Archives de
Catégorie : Famille nombreuse

Octobre est déjà là

Octobre est déjà là

Septembre et la rentrée sont déjà derrière nous. Une rentrée certes mouvementée, avec le masque sur le nez, mais qui nous donnait tout de même l’espoir de mieux… Un espoir qui aujourd’hui semble déjà s’évaporer, puisqu’à nouveau, la situation si l’on peut malgré tout la qualifier de “sous contrôles”, questionne suffisamment nos autorités que pour limiter un petit cran de plus ce que nous pouvons faire… Si hier encore, je blaguais de la bulle à 3 et de l’interdiction de chanter si l’on évite des amis, aujourd’hui, je dé-chante, puisqu’il faudra expliquer à Charly que les Classes de Neige qu’il attendait avec impatience sont finalement, déjà, annulées.

Rose à l'école - M3
Rose à l’école – M3

A l’école, malgré les mises en quarantaine, la vie s’est bien organisée. Les devoirs sont toujours ce point noir à gérer le soir mais il faut bien admettre que les activités extra-scolaire de toute la bande sont nombreuses ! Lundi, les grands vont à la Piscine. Mercredi cela se partage en Judo, Danse Hip Hop et Théâtre. Le jeudi, cours d’Anglais pour les filles. Le vendredi, Logopède et 2 heures de Gymnastique pour Juliette. Samedi, Gymnastique pour Charly et Juliette, Equitation pour Alice puis Louveteaux l’après-midi, avec un Charly maintenant fièrement devenu sizenier… et Dimanche éducation Canine. Cela fait beaucoup d’activités, ça leur change les idées évidemment…. Mais si tout s’arrête, comme l’année dernière ?

Au boulot, la Saison 4 des MOOCs de l’ULiège s’organise, sous contrôle des tests COVID#19 qui devraient nous aider à gérer les mises en quarantaine ciblées, si nécessaire. Pour l’heure les tournages s’enchainent, tant que l’on peut… avec une sortie hors norme au Fort de la Chartreuse pour quelques nouvelles capsules du MOOC “La Fabrique de l’Aide Internationale” du professeur Gautier Pirotte.

Jardin d'automne
Jardin d’automne

Dehors, il pleut et pleut encore… Déjà les belles soirées ensoleillées et les barbecues me semblent bien loin… Tout comme les soirées entre amis d’ailleurs ! Le jardin lui se pare de sa tenue d’automne avec les dernières floraisons de saison.

Lire la suite Lire la suite

Salut Yakari

Salut Yakari

Parmi toute une série de héros de Bande Dessinée découverts quand j’étais gamin au début des années 80, il y avait Yakari le petit indien qui parle aux animaux.

Ma collection de Yakari
Ma collection de Yakari

Mes parents aimaient tout particulièrement le dessin et l’univers créé par Derib et Job que j’ai toujours pensé être belges d’ailleurs tant le dessin de Derib était dans l’esprit de la BD bien de chez nous !

Dès 1983, le petit indien et son univers, son cheval Petit Tonnerre, ses amis Arc-en-Ciel et Graine de Bison, Tilleul le castor,… se retrouvait dans une série de dessin animé sur l’émission pour enfant Récré A2, suivant les traces des Schtroumpfs de Peyo. En 2005, la RTBF s’associe à différents studios d’animation belges et français pour offrir aux enfants un vent de fraîcheur pour notre petit indien.

De mon coté, au début des années 2010, j’avais tenté de partager entre autres les aventures de Yakari à mes 3 grands, qui malgré toute la poésie et la magie des rencontres que font Yakari avec les bisons, Grand Aigle, Petit Tonnerre, les castors, les ours, les loups, le pélican et j’en passe… Les enfants n’ont jamais accroché à tout ce qui tourne autour des Indiens… Playmobil compris !

Yakari et Petit Tonnerre, illustration de Derib, 2015
Yakari et Petit Tonnerre, illustration de Derib, 2015

Cet été, sortait dans nos salles le premier long métrage de Yakari, toujours produit par ces mêmes équipes, il offre une ré-écriture de la rencontre de Yakari avec Grand Aigle, lui conférant le pouvoir de parler et comprendre les animaux… ce qui pousse encore un peu plus Yakari à devenir l’ami de ce jeune mustang fougueux, Petit Tonnerre !

Je vous avoue que la bande annonce m’avait plutôt enthousiasmé, j’y retrouvais tout l’univers du jeune papouse, avec cette petite pointe d’humour que l’on retrouve parfois dans les dessins animés d’Astérix… Si les 3 grands, n’étaient qu’à moitié emballés, ma petite dernière, elle était sous le charme… Et ce Week-end, malgré cette crise du Coronavirus qui ne donne vraiment pas envie d’aller se cacher dans un cinéma, le masque sur le nez,… coincé par une course cycliste, toute la famille s’est retrouvée devant le grand écran pour découvrir Yakari – La Grande Aventure !

Lire la suite Lire la suite

La dernière rentrée tous ensemble

La dernière rentrée tous ensemble

Voilà, ils ont donc repris tous les 4, enfin, le chemin de l’école depuis une semaine déjà. Ce weekend, tout en soufflant les 35 bougies de madame, c’était la traditionnelle valse des cahiers à recouvrir…. Malgré les quelques années de pratiques, j’ai réussi à les louper tous ! Oui, Charly, c’est moche… je sais !

Cette rentrée est un peu particulière cette année. Non pas uniquement parce que nous sommes tous masqués, mais plus spécialement car c’est la dernière où ils sont tous ensemble, Charly entre dans sa dernière année de primaire, les filles en 4° et Rose en 3° maternelle… Oui, l’année prochaine, il y aura la première rentrée en secondaire, une page se tournera.

Profitons donc à 100% de cette dernière histoire, je l’espère, le plus rapidement possible sans toutes les interdictions et restrictions, afin de pouvoir revivre un peu la vie à l’école, le bal masqué, les fêtes, les classes de neige,… il faut y croire.

Bonne rentrée mes enfants, les semaines vont être énergiques entre l’école, les devoirs, le théâtre, la natation, la danse, la gymnastique, les louveteaux…

Lire la suite Lire la suite

La pénitence de fin de vacances : démonter la piscine tubulaire !

La pénitence de fin de vacances : démonter la piscine tubulaire !

Dernier weekend de l’été, c’est le moment pour démonter la piscine ! Je ne m’attendais pas à un moment agréable, le montage avait pris tout même un certain temps, mais je partais motivé à poursuivre ensuite avec d’autres rangements dans le jardin…

Installée pendant le confinement, nous avions cette année opté pour une grande piscine de 2mx4m tubulaire de la gamme INTEX après avoir usé très vite les saisons précédentes le système auto-portant. C’est qu’avec quatre jeunes enfants, il leur un peu de place et du solide ! Et sur ce point, nous étions plutôt satisfaits de cette nouvelle piscine. Clairement, le modèle se montrait être du solide. La pompe fournie dans le lot, est un peu trop basique pour les 7m3 à brasser et enfin, nous avions également investi dans un grand bac de rangement pour l’hiver !

Mais c’était sans compter le démontage de la piscine… Sacrebleu, plus de 4 heures d’effort et de prise de tête pour démonter cette dernière, ou plus exactement pour extraire les 10 éléments tubulaires qui la composent. Il m’aura fallu près de 180 minutes pour parvenir à enlever le premier tube. J’avais déjà les mains douloureuses…

Comment extraire les éléments tubulaires du liner ?

Car c’est bien là le problème ! Pendant toute la saison, la force du poids de l’eau appliquée sur le liner le fait coller aux éléments tubulaires. Et sacrément bien coller par ailleurs ! Or il faut arriver à retirer ces éléments de près de 1m chacun hors du liner, sans avoir de prises pour tirer ou pousser… Elements qui par ailleurs sont accrochés les uns au autres par un clips à pression très difficile à atteindre… Bref, un enfer ! J’ai bien tenté un levier, du liquide vaisselle, un câble électrique pour avoir plus de force… Rien à faire !

J’ai donc fini par chercher quelques infos sur Youtube. Ceux qui en parlent ont tenté bien des solutions et ce sont eux aussi écorchés les doigts ! Une personne parlait de faire glisser un élément pour décoller le liner et les tubes. Mais notre modèle repose sur de fameux tubes, pas les petits formats de piscines pour enfants. Si j’arrive un peu à décoller l’affaire avec une latte en métal de 30cm, il m’en faudrait une sacrément longue…  Qu’ai-je en stock ? Un grande équerre utilisée par les carreleurs. Elle est un peu trop épaisse et dès lors, le risque d’abimer le liner n’était donc pas nul, mais avec cela, j’ai pu décoller le tout, petit à petit et ranger cette piscine !

— L’année prochaine, je vous ferais quelques photos/vidéo —

Bon courage les papas, pour ma part, c’est avec un peu moins d’enthousiasme que je remontrais la piscine l’année prochaine…

Lire la suite Lire la suite

Exclusif : A quoi ressemblent les nouvelles Micro Machines ?

Exclusif : A quoi ressemblent les nouvelles Micro Machines ?

Voilà déjà quelques mois que j’en parle, la marque Micro Machines devait faire son retour en 2020. Les toutes, toutes petites voitures créées par Galoob à la fin des années 80 avaient poursuivi leurs aventures pendant de longues années lorsque la marque fut rachetée par Hasbro à l’approche du nouveau millénaire. Chez nous, depuis plus de 10 ans, nous ne trouvions plus que tout ce qui touche à la licence Star Wars, elle aussi entre les mains de Hasbro. Mais depuis le début de l’année dernière, Hasbro et Wicked Cool Toys avaient annoncé le retour des Micro Machines dans les magasins de jouets !

Si chez nous, il faudra probablement encore attendre la fin de l’automne pour les voir apparaitre dans les catalogues de Saint Nicolas, aux Etats Unis, la chasse aux éditions “collectors” est déjà lancée, malgré la crise du Coronavirus, puisque celle-ci sont disponibles depuis le mois de juin en exclusivité via la chaine Wallmart !

Ce matin, le facteur vient de me déposer un colis qui me tient particulièrement à coeur, que mon ami Len m’a envoyé depuis l’autre coté de l’Atlantique et j’ai donc l’incroyable chance de pouvoir découvrir en primeur à quoi ressemblent ces nouvelles Micro Machines autrement que depuis les photos qui circulent sur les groupes de passionnés.

 

J’ai donc ici le plaisir de pouvoir découvrir trois des quatre premiers sets qui ont été diffusés dans les magasins : Muscle Cars, Farm et Construction. Ces premiers sets proposent 3 Micro Machines. Entre temps, des sets de 5 Micro Machines ont commencé à arriver dans les rayons, ce qui correspond au nombre de voitures miniatures qui composaient ceux de notre jeunesse.

Lire la suite Lire la suite