Les meilleurs films vus en 2023

Les meilleurs films vus en 2023

Comme chaque année, je me pose sur notre année « Films« . Nous ne dirons plus « Ciné« , car petit à petit je n’éprouve plus trop de plaisir à courir payer bien cher pour regarder un film dans les salles obscures. A tord peut-être, puisque le film dédiée à Lady Bug et Chat Noir que nous sommes allées voir avec les enfants au Kinépolis aura réussi à se glisser dans la listes des meilleurs films… alors que le dernier film replongeant dans l’univers de Hunger Games, vu sur notre Télévision lui, me restera comme une déception. Cela aurait-il été différent si je l’avais vu sur grand écran ?

Cette année, 32 films ont réussi à entrer dans le classement, ce qui est mieux que les années précédentes et me laissent l’impression d’avoir passé une bonne année Film 2023 ! Délaissant fortement Disney+, que nous avons résilié pour l’année prochaine, Netflix a grimpé de 8% proposant un record de 10 bons films à notre goût, se glissant dès lors pour la première fois devant BeTV !

Cette année, j’ai même pris le temps de classer les 10 premiers films préférés vus en 2023 !

  1. Don’t worry darling (2022)
  2. The Pod Generation (2023)
  3. Super Mario : le film (2023)
  4. La méthode Williams (2021)
  5. The Longest ride / Chemins croisés (2015)
  6. Le monde après nous (2023)
  7. La jeune fille et la mer / True spirit (2023)
  8. Le menu (2022)
  9. Ninja Turles – Teenage years (2023)
  10. Les nageuses (2022)


Les meilleurs films vus en 2023

Pour changer un peu, je constate que finalement, je prends parfois plus de temps à parler de mes déceptions cinématographiques sur Sens-Critique, alors pourquoi ne pas les partager ici aussi…

Hunger Games – La Ballade du serpent et de l’oiseau chanteur
(7/10) — 30/12/2023

Hunger Games - La Ballade du serpent et de l'oiseau chanteur par cyborgjeffSe replonger dans l’univers de Hunger Games était un grand plaisir lorsque le 4° roman. Un nouveau tome aussi réussi que le premier, il était donc évident qu’un nouveau film serait mis en production afin d’offrir au public, non lecteur, la possibilité de découvrir cette nouvelle histoire… et ne nous voilons pas la face, une belle option pour faire le plein de $ !

Si le film fut finalement rapidement annoncé, les premiers images ont tardé à montrer le bout de leur nez. La ballade du serpent et de l’oiseau chanteur renouvelait une grande partie du casting initiale, avec quelques personnages près de 50 ans plus jeune ! Finalement, seul Lucky Flickerman allait être à nouveau au rendez-vous, et tout aussi merveilleusement bien joué par Jason Schwartzman. Pour le reste, nous avons droit à une flopée de jeune nouveaux acteurs dont la prestation sera efficace sans pour autant sortir du lot ! Je dois tout de même avouer que je n’imaginais pas Lucy Gray ainsi, je la voyais avec des cheveux claires… mais qu’importe, Rachel Zegler endosse le rôle et y pose sa voix parfaitement.

L’ambiance « vintage » neo-année 60 que l’on nous propose pour incarner le passé de notre future est assez réussi, même si par moment il manque de cohérence avec la vision du futur que nous proposait les trois premiers films.

Pourtant, le film me laisse un sentiment de déception. Cela va vite, vraiment vite, beaucoup trop vite au point que je me demande comment feront tout ceux qui n’ont pas lu le livre pour absorber tous les éléments qui s’entremèlent dans l’intrigue… Nous verrons si l’envie de revoir le film viendrait à faire remonter ma note, peut-être un peu trop faible aujourd’hui.


White Noise
(7/10) — 6/11/2023

White Noise par cyborgjeffWouw, j’ai cherché, cherché un sens à ce film. Où voulait nous emmener son auteur ? J’ai fait une pause lors d’un switch complet dans l’histoire passant d’un ton positif à un ton déprimant… c’est d’autant plus perturbant.

Même si je me sens avoir été promené par Noah Baumbach, je n’arrive pas à me dire que je n’ai pas aimé ce film… il y a un quelque chose d’absurde qui donne à réfléchir… mais réfléchir à quoi ?


La Terre d’avant
(6/10) — 10/10/2023

Dino Crisis 4Il se plaçait avec une bonne idée ce film avec Kylo Renn… Mais très vite, le scénario et les ambitions sonnent creux. Si les dinosaures sont plutôt réussis, ils se montre bien vite redondant comme menace… une volonté de rendre ce film de survie plus « réaliste », allé croyons-y… parce qu’à coté des gros lézards, les effets spéciaux sont finalement bien maigrichons.

Ma fois, si l’on était dans un Dino Crisis 4, on aurait pu se satisfaire de ce scénario minimaliste… on tombe sur la Terre à l’ère des Dinos, on sauve la petite fille, on rejoint la capsule de secours, on bat le Boss finale et on s’envole… Qui sait si notre passage aura eu un impact sur l’arrivée de la civilisation humaine… même ce point qui aurait pu donner un peu de corps à l’histoire n’est pas vraiment mis en avant.

Je n’ai pas passé un mauvais moment télé pour autant, mais il faut bien admettre que l’on aurait pu nous en donner un peu plus.


10 jours encore sans maman
(8/10) — 4/9/2023

Une bonne surprise !
Une bonne surprise !

Il y a 3 ans, nous découvrions la famille Mercier en pleine crise… Papa a perdu son travail et Maman s’éclipse… Et c’est la cata,… enfin pour un temps ! Il faut bien admettre que cette nouvelle comédie de Franck Dubosc tombait dans un pastiche du Papa qui est complètement largué devant sa grande famille à gérer… Je suis loin d’avoir encore toute l’histoire en mémoire, mais le film était loin de m’avoir plu !

C’est que moi aussi, j’en ai 4 des « petits monstres », et rien de tout cela ne me faisait rire !

Je ne m’attendais donc pas quelque chose d’extraordinaire avec cette nouvelle suite,… et pourtant bien vite, après une introduction en mode « cata », le film va prendre une tournure familiale très sympathique, avec des situations bien moins exagérée et alambiquée, où les parents peuvent probablement plus se retrouver.

Nous voici cette fois au Sport d’Hiver, ce qui change le ton et rappelle par moment, au plus anciens, la séries des Bronzés ;)

Cette fois, j’ai ri de bon coeur, j’ai sermonné mon Monstres qui ont grandi pour leur montrer que bien que ce soit un film, parfois, ils sont aussi fatiguant que dans le film ;)

L’esprit général est familial et positif, ce qui n’était pas tant le cas dans le premier film, très joli virage pris par la série ; )


Le challenge
(6/10) — 28/08/2023

Le film est loin de mettre Jennifer Lawrence au top. Je me suis parfois dit qu’elle était tombé bien bas pour accepter ce rôle parfois très rabaissant. Et pourtant, le résultat n’est pas si catastrophique dans son coté Teenage Movie / American Pie.


Barbie
(7/10) — 23/08/2023

Barbie par cyborgjeffBon alors ce film Barbie… Film de divertissement ou outil de propagande de masse du mouvement féministe.

Je vais devoir encore mûrir les émotions, l’intérêt historique de l’humour et du kitsch. Il y a artistiquement des choses intéressantes autant que dérangeantes…

Et puis il y a cette trame de fond qui veut donner une place à la femme au premier rang, dans toutes ses complexités…

Mais je reste dérangé par le courant de cette approche féministe qui a besoin de ridiculiser les hommes. C’est peut être parce que j’en suis un que cela ne passe pas… Mais j’ai tout autant de mal avec les films qui font l’apologie du male dominant.

Quoi qu’il en soit, Barbie a osé quelque chose et il faudra que je creuse cela.


Le bonheur pour les débutants
(5/10) — 6/08/2023

Le Bonheur pour les débutants par cyborgjeffNon pas que j’aie passé un mauvais moment avec cette petite comédie romantique, mais il faut bien admettre qu’elle sent à plein nez la production low-cost à la chaine de Netflix. Aucun acteur charismatique pour porter cette petite romance dans une rando entre inconnus pour se « ressourcer ». Le panel de marcheurs nous propose le cliché du siècle digne d’un mauvais dessins animés et sans surprise les éléments qui construisent la romance sont plan plan et sans saveur….


Miraculous – le film
(8/10) 19/09/20223

Sponsorisé par Volkswagen ;)-Héhé, si vous êtes allés voir, comme nous, le nouveau film Lady Bug et Chat Noir au cinéma, aurez-vous retrouvé toutes les Volkswagen qui s’y cachent ?

Cela n’a pas échappé à mon oeil averti. Si certaines sont immanquables, plusieurs autres déclinaisons colorées des modèles électriques ID se cachent dans le film… dont un concept car qui rappelle la Bettle.Le film, si vous aimez la série télévisée, vous ne serez probablement pas déçu, même si l’histoire est parfois un peu décousue entre la première transformation et le premier ba… (ah shuuuut, ok) — Je vous invite à lire la suite dans le billet dédié écrit l’été dernier !


Don’t worry darling
(10/10) — 9/06/2023

Un Chef d'Oeuvre !

Les films où je peux crier au « Chef d’oeuvre » sont de plus en plus rares… Je me dois dès lors de vous partager mon enthousiasme pour « Don’t Worry Darling » regardé hier soir sur Be tv !J

Je ne vous en dirais pas plus, c’est le genre de film à découvrir de bout en bout.

En revanche, l’illustration proposée par Sens Critique ou ma plateforme de VOD est loin d’être flatteuse… dommage !


Peter Pan & Wendy
(4/10) — 1/06/2023

Disney s'enfonce
Disney s’enfonce

Je pourrais vous refaire tout le tointoin écrit pour le reboot de la Petite Sirène. Un Peter Pan aux traits indiens, une fée clochette qui jette à la poubelle l’image magique de l’héritage Disney.

Cette incompréhension face à l’importance attachée à reproduire toutes les scènes emblématiques et l’ambiance du chef d’oeuvre de référence tout en se devant de bazarder ces ressemblances de casting pour « être inclusif ».

Finalement, en décidant de reformater tout son catalogue, Disney me donne l’impression de chiffonner sont héritage… et son héritage, moi, c’est ce qui me rattachait à Disney !

Ce qui est bien certain, c’est que mon abonnement à Disney + n’a plus de raison d’être.


La Petite Sirène
(5/10) — 15/5/2023

4 contre 1 et une abstention...A 4 contre 1 et une abstention… je me suis retrouvé à accompagner les dames de la maison pour aller voir l’adaptation de l’un des chef d’oeuvre de Disney : La Petite Sirène.

Voilà pourtant des mois que je jure mordicus que je ne veux rien savoir de ce nouveau sabotage des ayants droits de Mickey. Non mais sérieusement, j’en ai mare de cette tambouille Disney qui pousse à tout rendre inclusif ! Hier, c’était un massage de Pinocchio et de sa fée bleue… aujourd’hui, c’est Arielle qui change de couleur.

Mais me voilà planté dans mon fauteuil devant le grand écran… Et en quelques minutes, je ne peux que constater l’effort des studios à donner de la profondeur à son grand classique. Je me rappelle d’ailleurs de quelques réussite en la matière, La Belle et la Bête en tête de liste, mais également Aladdin.

A l’image de Pinocchio et plus récemment Peter Pan, on peut même constater un travail méticuleux de la part de Disney à reconstruire certaines scènes, angles de vues du dessin animé en film…. Et j’ai alors d’autant plus l’envie de crier, mais POURQUOI ? Pourquoi alors nous proposer une Arielle qui n’est plus à l’image d’Arielle, celle dont toutes les petites ont rêvé ressembler pendant tout ces années ? Pourquoi nous proposer une fée bleue qui fait peur comme un grinch, ou une fée clochette qui elle aussi n’a plus l’allure de celle que l’on retrouve sur tout les produits de merchandising de la marque.

C’est tellement gros ce besoin de plaire à tout le monde et inclusif. Autant, cela va juste rendre le truc un peu gros dans un nouveau film, autant dans ces projets de reboot cela est tellement ridicule !

Allé bon, je l’ai suffisamment dit… Parce que si je fais un peu abstraction de la chose, tant médiatisé et attisée. Le nouveau visage de notre petite sirène se mêle assez bien dans l’océan. Fille de Neptune parmi les autres filles des mers, chacune différente… En revanche, ces sirènes manquent de grâce… Elles font un peu pataudes, on sent très vite que l’on est dans du montage et de l’effet spéciaux, voire du collage sur fond vert. Mmm, tout cela marche bien moins qu’en dessin animé !

En revanche, une fois les pieds sur terre, je dois bien admettre que l’univers construit autour du royaume et du chateau d’Eric sont particulièrement convaincant ! Même si je dois encore me questionner du pourquoi décider que sa mère soit de couleur noir quand lui est de couleur blanche. C’est épuisant comme les films de Disney m’oblige en permanence à trouver tout cela absurde alors que ce sont des thèmes qui au quotidien me semble transparent, ou plus exactement égalitaire.

Un dernier rebond sur les musiques… C’est moi où il n’y a que deux thème. Celui d’Arielle et celui de Sébastien. On les tournes et retourne et retourne encore à tout les sauces. La voix française de l’un comme de l’autre manque de ce grain qui faisait la différence dans le dessin animé… voire même est légèrement saturée.

Je pourrais vous écrire exactement la même critique pour Peter Pan et Wendy, si ce n’est que le film m’a semblé bien moins amusant !


Zaï Zaï Zaï Zaï
(8/10) — 18/05/2023

Bienvenue en Absurdie. On aimera ou pas cette approche drôle et absurde de notre société proposée par Jean Paul Rouvre . Pour ma part, cela a fonctionné !


Trois mille ans à t’attendre
(8/10) — 17/05/2023

Trois mille ans à t'attendre par cyborgjeffDe Mad Max à « Trois mille ans à t’attendre », il y a un fameux grand écart : ) J’étais persuadé que le scénario de ce film devait provenir d’un roman, avec une approche très chapitrée de la narration et ce sentiment d’être plongé dans le style littéraire propre à la littérature féminine.

Il n’en est donc rien ! Si bien évidemment, le récit puise grandement dans l’univers des contes des mille-et-une nuits, c’est George Miller qui est à la réalisation et à l’écriture… Si, si… celui à qui l’on doit la série apocalyptique Mad Max !

Bref, oublions Mad Max et revenons à l’étrange rencontre d’une chercheuse en histoire et légende du monde avec un Génie… un « Djinn » pour être exacte. Si le film propose de jolies scène nous plongeant à l’époque d’Alibaba et Aladdin, il ne faudra pas s’époustoufler des effets spéciaux, la force de ce film, c’est l’originalité de sa narration, la complexité des personnages et toute la réflexion autour du choix des voeux !


Incroyable mais vrai
(7/10) — 8/5/2023

Incroyable mais vrai par cyborgjeffLe mystère de l’absurde, porté par Alain Chabat…. Il faut admettre que cela partait assez bien, le tout porté par des petites mélodies électroniques très vintage et décalées… Mais quel dommage que cela se boucle finalement avec de longues scènes rendant l’originalité sonore si énervante… N’y avait-il pas moyen d’offrir à ce film une fin réussie, plutôt que de nous laisser comprendre que nous n’aurions rien de surprenant à nous mettre sous la dent… Dommage, le film pouvait prétendre pour moi à entrer dans ma sélection des meilleurs films vus en 2023, mais il perd l’étoile nécessaire sur ce finale loupé !


Murder Mystery 2
(5/10) — 25/4/2023

Il y avait un truc, un soupçon de truc sympa dans le premier… Le second s’affiche directement comme un nanard et ne cherche pas à prendre une autre direction.


Eres tu (Ce sera toi)
(6/10) — 24/04/2023

Ce sera toi par cyborgjeff
Ce sera toi par cyborgjeff

L’idée de cette comédie romantique est plutôt sympathique. Elle aurait pu être tournée à l’exagération s’il s’était s’agit d’un film américain et de quelques choses de frais et amusant si cela avait été du cinéma français…. Mais il s’agit d’un film espagnol made in Netflix, et on sent cette nappe vite fait bien fait que je retrouve dans les différentes productions de ce créneau. Les acteurs principaux, des inconnus à mes yeux s’en sortent bien, mais à aucun moment je n’arrive à être emporté…


Enola Holmes 2
(9/10) — 23/04/2023

Enola Holmes 2 par cyborgjeffSi j’ai tardé à regarder ce second volet des aventures d’Enola Holmes, ce n’est pas uniquement parce que mes enfants ne m’avaient pas attendu pour regarder ce nouveau film dès sa sortie sur Netflix.

Même si l’ambiance des premières aventures étaient réussies, je n’avais qu’assez moyennement accroché à ces dernières. Le ton était amusant, mais la trame de l’intrigue n’avait pas vraiment réussi à me passionner.

Entonnement, cette nouvelles enquêtes m’a rapidement mis dans l’ambiance, plus mature, mieux structurées et les liens entre Enola et son frère Sherlock se sont montrés nettement plus efficace.


Ticket to Paradise
(6/10) — 19/04/2023

Divertissant, mais sans grande originalité. Je n’ai pas vraiment accroché au duo Julia Roberts – George Clooney.


Astérix & Obélix – l’Empire du milieu
(8/10) — 20/03/2023

Oubliez les mauvaises critiques ! Cet hiver sortait le 5° film des aventures d’Astérix et Obélix et malgré deux précédents opus particulièrement décevants, je trouvais l’idée amusante d’aller découvrir cette nouvelle histoire avec les enfants…. Mais ça c’était avant tout le ramdam que la presse allait faire autour d’un film annoncé comme médiocre et décevant !

Il ne m’en fallait pas plus, pour laisser tomber l’idée de payer 6 places de Cinéma au Kinepolis,… Oui, même s’il y a Angèle, les enfants ;)

Alors, j’avoue c’était avec les sandales de légionnaires que je me rendais au cinéma ce WE pour finalement découvrir les aventures de nos héroïques bretons jusqu’à l’Empire du Milieu, une aventure, à ma connaissance tout à fait hors des habitudes…

S’il est vrai que j’avais adoré Astérix et Obélix : Mission Cléopatre qui avait su mélanger avec brio l’une des meilleurs BDs de la série avec l’humour si particulier d’Alain Chabbat, il faut bien reconnaitre que les méga-casting à la française de tous les autres opus n’avaient jamais été suffisamment pour me faire passer un bon moment ! Oui, bien… il y a Angèle en Falbala cette fois-ci ,… et même pour les enfants Orelsan en Titanix et parait-il BigFlo et Oli (Mais comme je n’ai jamais vu à quoi il ressemblait, cela n’a pas dû aider à les reconnaitre). Il a fallut surtout accepter ne plus retrouver Gérard Depardieu en Obélix après avoir déjà perdu Christian Clavier en Astérix…

Et bien, ne nous gâchons pas plus le moment, allons droit au but ! J’ai ri, oh oui, qu’est-ce que j’ai ri de bon coeur avec cette nouvelle aventure d’Astérix et Obélix. Guillaume Canet et Gilles Lelouche en Astérix et Obélix se sont montrés particulièrement convaincants, me faisant tout de suite oublier les précédents lurons… Vincent Cassel est excellent dans son rôle de César et… Madame Guillaume Canet, soit… Marion Cotillard se prête à merveille à jouer Cléopatre.

L’histoire principale, qui nous emmène en Chine colle finalement parfaitement aux scénarios que l’on retouvent dans les oeuvres de Gosciny et Uderzo. Je n’entrerais pas plus dans les détails, afin de vous laisser profiter de ces aventures, mais… mélanger potion magique et Kung Fu… cela donne une belle dynamique à certains moments ;)

On sent par ailleurs que le film n’a pas lésiné sur les moyens. Les effets spéciaux sont réussis, et surtout les décors et lieux fonctionnent à merveille. Tant dans les vastes contrées traversées que les ruelles chinoises, taverne égyptienne ou tout simplement l’irréductible village gaulois !

Enfin, reste toutes les frasques, dialogues et petits détails truculents qui ponctuent l’aventure. Comme je vous le disais, je n’ai cessé de rire. C’est toujours bien placé, subtil, ou franchement drôle… mais jamais lourd comme pouvait l’être Astérix et les Jeux Olympiques. On sent d’ailleurs cette volonté de se rapprocher de la recette d’Alain Chabbat, beaucoup de gags y font référence, mais également aux bonnes idées des derniers films d’animation de la série réalisé par Alexandre Astier, toujours magistral…

Cela n’aura probablement pas marqué tous les spectateurs, mais musicalement, il y a pas mal de bonnes idées. Si l’on enlève les musiques modernes, les thèmes orchestraux sont assez intéressant, mélangeant régulièrement des sonorités bretonnes avec des instruments plus asiatiques… J’ai par exemple grandement apprécié ce mélange sur un arrangement de musique de Western Spaghetti, c’est pour vous dire jusqu’où se cachent le petits détails ; )

Bref, si comme moi, vous hésitiez à aller voir le film, oubliez les mauvaises critiques, et faites vous votre propre opinion !


Quelqu’un que j’ai bien connu
(7/10) — 11/03/2023

Un casting fade qui ruine la bonne idéeBon, des films romantiques, on en trouve à la pelle sur les plateformes de Streaming. Si j’apprécie le genre, il faut admettre que souvent, l’ambiance est très gniangnian…

Avec « Quelqu’un que j’ai bien connu », dispo sur Amazon Prime, il y avait pourtant un petit quelques choses d’original, ou tout du moins, le soupçon de ce qu’il fallait pour me donner envie d’entamer le film !

Mais très vite, le casting complet du film va me rester en tête comme déprimant. Tous me semblent d’un banal au point de ne jamais réussir à me faire entrer dans leurs histoires… Ce qui est bien dommage car en revanche, visuellement, la bourgade perdue dans l’Amérique profonde à un petit quelque chose de magique, d’Alsace délocalisée. L’ensemble des lieux choisi, maisons, chambres, pièces ont un petit quelques choses d’original, même si dans les détails cela manquent parfois un peu de personnalité (La chambre de jeune fille, remplie de poster qui n’ont aucune âme)… Mais on sent clairement un effort important à tout cela…

« Tu te braques » n’aura eu de cesse de répéter madame pendant que nous regardions le film… C’est vrai, mais c’est bien là tout le problème. Le film de Dave Franco n’a pas réussi à me faire passer à autre chose et me laisser dans mes cogitations.

Et d’ailleurs, je me suis dit… Pourquoi tant de scènes de « sexe surprise » entre la mère et son nouveau compagnon ? Pourquoi avoir tant mis en avant le scène de nus dans le scénario… même si on en arrive, à la scène finale à ce fameux reportage sur « les nudistes »…

Lubies de celui qui aura écrit le scénario. Un scénario qui a été plié rapidement par Amazon pour produire au plus vite un nouveau film, idem pour le casting … C’est un peu le concept. Tenez voilà un budget, pondez moi un film romantique en exclusivité pour Amazon.

Désolé, Dave… je n’ai pas réussi à passer à autre chose.


La méthode Williams
(9/10) — 16/01/2023

La Méthode Williams par cyborgjeffUn nouveau Biopic sur le monde du Tennis qui fait mouche et pourtant, je suis loin de m’y intéresser, même si bien évidemment, je sais que les soeurs Williams a régulièrement été en tête de classement.

Avec Will Smith en tête d’affiche, on le retrouve dans le rôle du père des deux futures championnes, un rôle qui lui colle parfaitement !

Vous aimerez aussi
On joue au Dobble Disney 100 ans
On joue au Dobble Disney 100 ans

Reçu à Noël, le Dobble "Disney 100 years of Wonder" est loin d'être notre premier jeu de société Dobble. Depuis (Lire la suite)

Lady Bug roule en Volkswagen
Lady Bug roule en Volkswagen

Héhé, si vous êtes allés voir, comme nous, le nouveau film Lady Bug et Chat Noir au cinéma, aurez-vous retrouvé (Lire la suite)

Pacman Syndrome : Le retour de Prince of Persia
Pacman Syndrome : Le retour de Prince of Persia

Hé, mais il à l'air très sympa ce nouveau Prince of Persia ! Voilà qui me donne l'occasion de faire (Lire la suite)

One thought on “Les meilleurs films vus en 2023

  1. Diable, je n’avais jamais entendu parler de ce terme ! Je ne dirais pas que cela met en danger ma masculinité, ou la masculinité de manière générale, mais il y a quelques choses dans cette manière de ridiculiser qui me dérange…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.