Archives de
Mois : septembre 2012

Souvenirs de Septembre 2012

Souvenirs de Septembre 2012

CJ, 30 septembre : épuisant, épuisant….
CJ : a joué à un chouette jeu de société hier avec Vincent Martin, Carole Tassin, Borsu Olivier et Manu… ça change un peu de nos parties de Carcassone ;)

Philippe Geerts, 29 septembre : Hehe Tu passes super bien à la camera :p
CJ : Un nouveau film Silent Hill qui débarque dans 1 mois… et bien en voilà une chouette nouvelle :)

Emma, 28 septembre : “Et comment il s’appelle le monsieur de la gym à l’école?” “Pierre… comme le papa de Charly. Mais c’est pas les mêmes cheveux hein!”

CJ, 27 septembre : Bon, je vaincrai ma peur et j’irais apprendre les gestes qui sauvent…
CJ : Aaah Adam, je me sens jeune avec tes chansons ! Merci :)

CJ, 26 septembre : J’ai des trésors à ranger :) Une megadrive (merci Robin), Mr Nutz, Lady Sia et Tak 2 sur GBA, quelques jeux Game Gear et une ripoplée de très jolis jeux C64 en K7 : Spherical, Terminator 2, Druid, Black Lamp, Rambo III, Winter Games,…. vivement les séances photos ! Et merci à tous !
CJ : Elles n’ont plus trop l’air d’être au programme les 3° aventures de Benjamin Gates :(
CJ : On fait “encore” la une ;)

CJ, 25 septembre : Je n’aurais pas dit grand chose d’intéressant, mais j’aurais aidé la RTB ;)
Shortcut : Je viens de te voir au JT ahah ^^
CJ : Bon, je me demande combien de personne sont impactées par ce bug Facebook !
CJ :En direct avec la RTBF et Valentin Boigelot !

Lire la suite Lire la suite

Et moi, je jouais à Moktar !

Et moi, je jouais à Moktar !

Hé oui, pendant que vous étiez devant votre télévision à trouver les diamants cachés de Sonic et la Star Zone cachée de Super Mario World, moi je partais au secours de la Zoubida sur mon tapis volant ! Comme je vous en avais déjà parlé, quand CJ était petit, les consoles de jeux n’étaient pas admises à la maison. J’avais eu le privilège d’être l’un des premiers équipé informatiquement dans le quartier, avec mon super Commodore 64, mais il fallait bien admettre qu’en ce début des Nineties, il commençait à faire pâle figure au coté des Megadrive et Super Nintendo…

Ceci dit, mes deux meilleurs amis n’avaient pas plus de consoles que moi chez eux à cette époque… Allait commencer la grande aventure du jeu sur PC ! Bon, il fallait bien admettre que celui que nous avions à la maison était loin de me donner envie. Avec son écran monochrome et son beeper intégré, il n’avait pas grand chose pour rivaliser coté jeu avec le commodore 64, si ce n’est un chargement un peu plus rapide. Mais fallait-il encore en trouver, puisque le paternel avait choisi de brider l’appareil avec un lecteur 5’1/4 à l’ancienne.

C’est donc avec mes amis Alain, Julien et Vivien que j’allais partir en quête de substituts de Super Mario, et l’un des premiers titres à faire son effet sera Blues Brothers réalisé par les français de Titus. Plus que probablement très inspiré par Tic & Tac : Rangers du Risque sur NES, ce jeu de plate-forme en utilise une mécanique assez similaire, la possibilité de contrôler deux personnages en même dans un jeu de plate-forme, où nos deux héros peuvent ramasser des caisses, qui leur serviront d’armes contre leur ennemis ! Graphiquement le jeu est bien réussi et offre en mode VGA, un style graphique un poil au dessus des jeux NES. Les musiques reprennent les thèmes de Blues Brothers, et même en mode PC Speaker, le résultat est attractif. Séduit par la qualité du jeu, je serai alors à l’affut des jeux suivants que seront notamment la série Prehistorik et Les Aventures de Moktar.

Moktar, Moktar, mais oui bien sur ! C’était l’amoureux de la Zoubida, celle-là même qui offrait une nouvelle place dans le TOP 50 à l’humoriste français Vincent Lagaff. Si pour moi à l’époque Moktar était le meilleur jeu de plate-forme de tous les temps, sur mon PC, du coté de chez Titus le projet Moktar était un projet tout ce qu’il y a de plus alimentaire. Réaliser un jeu vidéo sur ce que nous appellerions maintenant un buzz, en 2 ou 3 mois, en reprenant le code déjà pondu dans Prehistorik et Blues Brothers, dixit le chouette article publié dans le Pix n Love #15, dont j’ai terminé la lecture pendant mes vacances.


YouTube Direkt

Lire la suite Lire la suite

Lego power !

Lego power !


YouTube Direkt

Aaah que je suis heureux. Cela aura pris de longs mois pour donner envie à mon Charly de jouer et construire des maisons avec ses Lego, mais depuis ses 3 ans, la sauce à bien commencer à prendre. Bien sur, cela reste encore souvent papa ou maman qui réalise le plus grandes constructions, mais il s’y lance aussi avec plaisir… Ce weekend, il m’a demandé de lui construire un grand château… Je me suis appliqué à la tâche avec grand plaisir évidemment, afin d’en réaliser un digne de Poudlar, avec passage secret, escalier en colimaçon et plateforme qui pivote…

En avant pour de chouettes histoires pour ses personnages, son renard et … son nouveau dragon !

Bon, il n’aura pas tenu en mode de jeu deux joueurs avec sa petite cousine… mais le weekend vraiment gaie à le regarder jouer ! On va rire quand les filles commenceront aussi à jouer au Lego… il me faudrait une pièce dédiée pour finir ! Mais bon, c’est ainsi que j’espérais voir mes enfants !

 

 

En vitesse réduite

En vitesse réduite

Bon, ne croyez pas que j’abandonne mon blog,… quand je vois à quoi ressemble ma page Facebook, je me félicite d’avoir tout même continuer à alimenter celui-ci de temps à autre… même si les interactions si font rares ! Ceci dit, je dois bien admettre que j’ai un peu de mal à y écrire de nouveaux articles. J’ai la tête ailleurs ou bien trop concentrée sur mon boulot et la famille. Il faut bien admettre que gérer 3 enfants prend pas mal de temps et le boulot ne manque pas ! Il faudra pourtant un de ces quatre que je vous fasse un petit compte rendu de mon excellente caméra Sony VG20, avant que le nouveau modèle n’aie pris le relais ou du pari sur le Fuji X100 avant que celui-ci ne soit complètement dépassé par d’autres nouveaux modèles dans sa lignée…

J’ai des tas d’histoire “jeux vidéo” que je pourrais lancée… même si j’ai tellement peu de temps pour y jouer, nous nous sommes plongé madame et moi dans l’univers de Skyrim qui nous permet de nous évader un peu quelques soirs, histoire d’oublier le spleen de Belgitude qui nous embrume de temps à autre…

Les vacances sont tellement loin, le boulot bien remplis, j’ai presque du mal à compter le nombre de projets vidéo en cours et terminé depuis la rentrée… suffisamment en tout cas pour être en rogne face aux jongleries que m’impose l’utilisation de Pinnacle Studio 12, 14 et 15 pour réaliser un produit fini,… et les manquements de Final Cut Pro X pour dire de foncer dessus à 100%.

Mwouaip, pour l’instant, j’ai l’esprit un peu rêveur, l’envie de grands projets,… la vie ne s’arrête pas et nous le rappelle chaque jours…

A bientôt les fidèles,… s’il en reste :)

 

Des photos pro en poche, le Fuji X100 ?

Des photos pro en poche, le Fuji X100 ?

Je vous en parlais il y a quelques semaines, durant les vacances d’été, une réflexion se démarquait ! Trouver une solution moins encombrante que mon Nikon D700 pour photographier certains évènements. A titre d’exemple, partir visiter Paris en famille tout en pouvant vous offrir un reportage photo de qualité, fut très éprouvant. Même monté d’un objectif fixe 35mm, l’appareil autour du coup en portant les enfants… Pfiuuuh. Si bien qu’au bout d’un moment, celui est resté dans le sac à dos.

Après réflexion autour du marché des appareils photos de qualité et peu encombrant. Hésitant essentiellement entre une solution autour du Sony NEX 5 ou 7 et du Fuji X100, j’ai finalement choisi le Fuji pour son aspect plus compact qu’un NEX + objectif.

Équipé d’un excellent capteur, digne de nombreux Reflex moyen de gamme et d’un objectif fixe équivalent 35mm ouvrant à F2, le Fuji X100 se montre sur papier, comme une excellente alternative au D700 en mode light. Sur le net une série de critiques sont apportées à cet appareil : Autonomie, vitesse d’allumage, manque de précision du viseur, compliqué à l’utilisation… Après un gros mois, voici mon sentiment sur ce Fuji X100.

Esthétiquement, personne ne niera qu’il a un très joli look rétro, mais ce n’est évidemment pas l’élément déterminant du choix d’un appareil. Par exemple, bien pratique pour protéger l’appareil la housse en cuir doit par exemple être déclipsée chaque fois que l’on veut vider la carte mémoire ou changer la batterie… le bouchon de l’objectif feutré à tendance à conserver les poussière, pas si génial…

De manière générale, il y a de bonnes et moins bonnes choses sur ce X100. Après un moment pour bien comprendre des différents modes (viseur optique/numérique ou sur écran), j’ai finalement compris que quoi qu’il arrive, je dois jongler entre le mode viseur optique et le mode macro qui impose un viseur numérique et une certaine latence, si je souhaite faire des photos de portrait. Les collimateurs AF de mise au point sont très peu nombreux, du coup l’auto-focus fait trop souvent le point sur un élément qui n’est pas le sujet voulu (pas de détection de visage visiblement). Au final, c’est en mode de sélection de collimateurs que j’obtiens les résultats les plus intéressants, et il faudra prendre garde qu’entre l’aperçu du viseur optique et le résultat le cadrage est sensiblement différent.

Les résultats en mode automatique sont assez moyens, mais ce n’était pas mon intérêt justement. Ceci dit, il est nécessaire pour chaque scènes de travailler en mode full manuel, choisir son ouverture, vitesse et ISO. De ce fait, prendre une photo manque fortement de spontanéité, surtout face à la rapidité d’action du D700. C’est pour moi le plus gros désavantage. Lorsque je souhaite prendre un sujet en mouvement, un enfant par exemple, avec un auto-focus peu précis et le mode viseur numérique (pour le mode macro) très peu réactif,.. il est bien souvent trop tard, et il faut régulièrement faire plusieurs shoots pour avoir une chouette photo !

Coté qualité de photo, les clichés sont en dessous de ce que peu faire le D700 avec l’excellent 35mm 1.4. Ceci dit, je trouve malgré tout le résultat de bonne qualité pour un appareil de cette taille. Il gère très bien les basses lumière (montée en ISO jusqu’à 6400 et ouverture à 2, c’est du tout bon !). Le piqué est un peu mou si l’on reste à F2, mais à 2,8 c’est déjà mieux. Je trouve tout de même les photos de type paysage encore trop flat à 2,8.

Le mode vidéo ne semble pas gérer la mise au point et est donc anecdotique (ou je ne l’ai pas encore compris), Par contre coté encombrement, c’est tip top…

Est-ce qu’un Nex 5 ou 7 plus encombrant donnerait meilleure satisfaction ? Est-ce que le Nikon V1 et son capteur bien plus basique aurait été bon également ? Difficile à dire…

En tout cas, il demande de pouvoir jongler avec les réglages et de comprendre à quoi il serve… comme à l’ancienne,…

Moi je l’aime bien, parfois un chouilla frustrant et dommage pour le mode video…

Mon réel regret c’est qu’il faut l’enlever de sa housse pour ouvrir la trappe et prendre la carte mémoire pour décharger les photos… s’il pouvait les balancer sur mon Dropbox comme mon Smartphone, cela aurait été génial :) :) :)

Voilà pour mes premières impressions