A quoi ressemble ma musique

A quoi ressemble ma musique

Voilà bientôt 23 ans que mon ordinateur est devenu mon instrument de musique. Les outils ont évolué, les sons aussi… quoi que, mais la technique est resté fortement similaire. S’il y eu un temps où je composais pas loin de 20 titres par mois, une époque où j’ai tout mis de coté… depuis quelques années, je me suis construis une base simple et facile à lancer n’importe quand, qui me permet en 60 minutes chrono de composer un trucs intéressant. J’ai fini par me faire à l’austérité d’Open Modplug Tracker qui me permet de piloter essentiellement une instance d’instrument virtuel VSTi très léger issus du monde de la Demoscène : 4Klang. Ce dernier m’offre une palette sonore pure, nano, légère que j’aime tout particulièrement. Dans cette exemple, j’ai tenté d’y ajouter 64Klang2, qui pourrait être son grand frère et qui permet de créer des sons au départ de générateur plus complexe. Je manque encore de pratique, mais j’avais pu y créer un son plus moderne il y a quelques temps que j’ai intégré dans cette nouvelle composition : Lightboard – Oxygène.

Oki, we need a new audiotrack for our forcoming MOOC. So here is how i feel about this new lightboard technology ! I’m searching about… how sounds an O² molecule and i finally find a result ! Thats sounds more trance electro track still using OpenModplugTracker and 4KLang and some more modern sounds out of 64Klang2. Credits : Jeff,Ani,Olo,Sam,Thibault,Zavie,Virgill

Découvrir la Provence ‘Hors Saison’ en famille.

Découvrir la Provence ‘Hors Saison’ en famille.

Voilà déjà 5 ans que nous descendons dans le Sud de la France en famille. Cette année, les vacances de Pâques tombaient particulièrement tôt ce qui nous mettait dans une situation plus délicate côté météo et nous faisait arriver juste avant les vacances françaises, soit complètement hors saison !

Marcel, marceeeeeel - Perdus dans les collines - Une campagne en Provence
Marcel, marceeeeeel – Perdus dans les collines – Une campagne en Provence

Habitués à nous orienter autour de Montpelier où vivent nos amis Didier & Roseline, nous avions choisi cette année de visiter une autre région. Notre choix c’est donc finalement posé sur la Provence dites ‘verte’ dans le département du Var avec comme point de chute le magnifique domaine ‘Une Campagne en Provence‘ situé non loin de Saint Maximin de la Baume à une 40aine de minutes d’Aix en Provence. Une région que nous avions souvent eu l’envie de visiter, madame pour ses champs de lavande et moi pour retrouver l’ambiance de La Gloire de Mon Père, le film.

Cette année, nous partions surtout à la dernière minute et sans Roadbook en poche ! Nous obligeant à travailler un peu plus chaque soir à la programmation de nos folles journées à 6. Pour descendre depuis la Belgique, nous avions éprouvé un bon scénario l’année dernière. Je me mets au lit à 19h, pendant que les enfants regardent un film.. et à minuit, zoup, on démarre, tachant ensuite de nous relayer toutes les 3 heures afin d’arriver le lendemain matin. Pas de bouchons, Lyon vite traversé, nous arrivions donc en fin de matinée sur les terres de Provence pour découvrir ce coin de Paradou, comme les gens disent là-bas ! Un cadre magnifique perdu dans la nature, entre les prés, champs de vigne. Des poules, des ânes, des canards… notre seul regret aura été que le gîte soit tant éloigné du point central du domaine pour que les enfants puissent plus en profiter. Ceci dit, ces vacances seraient signées sous le titre “A la poursuite du Soleil” nous emmenant dans tous les coins de Provence : Aix en Provence, Sanary sur Mer, Cassis, Barjols, Saint Tropez, Hyères, Saintes Maries de la Mer, Martigues, Marseille, Les Baux de Provence et Avignon

Vacances 2018 - Provence

Lire la suite Lire la suite

Wééé, c’est le retour des courses de vélos !

Wééé, c’est le retour des courses de vélos !

C’est chaque année pareil depuis notre arrivée de ce coté de la grand route. Dès que le printemps s’installe, les courses de vélo viennent profiter de la côte d’Avister et de la Roche aux Faucons, rendant au mieux, l’accès au quartier difficile, voire… impossible ! Si jusqu’ici, en faisant mes recherches, j’arrivais à trouver quand le quartier est bouclé par le Liège Bastogne Liège ou la Flèche Wallonne… Cette année, voilà que l’on nous boucle par surprise pour la course des espoirs ! Je dois bien admettre que j’ai franchement autre chose à faire que de poireauter dans ma voiture avec mes courses et mes fleurs à planter ! Même s’il fait bon et que les policiers restent zen,… Je trouve tout de même que la commune d’Esneux devrait faire l’effort d’informer en direct les riverains lorsqu’un évènement empêchant de circuler est organiser et pris en charge par les forces de l’ordre…

Bref, la course des pros est prévue pour le WE prochain, dimanche 22 avril.

Scoop.it est mort, ou presque !

Scoop.it est mort, ou presque !

TASTONBLOG
Et toi, t’as ton blog ?

J’ai découvert Scoop.it il y a quelques années déjà. Cet outil de “curration” était pour moi très précieux. Il me permettait de pouvoir organiser tout une série de liens web d’articles ou blog, de les partager directement tout en y ajoutant quelques lignes personnelles. Je pouvais ensuite m’en servir pour écrire un article plus profond sur mon blog ou simplement retrouver plus tard des informations nécessaires. Aux fils des années, quand je le présentais à l’époque dans la formation Web 2.0 de Dominique Verpoorten et Jean-François Van de Poël, Scoop.it était devenu un élément primordiale à mon cycle de veille personnelle.

Et toi, t’as ton blog ?

Malheureusement, ces dernières années, Scoop.it semble avoir choisi de faire rentrer les Dollar$ dans sa manne. Les comptes gratuits ont tout d’abord été limités en nombre de catégories, l’export de flux RSS a été supprimé, le nombre de Scoop par catégorie limité à 5 par jour pour enfin depuis quelques jours nous sortir une limite de 50 posts par catégorie… Veuillez supprimer vos anciens posts ! S’en est trop !

Non, je ne paierais pas 150€ par an pour continuer à scooper. J’ai déjà du passer par un compte payant chez Evernote,… Dropbox ne cesse de me pousser à prendre un compte payant également, sans parler de mes différents hébergements pour mes site-internet… Dire qu’il y a 10 ans, payer un service web était totalement inutile… Avec Netvibes qui est de moins en moins pratique et totalement inutilisable sur environnement Mobile, je vais repenser toute ma logique curration. Il me faudra trouver un interfaçage efficace avec les réseaux sociaux autour d’un outil centralisé tant sur ordinateur que sur Device mobile… Pocket+ pourrait peut-être faire partie de l’équation… Dès que j’ai une solution efficace, je reviendrais vers vous !

Lire la suite Lire la suite

Jamais sans Harry

Jamais sans Harry

Lorsque j’ai rencontré pour la première fois, le petit sorcier à lunette, j’étais devenu un homme. La magie de l’enfance semblait s’être éloignée de moi et le hasard m’a fait glisser la galette de ce jeu pour ‘gamins’ dans ma Playstation. Je me suis alors retrouvé dans un univers envoutant, lumineux, crapahutant autour du château de Poudlard à la recherche du crapaud de Neuville. Intrigué par ce premier contact, j’ai alors découvert dans de mauvaises conditions le premier film… avec mes yeux de « grands »…

Joyeux Noël Papa !
Joyeux Noël Papa !

Puis un jour, à Noël j’ai déballé mes paquets pour découvrir… les 5 premiers tomes d’Harry Potter ! Sacrebleu, moi qui n’avais plus lu un roman depuis la fin de l’école secondaire, voilà qui était audacieux ! Harry Potter m’a alors réconcilié avec les livres sans image, m’offrant à construire dans ma tête des dédales d’escaliers magiques, de vastes forêts interdites et de nombreux êtres enchanteurs. Je dois bien admettre que j’aurais aimé avoir 10 ans en 2001 afin de grandir aux cotés d’Harry Potter…. Me perdre dans la forêt interdite à la recherche d’Hagrid avec mes amis Ron et Hermione, armés de nos baguettes magiques…

Les années ont passés depuis que JK Rowling a écrit le mot FIN, mais pour moi, tout est prétexte à me replonger dans la magie d’Harry Potter Expositions, pièce de théâtre, ré-éditions illustrées et depuis l’année dernière les Audiobooks.

En effet, au printemps dernier, je terminais le lancement de l’un de nos MOOCs ULiège : Il était une fois la littérature de jeunesse, dont les inscriptions ont justement été relancées ces derniers jours ! L’un des modules de ce dernier se consacrent tout particulièrement sur les Livres Numériques, Livres Augmentés et Audiobook.

J’ai beau être un papa geek, j’ai toujours un peu de mal à aborder le passage de l’objet physique, que ce soit un livre ou un jeu à son pendant numérique volatile ! Mais je me suis dit, si je dois tenter l’aventure de l’Audiobook, pourquoi ne pas en profiter pour reprendre le 1° tome d’Harry Potter afin de me replonger dans tous les petits détails oubliés depuis ma lecture il y a près de 15 ans déjà…

Lire la suite Lire la suite