Archives de
Étiquette : Pacman

PypeBros, codite chronique

PypeBros, codite chronique

Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de mon P’tit frère ! C’est sa journée, et comme on est tous confiné, je lui dédie ce petit sujet. Il avait écrit il y a quelques mois une très sympathique petite histoire qui raconte son symptôme de codite chronique et tous ses petits projets de jeux vidéo amateurs… Je m’étais dit que je devais au moins partager cela avec mon fiston !

Bonjour docteur,

J’ai commencé ma codite tout petit. Je crois bien que c’est mon frangin qui me l’a ramenée de chez un copain. Quand je voulais jouer à un jeu vidéo ça se terminait toujours dans les pics ou dans les dents d’un monstre. C’était pas drôle. J’avais l’impression que le jeu ne m’aimait pas et en plus du coup, je devais toujours passer le joystick à un plus grand qui du coup jouais beaucoup plus que moi.

Calimero Against the Black Empire en EP Basic (1991-1994)
Calimero Against the Black Empire en EP Basic (1991-1994)

Alors pour se défendre, avec mon frère, on a imaginé une ruse diabolique: on allait fabriquer nous-même un jeu où on serait les seuls à arriver à la fin. Comme les jeux, c’est vraiment trop injuste, on a décidé d’y mettre Caliméro.

C’est là que j’ai fait ma première crise de codite. J’avais bien mis des faux picots partout et des bonus cachés pour pouvoir voler par-dessus la lave, je ne voyais pas que les sauts étaient impossible pour les autres et qu’entendre bipper le PC parce qu’on gardait la touche “droite” enfoncé trop longtemps, c’était pas du jeu.

Calimero against the black empire - Fire Zone 1-1
Calimero against the black empire – Fire Zone 1-1

Plus tard, on a rencontré un super-pote dans un centre de réinsertion sociale pour grands malades et il nous a proposé de bosser ensemble sur un nouveau personnage inspiré des p’tits jeux qu’il faisait sur son amstrad CPC. On l’a baptisé “Bilou”. Il devait avoir 7 mondes avec des pierres magiques à retrouver, une école géante, des pyramides, un ordinateur géant, un volcan, une usine chimique du Groënland et j’en passe.

Puis là, ma codite m’a repris: je venais de jouer à Link’s Awakening sur le gameboy d’un copain, et c’était trop chouette. Je voulais absolument avoir quelque-chose du même genre sur mon PC. Alors j’ai pris les personnages du jeu “Bilou” et j’ai commencé à en faire un RPG

Bilou's Quest - Quick Basic
Bilou’s Quest – Quick Basic

Sauf que je ne voyais pas que avoir son perso qui se coince dans tous les murs en essayant de suivre le curseur souris, c’est pas drôle, et que quand on veut faire un jeu de combat à l’épée, il ne faut pas partir avec comme personnage un explorateur de l’espace tout rond et tout bleu. Et surtout, surtout ne pas prévoir de trouver le bouclier après 40 minutes de jeu et attendre d’avoir traversé la mer pour trouver une épée…

Lire la suite Lire la suite

Playing 2015

Playing 2015

Playing 2015

 

Hé bien je vous avouerais que cette année 2015 coté jeux-vidéo ne m’a pas vraiment enthousiasmée ! Certes, il y a bien eu en tout début d’année la découverte du fabuleux Tomb Raider (2013) sur la PS3 ou les excellents moments passés sur Rayman Legends (2013) et New Super Mario Bros. U (2012) mais bien loin des nouveautés. Pourtant comme chaque année je me suis penché sur le Top/Flop de l’année afin de participer au grand article de fin d’année de Press Start. Pour ma part, entre l’impasse sur la PS4 et un manque flagrant de jeux géniaux sur la WiiU qui s’encroutent déjà, mon gros coup de cœur de cette fin d’année sera… Monument Valley sur iPad que j’envoie se frotter à Fallout 4 et autre Rise of Tomb Raider.

Monument Valley (iPad)Oh, vous savez, des petits jeux à se gratter les méninges sur devices tactiles, ce n’est pas ça qui manque ! C’est d’ailleurs parfois bien difficile de se trouver quelque chose de sympa tant il y a de trucs sur les stores d’Apple et Google. Or, il y a quelques semaines, je suis tombé sur Monument Valley, passé « FREE » en ce mois de décembre. Le concept est très simple, diriger un petit personnage, la princesse Ida dans un décor labyrinthique jusqu’à la sortie.

Soutenu d’une ambiance visuelle grandiose, le jeu repose sur les concepts d’objets géométriques impossibles de Maurits Cornelis Escher, de ce fait en modifiant la position de certains objets, de nouveaux chemins s’offrent à vous. L’un des points importants de Monument Valley qui lui permet de se démarquer des tas d’autres jeux auxquels j’ai joué cette année, c’est toute l’atmosphère, l’ambiance et la narration qui tournent autour des 10 niveaux à traverser. Dès le départ, le joueur est questionné. Que fait-il là ? Pourquoi poursuit-il son chemin, qui sont ces êtres étranges qu’ils rencontrent… Cela semble anodin, mais cela transporte le joueur dans une œuvre artistique qui semble être plus profonde qu’un simple jeu vidéo, probablement l’une des forces du courant « Indie ». Reste un regret. 10 niveaux, cela se parcourt vite lorsque l’on est accroc. Pourtant, l’histoire se termine et de ce fait, j’ai le sentiment que les add-ons payants offrants de nouveaux niveaux n’auront peut-être pas l’âme narrative de ce premier épisode.

Gageons que l’année 2016 redore le blason de Sony écorché dans mon coeur. Pour l’heure, la PS4 ne dispose d’aucun jeu grandiose qui me donne envie et s’aguiche de remake HD et d’un catalogue en ligne qui m’impose de tout racheter une 2° fois, ce qui a le don de me mettre en rogne à chaque fois que j’y pense !

Lire la suite Lire la suite

Les films du mois : Un été à Osage County

Les films du mois : Un été à Osage County

Un été à Osage CountyUn été à Osage County (2014) 8/10

Sacrée brochette d’acteur pour ce huis clos malsain et suant. Je ne m’étonne pas de découvrir qu’il s’agit d’une adaptation d’une pièce de théâtre, et l’adaptation est par ailleurs très réussie. Comme souvent au théâtre, les différents personnages ont des personnalités réussies, loin des clichés du cinéma américain. Avec Meryl Streep, Julia Roberts ou encore Erwan Mc Gregor, pas de quoi s’ennuyer.

Tristesse Club (2014) 7/10

Clochette et la fée pirate (2014) 7/10

Je l’ai plutôt trouvé rafraichissant ce film de Clochette et ses amies les fées. Bon évidemment je n’avais vu que le premier de longue série de films dédiées à ce spinoff de Peter Pan, peut-être ai-je donc éviter l’overdose ? Quoi qu’il en soit, cette manière de présenter la jeunesse du capitaine crochet était réussie et je suis resté captif à l’histoire jusqu’au bout !

Pixels (2015) 6/10

Un film sur les vieux jeux-vidéo. Difficile d’en faire l’impasse, Même si je suis loin d’apprécier l’humour lourd d’Adam Sandler. Dans lignée d’un Ghostbuster, voilà une bande de geek prêt à dégommer des aliens pour sauver la planète, difficile de faire très originale… et en même comment auriez-vous fait pour réaliser un scénario de film incluant Galaga, Arkanoid, Pacman, Centipede, QBert et Donkey Kong ? Je vous avouerais, je n’ai pas vraiment ri, ce n’est pas mon genre d’humour, mais j’ai bien apprécié les petites références et toute l’ambiance rétro-gaming du début du film… Coté effets spéciaux, le style 3D Pixels est assez amusant et coloré et rappelle bien sur un court métrage assez similaire diffusé il y a quelques années qui fut probablement l’inspiration de ce film. Peu de surprise dans l’histoire de ce fait, d’autant que la plupart des trucs originaux avaient déjà été utilisé dans les bandes annonces. En 92… j’ai absolument voulu voir Super Mario Bros au cinéma. C’était loin d’être un bon film, mais je me devais de l’avoir vu. Ici c’est un peu pareil. Quoi qu’il en soit, sur le même sujet, j’attends de pied ferme “Armada” d’Ernest Clyde qui devrait être bien plus mature comme approche d’envahisseur extraterrestre rétro-vidéo-ludique !

Nos pires voisins (2014) 3/10

ça ne me fait pas rire !

Le nouvel espion aux pattes de velours (1997) 2/10

Pitoyable remake d’un sympathique divertissement Disney.

Ready Player One

Ready Player One

Voilà maintenant quelques années que j’ai laissé libre court à ma passion pour le rétro-gaming et je me suis plusieurs fois demandé comment je pourrais faire vivre cette culture autrement…

C’est que j’ai déjà eu l’occasion d’expérimenter beaucoup de choses. J’ai tout d’abord découvert les joies de l’émulation à la fin des années 90, j’ai composé de terribles remixes des musiques de mes jeux préférés au début des années 2000, j’ai succombé au joie des remakes, j’ai acheté mes premières revues rétro Pix n Love vers 2008, puis assez vite commencé à acheter de vielles consoles et anciens jeux et, bien entendu, j’ai écris divers articles sur tout ce petit monde…

Mais une idée me reste en tête, et si je pouvais décliner tout cela dans un roman ? Le soucis, c’est que je suis loin d’être écrivain. J’ai de nombreuses cordes à mon arc comme avez pu le lire, mais probablement pas celle-là… Quoi qu’il en soit, ce n’est maintenant plus un problème.

Lire la suite Lire la suite

Pacman Syndrome : Le retour du serpent

Pacman Syndrome : Le retour du serpent

Pocket: Le créateur du mythique Snake annonce le retour de son jeu sur mobiles
Pocket: Le créateur du mythique Snake annonce le retour de son jeu sur mobiles

Snake, ce petit serpent venu envahir les GSM Nokia au début du millénaire ! Alors quelques irréductibles comme moi achetais un Ericsson pour pouvoir composer la mélodie de sonnerie, le grand public investissait en masse dans un 3210 afin de pouvoir jouer à Snake, le Tetris-like / Pacman-like de cette génération. Il serait d’ailleurs intéressant que je me penche un jour sur l’histoire de ce Snake… il en existait déjà des variantes à la fin des années 80 et comment ce jeu s’est retrouvé sur les téléphones de la marque… Quoi qu’il en soit, le créateur original du jeu, Tanel Armando, vient d’annoncer le retour du serpent sur l’Apple Store !

Sur smartphone, il existe déjà des smili-Snake. Mais Taneli Armando, le créateur du jeu de base, revient vraiment aux affaires en dévoilant Snake Rewind, le revival de son jeu mythique. Le jeu restera aussi simple, mais ajoute quelques petites choses comme 10 niveaux, des design adapté à tous les goût, des fruits aux pouvoir différents et même un multi-joueurs. (Une info Journal du Geek)