A la recherche des albums d’Adam Young – Owl City

A la recherche des albums d’Adam Young – Owl City

Je poursuis avec vous ce petit tour de mes albums favoris avec un arrêt en décembre 2009. Je vous en parlais alors sur ce blog…

OwlCity - fireflies
OwlCity – Fireflies, comme si c’était moi…

Noël dernier 2009, après un premier étonnement de découvrir sur les ondes de Radio Contact des notes de musique qui me rappellent ce style si originale de la Demoscène, il n’y a rien de plus à ajouter, je suis tombé sous le charme des sonorités de Owl City et son morceau Fireflies… entre temps un album est sorti, et depuis cette semaine je cherche sur mon auto-radio les morceaux de l’album n°7 : Ocean Eyes… Je suis dans un état autre, pas second… autre… j’y suis, c’est moi… je suis là derrière mon ordinateur, j’ai composé cette mélodie, je la vis, je la fais vivre… tous ces petits sons électroniques pures vibrent en moi, ils fourmilles et parcours tout mon être… je suis Owl City… c’est à n’y rien comprendre.

Bon vous le savez, je suis musicien depuis longtemps, j’ai de quoi être fier de mes créations, même si à cette époque je n’ai plus fait grand chose… mais c’est la première fois que la musique d’un autre artiste, Adam Young de son vrai nom me fait cette effet… Les sons, le style, l’ambiance… ce petit quelques choses de Radix, Hunz et autres musiques du monde de la Demoscène qui depuis toujours étaient mon influence principale… Entendre cela à la radio… vivre leur succès… Hier, j’ai regardais sur Youtube une vidéo filmée d’un portable de l’intro de leur concert… cela fait vraiment très Démoscène… Très vite, viendront s’ajouter dans mes armoires ces premiers albums et les suivants, mais de tous, c’est l’album Ocean Eyes qui me donne le plus de sensations. Pourquoi ?? pourquoi cette sensation si différente… peut-être aussi parce que la découverte de chacun des titres de cet album est magique… tout est inattendu, mais explosif !!!

Dès lors, une quête aux albums et aux nouveaux titres composé par Adam Young se mettra en route. Suivant les sorties d’EP versus sur iTunes, les duo sur Youtube. Achetant en primeur les nouveaux albums : Things bright and beautifull puis Mobile Orchestra ou encore UltraViolet qui ne sera disponible qu’en version numérique. Sa participation dans les musiques des films La légende de Ga’hool, Les Croods ainsi que Les Mondes de Ralph. Mais également ces albums de ses débuts sur MySpace comme May be I’m dreaming.

Je recevrais également son album signé du pseudonyme Sky Sailing, mais Adam Young aura en 10 ans signé des disques sous près de 40 pseudo différents ! Et puis comme-ci une petite flamme s’était estompé, il s’est retrouvé moins présent. La sorte de son dernier album Cinematic est resté discrète, avec peu de clip sur Youtube… J’en ai entendu quelques titres excellent qui me rappellent cet album Ocean Eyes… mais ce nouvel album n’est toujours pas entré dans ma collection…

Lire la suite Lire la suite

Recherches nocturnes

Recherches nocturnes

Tiens, en me promenant dans les archives du Blog, je me suis souvenus que j’avais trouvé il y a quelques années une très vieille carte du quartier sérésien où j’habitais alors. Depuis que nous avons aménagé ici dans le hameau d’Avister, j’ai souvent eu envie de trouver quelques documents historiques en lien avec notre maison et son quartier. Après quelques recherches nocturnes sur le site Cartesius de la NGI, j’ai trouvé de chouettes documents historiques de notre quartier. Avec notamment cette vue aérienne d’avril 1971 qui montre les prémices du quartier d’Avister, encore bien vide !

A cette époque, seul le “Quartier Est” a été entamé au départ de Ferme, avec la première partie de la rue Hayette et la rue Meloye ainsi que la rue Secheval qui n’accueille pas encore le début des tronçons de la rue Terre Antoine et celle de la rue du Chêneux.

Evidemment, notre maison ne se retrouve pas sur cette prise de vue datant d’avril 1971 puisque la maison a été construite un tout petit peu plus tard. Elle n’est pas encore visible sur l’édition 1975 de le Carte “Seraing – Chênée” qui reprend néanmoins la zone d’Avister. Entre 1971 et 1975 plusieurs maisons y pourtant été construites, mais ne sont pas rapportées sur ce document. On peut par contre apercevoir le tracé de la ligne de haute tension qui traverse les prairies de Nomont et le quartier d’Avister avant de surplomber l’Ourthe. Voilà qui avait dû à l’époque décevoir toute une série de voisins !

Lire la suite Lire la suite

L’heure d’été

L’heure d’été

Poursuivons ensemble la découverte de mes 10 albums de musique préféré avec un petit saut en 2005, voilà qu’à la radio sort la chanson “Je me sens si seul” issu du nouvel album de… Marc Lavoine !

Tiens, mais c’est le “vieux” qui chantait “Les Yeux Revolvers” qui traînait sur une vielle K7 que j’avais trouvé dans les affaires de mes parents quand j’étais gamin. A l’heure des Coldplay, des Star Académie et cie, voilà donc que Marc Lavoine devient le premier artiste de variété à me donner envie de découvrir son album — rappelez-vous, les albums et moi, ce n’est pas spécialement mon truc. —

Ce qui me plait dans cet album ce sont les textes particulièrement originaux qui racontent vraiment quelques choses (comme dans les chansons des années 60) mélangés aux sonorités électroniques un peu rétro qui créent un style vraiment différent à ces chansons. Après une première écoute en version pirate, c’est décidé on prend le bus jusqu’à Cora pour aller acheter l’album de Marc Lavoine !

Et la découverte de Marc Lavoine chanteur m’aura également fait découvrir ses talents d’acteur, avec son style décontracté et sa voix grave, il fait partie des acteurs français que j’apprécie tout particulièrement.

Et pour un petit extrait de cet album, ce sera bien évidemment avec “Vogue le Magazine“,… les meilleurs sauront pourquoi !

 

Lire la suite Lire la suite

Mes albums préférés : Final Fantasy X – Piano Collections

Mes albums préférés : Final Fantasy X – Piano Collections

Petite pause ce soir pour vous parler du 5° album de musique parmi mes préférés : Final Fantasy X – Piano Collections !

Début de ce millénaire, grâce à Internet je découvre qu’il existe de nombreux albums des meilleures musiques de jeux vidéo, c’est que l’on appelle des OST (Original Sound Track). Depuis toujours la musique de jeux vidéo me passionne et cette découverte va fortement modifier les morceaux de mes CDs rewritable MP3 que j’écoute alors dans le bus !

Quelques albums ressortiront du lot, et il me semble que celui que j’écoute encore aujourd’hui le plus souvent est la bande originale du jeu Final Fantasy X dans son édition Piano Collections. Si les musiques originales du jeu composées par Nobuo Uematsu pour la Playstation 2 sont déjà magnifiques, chaque épisode de la série a également droit à une “Piano Collections” qui reprend l’ensemble des musiques du jeu ré-arrangées au piano et interprétées par Aki Kuoda.

Ce que j’aime par dessus tout dans les musiques de jeux vidéo, c’est évidemment qu’elles me contextualisent dans une autre époque en me faisant revivre le sentiment d’évasion vécu à ce moment là, plusieurs années au par avant, dans un autre fauteuil, une autre télévision, parfois avec des amis, un autre vécu,… Avec celui-ci, c’était notre toute petite maison, mon fauteuil bleu roi et la nouvelle télévision grise. On était à même pas 1m du meuble.. On allumait la console, on oubliait notre quotidien peu amusant de l’époque pour se plonger dans une grande aventure !

… Nous nous sommes mariés sur At Zanarkand qui ouvre cet album, je nominerai donc ma Snorkys à nous présenter ces 10 albums de musique les plus marquants. Elle pourra suivre ou pas la règle de ne proposer que la pochette sans rien dire de plus… Je serais bien curieux de découvrir ceux qu’elle aura choisi !

Lire la suite Lire la suite

Humeur de Déconfinement

Humeur de Déconfinement

Mai, c’est tout un printemps au moins que nous serons restés confinés. Dès aujourd’hui les premiers signes d’un déconfinement se sont amorcés. Les courbes statistiques chutent, les commerces ré-ouvrent, les restrictions s’assouplissent et la semaine prochaine, certains enfants retourneront à l’école. Chez nos voisins français, allemands et même italiens, la vie se réamorce également.

Bienvenue dans "La théorie du silo"
Bienvenue dans “La théorie du silo”

La vie ? Est-ce cela ? Vivre caché derrière un masque, compter sur ses doigts qui l’on pourrait revoir pour boire un verre à bonne distance avec chacun son petit bol de cacahuètes. Faire la queue pour entrer chez Brico acheter 3 ampoules, faire la queue pour déposer ses enfants à l’école, faire la queue pour rentrer en classe, passer au petit coin.

Mais dans certains foyers, il sera peut-être nécessaire de se séparer pour appliquer la règle des « 4 » (colocation, gardes alternées). Ce n’est pas la panacée, mais ce sera toléré : le père peut avoir son cercle d’un côté, et la mère de l’autre. Mais ces deux cercles ne pourront en aucun cas se réunir sous le toit du foyer en question. Même de manière différée. Prenons encore le cas d’un ménage d’une famille de six personnes. Elle ne peut être reçue nulle part au complet. Mais elle aura le droit de recevoir à domicile deux couples d’amis, ou une autre famille de quatre personnes, par exemple. Ce qui crée un nouveau silo de 10 personnes. Et au-delà de la question du lieu de rendez-vous, l’élément le plus important et de ne pas briser ce cercle de 10, en y faisant entrer de nouveaux individus. Le respect des silos facilitera le suivi des contacts, si l’une des personnes du groupe venait à être malade. (A lire dans Le Soir)

Je me sens en sécurité dans ma maison, confiné. Je n’ai pas envie de reprendre une vie A-normale. Chez nous, aucun des enfants ne sont actuellement concernés par le reprise de l’école. Tant mieux. Même si c’est d’un pénible de faire la classe à toute la tribu, je préfère qu’il en soit ainsi. Pour l’heure, le télétravaille reste la norme et j’ai la chance de pouvoir travailler ainsi. Même si la session extraordinaire d’examens en ligne risque d’être stressante. Madame de son côté se prépare à ré-ouvrir le studio en maximisant les règles de sécurité. C’est un sentiment partagé de sortir de voir tout son travail à l’arrêt et d’ouvrir une brèche dans la bulle de protection formée jusqu’ici… Et les aides de l’état qui tardent…

A la maison, le temps devient long. J’ai l’impression que nous avons déjà tenté d’organiser tout ce qu’il était possible de faire pour changer les idées de chacun. Bricolages, jeux de société, longues balades, barbecue, diner sur la terrasse, films en famille,… Et dire que cela risque de durer ainsi jusqu’à la rentrée de Septembre pour eux… Je n’imagine plus le camps Louveteaux s’organiser, les stages d’été risquent bien de sauter en partie… Et les vacances ? Faire la queue pour faire des visites ? se promener à Pairi Daiza le masque sur la nez ? Bof…

Je vous avoue, Mai me déprime un peu… Ici, nous avons entamés quelques travaux pour rendre l’été plus agréable, mais cela implique d’être encore un peu plus confinés à l’intérieur, les enfants devant éviter d’aller dans le jardin où ils avaient l’habitude de se défouler tous les quatre quand le soleil brillait !

 

Nous avons donc redoublé d’inventivité pour les occuper. On a ressorti un temps les Micro Machines, Rose est venue donner un coup de main à Charly pour s’occuper des ‘Chons. On a fait de nombreux bricolages, des dessins à ne plus avoir de feuilles de brouillon. Du pain, des pâtisseries, des cookies, des gâteaux…. Arf, voilà l’Air pulsé du four qui nous a lâché … On s’est donc même organisé pour faire une grande balade jusqu’à Plaineveaux en passant enfin par La Roche aux Faucons ! Enfin, on s’est organisé un super petit déjeuner et un repas en amoureux sur la Terrasse de l’avant !

Lire la suite Lire la suite