Archives de
Mois : juin 2013

100% e-Media : Vidéo pro en monture Sony-E

100% e-Media : Vidéo pro en monture Sony-E

Je garde bien sur un oeil sur l’actualité vidéo et notamment les nouveaux modèles autour des optiques E de Sony, compatible avec ma Sony VG20. Le site Focus Numérique présentait d’ailleurs il y a peu la Sony NEX EA50 qui reprend les caractéristiques de la Sony VG900 et l’approche ergonomique de mon ancienne Sony HD1000, caméra d’épaule. Ce nouveau modèle dispose toujours d’une optique interchengeable et également, enfin, d’entrées XLR !

Par ailleurs, lors de Photonika, Carl Zeiss annoncait de jolies optiques pour la série NEX…

Et d’un oeil de plus en plus éloigné, je constate que Pinnacle 16 a reçu une mise à jour qui rétabli enfin un élément disparu que j’avais soumis en tant Beta Testeur depuis de longues années, la navigation frame par frame avec la molette de la souris !

Les films du mois : La drôle de vie de Timothy Green

Les films du mois : La drôle de vie de Timothy Green

La drôle de vie de Timothy GreenLa drôle de vie de Timothy Green (2011) 9/10

Une histoire fantastique pleine d’émotion et de jolies couleurs d’autonme ! A VOIR !

Le prénom (2012) 8/10

Surtout ne cherchez pas en savoir trop sur ce film, allez simplement le voir : 100% fou rire raffiné !

17 filles (2011) 7/10

Ambiance bien réussie sur un film qui donne à réfléchir sur le mode de fonctionnement des ados !

After earth (2013) 6/10

Même si j’ai passé une bonne soirée Ciné avec ce film, je reste assez déçu face au potentiel que le sujet et Will Smith aurait pu m’offrir, avec au final un rôle qui ne colle absolument pas à l’acteur. Aucun sentiment ne passe dans cette histoire qui semblait pourtant envisager un rapport entre père et fils à reconstruire, ce thème restera creux jusqu’au bout. Le concept d’un retour sur Terre 1000 ans plus tard n’est également pas assez exploité, au final l’histoire aurait pu se passer sur n’importe quelle planète, cela n’aurait rien changé, il n’y a que d’anecdotique rappel à notre ancienne civilisation (des dessins préhistoriques dans une grotte). Dommage :(

Total Recall : memoire programmée (2012) 6/10

Ambiance futuriste qui n’est pas parmi celles que je préfère… trop d’action et au final je finis par décroché… Bref, je n’ai pas compris où le film s’en est allé….

Cher rédacteur en chef du magasine BeTV

Cher rédacteur en chef du magasine BeTV

Le nouveau magasine BeTV version Juin 2013Cher rédacteur en chef du magasine BeTV,

Comme tu le sais, puisque j’ai déjà eu l’occasion d’en faire part à la dynamique équipe d’animation de BeTV sur Facebook, je n’accroche pas du tout à la nouvelle formule du magasine papier ! Sans revenir en long et en large sur les points déjà exprimé, j’y perds deux éléments essentiels à son utilisation.

1. Le moment de plaisir, cette première soirée où je reçois mon magasine et où je parcourais les quelques premières pages qui m’annonçaient les nouveautés du mois et les bonnes soirées que j’allais passer… Dans cette nouvelle formule les films sont présentés aux moments où ils passent, il faut donc fouiller le magasine, sans trop savoir si l’on a bien tout repéré, ce qui est trop long pour les quelques minutes que je peux m’octroyer en rentrant à la maison, et donc au lieu de me procurer un moment de plaisir, je me retrouve frustré de ne pas savoir ce que j’aurais au programme.

2. Mon A à Z a disparu ! Et vous aurez beau dire qu’il est en ligne, moi c’est mon catalogue qui est sur ma table du salon. Et lorsque je découvre un film qui me plait bien et qu’il faut absolument que j’enregistre, lorsque mon Voocorder me fait des misères et qu’il faut que je reprogramme mon enregistrement, je n’ai pas le temps de fouiller le site de BeTV pour retrouver quand il est reprogrammé !

S’il y a eu quelques améliorations de lisibilité entre la nouvelle formule de mai et celle de juin, ce n’est pas encore satisfaisant et je compte beaucoup sur un magasine adapté pour passer un bon été en compagnie de BeTV.

Tout cela pour te dire que ce mois-ci je n’ai pas pu regarder les films suivants par manque d’informations adaptées à leur sujet : Miracle en Alaska, Adieur Berthe, Sur la route, My best men, Maman mode d’emploi, Accros the universe, Veep

Un nombre énorme comparativement aux mois précédents (grosso modo il m’arrivait au mieux de louper 2 films sur le mois !) d’autant qu’il reste encore une semaine.

Une tablette Windows 8, ça donne quoi !?

Une tablette Windows 8, ça donne quoi !?

Windows 8 sur Acer Iconia Tab W700J’ai l’opportunité en ce moment de pousser la découverte de Windows 8 dans sa déclinaison tactile sur une Acer Iconia Tab W700. Un modèle de bonne facture qui n’est pas limité par le système dit RT de Windows 8 qui fait de cette tablette un équivalent de PC Portable. En effet, cette dernière est équipée d’un disque de 128go en SSD et d’un procsseur Intel Core i5. Si esthétiquement ce nouveau Windows 8 a un certain charme, il bouleverse tout de même de nombreuses habitudes prises sur les anciennes versions de Windows. Je ne vous livrerais donc pas un verdict, mais plutôt mes premières impressions.

En attente de l’arrivée de la Surface Pro de Microsoft, cette tablette Acer s’avère bien réussie comparativement à d’autres modèles que j’avais pu tester il y a quelques mois. La qualité de l’écran est superbe par exemple. Par contre, je doute qu’en autonomie avec de tels performances (écran, processeur) elle puisse réellement rivaliser avec un iPad ou même certains portables pro. Très vite l’aspect cheap du clavier contraste avec la finition aluminium robuste de l’Iconia Tab. Dans la pratique on devra assez vite prendre le pli de bien appuyer au centre des touches, ce qui est plus délicat lorsque l’on veut taper des majuscules !

Coté ergonomie, je dois bien admettre que l’expérience acquise sur iPad et système Androïd rend la maitrise de la tablette sous Windows 8 compliquée. Déplacer des tuiles, les supprimer, changer d’application ou les fermer est vraiment loin d’être intuitif et demande une autre logique de manipulation tactile qui s’avère même être trop complexe à mon goût. Cette version de Windows 8 offrant également une interface bureau, elle reste comme je m’y attendais peu pratique en mode tactile. Il faudra donc s’adjoindre d’une souris ou au moins un stylet pour cibler des éléments plus petits. Ceci demandera au fond de s’approprier l’outil au quotidien !

De manière plus pratique, j’avais lu régulièrement que le « store » de Microsoft était fort pauvre. Je ne l’imaginais pas à ce point vide d’applications qui à mes yeux sont inévitables sur une tablette !

Tout d’abord, suite à de récentes disputes en Google et Microsoft, l’intégration des applications Google est difficile ! Il n’est plus possible de lier son compte Google Agenda ou Google Contacts de automatique. Avec pas mal de chipoteries j’ai fini par pouvoir importer mes contacts Google et afficher mes Google Calendar, mais impossible de pouvoir leur ajouter de nouveaux éléments ou de les éditer ! Bien entendu l’idée serait évidemment de pousser l’utilisateur à travailler avec les outils similaires proposés par la nouvelle application Outlook de Microsoft. L’outil Mail de la tablette ne permet pas non plus la gestion du protocole POP3, ce qui implique donc de revoir toute sa gestion de mail en multi-device !

Enfin, l’un des éléments clés à mes yeux sur une tablette : des outils de veille liés à des flux RSS. De ce coté c’est le vide ! Pas de Feedly, pas de Flipboard ou autres applications sur le sujet. Il est possible de suivre UN flux RSS en en faisant une tuile de manière peu ergonomique !

Windows 8 a beau être encore jeune, ces lacunes me semblent tout de même assez problématiques, au point de reconsidérer fortement l’idée d’acheter un Smartphone sous Windows 8, seuls Smartphones pourtant à proposer un peu de forme et de couleur sur le marché !

The Last of Us

The Last of Us

the last of us - menu screen

Et bien voilà quelques jours que j’ai commencé à jouer à The Last of Us, le nouveau hit Playstation 3 réalisé par la bande de Naughty Dog à qui l’on devait d’ailleurs le premier gros hit sur cette même console avec Uncharted : Drakes Fortune en décembre 2007. Je dois bien vous avouer que cela faisait des mois que mes temps de jeux-vidéo étaient d’une part très court et surtout très espacé, seul Resident Evil 6 parvenant à me redonner envie de jouer une petite heure lors de rare soirée de détente.

Ce jeu, je l’attends depuis la fin de l’automne 2011 ! A l’époque quelques informations avaient été dévoilée faisant fortement référence au film « Je suis une légende » joué par Will Smith, qui fait partie clairement de mes films cultes ! On reste bien sur dans un ptich à mon gout, une super-contamination à rendu tout le monde entre zombie et méchant, notre civilisation s’effondre et l’on se retrouve dans un univers pots-apocalyptique où la survie devient difficile ! Si bien sur Resident Evil nous propose des histoires assez proche du genre, elles finissent toujours par se ressembler, et du sang neuf était donc très motivant. D’autant plus que The Last of Us serait signé Naughty Dog.

En 2008 quand je me suis acheté la Playstation 3, je ne savais pas encore vraiment de quoi serait capable cette nouvelle génération de console. Après avoir été très déçu par mon premier achat (Assassin Creed), la démo de Uncharted allait rapidement me faire prendre ma voiture pour aller acheter le jeu en magasin, tant les graphismes et le gameplay était excellent ! Les épisodes suivants sortis en 2009 (Uncharted 2 : Among Thieves) et 2012 (Uncharted 3 : Illusion of Drake) allait être à chaque fois un coup de massue incroyable !

The Last of Us est tout, sauf une déclinaison d’un Uncharted en mode Zombies. Officiellement présenté comme un survival-action, le titre prend son temps pour nous plonger dans une ambiance oppressante. On est finalement plus proche de l’univers de Walking Dead que de celui de Resident Evil… (Minilob – JeuxVideo.com)

Il est certain que je suis un joueur moderne difficile, j’ai des références moi Môsieur,… et puis je suis assez mauvais aussi, et je peux assez vite me décourager ! En gros ne me parler pas de Call of Duty, Naruto et Call of Naruto in the Dutiness of Arkham Fantasy IX.

(Article laissé à l’abandon)