Archives de
Étiquette : vacances

Retour à l’anormal

Retour à l’anormal

Voilà, c’est reparti. J’ai fait le plein d’essence. Les mallettes sont dans le coffre, les boites à tartine remplies chaque matin. Depuis lundi dernier, les enfants ont repris le chemin de l’école, avec beaucoup d’enthousiasme. Il n’y a pas lieu d’attendre des heures le matin, je les récupère au compte goute fin de journée… et sans devoir, ce qui offre un certain soulagement cognitif aux parents. Ils sont heureux d’avoir pu jouer avec leurs amis et amies et de revoir leur institutrice ! Comparativement aux échos d’autres parents, l’organisation du retour à l’école chez nous se passe bien, toutes les classes pouvant retrouver leur instituteurs durant l’ensemble de la semaine. Seul Charly tire un peu la tête de devoir rester dans une bulle qui n’inclut pas ses copains et copines de 6° ou de 4°… Heureusement, il peut encore papoter longuement avec eux sur Messenger une fois rentré ; )

De mon coté, retour à l’anormal également. Masqué, j’ai relancé le studio et déjà l’agenda se remplit, se presse, se compresse jusqu’aux vacances d’été. Tout cela laisse peu de temps à réfléchir… Pour nous, il faut bien l’admettre le déconfinement a été  un peu brutale.

Aujourd’hui, les chiffres restent plutôt rassurant, même si la presse à clic aime à nous rappeler que de nouveaux foyers ont été découvert en Chine, en Italie, à l’aéroport de Bierzet ou dans une école de Bruxelles, de Flémalle…. Prenez garde à ce qui plane au dessus de vos tête pour cet été, tente-t-on de nous faire comprendre.

Petit à petit, derrière ce foutu masque… je reprends un peu plaisir à entrer dans un magasin. Nous avons revus nos amis et la famille ce Weekend. Je me réjouis de pouvoir retourner manger dans notre resto préféré,… bientôt la pluie cédera à nouveau place au grand soleil d’été !

 

La semaine prochaine s’annonce chargée, il restera alors encore la suivante, avec les deux derniers jours d’école des enfants… Puis les vacances, les camps, les stages… et les autres surprises que nous réserve le futur ! La piscine en tout cas n’attend que le retour du grand soleil pour accueillir les enfants !

L’amour et moi, l’album de Jenifer

L’amour et moi, l’album de Jenifer

8eme album parmi mes préférés, celui de Jenifer qui est aujourd’hui ma chanteuse préférée. Je pourrais juste vous déposer la couverture de l’album sans rien dire et vous laissez réagir ! “Ah oui, moi aussi, elle déchire”, “Nan sérieux, toi Cyborg Jeff tu écoutes JENIFER !?”… Mais vous me connaissez, j’ai toujours quelques choses à rajouter !

J’ai regardé la Star Ac’. C’était la première émission de télé réalité que je découvrais à la télévision à une époque où YouTube et Netflix n’existait pas,… Ou Internet n’était encore qu’à ses débuts. J’ai donc vécu devant le petit écran 36cm de la salle à manger la naissance de Jenifer du Château à la scène !

C’est vrai, c’était alors bien différent de mon style musical électronique, mais j’aimais vraiment la vibration de sa voix lors de chacun des “Primes”. Je m’en souviens encore “D’aventures en aventures“, “Gimme Gimme”, “En Harley Davidson“…  et lorsque vinrent les premiers singles, il fallait bien admettre qu’ils étaient très sympas, jusqu’à la sortie de ceux de la génération “Ma Révolution“.

En 2013, nous voilà en route pour notre première escapade dans le sud de la France avec une étape entre Dijon et Lyon. Je me souviens parfaitement de ce moment. Alors que nous allions reprendre la route, j’attends madame qui est allé chercher des pains au chocolat dans une boulangerie. Je suis dans la Kangoo, le soleil se lève sur une jolie propriété cachée derrière un mur de vieilles pierres, cela sent bon les vacances et passe alors à la radio sa nouvelle chanson “Sur le fil” ! Wouw mais elle est génial cette chanson. Elle l’accompagnera toutes les vacances. Au retour, j’irai chercher l’album à la Mediacité que j’écoute depuis très souvent au côté de son album Ma déclaration, reprises de Chansons de France Gall.

Aujourd’hui j’écoute surtout son nouvel album Nouvelles Pages, particulièrement réussi, les textes sont encore plus parlant… Mais cela restera L’amour et Moi qui marque la prise de conscience !

Et puis, de cette génération “Star Ac'” il y aussi un ré-écoute de morceaux que je trouvais alors “ringard” qui ont pris un peu plus de sens, ce premier pas dans le constat que les textes des chansons d’avant étaient souvent plus intéressant que ceux de bons nombres d’artistes d’aujourd’hui… Bref, je vous laisse un “Sur le Fil” à écouter !

 

 

Lire la suite Lire la suite

Encore 3 mois de plus !

Encore 3 mois de plus !

Déconfinés, déconfinés, c’est un concept ! Mais dans les faits, nous sommes partis ici pour prolonger de 3 mois supplémentaires la situation actuelle et ce n’est pas mentalement pas facile à gérer. Les vacances de Pâques annulées, il restait encore un maigre espoir d’envisager profiter de l’été, mais aujourd’hui, il est claire que les Grandes Vacances se résumeront à peu de chose prêt à notre quotidien, avec le télétravail et les devoirs du matin en moins ! 4 jeunes enfants à la maison 24h sur 24 pendant 6 mois, on va tenir bon ?

L’écosse, c’était déjà perdu depuis un bon moment, on espère à peine récupérer le coût des billets d’avion. Il est peu probable que les enfants rentrent à l’école d’ici la fin de l’année. Vu l’organisation nécessaire pour encadrer les élèves de 6° primaire, j’imagine mal les écoles envisager une phase supplémentaire qui accueillerait plus d’enfant. Serions-nous d’ailleurs près à l’envisager ?

Et cet été. Même s’il n’a pas été annulé, j’imagine difficilement que s’organiserait le Camps des Louveteaux des enfants début juillet. Auront-ils même la possibilité de participer aux stages déjà réservés ? C’est un coup dur tant pour tous ces organismes et ASBLs qui sont à l’arrêt depuis des semaines, mais aussi pour nous qui avons payé des cotisations pour des activités qui n’ont pas lieu.

Pairi Daiza a rouvert ses portes, ce lund
Pairi Daiza a rouvert ses portes, ce lund

Ah, vous me direz que les Musées ou les parcs animaliers sont ouverts ! C’est tout à fait exact et cela permettra à beaucoup de pouvoir prendre l’air en vacances, mais je vous avoue qu’avec 4 enfants, payer près de 200€ pour aller à Pairi Daiza (et Dieu sait que nous aimons nous y rendre) dans un mode de visite imposé, sans pouvoir faire de pauses repas dans les restaurants, sans pouvoir se poser dans les plaines de Jeux,… le tout en portant tous le masque. Bref, ce n’est pas très attirant et on peut oublier l’appareil photo !

La restriction de l’affluence pour les premiers jours avait pour objectif d’éprouver le dispositif mis en place pour accueillir les visiteurs en toute sécurité (multiplication des lignes d’entrée, mise en circulation à sens unique des chemins, respect de la distanciation sociale, surveillance par les Corona-Stewards, port du masque là où Pairi Daiza l’exige…). Ces deux jours de tests se soldent par un succès, le parc va progressivement accueillir, en nombre limité, ses premiers visiteurs d’un jour. — RTBF

Partir à Brugges et ne pas pouvoir faire les boutiques, se rendre à la Mer du Nord qui serait la seule destination possible dans un contexte pareil… Partir en balade sans pouvoir se poser sur une terrasse,… Non définitivement, j’ai bien du mal à imaginer aujourd’hui comment vivre des vacances autrement que dans mon jardin… Et même en y installant une piscine pour les enfants, cela fera quand même 6 mois à la maison… Que faire ?

Lire la suite Lire la suite

Humeur de Déconfinement

Humeur de Déconfinement

Mai, c’est tout un printemps au moins que nous serons restés confinés. Dès aujourd’hui les premiers signes d’un déconfinement se sont amorcés. Les courbes statistiques chutent, les commerces ré-ouvrent, les restrictions s’assouplissent et la semaine prochaine, certains enfants retourneront à l’école. Chez nos voisins français, allemands et même italiens, la vie se réamorce également.

Bienvenue dans "La théorie du silo"
Bienvenue dans “La théorie du silo”

La vie ? Est-ce cela ? Vivre caché derrière un masque, compter sur ses doigts qui l’on pourrait revoir pour boire un verre à bonne distance avec chacun son petit bol de cacahuètes. Faire la queue pour entrer chez Brico acheter 3 ampoules, faire la queue pour déposer ses enfants à l’école, faire la queue pour rentrer en classe, passer au petit coin.

Mais dans certains foyers, il sera peut-être nécessaire de se séparer pour appliquer la règle des « 4 » (colocation, gardes alternées). Ce n’est pas la panacée, mais ce sera toléré : le père peut avoir son cercle d’un côté, et la mère de l’autre. Mais ces deux cercles ne pourront en aucun cas se réunir sous le toit du foyer en question. Même de manière différée. Prenons encore le cas d’un ménage d’une famille de six personnes. Elle ne peut être reçue nulle part au complet. Mais elle aura le droit de recevoir à domicile deux couples d’amis, ou une autre famille de quatre personnes, par exemple. Ce qui crée un nouveau silo de 10 personnes. Et au-delà de la question du lieu de rendez-vous, l’élément le plus important et de ne pas briser ce cercle de 10, en y faisant entrer de nouveaux individus. Le respect des silos facilitera le suivi des contacts, si l’une des personnes du groupe venait à être malade. (A lire dans Le Soir)

Je me sens en sécurité dans ma maison, confiné. Je n’ai pas envie de reprendre une vie A-normale. Chez nous, aucun des enfants ne sont actuellement concernés par le reprise de l’école. Tant mieux. Même si c’est d’un pénible de faire la classe à toute la tribu, je préfère qu’il en soit ainsi. Pour l’heure, le télétravaille reste la norme et j’ai la chance de pouvoir travailler ainsi. Même si la session extraordinaire d’examens en ligne risque d’être stressante. Madame de son côté se prépare à ré-ouvrir le studio en maximisant les règles de sécurité. C’est un sentiment partagé de sortir de voir tout son travail à l’arrêt et d’ouvrir une brèche dans la bulle de protection formée jusqu’ici… Et les aides de l’état qui tardent…

A la maison, le temps devient long. J’ai l’impression que nous avons déjà tenté d’organiser tout ce qu’il était possible de faire pour changer les idées de chacun. Bricolages, jeux de société, longues balades, barbecue, diner sur la terrasse, films en famille,… Et dire que cela risque de durer ainsi jusqu’à la rentrée de Septembre pour eux… Je n’imagine plus le camps Louveteaux s’organiser, les stages d’été risquent bien de sauter en partie… Et les vacances ? Faire la queue pour faire des visites ? se promener à Pairi Daiza le masque sur la nez ? Bof…

Je vous avoue, Mai me déprime un peu… Ici, nous avons entamés quelques travaux pour rendre l’été plus agréable, mais cela implique d’être encore un peu plus confinés à l’intérieur, les enfants devant éviter d’aller dans le jardin où ils avaient l’habitude de se défouler tous les quatre quand le soleil brillait !

 

Nous avons donc redoublé d’inventivité pour les occuper. On a ressorti un temps les Micro Machines, Rose est venue donner un coup de main à Charly pour s’occuper des ‘Chons. On a fait de nombreux bricolages, des dessins à ne plus avoir de feuilles de brouillon. Du pain, des pâtisseries, des cookies, des gâteaux…. Arf, voilà l’Air pulsé du four qui nous a lâché … On s’est donc même organisé pour faire une grande balade jusqu’à Plaineveaux en passant enfin par La Roche aux Faucons ! Enfin, on s’est organisé un super petit déjeuner et un repas en amoureux sur la Terrasse de l’avant !

Lire la suite Lire la suite

Vacances temporelles

Vacances temporelles

Escapade en famille dans le sud réservées !
Escapade en famille dans le sud réservées !

Escapade en famille dans le sud réservées ! On va pouvoir re-préparer un petit road book vers Le Grau du Roi, Sainte Marie de la Mer, Nimes, Uzès, Montpellier, Baux de Provence, Aigues Mortes, Sommière,… j’ai oublié qqch ?

Sans l’épidémie de COVID19 qui a paralysé toute la planète, nous aurions dû prendre la route du Sud pendant les vacances de Pâques à la découverte d’un nouveau camping du côté du Grau-du-Roi. Début mars, alors que la crise avait pris l’Italie à la gorge, nous nous imaginions encore pouvoir partir mais le confinement venu, il devenait assez limpide que nous passerions les vacances à la maison ! Mais qu’importe, ces vacances devaient nous permettre de revisiter des endroits déjà connus. Je vous invite donc à un petit voyage dans le temps.

La famille Martin dans la Renault Kangoo, en route pour le Sud !
La famille Martin dans la Renault Kangoo, en route pour le Sud !

 

Pour descendre depuis la Belgique, nous avions éprouvé un bon scénario ces dernières années.

Je me mets au lit à 19h, pendant que les enfants regardent un film.. et à minuit, zoup, on démarre, tachant ensuite de nous relayer toutes les 3 heures afin d’arriver le lendemain matin. Pas de bouchons, Lyon vite traversé, nous serions donc arrivé aujourd’hui en fin de matinée… sur les terres de Provence pour découvrir ce coin de Paradou, comme les gens disent là-bas !

De la Renault Kangoo à la VW Caddy Maxi, le coffre aurait été bien rempli et cette année nous avions prévu d’embarquer les vélos sur le nouveau porte-vélo afin de pouvoir faire des balades de notre Camping

TENTONS LES CAMPINGS CLUBS FRANÇAIS À SIX
Tentons les campings clubs français à six !

Arrivés vers 14h, nous aurions peut-être pu plonger dans la piscine… Enfin les enfants ! En 2017, au camping Féérix de Marseillan, il avait fait près de 25° à notre arrivée début avril. Cette année, pas de regret à avoir, la météo autour de Montpelier s’annonce bien moins agréable que ce que nous avons eu en Belgique cette année. Nous irons donc au Petit Camarguais une prochaine fois… et la fin de journée aux abords du Grau-du-Roi également. L’occasion de découvrir le port de cette petite ville dont nous connaissons déjà le Seaquarium et le bon petit resto situé à l’arrière le long de la digue.

Lire la suite Lire la suite