Cédric

Cédric

Auteurs : Laudec – Cauvin
Editions : Dupuis (1989)
Albums : 1-9, 11, 13, 16, 17, 20, 23, 24, 35 (35)

1. Premières classes
2. Classes de neige
3. Classe tout risque
4. Papa a de la classe
5. Quelle mouche l’a piqué
6. Chaud et froid
7. Pépé se mouille
8. Comme sur des roulettes
9. Parasite sur canapé
11. Cygne d’étang
13. Papa, je veux un cheval
16. Où sont les freins
17. Qui a éteint la lumière
20. J’ai fini
23. Je veux l’épouser.
24. J’ai gagné
35. Trop tôt pour toi gamin.


Cédric - Papa a de la classe
Cédric – Papa a de la classe

J’étais plutôt génération Boule et Bill. Lorsque Cédric a débarqué à la fin des années 80, je commençais déjà à m’intéresser à des histoires un tout petit peu plus complexes. Néanmoins, avec un Oncle Barballo, copain avec le dessinateur, je jetais de temps en temps un oeil aux différents albums et j’appréciais toujours retrouver les histoires de Cédric dans mon journal de Spirou !

Si je m’étonne finalement aujourd’hui, n’avoir jamais retrouver les albums chez mon oncle, ce n’est que dans les années 2000 avec Belgique Loisir et les restaurant Quick que j’ai ajouté quelques albums à ma collection.

Si je ciblais il y a quelques années « Sans être un grand fan, Cédric reste une valeur sur !« , Il me faut admettre aujourd’hui que tant Charly que les filles ont particulièrement apprécié la découverte des Cédric parmi mes nombreuses séries !

Il y a deux ans, je trouvais que les enfants boudaient encore un peu trop les BDs. Les Cédric avaient néanmoins été placés stratégiquement dans le salon, la collection grandissant entre les super promo d’été et les brocantes.

Aujourd’hui, les trois se disputent les Cédric dans leur chambre et c’est la fête quand je ramène de nouveaux albums !


Retour à ma Bédéthèque

Lire la suite Lire la suite

Mee-Kanik… il y a 30 ans

Mee-Kanik… il y a 30 ans

Pfiiiuh, c’était il y a 30 ans !!

Pour être cool, je faisais des Dance Mix sur K7 sous le pseudo de Mee Kanik !

Les Dance Mix, n’étaient pas de simple « Playlist« , mais j’essayais d’approcher du travail de Stefano Paganelli (Dance Computer) ou Luc Rigaux et Patrick Samoy (Unity Mixers) en découpant des morceaux de mes titres favoris pour les assembler ensemble.
C’était le début des années 90, les années TechnoFluo comme je les appelle ! 2 Unlimited, KLF, Psygnosis, Pleasure Games, Benny B, U96,…
C’étaient aussi de super années passées avec mon meilleur ami Vivien et je suis heureux d’avoir encore cette simple K7 à prendre en main pour me rappeler tous ces bons moments !

Lire la suite Lire la suite

L’arnaque des douanes belges !

L’arnaque des douanes belges !

Je pensais écrire ce petit coup de gueule avec un peu moins de mauvaise humeur et mon bel album CD en photo… Mais malheureusement, les choses ne semblent pas aller dans le bon sens : (

Souvenez-vous, l’année dernière, l’Europe nous avait donc pondu une belle arnaque de loi afin de limiter l’importation de marchandises depuis les pays situés hors UE, entre autre tous les Alibabas et Cie chinois. 

La Belgique n’avait pas tardé à mettre une stratégie en place, dès le 1 juillet 2021 ! Tout colis venant d’un pays non-membres étant donc bloqué à la douane belge et se voyant appliqué d’une taxe forfaitaire de 19€ à payer en ligne avant d’être traité ! 

A cette époque, un achat d’une dizaine d’Europe venant d’un site « soit-disant » Européen en juin 2021, s’était retrouvé pris en otage ! Un vêtement acheté moins de 10€ auquel on appliquait un taxe de plus du double du prix ! La Belle arnaque !

Depuis lors, je suis donc attentif à la provenance des achats fait, mais parfois, évidemment, dans l’euphorie, on oublie !

C’était le cas début mai, en voulant me faire plaisir avec le dernier CD de mon groupe québécois favoris Alfa Rococo :(

Découvrant que celui-ci était disponible sur Bandcamp, j’ai acheté le CD 10€… à cela s’ajoute la TVA canadienne et des frais de port vers la Belgique… soit 19€.

Mais, le colis se retrouve bloqué à la douane. Je vous passe d’ailleurs le fait qu’un SMS d’information arrive non pas sur mon portable mais celui d’un autre membre de la famille et que le courier papier distribué par bpost, datant du 17/05 ne m’est distribué que le 25/05.

Il me faut donc payer le plus rapidement possible les 19€ pour débloquer mon colis à la douane belge ! Soit plus que le prix du CD. Je le fais donc en ligne me 25/05. et j’attends.

15 jours, plus tard. Toujours rien. Je contacte BPost et lors de notre discussion, je me rends compte que les frais de douanes ne sont à payer que si aucune TVA n’a été payée. Hors, j’ai payé la TVA au Canada. Trop tard me répond-on. La Douane a déjà pris sa taxe, et on ne peut plus la contester !!! Mais vous pouvez vous retourner sur votre vendeur…

Ah ben je me vois bien me plaindre à mon groupe de musique, que j’avais envie de soutenir, que l’état Belge fait de l’excès de zèle et se retourne sur eux !

15 jours sont encore passés. Et toujours rien. Je reprends donc contact avec BPost. Et cette fois, on me dit directement : 1 mois… le colis n’arrivera pas, « il n’y avait pas de « tracking » et un colis sans tracking qui passe par la douane, il n’arrivera pas. Bpost n’est pas responsable dans ce cas là et la douane se dédouane, de toute manière on ne peut pas contester, c’est la faute de l’expéditeur, il devait mettre un tracking, prouver sur l’étiquette que vous aviez déjà payé la TVA… Bref, vous n’avez qu’à vous plaindre au près de l’expéditeur ! »

De fait, si l’on fouille un peu sur le site de BPost qui, quoi qu’ils en disent, est l’interface pour payer ces frais de douane, on y trouve les informations précisant que malgré le paiement des frais de douane, le colis peut rester bloqué et ne pas être livré. Il peu aussi être perdu, endommagé, mais qu’en aucun cas, les frais de douanes ne pourront être contesté !

Les coûts d’importation (TVA, droits de douane et frais administratifs douaniers) ne peuvent pas être récupérés si l’envoi est retenu à la douane belge en raison de restrictions à l’importation. Cela vaut également en cas de problèmes de livraison après un dédouanement (perte, dommage ou adresse introuvable).

Et bien moi je me plains auprès de notre gouvernement !! Très prompts à mettre en place un système de taxation sous pression au près du consommateur et incapable par ailleurs d’assurer la gestion de sa « taxe administrative ».

Tant qu’à faire, j’en profite pour râler sur ses politiciens européens qui sont tellement efficace pour pendre des décisions qui arrangent les lobbys plus que les citoyens !

En route vers la montagne – Roadbook en Haute Savoie, 2022

En route vers la montagne – Roadbook en Haute Savoie, 2022

(en cours de rédaction)

Il est grand temps que je me penche sur notre Roadbook de vacances 2022 ! Cette année direction la montagne et plus exactement la Haute Savoie : dans les hauteurs au départ de Châtel et le Lac de Vonnes ; non loin, le Lac Léman ; puis enfin le Lac d’Annecy dont André et Marie-Agnesse nous ont tant fait rêver.

En effet, nous serons bien vite aux examens de fin d’année, puis à mettre les bagages dans l’auto !

1° Etape : Châtel et le Lac de Vonnes

Châtel, laissez le charme agir...
Châtel, laissez le charme agir…

Châtel

Quelle que soit la manière, découvrir Châtel c’est découvrir les plaisirs d’une station-village de rêve : un cœur de village animé, une architecture montagnarde préservée.
Les paysages sont à la dimension des vieux chalets de la vallée : majestueux !
Ici, l’ambiance exprime un savoureux mélange de douceur de vivre, de convivialité et de fête.

Lire la suite Lire la suite

Le Metavers : Entre mirage, utopie et opportunité ?

Le Metavers : Entre mirage, utopie et opportunité ?

Depuis quelques mois, certains termes numériques semblent prendre de l’importance : Metavers, Cryptomonnaies, Blockchain, NFT,… Et bien que mon intérêt pour le monde du web et du multimédia soit très prégnant. Je me suis senti parfois dépassé par certains concepts que l’on annonce parfois comme « L’Internet de demain » ou encore le « Web 3.0 ».

Il y a quelque temps, j’étais intrigué par un article dans Le Vif présentant The Sandbox, un Metavers français où des terrains virtuels se vendent plusieurs millions ! À l’heure où mon fiston construit des villes entières dans Minecraft, façonne des objets, certes encore grossiers, dans Roblox et rêve de devenir Architecte. Je ne peux que faire des liens entre ce monde du futur et les métiers de demain.

Mais The Sandbox, c’est quoi ? Comment ça marche ? C’est ça LE métavers ?

Je ne vais pas répondre à toutes ses questions ici, mais c’est un peu ce qui passe alors par la tête. D’autant, que pour arriver à me créer un compte sur la plateforme, j’ai dû m’y reprendre de nombreuses fois avant de pouvoir être proche à comprendre de quoi il en retourne. Visuellement, ce que l’on en montre ressemble à un croisement entre Minecraft et 3D Dot Heroes en un peu plus « jolis » mais jouant toujours sur une approche très voxel. (Des pixels en 3D, bref, des cubes…)

Après de nombreuses tentatives ces derniers mois, j'ai réussi à passer la première porte de The SandBox
Après de nombreuses tentatives ces derniers mois, j’ai réussi à passer la première porte de The SandBox

Le concept lui, semble jongler sur la rareté et la nécessité d’acheter tout ce dont vous aurez besoin. Terrain, Avatar, Résidence, Objets… Bref, on touche ici à ce que l’on appelle les NFT dont on commence également à parler de plus en plus… Des œuvres (ou objets) numériques uniques

Pour rappel, un NFT (« Non Fungible Token » ou jeton non fongible) est un titre de propriété numérique, émis par une blockchain (principalement Ethereum), et associé à un actif numérique (photo, vidéo, etc.). Chaque NFT est unique et ne peut être reproduit.

Si j’ai très vite compris l’idée : Créer des objets numériques RARES et uniques pour les vendre bien cher sur lesquels l’acheteur pourra ensuite spéculer sur une plus value. Très vite se dresse devant moi l’ombre de concept de Blockchain que mon cerveau s’est refusé jusqu’ici de tenter de comprendre… puisqu’associé à la Cryptomonnaie. Là aussi un concept que j’ai bien du mal à conceptualiser de manière positive.


Objectif Metavers
Objectif Metavers

Un petit coup pouce pour mon mieux comprendre Metavers et NFT !

Les éléments se sont bien placés ces derniers jours afin de me permettre de mieux comprendre ces nouveaux concepts. Tout d’abord, un excellent dossier Objectif Metavers proposé par L’écho – En Clair auquel s’est ajoutée l’opportunité de suivre l’un des derniers cours universitaires de Bjorn-Olav Dozo autour de l’Art Numérique, dédié au NFT.

Lire la suite Lire la suite