Archives de
Étiquette : mélodie

Vide

Vide

Mwouaip, je crois que cela doit faire bien longtemps que je ne suis plus resté aussi longtemps sans rien écrire ici. Ce ne sont pourtant pas les idées qui me manquent. J’aurais pu vous parler de voiture à 7 places, de nouveaux jeux découverts, de super bons plans ou mettre des photos des enfants… Mais non. C’est l’hiver, le printemps est loin… et c’est déprimant. J’ai l’impression de vivre au jour le jour et de passer mes journées à régler des problèmes. Des problèmes au boulot, des problèmes à la maison, des voitures en panne, de chaudière en panne, des ordinateurs en panne, des économies qui fondent, des projets qui stagnent, des amis qui sont loin, du temps qui me manquent pour tout… d’une route que j’arpente et qui n’est pas le chemin qui me convient…

J’ai mes petits monstres, j’ai ma famille, je peux même être content d’avoir refait quelques chouettes musiques ces derniers mois… Mais voilà, c’est l’hiver, c’est maussade,…

Du coup, je n’ai pas d’inspiration pour broder autour de ma nouvelle collection de photos, je n’ai pas le temps de finaliser la publication de l’OST de Wolfing non plus… Je vous laisse juste, parce que je l’ai sous la main, cette petite compo rapide en cours qui pourrait bien être la première du nouveau projet “Spector”… La mélodie en 2E et 30 ne ressemble à rien, ce n’est encore qu’un guide… mais il y a déjà un petit quelques choses de positif dans tous cela.

 

 

J’ai découvert Linus from the Stars

J’ai découvert Linus from the Stars

Voilà de longues années que je suis fou des musiques d’Adam Young / Owl City que j’avais trouvées très “Demoscène”. Son style a évolué avec parfois plus de touche commerciale, mais je n’ai au fond jamais entendu d’autres artistes qui s’en rapprochaient jusqu’aujourd’hui. Mon Soundcloud m’a emmené vers ce mini EP de Linus from the Stars. Mélodies, ambiance, voix, tout me rappelle les premières musiques d’Owl City. A Summer Diary ne propose que 3 titres, une petite mise en bouche espérons le vers un projet plus vaste ?

Pour ne rien gâcher, l’esprit visuel de Linus from the Stars est clairement magique non ?

Charly & The Angels – La maman de mon coeur

Charly & The Angels – La maman de mon coeur

C’était il y a 3 semaines, passe alors dans la voiture un morceau d’électro énergique de TheFatRat, un DJ américain un peu fou. Dans son titre Windfall, se glisse une petite mélodie qui vous tournicote très vite en tête et je repère très vite dans mon rétro que les 4 monstres à l’arrière gigotent comme des so-sots… en quelques minutes me viennent un “Je t’aimerais encore, toujours un peu plus fort, tu es la maman, la maman de mon coeur”… Et oui, c’est bientôt la fête des mamans, voilà un bout de temps que Charly me dit qu’il voudrait bien enregistrer de la musique avec moi ! Et si ???

Et si, je me tentais à refaire un peu de musique, et si l’on tentait un projet secret avec les enfants pour faire une surprise à maman ? Quelques minutes plus tard, j’avais les 4 strophes du refrain et je savais qu’avec un petit brainstorm avec les enfants, plus que probablement inspiré du livre “Maman merveille” que nous apprécions beaucoup, nous aurions une belle chanson à chanter… De quoi visier le TOP 50 ou les Youtubes d’or non ?

Oui, mais… cela fait un sacré bout de temps que je n’ai plus produit de musiques autres que des bilbeep pour Commodore et Amiga ! 1° mission réussir à recoder la mélodie de TheFatRat dans Renoise avec les “sons” dont je dispose (Adventus et Plogue Chiptunes en gros….) Le temps m’est compté mais le plus dire était encore à faire… faire chanter les enfants !

Oui, parcque bon, faire chanter 3 enfants de 8 et 5 ans, c’est encore autre chose que de faire chanter Jean-Pascal, d’autant que la mélodie est énergique et laisse peu de temps de respiration… Assez vite, les sessions de chants “en cachette” se montrent trop compliquée à gérer et après une soirée à bidouiller dans Reaper pour synchroniser au mieux les voix… j’étais prêt à jeter l’éponge… J’avais mis la barre trop haut !

Bref, Samedi, il me reste 1 journée pour faire quelques chose de mon projet. Je dois faire abstraction du mode <music> et du mode <production vidéo> et uniquement me mettre en mode <papa> Pas facile, on va filmer les enfants, créant des scènettes autour des paroles de la chanson. Et tant pis si ce n’est pas tout à fait juste, tant pis si ce n’est pas tout à fait le même tempo, tant pis si le lapping c’est pas parfait, tant pis s’il faut combler les plans de coupe que je n’ai pas pu faire ! Maman sera heureuse et l’on pourra encore voir et revoir cette vidéo quand les marmots seront ados !

3x 2h de tournage où j’ai pu un peu faire intervenir Rose, bien que les enfants voulaient absolument aller jouer chez leur copine Liloo… plus qu’à faire “en cachette” tout le montage le soir pendant que madame n’est pas là et prépare la communion de son fieul ! Je refermais l’ordinateur qu’elle rentrait, ouf, tout juste… malgré les petites erreurs techniques… On y est arrivé !

Merci à Claude-Melissa, Spaneo, Jo et Pype et la communauté Renoise pour leur soutient dans ce projet ; )

 

D’Adam Young à Lindsey Stirling

D’Adam Young à Lindsey Stirling

lindsey-stirling-shatter-me

Si cela vous revient peut-être, j’ai découvert l’artiste Adam Young mieux connu sous le nom d’Owl City en 2009. Ce fut une révélation musicale sur bien des domaines. A cet époque, avec l’arrivée imminente de mon petit garçon, j’avais fortement sorti la tête du monde de la musique, mais surtout cela faisait des très nombreuses années que je m’étais uniquement focalisé sur la musique liée au monde de la DemoScène. Avec son style si personnelle, Owl City allait me réconcilier avec la musique moderne, avec tout simplement le plaisir d’attendre et d’acheter un album de musique.

Il y a quelques semaines, Adam annonçait son nouveau single en collaboration avec Lindsey Stirling, et là je m’attendais donc à un duo vocale. Le morceau étant disponible gratuitement après un petit PromoGames, ce n’est qu’au bout de quelques écoutes que je constate qu’il n’y pas de chanteuse dans ce morceau…. je fais donc une petite recherche sur la toile pour en savoir plus sur Lindsey Stirling… et là POUM je m’en prends plein les oreilles !

Lindsey Stirling fait partie de ces artistes NextGen qui vivent à travers Youtube et qui donc propose de très nombreux clips vidéos de leurs musiques, j’avais donc de quoi découvrir… Entre les reprises violon + acapella des grands titres de Disney, Starwars et Game of Thrones, ce sont surtout ses compositions personnelles qui m’ont époustouflés ! Ce mélange de musique électroniques modernes mélangé avec une mélodie jouée au violent complètement démente est tout à fait incroyable, inattendu,… Bref, je suis FAN, et j’ai donc acheté le nouvel album “Shatter Me” sorti il y a une semaine.


YouTube Direkt

lindsey-stirlingAvec son petit air elfes des bois, cette jeune américaine a été révélé par l’émission America’s Got Talent ! Entre temps, le nombre de singles et collaborations réalisés est impressionnant (notamment avec Peter Hollens, Pentatonix, The Piano Guys et donc Owl City)

Avec cette nouvelle découverte musicale mon univers s’est ouvert vers de nouveaux artistes, tel que Peter Hollens chanteur acapella.

A découvrir donc :

Lindsey StirlingPeter HollensAlex GOwl CityPentatonixThe Piano Guys

Et merci à mon frangin Pype qui m’avait déjà fait découvrir trop rapidement ces artistes…


YouTube Direkt

Papa comblé

Papa comblé

Charly dans le jardin souffle sur un pissenlit
Dans cette société toujours speedée, j’ai trop peu souvent le temps de me dire que j’ai de la chance d’être le papa de trois enfants extraordinaires. D’un petit Charly de 4 ans toujours plein de surprises et de deux petites jumelles de 18 mois Alice et Juliette qui viennent pimenter notre vie de leur découverte du langage… Même si tous les trois se ressemblent bien et ne peuvent cacher appartenir à la même famille, ils ont bien leur caractère et spécificité. Juilette est une vraie canaille, et elle sait bien le dire ! Elle loupe jamais l’occasion de piquer les trucs de sa sœur et de rigoler en se tortillant dans tous les sens… mais c’est aussi la plus fragile et la plus sensible ! Alice est plus douce, elle prend son temps à chipoter, elle essaie déjà de construire des choses avec les blocs Lego Duplo de son frère, elle semble plus vite accrocher aux musiques et mélodies… Mais elle a tendance à ne pas faire d’effort pour communiquer et utiliser les mots, là où Juliette répète tout !

Ambiance Lego avec les enfantsLe grand condor des cités d'or en LegoA la maison, les jouets souffrent évidemment, et les livres encore plus. Quand Charly était petit, nous lui lisions beaucoup de livre, mais on lui laissait peu les manipuler tout seul. Avec trois enfants c’est évidemment bien plus difficile de tout sur-protéger. Mais les livres pour bébés se retrouvent bien souvent démembrer au bout de deux mois. Certains en sont donc à leur troisième édition !

C’est vrai que les Lego Duplo sont très appréciés par les trois. Charly est maintenant à un âge où il peut commencer à construire lui même certaines choses ou au moins customiser les miennes. Nous nous sommes lancés quelques défis d’ailleurs : “Papa construis-moi un bateau en LEGO”,… ça c’était un chouette projet. Je lui aussi construit un Grand Condor quand nous regardions les nouveaux épisodes des Cités d’Or. De manière général je le trouve beaucoup plus calme quand il joue au LEGO que quand il joue avec ses chevaliers, pirates ou dinosaures PLAYMOBIL.

Les filles elles s’amusent déjà à faire passer les petits bonhommes à travers les portes et fenêtres… A leur âge Charly n’accrochait pas encore vraiment à sa première boite de LEGO, et comme je vous en avais déjà parlé, j’ai dû vraiment construire une mise en condition pour qu’il s’y intéresse… Les filles semblent avoir bien plus facile à s’y mettre.

Chez sa Mamou, il joue avec les LEGO Fabuland de quand j’étais petit, qui se situe plus prêt des LEGO City que des Duplo… Je me demande donc à partir de quel âge les LEGO traditionnelles pourraient être introduit ? Je pense avoir eu mes premiers vers 5 ou 6 ans, j’habitais encore à Rotheux…

Lire la suite Lire la suite