Archives de
Étiquette : Maison

Gardena r70Li : La lumière rouge clignote, comment réparer ?

Gardena r70Li : La lumière rouge clignote, comment réparer ?

Bientôt 7 ans de loyaux services pour Wall-E, mon robot tondeuse Gardena r70li. Vous l’aurez déjà lu, grâce à lui, plus de pelouse à tendre, mais une belle manière d’apprendre à me débrouiller pour quelques petites réparations. Je vous ai livré comment le mettre à jour, comment débloquer le mode caché, j’ai remplacé ses lames, sa batterie et l’année dernière j’ai dû passé par la case “achat d’une nouvelle alimentation, l’alimentation d’origine n’étant plus étanche.

Cette année, Wall-E reprenant le service, manquait souvent son retour sur base et fonçait régulièrement dedans. Au bout de deux semaines, c’est un signal rouge clignotant qui est apparu, tiens, je n’avais encore eu ce message !

Lumière rouge fixe : Carte de la station de charge défectueuse - envoyez la station de charge
pour réparation

Lumière rouge clignotante : Antenne de la station de charge défectueuse - retirez la station 
de charge de l'alimentation secteur pendant 10 minutes, réinsérez-la. Si le voyant clignote 
toujours en rouge, envoyez la station de charge pour réparation 

Lumière jaune clignotante : Câble guide interrompu/endommagé, la tondeuse s'arrête dans 
la zone de travail et affiche « Batterie vide ». Vérifiez le câble guide, remplacez-le 
si nécessaire 

Lumière bleue fixe : résistance accrue dans le câble périphérique ; en cas de mouvement, 
aucune action n'est requise. Si la tondeuse affiche le message d'erreur « Pas de 
signal boucle » réparez ou remplacez le câble périphérique 

Lumière bleue clignotante : Câble périphérique interrompu - effectuez le test conformément 
aux instructions d'utilisation pour détecter les interruptions/coupures dans le câble 
de boucle. 

Lumière verte clignotante : Mode ECO, la tondeuse reste immobile dans la zone de travail 
avec le message d'erreur « Aucun signal boucle. Mode ECO ». - Placez la tondeuse dans 
la station de charge, appuyez sur le bouton Démarrer et fermez le capot de l'écran, 
attendez 2 minutes, appuyez sur le bouton Stop, sortez la tondeuse de la station 
de charge, appuyez sur le bouton Démarrer et fermez le capot de l'écran. 

Lumière verte fixe : tout est OK

Le diagnostique étant donc assez cohérent, un problème autour de l’antenne de la base, soit ce qui permet au Robot de comprendre qu’il approche de sa maison. S’il tond, il doit s’en éloigner, s’il est en mode “come back home”, il doit à son approche effectuer un demi/tour pour se mettre en charge. Ce qu’il n’était plus en mesure de faire depuis quelques jours déjà. Le manuel recommande de renvoyer celle-ci en réparation, mais je commence à prendre confiance dans la recherche de solution par moi même avec ma tondeuse Gardena. Sur l’un des forums pour moutons, on nous explique que l’antenne est en réalité un câble qui fait le tour de la base et qu’il faut donc remplacer celui-ci ou au moins vérifier s’il n’est pas abimé.

En démontant ma base, la première surprise fut d’y découvrir un nid de fourmis en pleine éclosion ! Un gros nettoyage s’imposait déjà avant de pouvoir démonter la base, et tant qu’à faire un peu d’eau bouillante avec du vinaigre devrait déjà un peu envoyer promener les fourmis ailleurs dans le jardin ! Sur ce modèle Gardena, le câble antenne est apparent et donc à même le sol et on peut le constater très vite, il a mal vieilli. Après un démontage complet et vérification des connexions, j’ai donc plutôt l’impression que celui-ci n’est plus étanches, d’autant que sol de cette partie du jardin est particulièrement humide.

gardenar70li cableantenne
Réparation du câble antenne de la base du Gardena r70li

J’ai donc remplacé le câble par du fil de guide, un peu plus épais et utiliser deux raccords prescrits pour être enfouis dans le sol pour faire la jonction au reste du câblage d’origine puisque je n’ai pas d’outil pour les fixer directement sur la fiche de la carte mère. Un petit test et “Bingo” , la LED est à nouveau verte ! Wall-E est près à reprendre du service…

Coucou Padmé

Coucou Padmé

Coucou Padmé !

A mon avis, tu ne t’imaginais pas te retrouver dans une telle aventure. Tu étais bien tranquille avec ta maman et tes frères et sœurs. Et puis bardaf, on t’a emmené dans un vaisseau spatial, un coup d’hyper espace, et voilà dans une galaxie lointaine, bruyante et animée. Quatre jeunes padawanes à te courir après, te porter, t’appeler… et te faire courir sur leur planète. Tu avais tout juste pris tes marques, et assez vite d’ailleurs, que puif, encore un coup d’hyper espace et voilà qu’il fait plus calme… où sont-ils donc ? Ah brouf, les revoilà !

Bienvenue Padmé !
Bienvenue Padmé !

Oui, vous l’aurez compris, notre déjà grande famille a accueilli Padmé, une jeune Cavalier King Charles après de longues années, mois et semaines de discussion sur le sujet. Si évidemment les enfants ont toujours été plus que motivés à avoir un chien à la maison, hormis peut-être Juliette, de mon côté, je n’ai jamais été très “chiens”. Difficile à expliquer la raison, ceux de mes amis ne me posaient pas trop problèmes étant enfants, mais je dois bien admettre que de Boule et Bill à Beethoven en passant par 4 Bassets pour une Danois… Les papas se font toujours avoir dans les histoires de chiens… et ils cassent tout !

 

Bref, vous allez voir sur les photos qui suivent qu’avec la bouille qu’elle a et ces yeux qui vous montrent qu’elle cherche à bien faire. Il ne lui a pas fallu trop longtemps pour que j’apprécie jouer avec elle, moi aussi. Quoi qu’il en soit, l’arrivée d’un chien à la maison n’est jamais une question de raison ou de plus et de moins sur une liste. Comme un enfant, cela se terminerait avec plus de moins que de plus… Mais cela demande de riches échanges avec toute la famille pour bien se préparer !

Par ailleurs pour notre déjà famille nombreuse, le choix d’un Cavalier King Charles était la meilleure option. Pas trop gros pour les enfants, plutôt calme et docile quand elle aura grandi. Si j’ai eu de beaux sourires de Charly qui rêvait d’avoir son chien, j’ai aussi souvent tout droit à beaucoup d’air quand il s’agit le matin d’aller surveiller pour qu’elle fasse ses besoins, mais j’y étais préparé !

Toutoutpourlechien.com
Toutoutpourlechien.com

Quoi qu’il en soi, il s’applique comme un enfant peu le faire à s’occuper de sa Padmé.

Le Cavalier King Charles Spaniel, ce chien de petite taille, adorable et calme, fera sûrement le bonheur des maîtres recherchant un chien de compagnie. Cette race de chien aura besoin d’une dépense journalière pour se sentir bien. Par ailleurs, son caractère tempéré nécessitera une éducation douce qui devra commencer tôt afin de partir sur de bonnes bases ! (En savoir plus sur le Cavalier King Charles)

Lire la suite Lire la suite

Aujourd’hui, 20 ans.

Aujourd’hui, 20 ans.

Aujourd’hui, 20 ans… C’était un 12 juillet de l’an 2000 que tout a commencé…

Vingt années… 20 années,… 20 ans que ce 12 juillet de l’année 2000 nos destins se croisaient, scellés d’un premier baisé, pour ne plus jamais nous séparer.

Se rencontrer sur Caramail depuis un Cybercafé, passer des nuits à se promener dans les rues de la ville, regarder les étoiles au sommet du terril… prendre le bus, 2 heures pour aller manger un Mac Do’, terminer la ludothèque de la PlayStation louée chez Maria Vidéo, louer notre toute petite première maison pour y fêter notre première année ensemble. Adopter notre premier chat, Chocobo, et faire nos premiers pas d’adulte dans le monde du travail, puis nos premières vacances en Espagne, tous les deux, à l’aventure…

Et petit à petit, l’envie d’agrandir notre nid.. et de le remplir aussi. Notre première maison à nous sera plus grande, nous en aurons visités beaucoup mais il faudra attendre quelques années encore avant que notre Charly ne vienne y mettre un peu de vie ! Le temps d’y faire des travaux, acheter notre première voiture, organiser notre mariage et voir encore un peu le monde, mais oui, nous étions devenus parents !

Le chemin parcouru, d’un coup d’oeil en arrière était déjà long, mais bien des aventures nous attendaient encore.

Le reste de l’histoire, tu t’en souviens encore trop bien que pour en écrire des paragraphes. Plus d’amour, une plus grande maison et des photos, beaucoup de photos et en encore et toujours plus d’amour autour de nous.

Aujourd’hui, nos merveilles sont au camp, nous avions rêver nous envoler à la découverte de l’Ecosse. Juste tous les deux. Sur les traces de Jaime et Claire dans ces paysages magnifiques et ces rues pittoresques qui nous font rêver depuis plusieurs années. Mais cette étrange année 2020 nous oblige à rester chez nous. A fêter nos 20 ans simplement… A rêver de ce que sera notre demain pendant que nos pirates sont au camp et que Rose tourne déjà en rond.

Rever à demain et regarder d’en haut tout ce chemin parcouru…. Un chemin qui n’aura jamais été « tout droit », mais probablement un sacré serpentin digne du métro de Paris, ah oui, tu t’en souviens de notre belle escapade à Paris ! Nous en ferons encore de belles escapade.

Je suis heureux d’être à tes coté, et je me réjouis de ce qui nous attend encore. Je t’aime

Nos premiers rendez-vous (2000) et notre premier chez nous (2001)
Nos premiers rendez-vous (2000) et notre premier chez nous (2001)
Nos premières vacances, à l'aventure en Espagne - 2003
Nos premières vacances, à l’aventure en Espagne – 2003

Lire la suite Lire la suite

On rentre à l’école ?

On rentre à l’école ?

C’est un vaste débat dont tout le monde parle depuis mercredi dernier. Notre gouvernement a annoncé la ré-ouverture des écoles primaires et gardiennes pour l’ensemble dès élèves pour le 8 juin.

Papa en profite pour faire un petit cours de Géographie
Papa en profite pour faire un petit cours de Géographie

Il y a quelques semaines à peine, nous imaginions encore les enfants partis pour rester à la maison jusqu’à septembre, comme le voulait la tendance et la reprise dans un contexte très controlés des élèves de dernières années en primaire et secondaires. Il y avait entre temps la possibilité de voir les camps d’été et stages s’organiser… Mais en quelques semaines, force est de constater que le déconfinement s’est accéléré, la vie autour de nous semble avoir repris un rythme plus rapidement que nous ne l’imaginions. Même si cela nous inquiète un peu, c’est aussi un signe positif.

Oh, on peut entendre beaucoup d’argument pour ou contre ce retour des enfants à l’école. On peut aussi entendre beaucoup d’avis à l’encontre de toutes les mesures prises (ou pas prises par ailleurs) par nos politiciens et leur équipe d’experts… Mon billet n’est pas vraiment là pour polémiquer sur le sujet. Ici, nos 4 monstres ont, je pense, beaucoup de chance. Ils ne sont pas seuls, ils ont tout ce qu’il leur faut pour jouer, ils ont du soleil, un jardin, un vélo, un quartier calmes, une console, de quoi appeler leur copains et copines et même, et même, depuis une semaine, une grande piscine pour se défouler !

Pourtant, nous sommes aujourd’hui positifs à ce retour à l’école. Je ne vous aurais pas répondu la même chose il y a 15 jours ! Car le contexte a changé, les courbes et statistiques que je suis quotidiennement vont clairement dans une situation rassurante.

Et les enfants ? Je ne vais pas vous dire “qu’ils en ont besoin”, mais ils se réjouissent de ce retour à l’école pour revoir leurs maitresses, leurs camarades, apprendre sans avoir Papa et Maman sur le dos, voir autre chose que “chez nous”.

Lire la suite Lire la suite

Recherches nocturnes

Recherches nocturnes

Tiens, en me promenant dans les archives du Blog, je me suis souvenus que j’avais trouvé il y a quelques années une très vieille carte du quartier sérésien où j’habitais alors. Depuis que nous avons aménagé ici dans le hameau d’Avister, j’ai souvent eu envie de trouver quelques documents historiques en lien avec notre maison et son quartier. Après quelques recherches nocturnes sur le site Cartesius de la NGI, j’ai trouvé de chouettes documents historiques de notre quartier. Avec notamment cette vue aérienne d’avril 1971 qui montre les prémices du quartier d’Avister, encore bien vide !

A cette époque, seul le “Quartier Est” a été entamé au départ de Ferme, avec la première partie de la rue Hayette et la rue Meloye ainsi que la rue Secheval qui n’accueille pas encore le début des tronçons de la rue Terre Antoine et celle de la rue du Chêneux.

Evidemment, notre maison ne se retrouve pas sur cette prise de vue datant d’avril 1971 puisque la maison a été construite un tout petit peu plus tard. Elle n’est pas encore visible sur l’édition 1975 de le Carte “Seraing – Chênée” qui reprend néanmoins la zone d’Avister. Entre 1971 et 1975 plusieurs maisons y pourtant été construites, mais ne sont pas rapportées sur ce document. On peut par contre apercevoir le tracé de la ligne de haute tension qui traverse les prairies de Nomont et le quartier d’Avister avant de surplomber l’Ourthe. Voilà qui avait dû à l’époque décevoir toute une série de voisins !

Lire la suite Lire la suite