Archives de
Étiquette : enfants

Papa, j’aimerais bien lire la suite…

Papa, j’aimerais bien lire la suite…

Des livres à la maison, il y a en beaucoup ! Il y eu un temps où je passais beaucoup plus de temps d’ailleurs à lire des histoires aux enfants et depuis déjà longtemps, j’essaie de trouver avec notre grand Charly un livre auquel il accrocherait jusqu’au bout. Il apprécie d’ailleurs lire des livres jeunesses illustrés, mais jusqu’ici j’avais un peu de mal à le faire évoluer à quelques choses de plus “grand”. Il a bien accroché à quelques unes des BDs que je lui ai fait découvrir et plus spécifiquement Lucky Luke, Marsupilami ou plus récemment Mélusine, mais sans vraiment être accroc. J’ai entamé avec lui divers romans amusants comme “Danger, Robot rangeur” chez J’aime lire  ou Le Petit Prince et l’Histoire sans Fin…

Il y a quelques mois, il avait commencé à se plonger seul dans le roman “Frigiel et Fluffy“. L’aventure se passant dans un univers Minecraft qu’il apprécie tout particulièrement a évidemment, comme je l’avais espéré donné gout à se replonger dans l’aventure… puis petit à petit, le livre a fini pour se perdre sur son bureau.

Là où “La Cabane à 13 étages” s’est faite dévorée en quelques jours ! Je me souviens avoir vu la couverture de ce roman chaudement recommandé pour les enfants de l’âge de Charly et m’être dit que c’était typiquement le genre d’univers que Charly aimerait inventer dans sa tête… une cabane géante dans les arbres !

Bon hormis cela, je n’avais pas vraiment d’idée de ce que contenait ce roman.

– “Je l’ai presque fini” m’avait-il répondu…

– “Et cela parle de quoi”

– “Alors, ils ont fabriqué des molécules qui se sont transformées en sirène. Le copain de Andy en est tombé amoureux, mais Andy pensait que c’était un monstre… Et c’était vraiment devenu un monstre… et puis après il y avait un endroit où il y avait des singes partout…”

Ben dit donc, ça à l’air complètement dingue ce truc…. en feuilletant le roman, je vois que cela se mélange entre roman, strip BD et illustration dans un style très modernes ! Bref, il a accroché et cela me fait vraiment plaisir !

– “Papa, j’aimerais bien lire la cabane aux 26 étages, et puis au 52 étages…”

Des tablettes pour les révisions

Des tablettes pour les révisions

Depuis lundi, les 3 grands sont en examen. Les filles finissent leur 2° année primaire et Charly sa 4°. Difficile, il faut bien l’avouer de gérer tout cela, parent indigne, en se coupant en 4… car bien évidemment, il reste notre petite dernière, qui elle n’a pas d’examen et demande beaucoup d’attention ! Oh, je vous dirais, c’est au fond comme cela tout au long de l’année, ce n’est guère facile de passer de la dictée des filles aux tables de multiplication du grand, tout cela en même temps, mais quand il s’agit de dépoussiérer deux matières différentes pour chaque année en même temps, soit 3 révisions différentes à la même table, mon cerveau bouchonne… et je vous avoue que je ne suis pas mécontent de pouvoir m’aider des tablettes pour dispatcher des groupes d’exercices.

La difficulté reste évidemment de trouver des applications de qualité et adaptées à leur programme. En effet, la plupart des applications en français se calquent sur le programme éducatif français CP,CE1,CE2,CM1,CM2,… qu’il faut transposer à nos classes de primaire.

Classe BelgiqueÂgeClasse France
1ere primaire6 – 7 ansCP
2eme primaire7 – 8 ansCE1
3eme primaire8 – 9 ansCE2
4eme primaire9 -10 ansCM1
5eme primaire10 – 11 ansCM2

 

App Enfants

J’ai bien sur une série d’application que j’ai trouvées efficaces, mais de manière générale sur le site App Enfant, vous pourrez facilement retrouver des propositions intéressantes en fonction de tranches d’âge.

Lire la suite Lire la suite

Vacances en Van… à Vannes

Vacances en Van… à Vannes

D’ici quelques jours, il sera temps de dire au revoir à notre “VW Fourre-tout” que nous avons eu l’occasion de tester quelques semaines, notamment lors de nos vacances en Bretagne en famille dont je vous parlerai prochainement.

Depuis que notre famille est passée en mode 6, je garde à l’oeil le Van VolksWagen T6. J’avais d’ailleurs l’année dernière été régulièrement prendre des mesures et comparer l’espace intérieur de notre actuelle VW Maxi Caddy, le VW Multivan T6 et la VW Sharan.

Rapport espace de stockage / transport de passagers / prix, la VW Caddy Maxi reste évidemment le probable meilleur choix, et c’est à nouveau vers cette dernière que j’ai reconduit ma confiance. La Sharan, plus couteuse, offre plus de confort tant que les 2 derniers passagers sont temporaire. Les sièges strapontin restent pour moi moins adaptés coté sécurité, moins confortable et bien entendu il ne reste presque plus de place dans le coffre ! Le Multivan n’est pas vraiment plus long que la Caddy Maxi, mais est surtout plus large, ce qui rend l’espace intérieur bien plus confortable, elle est part contre beaucoup plus haute, dépassant les 190cm, ce qui a été mon frein quant à son choix.

Les informations quant aux mensuration du T6 de VW sont assez obscures. On y trouve des modèles à 190,9cm à 193 cm ou encore 197cm. Il y a le modèle Transporter, Combi, Caravelle, Multivan, California… et enfin 3 longueurs différentes.

Au moment de recevoir mon Van, on m’avait annoncé le VW “Minibus” ! Après vérification, on m’a confirmé qu’il s’agissait du modèle “Caravelle”. Sur le véhicule il est ciblé comme “Transporter” et dans les documents de celui-ci, ce dernier est référencé comme “Combi”. A regret, j’ai pu très vite constaté que le modèle mis à disposition était bien en retrait des standards de confort du modèle Multivan pas de rangement à l’arrière, pas de siège passager réglable, ni même de commande de contrôle au volant ou de Cruise Control… Et d’aspect extérieur, mon gros fourre-tout noir de 5,3m est loin d’avoir l’allure de la belle édition 20 Years rouge et blanche.

Lire la suite Lire la suite

Ludo, inspecteur Castard et Barbaza, précurseurs de Petit Poilu

Ludo, inspecteur Castard et Barbaza, précurseurs de Petit Poilu

Voici les vacances de Pâques qui démarrent, et je me suis dit que je prendrais un peu de temps pour lire mes nombreuses BDs en retard. Alors que je surveillais les enfants qui jouaient dans la chambre de Charly, j’ai mis la main sur le 2° tome de la série Ludo que je lui avais trouvé en brocante il y a quelques années.

Découverte à un mauvais âge, (j’avais déjà 20 ans), les premier album de Ludo se montraient pourtant très sympathiques. Mélangeant l’histoire d’un petit garçon à travers la lecture de son “Castard Magasine”, une série BD à l’intérieur de la BD. Ce mélange de narration qui d’une certaine manière s’entremêle était original à l’époque et reste une approche intéressante aujourd’hui. Graphiquement, Ludo osait quelque chose de différent face à la suprématie “Petit Spirou”, “Kid Paddle” ou encore l’arrivée du héros de Zep. La relecture de cet album m’avait d’ailleurs donné envie de découvrir les autres aventures de Ludo…

Ces donc sur le tome 2 que je me suis arrêté aujourd’hui de cette série oubliée ? Après la lecture de celui-ci, je me suis souvenu que c’était au travers de ce 2° tome “Tubes d’aventure” que j’avais découvert les aventures de Ludo à la fin des années 90 dans le magasine de Spirou. C’est d’ailleurs avec surprise que je fais aujourd’hui le lien avec l’illustrateur de Ludo, Pierre Bailly qui dessine aujourd’hui les aventures du héros préféré des enfants : Petit Poilu !

Dans ce second tome de Ludo nous invite à rencontrer pour la première fois de ses aventures, des êtres “magiques”, les Barbaza, qui emmèneront le petit garçon et sa BD de l’inspecteur Castard à résoudre une nouvelle enquête, de quoi offrir un petit soupçon de magie supplémentaire au premier tome qui posait avec réussite l’univers de Ludo. Avec l’arrivée des Barbaza, on découvre donc des personnages étranges qui font inévitablement penser, une fois le lien établi, à la patte graphique du Petit Poilu !

Petit Poilu, la BD préférée d'Alice.
Petit Poilu, la BD préférée d’Alice.
Stoppez tout, Link’s Awakening est de retour !

Stoppez tout, Link’s Awakening est de retour !

L’hiver semblait encore bien là. Je prenais du plaisir à chipoter à mon nouveau C64-mini reçu pour mon anniversaire et nous avions même commencé à tenter de comprendre la complexe aventure de Sora, Donald et Dingo héros de Kingdom Heart 3.

Oui, du haut de ma sage quarantaine, j’étais dans de bonnes dispositions pour me dire que Rien ne presse pour “Switcher”. C’est que je l’admets, je dispose actuellement d’une grosse partie des meilleurs jeux de la WiiU. Si seul Mario Kart et Minecraft faisaient tourner cette dernière, depuis le début de l’année, voici que Charly, Alice et Juliette prennent plaisir à jouer régulièrement à Nintendo Land, New Super Mario U ou encore Pikmin 3. De plus, jusqu’ici Nintendo n’a eu de cesse que de sortir des ré-éditions de ces titres trop peu connus du public sur sa nouvelle console. Seul, Super Mario Odyssey sortait du lot mais n’avait pas vraiment sur rendre le Switch à la Switch indispensable à mes yeux et…  je me voyais donc encore attendre au calme.

Attendre au clame… Voilà qu’au hasard d’une avance rapide sur la vidéo du dernier Nintendo Live de ce 14 février, je vois apparaitre un petit Link tout mignon entre les remakes de Yoshi et Mario Maker. Ai-je bien vu, serait-ce… <3<3 Legend of Zelda : Link’s Awakening !? <3<3

I don’t need a Nintendo Switch
I don’t need a Nintendo Switch
I don’t need a Nintendo Switch
What ? Link’s Awakening is back !!! <3<3<3
I NEED A NINTENDO SWITCH

Oui, je sais c’est un comportement pas très adulte que j’assume totalement. Je ne suis pas de ceux qui achète tout parce que c’est nouveau, qui doivent tout posséder et en général je pèse longtemps le pour, le contre…. Et puis il y a ces émotions fortes auxquels on ne peut pas rien faire. Mais pourquoi diable un “nouveau remake de Zelda” peut-il me mettre dans cet état d’esprit ! Pourquoi soudain, je me réjouis de vivre l’excitation de ce moment où je pourrais le faire tourner entre mes mains…

Un voyage dans le temps s’impose ! Direction décembre 1993, j’avais presque 16 ans. La Gameboy, console portable de Nintendo s’était insinuée dans bon nombre de maisons, éclipsant bien souvent les mondes colorés de Super Mario World, les courses folles de Sonic the Hedgehog, les prémices de la 3D isométriques ou les décors chatoyant des jeux Point ‘n Clic des jeux PC…

Lire la suite Lire la suite