“Ciao Seb ?” ou la partie d’échec pour la saison 2021 de Formule 1

“Ciao Seb ?” ou la partie d’échec pour la saison 2021 de Formule 1

Pif, paf, poum… En quelques heures à peine le petit monde de la F1 qui jusqu’ici semblait s’être endormi en attendant un hypothétique lancement de la saison 2020 vient de s’enflammer !

Alors que la saison devait démarrer en mars dernier à Melbourne, l’explosion de la crise sanitaire liée au COVID#19 avait à la dernière seconde impliqué l’annulation du Grand Prix, alors que déjà la Chine avait annoncé ne pouvoir s’organiser. La crise grandissant, les circuits annonçaient un à un l’annulation ou un report éventuel des épreuves d’une saison 2020 dont la tenue restait incertaine.

Je prends cela pour une bonne nouvelle... C'est bête, mais regarder les F1 à la télévision me donnera l'impression que le monde se remet en route.
Je prends cela pour une bonne nouvelle… C’est bête, mais regarder les F1 à la télévision me donnera l’impression que le monde se remet en route.

Le déconfinement de certains pays faisant, l’idée d’une reprise cet été commençait à se faire sentir, plus que probablement avec un double Grand Prix en Autriche au mois de juillet, sur les terres de Red Bull. Mais hormis c’est quelques informations sur un calendrier remanier pour la saison 2020 et des courses virtuelles disputées par quelques jeunes pilotes, le petit univers de la F1 restait endormi.

Je rêvais secrètement de l’annonce de nos autorités d’autoriser la tenue du Grand Prix de Spa Francorchamps à huis-clos fin aout. C’est bête, mais savoir que mes petits bolides préférés recommenceraient à tourner me donne un certain espoir d’une retour à la vie normale… Yesss, le 15 mai dernier, notre Gaetan Vigneron annonçait sur Twitter que le Grand Prix de Belgique serait organiser cette année !

Mais depuis 3 jours, les sites spécialisés s’étaient déjà enflammé sur un sujet bien plus brulant : La prestigieuse Scuderia Ferrari et le champion du monde allemand Sebastian Vettel ont décidé de se séparer au terme de la saison 2020.

En quelques secondes, à peine avait-on le temps de se dire : “Qui pour épauler le jeune monegasque Charles Leclerc ?” d’un et pourquoi pas Nico Hulkenberg, que c’était autour de Carlos Sainz Jr, le fils à papa qui a déjà réussi à se faufiler de Toro Rosso à Renault puis Mc Laren d’annoncer qu’il rejoindra les rouges pour la saison 2021 !

Non d'un boulon, c'est Carlos Sainz qui rejoint les rouges !
Non d’un boulon, c’est Carlos Sainz qui rejoint les rouges !

Paf, sacré coup de massue. J’avoue que je n’ai jamais eu beaucoup de sympathie pour celui-là. Il a pourtant réussi à terminer à la 6° position en 2019 me rappelle Pierre Mengal. Certes, loin derrière les autres, mais au fond, Felipe Massa, Eddie Irvine, Rubens Barrichello, aucun des n°2 de la scuderia n’avait fait mieux ! Bon, je lui aurais quand même préféré l’expérience et la sagesse de Nico Hulkenberg pour faire éclore le talent de Leclerc si j’avais été Binotto…

Et Vettel, a-t-il d’autres projets ? Est-ce la fin de sa carrière ? Je me souviens encore de son premier point grappiller sur la BMW lors de sa première course et de son incroyable victoire l’année suivante, en 2008 sur la modeste Toro Rosso… Un sensation comme on en vit peu derrière sa télévision ! En 2009, il rejoignait l’écurie RedBull qu’il propulsait à seconde place du championnat avant de remporter 4 titres consécutifs ! Après une maigre saison 2014, il ira redonner l’espoir aux rouges, accrochant régulièrement la victoire sans pour autant remporter le titre, comme son prédécesseur Fernando Alonso. Il terminera second par deux fois, avant de clôturer une saison 2019 sous pression aux côtés du jeune prodige Charles Leclerc. Et maintenant, faut-il dire “Ciao Seb” ?

13 Saisons de F1, le passage à l’année 2020 a lancé une nouvelle série de jeunes loups sur les circuits, donnant le ton plus marqué de la nouvelle génération. Il reste Papy Kimi arrivé en 2001. Sera-t-il encore au départ chez Alfa Roméo en 2021 ? C’est compétiteur, une personnalité atypique, mais la crise actuelle pourrait jouer sur son envie de poursuivre. Il y bien évidemment Lewis Hamilton, toujours afféré à exploser les records et qui ne se lasse de faire gagner sa Mercedes GP de manière insolente… Son destin ne semble pas se dessiner vers un nouveau défi… Enfin de cette vieille génération, Romain Grosjean a réussi à conserver son baquet dans l’écurie américaine Haas, mais doit rapidement prouver qu’il a encore sa place parmi tous ces nouveaux talents.

Daniel Ricciardo a le sourire !
Daniel Ricciardo a le sourire !

Quelques heures plus tard, le jeu d’échec de l’année 2021 nous étonnait encore, après le départ de Sebastian de la Scuderia laissant la place à Carlos Sainz Jr, c’était autour de l’australien Daniele Ricciardo d’annoncer son engagement dans l’écurie de Woking aux cotés du jeune Lando Norris dès la saison prochaine. Un coup dur pour Renault qui s’est séparée de Nico Hulkenberg l’année dernière pour miser sur l’ancien pilote RedBull. Ce dernier probablement déçu des résultat de l’écurie française avait déjà la tête ailleurs. C’est maintenant à Cyril Abiteboul de trouver un pilote pour épauler un Esteban Ocon qui n’a plus piloté depuis fin 2018… Parviendrait-il à convaincre Sebastian Vettel, rapellera-t-il Nico, pourrait-il attirer Valterri Bottas a quitté un rôle de n°2 derrière Lewis pour être le n°1 de Renault ?

Voilà qui va immanquablement mettre un peu de piment une fois que la saison 2020 se mettre a en route !

Vous aimerez aussi...

  • Faites chauffer les moteurs – Formule 1, saison 2020 VS 20003 mars 2020 Faites chauffer les moteurs – Formule 1, saison 2020 VS 2000 (0)
    Nous voici à quelques semaines du retour des bolides de Formule 1 sur les circuits ! À ce jour, toutes les écuries ont déjà présenté leur nouvelle monoplace et les 6 journées d'essais […]
  • La F1 à l’ère du Cyber21 mars 2018 La F1 à l’ère du Cyber (2)
    Pour fêter ma 25° saison de Formule 1, j'ai ressorti mes archives de fan de l'année 1998. Cette année-là, mon magasine fétiche "Grand Prix Magasine" avait fait peau neuve, avec une […]
  • F1 1997 – F1 2017, c’était il y a vingt ans !19 mars 2017 F1 1997 – F1 2017, c’était il y a vingt ans ! (1)
    Il ne reste qu'une petite semaine avant l'ouverture de la saison 2017 de Formule 1 ! Une saison à nouveau pimentée par diverses modifications techniques, histoire de tenter de brouiller […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.