VENTE DES PROPRIETES

Les terrains en friche, les chemins de fer et les concessions de service public (mais non les bâtiments) peuvent se vendre à n’importe quel joueur comme une opération privée, à tel prix que le propriétaire peut arriver à en demander. Aucun terrain ne peut ètre vendu s’il y a une construction sur un terrain de même couleur. Toute construction doit être vendue à la Banque avant que le joueur ait le droit de vendre un terrain de cette couleur. Les maisons et les hôtels ne peuvent être revendus qu’à la Banque, mais cela n’importe quel moment et la moitié du prix d’achat. Pour les hôtels, la Banque payera comptant 1 du prix de l’hôtel et Me du prix des quatre maisons rendues l’acquisition de l’hôtel.

HYPOTHEQUES

L’hypothèque de la propriété ne peut se faire que par l’intermédiaire de la Banque La valeur de chaque hypothèque est indiquée sur chaque carte de titre. L’intérêt est de 10%, payable quand l’hypothèque est libérée. Si une propriété hypothéquée est passée de mains en mains, le nouveau propriétaire peut lever l’hypothèque immédiatement, mais il doit dans ce cas, payer les 10% d’intérêt. Sil ne lève pas l’hypothèque, il paye toul de même les 10 %% et si par la suite il lève l’hypothèque, il paye de nouveau les 10% aussi bien que le principal.
Les maisons et les hôtels ne peuvent pas étre hypothéqués. Tous les batiments du terrain doivent être vendus à la Banque, avant que celui-ci puisse être vendu ou hypothé qué. La Banque payera la moitié du prix qui fut payé pour ces constructions. Pour construire une maison sur un terrain hypothéqué, le propriétaire doit payer
à la Banque le montant de l’hypothèque plus les 10% et acheter la maison au prix d’achat complet, comme indiqué sur la carte de titre de propriété.

FAILLITE

Le joueur qui fait faillite, c’est-à-dire celui qui doit plus qu’il ne peut payer doit donner à ses créanciers toutes les valeurs qu’il possède et se retirer du jeu. En faisant cela, s’il possède des maisons ou hôtels, ceux-ci sont à retourner à la Banque contre la moitié de leur prix d’achat et cet argent est versé aux créanciers. Si le failli donne à son créancier une propriété hypothéquée, le nouveau propriétaire doit immédatement verser à la Banque les 10% d’intérêt sur le prêt. Il peu en même temps payer le principal pour libérer l’hypotheque.
Si un joueur incapable de payer ses impõts ou ses amendes, même en vendant ses propriétes et en engageant ses terrains, la Banque confisquera toute sa fortune el fera une vente aux enchères au plus offrant en vendant tout, sauf les constructions. Le joueur doit alors retirer so figurine du jeu. Le dernier joueur restant en jeu est le gagnant

DIVERS

Si joueur doit plus de loyer qu’il ne peut payer en espèces, il peut payer moitié en espèces et moitié en propriétés. Dans ce cas, un créancier acceptera une propriété pour bien plus que son prix hypothécaire, de façon à avoir une propriété supplémentaire à construire ou bien pour empêcher un autre joueur de la posséder. Les propriétaires de terrains ne doivent pas omettre de réclamer les loyers qui leur sont dus. N’aidez pas les autres joueurs à sauvegarder leurs biens.
La Banque ne prête de l’argent que sur des propriétés ayant une valeur hypothe caire. Les joueurs ne peuvent, en aucun cas, emprunter entre eux de l’argent ou des pro priétés.

POUR RENDRE LE JEU PLUS COURT

Le Banquier mélange les cartes et en distribue deux à chaque joueur carte de Titre de Propriété) au début du jeu. Ceci rend l’action plus rapide et fait payer immédiate ment les loyers en avançant le cours du jeu.
Les joueurs payant à la Banque le montant du pour les propriétés ainsi reçues.

Vous aimerez aussi...

  • Une brique dans le ventre… 30 juin 2009 Une brique dans le ventre… (3)
    Charly n'a encore que 2 mois, et moi, je rêve déjà de lui acheter sa première boîte de LEGO Duplo, de le voir construire et jouer avec les briques et bonshommes qui moi même ont bercés mon […]
  • Perdue dans un coin de ma cave23 juin 2011 Perdue dans un coin de ma cave (1)
    Branle bas de combat à la maison, avec notamment le transformation de mon actuel bureau en chambre d'enfant... et la transformation de la cave en bureau... En vidant la cave, je suis […]
  • Avant que Nintendo ne sorte une GameBoy Classics14 octobre 2017 Avant que Nintendo ne sorte une GameBoy Classics (1)
    Alors que la Mini Super NES Classics est venue envahir les magasins cet automne et que les Mini NES Classics de Nintendo s'arrachent encore à prix d'or sur 2emain... J'avais choisi de […]
  • Le choix de l’école secondaire, en attendant la lettre de Poudlard.6 mars 2020 Le choix de l’école secondaire, en attendant la lettre de Poudlard. (0)
    Bon évidemment, chez les sorciers, tout semble plus simple. Il suffit d'attendre le hibou qui vous déposera la lettre d'invitation à l'école de Poudlard. Le Choixpeau magique s'occupera de […]
  • Et pourquoi pas le Zoo de Planckendael ?24 mai 2016 Et pourquoi pas le Zoo de Planckendael ? (0)
    Vous aurez eu l'occasion de le constater, nous apprécions tout particulièrement les visites en famille de parcs animaliers. Pairi Daisa a longtemps été notre sortie préférée mais il […]
  • Voocorder voocordé, à moi la Haute Définition !31 juillet 2009 Voocorder voocordé, à moi la Haute Définition ! (107)
    Il aura fallu que je grogne un coup, mon test achat à la main pour que dans l'heure, un technicien Voo débarque à la maison pour une fois de plus tenter de résoudre le problème, suivi […]

16 réactions au sujet de « Combien de billets dans la vieille édition belge du Monopoly ? »

  1. par hasard vous n’auriez pas une photo de chaque billet de l’ancienne édition belge,nous les avons perdus…ainsi nous pourrions les réimprimer!

    Merci!

  2. Je n’ai plus le règlement du monopoly des années 80, qq1 pourrait me le faire parvenir sur ma boîte mail pour
    que j’y puisse y rejouer avec mes enfants. Merci à vous de pouvoir m’aider si vous le pouvez.
    Bien à vous.

  3. Merci pour l\’info. .!

    Nous avons l\’ancienne édition (sans billets de 500) mais sans la règle du jeu, donc merci pour la répartition

    À tout hasard, sauriez vous combien nous devons payer pour sortir de prison dans cette édition ?

    Un grand merci

  4. A ma connaissance, dans les anciennes éditions (donc pour moi, tout ce qui est avant 1998 au moins), c’était 1000 qu’il fallait payer pour sortir de prison, mais j’irais vérifier cela dans la règle de mon plus ancien.

  5. Bonjour, je cherche deux cartes, en rapport du jeu de 1993, donc en FB. Les cartes sont  » Mons » en couleur rouge à 4800 FB et celle de « Centrale électrique ».
    Pourriez-vous, s-v-p, me faire savoir où je pourrais les trouver (même copie c bon)

  6. Bonjour Cyborgjeff ; j’ai usé mes culottes à jouer au Monopoly . L’édition sur laquelle j’ai joué , vu mon âge (62 ans ); est l’originale de 1960 (avec les billets de 400 francs ) ; et si je t’écrit aujourd’hui , c’est que en remettant de l’ordre dans ma cave ; je suis retombé sur ce trésor ; et si je peux aider des gens ; pour les billets ou les cartes d’origines , sans problème .
    Aussi ; tu sembles plus calé que moi , je n’ai aucune idée de la valeur actuelle de mon Monopoly .

    Cordialement ,

    Serge

  7. Je présume que l’état du jeu aura de l’incidence sur sa valeur, mais je pense qu’il y a aussi deux éditions différentes. La noire avec une petite boite dans laquelle on ne peut pas ranger le plan de jeu et la rouge, plus noble et plus grande !

  8. Bonjour, j’ai actuellement la même vieille version de Monopoly mais je n’ai pas les règles. Vous serait-il possible de me les scanner pour que je puisse les insérer dans mon jeu?
    Merci à vous

  9. Bonjour,

    J’ai un Monopoly de 1985.Boite ou le jeu est plié en 2.
    Malheureusement, je ne sais plus le nombre de billets à donner ainsi que les régles.
    Pourriez-vous s’il vous plaît me faire parvenir celui-ci afin que je puisse y jouer avec mes petits enfants?
    Je vous remercie d’avance

  10. Bonjour « Théâtre », pour la distribution des billets, il s’agit de celle-ci :

    1x 10.000
    6x 2.000
    4x 1.000
    3x 400
    10x 200
    7x 100
    5x 20

    Bon, je ne vous oublie pas, promis, je vais scanner les règles des deux éditions ce WE.

  11. Bonjour,
    Je ne sais pas si c’est moi qui ne sais pas comment faire mais je n’ai toujours pas reçu vos règles du jeu Monopoly, belge de 1985 ( en FB). Vous m’aviez dit que vous me donneriez les 2 éditions. Merci à vous de bien vouloir me les donner.
    Bien à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Posting....