Des pixels pas à mon goût.

Des pixels pas à mon goût.

Entre les goûtes de pluies de cette été, j’ai enfin eu l’occasion de brancher la console Atari 7800 récupérée il y a bientôt un an !
Mystérieuse et d’un look plastique très vintage, cela fait un moment que je suis intrigué par cette dernière que je n’ai découverte que récemment à travers les différentes chroniques que les Editions Pix n Love lui dédie régulièrement !

Étant gamin, la marque Atari n’était qu’un simple concurrent à mon Commodore, et pas vraiment un concurrent sérieux, puisqu’au fond, je n’aurais mis les mains que sur le clavier du modèle de démonstration du Maxitec durant les débuts de l’air Micro Ordinateur. Ce n’est que bien des années plus tard, grâce à Internet, que je découvrirais la fabuleuse histoire de la marque et l’impact important qu’elle aura eu sur le monde du jeu vidéo.

Initialement prévue pour 1984 pour remplacer l’Atari 5200, ce n’est que deux plus tard qu’elle arrive finalement aux États-Unis, et pas avant 1987 en Europe. Basée sur une architecture similaire à ce que l’on peut trouver sur la NES ou le Commodore 64, elle en souffrira évidemment la comparaison, puisqu’à cette époque chez nous les 8bits de Nintendo et Sega débarquent et que les Micro Ordinateurs s’invitent de plus en plus régulièrement dans les chaumières !

Petit point appréciable pour les joueurs du grenier, cette dernière est rétro-compatible avec les cartouches de l’Atari 2600, la console phare de la marque, sortie en 1977.

Alors que j’avais prévu de découvrir cet ancêtre en compagnie de mon frangin Pype et mon ami Pierrick au mois de mars, histoire de se faire une petit soirée oldschool, ce n’est que durant cet été que j’ai enfin pu connecter la bête… après avoir récupérer un cable compatible pour la brancher sur la ma TV… au fond un simple cable Cinch/RF comme on en trouve sur les C64 et autres consoles Nintendo d’époque.

Une fois configurée sur le canal C4 de mon Sony Bravia, je peux déjà constater que cette Atari 7800 embarque en interne le jeu Astéroïd… Ceci dit assez vite, je peux aussi me rendre compte que j’ai bien du mal à m’enthousiasmer de ces gros pixels qui ne font pas vraiment vibrer ma fibre nostalgique… N’aillant pas connu l’époque Atari, il faut de plus admettre que les Pac Man, Defender et autres Millepede qui n’étaient déjà pas mes titres favoris du temps de mon C64 sont loin d’être séduisants dans leur conversion sur Atari. Vous conviendrez d’ailleurs que la version Pacman de l’Atari 2600 est encore plus moche que ce que j’ai pu avoir sur mon PC monochrome… Il fallait vraiment être mordu de la borne d’arcade à pour apprécier retrouver cela sur sa télévision, et coté prise en main, Pac Man répond assez mal à la manette de l’Atari 7800, ce qui est le cas de pas mal des titres venant de la ludothèque 2600…

Ceci dit, venant de terminer il y a quelques jours le Pix n Love 15, je constate avec un grand sourire que parmi mes 27 jeux, je possède Jungle Hunt, la version Atari 2600 du jeu d’arcade de Taïto, Jungle King, sorti en 1982 et dont l’article m’avait vraiment plu. Assez rapidement je me plonge dans ce très chouette jeu et la prise en main y est cette fois bien meilleure que pour les autres jeux testés. Je prends plaisir à parcourir les différents tableaux, je saute de liane en liane, je traverse la rivière aux crocodiles, évite les rochers… Le résultat est très agréable et je suis content d’avoir pu goûté au plaisir du premier titre de Jumping de l’histoire à qui l’on doit également l’une des premières tentatives de mise en scène dans un univers plus coloré et qui se permet d’ailleurs un petit scrolling différentiel !

Jusqu’ici l’aspect audio des jeux se limitait à sa plus simple expression ! Des blips et Prouff agrémentée de quelques mélodies mono-instrumentals. Cependant Ball Blazer viendra clairement relever le niveau ! Si je n’ai rien compris au jeu, il est claire que la musique d’intro de ce titre de Lucas Film correspond plus à l’idée que je me faisais des sons attribués à la marque Atari.

Scrapyard Dog – Atari 7800

Coté graphisme, les performances vues jusqu’ici sont également bien en deça des machines concurrentes, ceci dit, le jeu de plate-forme Scrapyard Dog sera le titre offrant des graphismes pouvant se mesurer à ce que l’on trouve sur la NES. Réalisé au début des année 90, le titre ne propose pas vraiment un personnage très attachant, mais la réalisation est plus que correcte et le héros se permet même quelques escapades dans les sous-sols tel Mario Bros qui semble avoir été le modèle à reprendre par Atari pour ce jeu.

Midnight Mutants – Atari 7800

La version Atari 7800 de Choplifter est également de bonne facture, bien au dessus de celle à laquelle je jouais sur mon Commodore,…

J’en terminerais enfin Midnight Mutants de Radioactive Software, encore un titre de la génération Nineties de la console, dont j’ai apprécié l’ambiance et l’environnement assez ouvert. On pourrait le ranger dans le genre de Last Ninja à la sauce Dracula ! Pas exactement le genre de jeu que j’apprécie, mais la taille des sprites et les décors sont bien au dessus de ce que j’ai pu voir dans les autres jeux testés.

Bref, je suis content d’avoir pu découvrir l’Atari 7800 et l’expérience m’aura montrée ceci dit les limites de mon intérêt pour le rétro-gaming. Ce qui me plait, c’est ce qui me parle réellement, ce pourquoi j’ai vibré étant gamin… et je pense que pour bon nombre de mes amis rétro-gamers… c’est un peu pareil ! De ce fait, je ne pense pas conserver cette jolie collection.

 

Vous aimerez aussi...

  • Cable RF, pourquoi je n’ai pas d’image ?2 août 2016 Cable RF, pourquoi je n’ai pas d’image ? (7)
    Si vous vous souvenez, je me suis déjà penché sur la question à l'époque où je voulais brancher ma Master System. La plupart des anciennes consoles de jeux dans les années 80 sont […]
  • Je peux jouer a la Ninteno?11 novembre 2011 Je peux jouer a la Ninteno? (5)
    -- Et un jour Super Mario débarqua au rayon Maxitec de chez GB --Compagnon de mes siestes sous le soleil d'Espagne, le troisième tome de l'histoire de Nintendo m'a un peu deçu... Si […]
  • Et la Master System dans tout cela ?3 novembre 2015 Et la Master System dans tout cela ? (4)
    Vous le savez je m'intéresse aux anciennes consoles de jeux-vidéo depuis déjà quelques années. Mon ami Santo s'en étonnait dernièrement,  jusqu'ici, j'avais fait l'impasse sur la première […]

2 réactions au sujet de « Des pixels pas à mon goût. »

  1. Je ne connaissais pas encore celui-là, mais je lis régulièrement des articles de nouveaux jeux modernes pour l’Atari… c’est même ces articles (chez PixNLove) qui m’ont donné envie de découvrir cette console !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.