Archives de
Month: septembre 2012

Boule et Bill

Boule et Bill

Auteur : Roba
Editions : Dupuis (1959)
Albums : 1-12,14-17,19, 22/25, 30-31

-1. 60 gags de Boule et Bill
-2. 60 gags de Boule et Bill
-3. 60 gags de Boule et Bill
-5. 60 gags de Boule et Bill
-6. 60 gags de Boule et Bill
-7. Des gags de Boule et Bill
-8. Papa, maman, Boule et moi… et nous !
-9. Une vie de chien
-10. Attention chien marrant
-11. Jeux de Bill
-12. Ce coquin de cocker
-14. Ral le Bill
-15. Bill non d’un chien
-16. Souvenirs de famille
-17. Tu te rappelles Bill
-19. Boule et Bill globe trooter
-22/25. Les v’là (ré-édition n°25)
-30. La bande à Bill
-31. Graine de Cocker

– ?? Boule et Bill déboulent


60 gags de Boule et Bill - n°1
60 gags de Boule et Bill – n°1

Depuis tout petit, il y avait chez moi des albums de Boule & Bill de mes parents, qui ont donc fait partie de ma culture BD de petit garçon au coté des Schtroumpfs et Yakari dès le début des années 80.

Aujourd’hui, j’apprécie toujours cet humour tout simple, qui bien que l’on ne joue plus de nos jours à la corde à sauté et au jokari n’a pas pris de ride à mes yeux…

Si la série en justement tenté de se moderniser, cela restent les 20 premiers albumsl que j’apprécie. Bizarrement j’ai un peu de mal à voir ce rouquin de Boule avec des jeux électroniques…

Les albums de Boule et Bill, ont pouvait le retrouver un peu partout. Quand on s’ennuyait au magasin, quand il fallait patienter chez un ami, quand j’allais dormir chez Barballo… ou en néerlandais à la bibliothèque de Sparrenduin en vacances !

Ah, il me faut bien admettre que les nombreuses bêtises de Bill m’ont toujours fait plus peur d’avoir un chien que donner l’envie. Même si le cocker était pour moi le seul chien sympa à mes yeux !

Enfin, je ne pourrais pas clore le sujet « Boule et Bill » sans ressortir la mémorable histoire qui m’aura fait rêver de nombreuses années… Celle du Papa de Boule qui entre dans un magasin, et en ressort en gagnant un super prix, une 2CV flambant neuve !

Pas si facile cependant de poursuivre la collection des albums. Les éditions Dupuis et compagnie n’ont eu de cesse de ré-éditer et surtout changer l’orde des gags et des albums… avec parfois des albums portant le même nom mais aux contenus différents…

— Depuis 2020, ce sont Charly puis les filles qui ont commencé à lire les albums de la série !

Lire la suite Lire la suite

Game Over

Game Over

Auteurs : Augustin – Adam – Midam
Editions : Dupuis (2004)
Albums : Origins (22)


Game Over, la BD préférée de Kid Paddle
Game Over, la BD préférée de Kid Paddle

Game Over est tiré de l’univers de Kid Paddle, une BD humoristique dans l’univers enfant/jeux-vidéo que j’adore depuis sa sortie en 2004… Dans Game Over on se focalise sur le héros du jeu de Kid qui subit bien des atrocités… Le premier tome manquait un peu d’originalité, mais j’ai bien mieux appréciés les deux suivants…

Les années passants, les enfants devenus suffisamment grand, aucun n’a vraiment accroché à tout ce que doit subir le petit héros de Game Over. Il y a quelques années, je sais que j’ai offert quelques albums à mon ami américain Len Sapp, de passage en Belgique pour que ces enfants découvrent un peu l’univers de la BD Franco-belge. Il faudra que je fasse le point sur les albums que j’ai réellement encore à la maison.

En effet, il me reste l’album « Game Over : The Origin » qui reprend les premiers gags apparus dans les épisodes de Kid Paddle.


Retour à ma Bédéthèque

Extrait de Game Over -3- Gouzi Gouzi Gouzi
Extrait de Game Over -3- Gouzi Gouzi Gouzi
Jeannette Pointu

Jeannette Pointu

Auteur : Wasterlain
Editions : Dupuis (1983)
Albums : 2,5 (20)

–1
2. Quatre x Quatre
–3
–4
5. Reportages


Jeannette Pointu en mode Paris-Dakar !
Jeannette Pointu en mode Paris-Dakar !

Réalisé par le même Wasterlain, auteur que Docteur Poche, les aventures de la photographe et journaliste Jeanette Pointu sont tantôt très culturelles tantôt excentriques…

J’ai reçu mon premier album, le tome 2, quand j’étais gamin une année où je m’étais particulièrement intéressé au Rallye du Paris-Dakar que notre voisin Monsieur Gaspari parcourrait en Moto ATV et qui était également très apprécié par notre instituteur Monsieur Tireliers. Cette année-là, nous avions même rencontré Monsieur Goffoy, concessionnaire du garage Mitsubishi à Seraing, qui lui aussi participait au Paris-Dakar !

Pour en revenir aux aventures de Jeannette Pointu, certains autres albums sont intéressants, même si avec les années, le style de dessin me plaira de moins en moins.


Retour à ma Bédéthèque

planchea 12325
Extrait de Jeannette Pointu -2- Quatre x quatre
Golden Cup

Golden Cup

Série : Golden Cup
Auteurs : Pecqueur, Henriet
Editions : Delcourt (2003)
Albums : 1-4 (6)


Golden Cup, le 1° tome
Golden Cup, le 1° tome

Daytona rêve de devenir pilote de course et de gagner les 500 miles de Daytona. En attendant, il doit se contenter de courir sur les circuits aussi minables que dangereux pour rembourser une dette à son manager, un affairiste sans scrupules. Un jour pourtant, Daytona s’échappe de l’emprise de ce requin et arpente le pays jusqu’à rencontrer un vieil homme passionné, lui aussi, de course automobile…

Découvert en 2007, Golden Cup reprend l’univers futuriste accrocheur de la BD Golden City que madame m’avait fait découvrir quelques années au par avant en se centrant ici dans le monde de course automobile. On est pas vraiment dans un format Michel Vaillant, mais à bien y réfléchir assez proche du film Speed Racer que je découvrirais un peu plus tard !


Retour à ma Bédéthèque

planchea 58102
Extrait de Golden Cup -3- Des loups dans la spéciale
Et moi, je jouais à Moktar !

Et moi, je jouais à Moktar !

Les aventures de Moktar – écran de titre

Hé oui, pendant que vous étiez devant votre télévision à trouver les diamants cachés de Sonic et la Star Zone cachée de Super Mario World, moi je partais au secours de la Zoubida sur mon tapis volant ! Comme je vous en avais déjà parlé, quand CJ était petit, les consoles de jeux n’étaient pas admises à la maison. J’avais eu le privilège d’être l’un des premiers équipé informatiquement dans le quartier, avec mon super Commodore 64, mais il fallait bien admettre qu’en ce début des Nineties, il commençait à faire pâle figure au coté des Megadrive et Super Nintendo…

Ceci dit, mes deux meilleurs amis n’avaient pas plus de consoles que moi chez eux à cette époque… Allait commencer la grande aventure du jeu sur PC ! Bon, il fallait bien admettre que celui que nous avions à la maison était loin de me donner envie. Avec son écran monochrome et son beeper intégré, il n’avait pas grand chose pour rivaliser coté jeu avec le commodore 64, si ce n’est un chargement un peu plus rapide. Mais fallait-il encore en trouver, puisque le paternel avait choisi de brider l’appareil avec un lecteur 5’1/4 à l’ancienne.

The Blues Brothers – Titus

C’est donc avec mes amis Alain, Julien et Vivien que j’allais partir en quête de substituts de Super Mario, et l’un des premiers titres à faire son effet sera Blues Brothers réalisé par les français de Titus. Plus que probablement très inspiré par Tic & Tac : Rangers du Risque sur NES, ce jeu de plate-forme en utilise une mécanique assez similaire, la possibilité de contrôler deux personnages en même dans un jeu de plate-forme, où nos deux héros peuvent ramasser des caisses, qui leur serviront d’armes contre leur ennemis ! Graphiquement le jeu est bien réussi et offre en mode VGA, un style graphique un poil au dessus des jeux NES. Les musiques reprennent les thèmes de Blues Brothers, et même en mode PC Speaker, le résultat est attractif. Séduit par la qualité du jeu, je serai alors à l’affut des jeux suivants que seront notamment la série Prehistorik et Les Aventures de Moktar.

Moktar, Moktar, mais oui bien sur ! C’était l’amoureux de la Zoubida, celle-là même qui offrait une nouvelle place dans le TOP 50 à l’humoriste français Vincent Lagaff. Si pour moi à l’époque Moktar était le meilleur jeu de plate-forme de tous les temps, sur mon PC, du coté de chez Titus le projet Moktar était un projet tout ce qu’il y a de plus alimentaire. Réaliser un jeu vidéo sur ce que nous appellerions maintenant un buzz, en 2 ou 3 mois, en reprenant le code déjà pondu dans Prehistorik et Blues Brothers, dixit le chouette article publié dans le Pix n Love #15, dont j’ai terminé la lecture pendant mes vacances.

http://www.youtube.com/watch?v=54YE868-LLw

Lire la suite Lire la suite