Archives de
Étiquette : Famille

Foutu virus, on était prêt.

Foutu virus, on était prêt.

Foutu virus,…
On était prêt,…

Voilà des semaines que l’on travaille à la relance de nos activités de photographes. Pas de mariage en 2020, mais nous avions préparé un moment magique à faire vivre aux familles dans un cadre magique pour Noël.

Mais ce foutu virus a repris de plus belle, au point qu’à nouveau, tout s’arrête. Après tant de travail, tout s’arrête à nouveau. Ce Weekend, nous avons pu construire en hâte le studio, pour pouvoir accueillir quelques familles. Mais aujourd’hui, nous sommes dans le flou. Jusque quand devront nous fermer, pourrons-nous organiser nos séances en extérieur…
Bien évidemment, la magie de Noël ne brillera pour personne comme elle le fait chaque année. Je suis conscient que la priorité à ce jour, c’est de stopper la reprise de la propagation, de contrôler les flux vers les hôpitaux, de se protéger les uns, les autres… et que plus on ergote sur ce qui peut ou ne peut pas se faire, on perd de l’énergie sur cette cause.
Mais comment se relèverons-nous, tous ces petits indépendants, de cette seconde vague ? J’ai de quoi être inquiet de ce que sera demain.

Novembre, ce mois où nous courrons entre les séances Noël, l’anniversaire de nos miss, la préparation de Saint Nicolas, Noël, Nouvel An avec souvent une petite pause dépaysante avec nos amis… Novembre s’arrête. Et la relance n’en sera que brutale, il faudra s’y préparer.

Courage à tous ceux pour qui s’arrêter est difficile
Courage à tous ceux qui traversent cette épreuve
Restons prudents
Prenons le temps, encore, pour retrouver le sourire d’ici demain…

Petite Snorkys Photography - Rose de Noël - 2020
Petite Snorkys Photography – Rose de Noël – 2020
Syd, à jamais dans nos têtes

Syd, à jamais dans nos têtes

Vindju, comment les choses peuvent-elles s’arrêter, d’un coup, ainsi.

Il y a quelques jours à peine, tu nous partageais tes premiers essais musicaux sur ton nouveau joujou… mais nos échanges ne s’étaient jamais arrêter à la musique. nos passions, notre rôle de papa, les LEGO, et cette vie qui file à tout vitesse…

Hier, pour toi tout s’est arrêté. Tu nous laisses un vide, mais comment imaginer ce que doivent vivre ton épouse, les enfants, les proches…

Je leur transmets tout le courage et la force pour les aider, certes infiniment, à traverser cette injuste épreuve.

vindju Sydney Plumey… nous te ferons vivre dans nos oreilles, dans nos têtes, dans nos cœurs…

PS : Tu m’auras souvent vivre à travers des yeux de photographe, une autre passion que nous partagions, et partager des paysages et des voyages éblouissant… reste la lumière qui les guidera. G. , E. je penserais fort à vous.

Lire la suite Lire la suite

Salut Yakari

Salut Yakari

Parmi toute une série de héros de Bande Dessinée découverts quand j’étais gamin au début des années 80, il y avait Yakari le petit indien qui parle aux animaux.

Ma collection de Yakari
Ma collection de Yakari

Mes parents aimaient tout particulièrement le dessin et l’univers créé par Derib et Job que j’ai toujours pensé être belges d’ailleurs tant le dessin de Derib était dans l’esprit de la BD bien de chez nous !

Dès 1983, le petit indien et son univers, son cheval Petit Tonnerre, ses amis Arc-en-Ciel et Graine de Bison, Tilleul le castor,… se retrouvait dans une série de dessin animé sur l’émission pour enfant Récré A2, suivant les traces des Schtroumpfs de Peyo. En 2005, la RTBF s’associe à différents studios d’animation belges et français pour offrir aux enfants un vent de fraîcheur pour notre petit indien.

De mon coté, au début des années 2010, j’avais tenté de partager entre autres les aventures de Yakari à mes 3 grands, qui malgré toute la poésie et la magie des rencontres que font Yakari avec les bisons, Grand Aigle, Petit Tonnerre, les castors, les ours, les loups, le pélican et j’en passe… Les enfants n’ont jamais accroché à tout ce qui tourne autour des Indiens… Playmobil compris !

Yakari et Petit Tonnerre, illustration de Derib, 2015
Yakari et Petit Tonnerre, illustration de Derib, 2015

Cet été, sortait dans nos salles le premier long métrage de Yakari, toujours produit par ces mêmes équipes, il offre une ré-écriture de la rencontre de Yakari avec Grand Aigle, lui conférant le pouvoir de parler et comprendre les animaux… ce qui pousse encore un peu plus Yakari à devenir l’ami de ce jeune mustang fougueux, Petit Tonnerre !

Je vous avoue que la bande annonce m’avait plutôt enthousiasmé, j’y retrouvais tout l’univers du jeune papouse, avec cette petite pointe d’humour que l’on retrouve parfois dans les dessins animés d’Astérix… Si les 3 grands, n’étaient qu’à moitié emballés, ma petite dernière, elle était sous le charme… Et ce Week-end, malgré cette crise du Coronavirus qui ne donne vraiment pas envie d’aller se cacher dans un cinéma, le masque sur le nez,… coincé par une course cycliste, toute la famille s’est retrouvée devant le grand écran pour découvrir Yakari – La Grande Aventure !

Lire la suite Lire la suite

Déjà un petit goût de Noël chez nous

Déjà un petit goût de Noël chez nous

Oui, dans la course folle de la rentrée de septembre, chez nous, il y a déjà ce petit goût de Noël qui est là ! Comme chaque année, nous préparons les Séances Noël pour accueillir les familles dans notre studio Petite Snorkys Photography situé à Esneux, à 10 minutes de Liège. Ce weekend, nous avons installé temporairement la nouvelle déco intérieur et c’est notre petite Rose qui s’est prêtée à jouer la petite fille modèle. J’en ai profité pour teste un peu plus mon Sony Alpha7 pour faire un petit clip vidéo pour vous donner envie de découvrir cet univers magique, le temps d’une séance photo, le temps d’une pause en famille !

Venez rêver avec vos enfants, de jours plus beaux et plus doux et réaliser vos souvenirs de Vie en ma compagnie. Du 21 novembre au 5 décembre 2020, les minis sessions de Noël vous attendent… 🎄⛄️

Il y a dans un premier temps un concours pour gagner une séance, cela se passe sur la Page Facebook, et si vous voulez vous assurer de ne pas louper l’un des créneaux encore dispo, vous pouvez réserver en ligne directement sur le site web.

J’étouffe

J’étouffe

Ce “retour de l’épidémie” m’étouffe. Je commençais tout juste à faire mes courses derrière mon masque sans le stress des derniers mois, les enfants étaient partis au camp, j’imaginais sortir un peu, un parc animalier, un musée,… peut-être prendre la poudre d’escampette au mois d’aout… Et puis bardaf… ce voile anxiogène retombe sur nous.

Comment interpreter la situation, entre les inquiets, les politiciens, les complotistes, les média à clic, les cartes blanches, les bons samaritains, les amis, la famille… Que pensez de tout cela ?

De l’autre coté de l’Atlantique, les America’s Frontline Doctors cherchent à laisser leur message pendant que Google, Facebook et Twitter tentent de les museler… à raison probablement.

"On confond pandémie avec menace mortelle" (carte blanche)
“On confond pandémie avec menace mortelle” (carte blanche)

Chez nous, de manière plus diplomate, on peut lire cette carte blanche dans Le Vif

(…) La culpabilisation abusive et généralisée de la population rendue à tort responsable d’une épouvantable peste imaginaire muant les enfants fréquentant les grands-parents en assassins potentiels. La disparition du sourire. La disparition de la confiance. La disparition des manifestations de l’empathie, de la solidarité, de l’amitié, de l’amour. La disparition de la communication autre que par l’ersatz sans substance des écrans. Qu’on peut apprécier, mais seulement (comme tout ersatz) faute de mieux. (Une carte blanche à lire sur Le Vif)

Sans accepter l’idée d’inutilité de choix faits, je lui préfère ce ton plus ouvert à la réflexion personnelle que par exemple la “Contribution Externe” publiée ce matin dans La Libre. Je n’aime guère ce genre de dossier qui n’exposent plus des faits, ni des hypothèses mesurées, mais juste du blogging mis en avant par un source que je considère “fiable”.

Mais ce n’est pas le seul motif pour lequel les virocrates me “saoulent grave”. N’êtes-vous pas vous aussi fatigué de ces espèces de Saint-Nicolas de pacotille venues nous expliquer d’un ton condescendant qu’il faut bien être sage… pardon : “appliquer les gestes barrières” ; que nous ne nous sommes pas comportés comme il le faut ces dernières semaines ; que Maman Sophie aurait dû nous punir plus fort ; que Sinterklaas alias Marc Van Ranst est “fier de nous” parce que nous avons été tranquilles à Pâques, et j’en passe … S’il y a bien une chose que je ne supporte pas, c’est qu’on s’adresse à moi comme à un gosse. J’ai en effet la faiblesse de penser qu’à force de s’adresser à ses concitoyens sur un ton mi-doucereux, mi-réprobateur comme on le ferait à un petit garçon, ceux-ci finissent par se comporter comme tels. (Un sujet à lire dans La Libre)

On peut se rendre compte ainsi qu’il devient difficile de garder la situation sous contrôle tant l’idée de virocrate s’immisce dans les esprits… Pour ma part, j’avale a chique, je n’ai pas encore d’avis… je ne peux juste que me dire que je nous pas Noël plus aisé que l’été, et cela, je vous avoue que cela me déprime grandement ! Je n’ai déjà plus très envie d’enchainer les soirées et barbecue, de chercher des activités à faire tout près de chez nous.

La semaine dernière, à quelques jours du retour en arrière, j’avais poussé jusqu’à faire quelques achats chez IKEA,… aux Pays-Bas ! Une histoire d’armoires blanches dont la production en Belgique n’est plus assurée, mais dont je pouvais encore trouver 20 pièces à 1 heure de route. Allé, ça me fera une petite sortie ! Je vais même voire des moulins si je passe sur l’une ou l’autre petites routes. Si j’ai bien ramené mes 20 armoires à bon port. J’ai tout de même été surpris de constater sur place que j’étais le seul à porter un masque dans un magasin pourtant organisé en mode COVID#19 de manière très similaire à chez nous.

Je me confortais encore dans la lecture d’un billet de Bernard Rentier, ancien recteur à l’Université de Liège, qui expliquait entre autre que la lecture des statistiques et des tests présentées par les média donnait une image probablement disproportionnée de la gestion de la crise.

Il est vraiment indispensable d’arrêter d’exprimer les résultats des tests de la #COVID_19 en ‘nombre de nouveaux cas’ mais plutôt en un rapport ‘nombre de tests positifs / nombre de tests réalisés’. Et de toujours préciser la proportion des positifs asymptomatiques et symptomatiques légers. (Un billet à lire sur le Blog Ouvertures Immédiates)

Bon, sur ce, je vais me déconcentrer sur la recherche Neowise dans le ciel, surveiller les guêpes qui s’incrustent dans mon jardin, chercher par où s’échappe le chien, rallumer la chaudière qui s’est encore bloquée et tuer des zombies…

Ok, j'ai trouvé mes 20 Trones blanches IKEA !
Ok, j’ai trouvé mes 20 Trones blanches IKEA !