Archives de
Étiquette : Tortues Ninja

Wolfing, Relentless et Gridpix, mes 3 albums OST sur Commodore 64

Wolfing, Relentless et Gridpix, mes 3 albums OST sur Commodore 64

Wouw, c’est avec beaucoup de fierté que je vous propose aujourd’hui de découvrir et d’écouter non pas 1, mais 3 nouveaux albums signés Cyborg Jeff ! J’ai en effet choisi de concentrer le partage des OST composées pour les jeux-vidéo Wolfing, Relentless et GridPix, tous trois programmés pour le mythique Commodore 64 ! Vous l’aurez donc compris, musicalement attendez-vous du Bliip Bilibiiip, certes, mais du Bliip Bilibiiip qui vous fera groover sur votre chaise, joystick à la main entre l’obscure donjon du Baron Baranov aux zones hostiles des confins de l’univers en passant par un cocktail acidulé vous aidant à vous remuer les méninges. Allez, ne faites pas les timides, montez le son, c’est gratuit et cela vous donnera même envie de jouer un peu !

Wolfing – C64/NES (Lazycow – RGCD, 2019)

Commençons tout d’abord par les musiques du jeu Wolfing dont j’avais déjà eu l’occasion de vous parlé il y a 1 an et demi. Il s’agit d’un jeu de plate-forme ambitieux réalisé par Matthias Bock reposant sur le moteur de son précédent titre Power Glove dont j’avais par ailleurs également composé la bande son il y a déjà 6 ans ! Retour à l’automne 2017 où Matt me propose de collaborer à ce projet initialement prévu sur la console phare des années 80, la NES/Famicom de Nintendo. L’ambiance est posée, notre petite héroïne est marquée d’une malédiction qui la transforme en loup garou sous les rayons de pleine lune, ce qui lui vaudra de se retrouver enfermée dans le donjon du Baron Baronov… c’est ici donc que le joueur commencera son aventure qui le mènera également dans quelques lieux extérieurs et sous-terrains.

Wolfing - NES (Lazycow - RGCD, 2019)
Wolfing – NES (Lazycow – RGCD, 2019)

Visuellement, les influences 8bits font évidemment rapidement penser à Castlevania et Legend of Zelda, grands classiques de l’époque. De mon côté au moment de poser l’univers sonore je tâcherais de ne pas trop me disperser cherchant essentiellement à m’approcher de la qualité de “Vampire Killer”, les thèmes Overworld des Tortues Ninja et Legend of Zelda ou encore ‘Jungle‘ de Contra/Probotector plutôt qu’à en singer le style. C’est d’ailleurs tout d’abord une création à la guitare de mon frère Pype : Nightmare qui sera le point de départ à l’univers de ce que j’appellerais un bon moment le projet Wolfing Zero.

Wolfing - C64 (Lazycow - RGCD, 2019)
Wolfing – C64 (Lazycow – RGCD, 2019)

La version NES remportera la 3° place de la NESDEV début 2018 et quelques mois plus tard, Matthias se lancera dans la conversion du jeu sur notre Commodore 64 préféré ! De mon côté le défi est plus qu’intéressant. Si j’ai évidemment fait mes armes avec la bande son de Power Glove en 2013, composée sur Goat Tracker, j’aimerais techniquement pousser le processeur sonore SID du Commodore plus loin que cette première expérience.  D’autre part, initialement composée avec 5 canaux sonores simultanés, la bande son de Wolfing a été pensée en référence au monde de Nintendo et à de la musique 8bits made in Japan. Sur Commodore 64, les compositeurs européens avaient une approche musicale différente, avec des sons moins doux, plus rugueux. Je voulais donc que mes mélodies ne soient pas de simples portages mais qu’elles vivent à la sauce C64, avec ce plaisir d’écouter la musique autant que de se perdre dans les couloirs du château. Donner l’envie d’aller encore plus loin, de recommencer l’aventure…

Lire la suite Lire la suite

Avant que Nintendo ne sorte une GameBoy Classics

Avant que Nintendo ne sorte une GameBoy Classics

Alors que la Mini Super NES Classics est venue envahir les magasins cet automne et que les Mini NES Classics de Nintendo s’arrachent encore à prix d’or sur 2emain… J’avais choisi de faire découvrir aux enfants ma collection de Game Boy un peu avant les vacances d’été, alors que nous étions en pleine GameBoyMania avec mes amis Thibault et Jeff.

1990, l'arrivée de la GameBoy en Belgique
1990, l’arrivée de la GameBoy en Belgique

C’est à la fin de l’année 1990 que débarque dans notre supermarché GB ce qui allait devenir un véritable phénomène de société ! Alors que la Master System, la NES et la nouvelle Megadrive sont rangées au rayon Maxitec aux cotés des micro-ordinateurs, la GameBoy est-elle rangée dans le rayon jouet du magasin dans un grand stand lumineux… Dans ce bloc gris rappellant le design des manettes de la console NES de Nintendo, on peut y découvrir le jeu Tetris qui demande de faire pivoter des formes géométriques pour compléter des lignes. Les fêtes de fin d’année aidant, la première réussite de console de jeux portable trouvera sa place dans bons nombres de foyers, comme chez mes amis Alain et Vivien. L’occasion de découvrir plus en profondeur les premiers titres qui feront un carton dans nos contrées : Super Mario Land, Ducktales ou encore Double Dragon. Avec son écran monochrome, la Game Boy n’a au fond pas à pâlir face aux alternatives du moment. Si les plus fortunés disposent de consoles en 16 couleurs, de mon coté, je joue toujours sur mon Commodore 64 avec un écran monochrome et les premiers jeux PCs que nous commençons à découvrir sont encore souvent limités aux 4 couleurs criardes du mode CGA. La fluidité et la lisibilité réussie des premiers jeux de la Game Boy font que ces derniers sont tout aussi réussis que les versions NES le tout déjà de jolies musiques en bliip bliip.

Lire la suite Lire la suite

Ma collection NES

Ma collection NES

Hardware :

NES - Super Mario Bros 3Console NES (PAL)

Bref, les vacances approchent et je me prépare à l’arrivée d’une jolie NES à la maison… voici déjà quelques titres venus commencer ma collection sur la NES de Nintendo ! Bien entendu, le grands classiques des grands classiques : Super Mario Bros 3 ! Vous constaterez que j’ai déjà une jolie manette NES pour agrémenter mes photos, merci Dragonus :) Et puis d’autres titres sont venus rejoindre les rangs : Les aventures de Picsou (Ducktales) dans sa jolie boite en carton (merci Vega), ainsi que le deuxième épisode de Super Mario, l’excellent premier hit de Luca’s Arts : Maniac Mansion que j’avais découvert à l’époque sur mon Commodore 64,… ainsi que les Tortues Ninja, Tic & Tac,.. (En attendant le retour du roi, 17 juillet 2012)

Jeux :

Al Unser Jr – Turbo Racing
Astérix
Chip & Dale : Rescue Rangers

Darkwing Duck
Digger T. Rock: Legend of the Lost City
Duck Tales (boite)
Gremlins 2
Isolated Warrior
Kakubi : Quantum Fighter
Kid Icarus
Kickle Cubicle
Kung Fu
Legend of Zelda II : Adventure of Link (Gold)
Lemmings
Little Nemo : the Dream Master
Maniac Mansion (boite)
Nintendo World Cup
Paperboy
Power Blade
Robocop
Rush’n Attack
Roller Games
Shadowgate
Slalom
Snake Rattle n Roll
Solstice
Solomon’s Key
Super Mario Bros. / Duck Hunt (étiquette abimée)
Super Mario Bros. 2 (en boite)
Super Mario Bros. 3 (en boite)
Super Off Road

Teenage Mutant Hero Turtles
The adventures of Bayou Billy
The Battle of Olympus
The Bugs Bunny birthday blow out
Volley Spike V’Ball

Golden Game 260 in 1 (Tetris – Tennis – Ms Pacman – Legend – Gradius – Adventure Island – Arkanoid – Paperboy – Excite Bike – F1 Race – Golf – Pooyan – Baloon – Baseball – 1942…)

Jeux Famicom (JAP)

Pacman
Tetris (en boite JAP)

Merci à Kingstef pour la console NES ainsi qu’à Nathalie Camberlin pour le jeu Shadow Gate, Johnny Ofthedead pour Legend of Zelda II et Kid Icarus et Vega pour Chip & Dales et Duck tales, merci enfin à ma Snorkys pour les jeux Famicom.

Retour à l’ensemble de la collection

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Les films du mois : La grande aventure LEGO

Les films du mois : La grande aventure LEGO

La grande aventure LEGOLa grande aventure LEGO (9/10)

En quelques secondes, la sauce avait pris ! On prend le concept humoristique donné par les série LEGO en jeux vidéo qui avait notamment revisité Batman, Indiana Jones ou Harry Potter dans une toute nouvelle aventure originale mettant en avant un petit bonhomme comme tant d’autres qui rencontrera d’ailleurs LEGO Batman ou Tortue Ninja Batman, mais sans que cela ne soit récurrent ! En tant qu’adulte, les références à la culture LEGO, Comics et autres sont plus que croustillantes dans une histoire au style abracadabresque qui puise dans toutes les références que l’on aime… Au fur et à mesure, je me suis fait la réflexion suivante : “C’est terrible, au fond, on dirait que cette histoire, c’est l’histoire que j’aurais pu inventer avec mes LEGO quand j’étais gamin…”

Puis, vient un élément du dénouement, qui m’a alors fait chavirer et conquis… oui, c’est histoire abracadabrante, elle a un sens, un vrai sens, et sur ce coup là, ils ont fait mouche, tant pour les petits fans de brique, que pour ceux qui ont grandi dans des boites de LEGO !

White house down (8/10)

Action rhytmée au rendez-vous pointé d’un peu d’humour. Le sujet reste évidemment hyper patriotisme américain, mais cela fonctionne aussi bien que dans Rock, Independance Day ou 2012.

Turbo (8/10)

Un mélange entre Cars et Ratatouille… Un escargot qui rêve de gagner les 500 miles d’Indianapolis ! Bon, c’est totalement improbable, je vous l’accorde, encore plus que des voitures de courses qui parlent, c’est vrai ! Et pourtant, pour un petit ou un grand garçon qui n’a jamais vraiment grandi… cela marche du tonnerre ! Belle surprise !

Sex Tape (8/10)

C’était un peu quitte ou double… ce film aurait pu être une comédie américaine comme il savent si mal le faire, avec un humour gras et trop exagéré… mais je me suis dit que Cameron Diaz n’en était plus à ce genre de chose ?
J’ai eu raison, le film est un bon film comique, pas loin de ce que les français savent nous offrir. L’acteur qui lui donne la réplique à même un petit air de Dany Boon dans son jeu… Bref, le sujet est traité d’une manière humoristique que je trouve bien réussie, et j’ai vraiment passé un bon moment au cinéma

Les gamins (8/10)

La grande boucle (6/10)

De jolis paysages tout au tour de la France et une manière sympathique de vivre le Tour de France, adepte ou non.

20 ans d’écart (6/10)

Un weekend à Paris (5/10)

Very Bad Trip 3 (4/10)

Les films du mois : Le Loup de Wall Street

Les films du mois : Le Loup de Wall Street

Le loup de Wall Street

Le loup de Wall Street (9/10)

Encore un film incroyable taillé pour Léonardo Di Caprio. Il est certain que vous aurez encore moins confiance au monde des finances après l’avoir vu ! Il n’a pas vraiment vocation de vous dire toute la vérité sur le sujet mais plutôt de rentrer dans la débauche lié à l’univers des millions de dollars, Quoi qu’il en soit avec un jeu d’acteur extraordinaire, des scénes et des dialogues aux petits oignons je n’ai pas cessé d’être époustouflé par ce film… est-ce la patte Martin Scorcese ?

Hunger Games – L’embrasement (9/10)

J’avais déjà été agréablement surpris par le premier film tiré du roman Hunger Games que j’ai lu (Je le précise, c’est assez rare). Ce deuxième film est une fois de plus une belle réussite. L’ambiance si spéciale d’Hunger Games est vraiment bien retranscrite en image et même sublimée… Les lacunes d’un roman assez léger coté littéraires disparaissent ici avec des acteurs qui accroche et une rythmique forte ! Arriver à vous tirer quelques larmes en moins de 10 minutes tout en comptant que vous vous souvenez de ce qui s’est passé dans le film que vous avez vu un an plus tôt… ce n’est pas rien !

A aucun moment, je ne me suis dit, à ils ont oublié ceci, je n’aurais pas fait cela de cette manière… à la fin du film… j’avais l’impression de l’avoir déjà vu, tant tout était comme mon esprit l’avait construit quand je lisais le livre ! Chapeau bas !

Je me réjouis de voir le 3° film… n’aillant pus venir au bout d’un 3° livre plutôt décevant… je m’inquiète néanmoins de voir qu’il est prévu en 2 parties…. histoire de faire durer le suspens… et se faire un max de fric… le roman ne m’a vraiment pas semblé nécessité devoir découper le film en 2 parties.

Peter Pan (8/10)

Pfiuuuh, quelle différence avec les films modernes… Prenez juste la scène du début, avec le papa qui se fache dans la chambre des garçons. La bande son est écrite et jouée par un orchestre pour suivre tous les mouvements, toutes les animations du film… C’était vraiment ça l’une des grandes forces de Walt Disney, et cela c’est perdu…

Bref, Peter Pan est vraiment un monument !

Maman, j’ai raté ma vie (7/10)

Symaphtique roadmovie entre mère et fils, avec un humour suffisamment distillé!

Les 5 légendes (7/10)

Et bien j’ai été agréablement surpris par ce film d’animation. Je le pensais stupide et ridicule, alors qu’il tire un très bon scénario et des personnages pour certains attachants. Il faudra se faire à un père noël kozack certes et un lapin de pâques sortis d’un épisode des Tortues Ninja, mais il y a clairement quelques choses de très chouettes dans ce film… par contre, pas recommandé pour mes enfants !

Happiness Therapy (7/10)

Raaah, m’inspirait bien ce film là… mais madame à regarder la fin sans moi :(

La stratégie de la poussette (6/10)

Sujet déjà plusieurs fois proposé par les grosses comédie pas drôle américaines, ce film tente de faire rire à la française son public en mettant en avant différentes situations comiques entre un pas-papa tentant de séduire son ex avec un bébé qui n’est pas le sien.

Perso, je trouvais le style et l’ambiance plutôt réussie, mais les gags ne me font pas rire… je crois qu’une fois que l’on est vraiment parents, ce genre d’humour même avec la touche french ne passe pas… Reste que le film comporte de chouette idée, l’intro dans les escaliers en est un bel exemple.

Superstar (3/10)

J’attendais beaucoup de ce film dont le sujet m’interpelait. Au final, difficile d’accrocher… le film est désordonné et manque d’un quelques chose qui donne envie de rester devant l’écran… On sent juste ce petit trucs qui font que les média sont friand du malheur des gens.

Les misérables (2/10)

Oh mamamia mamamia mamamiamamama… persooooone ne m’avait diiiiit que cela chanteraaaaaiiiit toooouuuut du looooong…. si je l’eu suuuuu, j’aurais pas v’nuuuuuu !

Toi, moi et les autres (2/10)