La Toscane en mode famille nombreuse (2° partie)

La Toscane en mode famille nombreuse (2° partie)

Le temps passe tellement vite, tant de choses se sont déjà passées depuis notre retour d’Italie. Les soirées à boire un petit Apérol avec madame pendant que les enfants mangent leur pizza au soleil tombant sur la terrasse d’un restaurant toscan me semblent être un lointain souvenir déjà. Il est temps de vous emmener dans cette 2° partie de nos aventures dans les collines du Val d’Elsa à la découverte de Monteriggioni, Florence, Sienne poussant jusqu’aux archipels toscans. Bien évidemment en 10 jours, il ne fut pas possible de visiter l’ensemble des idées préparées dans mon roadbook !


Plus rien dans les assiettes, mais c'était vraiment bon !
Plus rien dans les assiettes, mais c’était vraiment bon !

J6. Monteriggioni – Colle di Val d’Elsa – Casole d’Elsa (61km)

Où allons-nous aller aujourd’hui ? Pendant que les enfants rendent visite aux animaux de la petite ferme, j’essaie de prendre la température auprès de notre hôte Roberta. Demain, c’est le Pallio à Sienne. C’est un grand évènement, la place centrale de la ville est pour l’occasion transformée en course de chevaux. Cela doit probablement offrir de magnifiques photos, mais avec quatre jeunes enfants… Cela va rendre probablement les choses un peu compliquées et les accès en voiture seront également probablement plus complexes. Peut-être vaut-il mieux prévoir Sienne après cet évènement plutôt qu’avant. Par contre, aujourd’hui il semblerait que l’on fête la Saint Martin à Colle di Val d’Elsa, avec festivités et feu d’artifice. Nous pourrions-nous prévoir cela pour la fin de journée et partir visiter la ville médiévale fortifiée de Monteriggioni qui ne se trouve qu’à une vingtaine de minutes de la Casa Verniano.

Perdu dans les collines du Val d'Elsa
Perdu dans les collines du Val d’Elsa

Il faut un peu grimper pour s’y rendre et… ce n’est pas bien grand. Quelques petits commerces autour de la place principale, un accès payant aux remparts, des restaurants hyper touristiques loin de la gastronomie attendue en Italie. Mais une affiche qui nous inspire ! J’avais effectivement repéré qu’un festival médiéval était prévu à Monteriggioni pour le weekend, après notre départ. Mais il semblerait bien que celui-ci démarre en réalité dès le vendredi soir ! Voilà qui devrait offrir une ambiance bien plus vivante à ce bel endroit qui semble encore un peu endormi…

La suite de la journée sera un peu plus décevante. Cherchant les festivités de la Saint Martin, nous errerons en voiture entre la ville basse de Colle di Val d’Elsa avant de trouver comment rejoindre la ville haute… plutôt déserte. Nous finirons par nous rendre à Casole d’Elsa pour l’un de nos meilleurs repas au Café Casolani dans la rue principale… tout en récupérant la casquette perdue de Charly !


Florence vue d'en haut
Florence vue d’en haut

J7. Florence (114km)

Il fait toujours aussi chaud ici en Toscane depuis notre arrivée et Florence reste annoncé chaque jour entre 40 et 41°, mais je me dis qu’il serait tout de même de dommage d’en faire l’impasse. J’ai tout un dossier à son sujet dans mon roadbook du Dome aux jardins Boboli en passant par le Ponte Vecchio. Reste qu’avec cette chaleur, l’idée d’aller trouver une place en retrait sur les hauteurs de la ville semble compliquée et nous voici à nous aventurer vers le coeur de la ville en voiture en cette fin de chaude après-midi. Suivant les conseils de Waze à la recherche d’un parking, nous nous retrouvons dans les petites ruelles à plonger dans l’antre du business touristique facturé 8€/l’heure en laissant les clés au “concierge”…

Quattro bambini dans Florence !
Quattro bambini dans Florence !

Nous sommes face au Ponte Vecchio, ce pont rempli de “maisons” qui de loin semble si joli, mais qui en réalité donne l’impression d’entrer dans un Disneyland remplis de boutique de bijoux chic et cher pour touristes… Et ce sentiment aura bien du mal à me lâcher durant notre balade dans la ville. Glaces trop chers, trop de monde, trop chaud, les 4 bambini à garder à l’oeil et … le Nikon D750 qui me lache, “gripper” sur la sélection Autofocus, il me faudra compter exclusivement sur nos Smartphones pour finir les vacances, bref Florence ne sera pas le clou de nos vacances. La soirée se précise, et je n’ai pas vraiment envie de partir à la recherche d’un restaurant dans la ville,… après avoir pris un peu de hauteur pour voir la ville, un peu en marge de la Piazzale Michelangelo, point de vue touristique par excellence, nous partons nous perdre sur la route en direction de Greve in Chianti où nous finissons par trouver une grande tratorria afin de nous offrir un repas parmi les meilleurs de nos vacances, le Ristorante San Martino.


Les pieds dans la mer thyrrénienne
Les pieds dans la mer thyrrénienne

J8. Castiglione de la Pescaia – Punta Ala – Porto San Stefano (210km)

Pour aujourd’hui, j’ai choisi de nous emmener tous jusqu’à la mer, en direction des archipels toscans. Il faut compter +/- 1h30 de route, mais cela nous offrira d’autres paysages et également un peu d’air frais pour faire face au plus de 35° quotidien. Nous avions donc choisi comme destination Castiglione de la Pescaia, une petite station balnéaire en bord de mer Tyrrhénienne. En cette première semaine de juillet, il y fait encore très calme. Nous mangeons quelques pizzas à emporter en nous promenant dans les petites ruelles avant de passer un moment sur une plage encore vierge de touristes !

Le soleil se couche sur Porto Santo Stefano
Le soleil se couche sur Porto Santo Stefano

Vous le savez, avec vous, il faut bouger… et nous partons donc en direction de Punta Ala pour la suite de l’après-midi. Drôle d’endroit que je ne vous recommande pas. Après m’être perdu dans un labyrinthe de maison à louer suivi d’un serpentin de parking, j’en ai fini par déduire que je ne trouverais rien d’intéressant dans cet endroit visiblement réservés aux touristes en haute saison…. nous partons donc finir la journée autour du joli port de Porto San Stefano. Si l’endroit est joli, il n’est pas facile de s’y garer et beaucoup de commerces et restaurant sont encore en hibernation.

Quoi qu’il en soit, l’endroit est joli et nous y restons jusqu’à ce que le soleil se cache derrière la crique. Dommage que le Nikon ne puisse nous accompagner aujourd’hui… et que le restaurant soit bien trop touristique.

C’est aussi aujourd’hui que j’ai enfin percé le mystère des pompes à essence italiennes. Dès le premier plein sur l’autoroute en direction de Bologne, j’avais eu la mauvaise surprise de constater que d’une part, l’essence n’était proposée qu’à la norme 98 et surtout que son prix était de plus de 1,8€/L ! En traversant Punta Ala, je vois une grande publicité pour de l’essence à 1,57€/L et décide donc d’aller faire le plein. Une fois à la pompe, un papier est collé remplaçant le prix à 1,77€/L. Je tente de m’expliquer avec la dame à l’intérieur qui décide de rien comprendre et en sortant je m’étonne de constater que la 98 est à 1,67€ sur les pompes de la fil d’à coté…

M’appliquerait-on un tarif “Touriste” ? Presque…

En analysant quelques autres pompes sur le chemin de retour, je fini par comprendre que les pompes de droite sont en libre et service, et celle de gauche incluent 0,2€/L de frais de pompiste… Si qui ne fait pas loin de 20€ de supplément sur un plein complet ! Mais là où est l’arnaque, c’est qu’il y a à chaque fois une personne entrain de nettoyer sa voiture dans la pompe en libre et service qui viendra vous proposer d’aller faire le plein à coté… à 0,2€/L en plus !!


Il drache à Sienne !
Il drache à Sienne !

J9. Sienne – Rapolano Terme (111km)

Diable, la fin des vacances approche déjà ! Après avoir intensément profité de la piscine le matin, nous partons en fin d’après-midi à la découverte de Sienne, la dernière “grande” ville de notre périple. Un peu surpris, nous découvrons que la ville est perchée en hauteur et accessible par une série d’escalators. Je me sens un perdu dans cette visite. Visiter l’intérieur du “dôme” implique d’acheter des tickets d’entrée, mais rien n’est clairement expliqué, le ciel se couvre, les gelate sont bien trop chères et à l’approche de la piazza… Bardaf, l’orage éclate et nous voici à chercher un abris de fortune dans une ville où toutes les ruelles se remplissent d’eau boueuse, souvenir du récent Palio…

Charly s'est trouvé un chouette Fiat 500 à Sienne !
Charly s’est trouvé un chouette Fiat 500 à Sienne !

Les pieds sales, nous perdons un peu de l’envie, de faire les magasins… et nous reprenons petit à petit la route, au hasard des ruelles de la ville.

Sienne, nous laisse un goût d’inachevé… et nous tentons pour finir la journée de partir à la recherche des crêtes siennoises dont Julien m’avait parlé prenant la route qui relie Taverne D’Arbia avec Rapolano Termeen passant par Asciano, comme noté dans mon roadbook. Sans vraiment trouver ce que nous cherchons à voir, mais qui au final ne devait pas être très éloignée du panorama menant à la Casa Verniano, nous finissons par atterrir à Rapolano Terne, une petit ville termal discrète et peu courtisée par la touriste où nous mangerons un bon repas sur la petite place alors que le soleil se couche…

Hmmm une bonne Bufalla de Mozzarella !
Hmmm une bonne Bufalla de Mozzarella !

Si les photos de notre famille entrain de “bien manger” sont souvent présentes, il reste que dans l’ensemble, nous sommes un peu déçu dans l’ensemble du coté gastronomique des vacances ! Mon voyage à Naples m’avait mis l’eau à la bouche, mais il faut bien admettre qu’une trop majorité des restaurants nous aurons au mieux offert un repas correcte mais trop rarement surpris. Nous avons donc souvent choisi d’aller manger ailleurs que dans les villes touristiques avec plus de réussite. Reste qu’avec 4 jeunes enfants, la taxe du couvert de 2 à 3€ par personne rend la facture salée. D’autant que les “plats enfants” ne font pas légion !


Monteriggioni et son festival médiéval !
Monteriggioni et son festival médiéval !

J10. Certaldo – Sienne – Monteriggioni (107km)

C’est notre dernière journée complète en Toscane aujourd’hui. Après avoir profité d’une dernière baignade dans la piscine, nous prenons la route de Certaldo, l’une des petites villes fortifiée de la région que nous n’avons pas encore visiter. L’accès à la vieille ville n’est pas facile et manque un peu d’indiquation, et c’est tout de même avec un certain étonnement que nous arrivons dans une artère principale déserte. Quelques restaurant et musée, peu ou pas de petits commerces. Nous dégustons néanmoins un repas de midi sympathique dans la tratoria familliale Boccacio…

Juliette pose sur la Piazza de Sienne
Juliette pose sur la Piazza de Sienne

Ce soir, nous avons prévu de nous rendre à la fête médiévale de Monteriggioni, alors pour patienter, nous reprenons la route de Sienne qui nous avait laissé hier sur notre faim. Nous arrivons donc en terrain connu, sans perdre de temps à chercher où nous garer, comment nous y rendre afin de pouvoir profiter un peu plus des boutiques et de l’ambiance de la ville… d’autant que j’ai plus ou moins trouver une longue astuce pour réussir à faire quelques photos avec le Nikon D750 et profitez ainsi de ce bel après-midi ensoleillé dans la ville avant de nous rentre au festival médiévale.

A Monteriggioni, il y a cette fois du monde, mais pas non plus trop de monde. On entend résonner les musiques médiévale, et en quelques secondes nous sommes emportés dans une ambiance magique de robes qui tournes, de joutes rythmées, de masques, et de bonnes odeurs. Quelle bonne idée nous avons eu de venir, quel moment en magique pour notre famille afin de terminer nos vacances en Toscane !


Petite étape à Grazzano Visconti
Petite étape à Grazzano Visconti

J11/12. Grazzano Visconti – Beckenried – Belgique (1093km)

C’est l’heure de reprendre la route vers la Belgique et de quitter la Casa Verniano, non sans un dernier bon petit déjeuner ! Petit à petit les collines de Toscane font place aux plaines du nord de l’Italie et nous avions choisi de faire une petite étape au Castel de Grazzano Visconti, un endroit magique entre Parme et Milan que nous avions découvert lors de nos vacances dans cette région 6 années au par avant.

Souvenir de Grazzano Visconti, 2013
Souvenir de Grazzano Visconti, 2013

Quelle sensation magique de se retrouver là bas, dans ce lieu figé dans le temps entouré de petits commerces artisanales. L’endroit ne semble pas avoir beaucoup changé et n’attire pourtant toujours pas plus les touristes…

Il déjà près de 16h quand nous reprenons la route remontant jusque la Suisse et ses lacs entre les montagnes… Le soleil s’apprête à se cacher et de sorties d’autoroute en tunnels, j’ai bien envie de faire une dernière halte, respirer l’air frais et pur helvète avant de remonter chez nous… Nous voici donc pour une dernière halte à Beckenried au bord du lac des quatre cantons, histoire de confirmer qu’il est possible de boire un verre en Suisse allemande sans un franc suisse en poche…

La route est encore longue, le retour au bureau fut sec… et bien vite les couleurs de toscane sont parties se cacher dans un coin de ma tête…

 

En espérant que cette aventure vous donne envie vous aussi de venir découvrir la Toscane en famille ! De nombreuses destinations n’ont pu être explorées hors du roadbook comme par exemple Montepulciano un peu plus éloigné de nous, lieu de tournage favoris des réalisateurs de film, dont Twilight… Et bien sur, si vous avez raté les premiers jours du voyage, cela se passe par ici…

La Toscane en mode famille nombreuse (1° Partie)

 

Vous aimerez aussi...

  • La Toscane en mode famille nombreuse (1° Partie)29 juillet 2019 La Toscane en mode famille nombreuse (1° Partie) (0)
    Cette année, nous avons poussé un peu plus loin la route tous les six pour descendre jusqu'en Toscane pour un RoadTrip de 3800km sous le soleil brûlant. Alors que la Belgique se préparait […]
  • Roadbook sous le soleil de Toscane19 juin 2019 Roadbook sous le soleil de Toscane (3)
    J'étais assis à une terrasse napolitaine ensoleillée avec une belle assiette garnie d'une énorme Tomate Mozzarella quand je me suis décidé à envoyer un message à madame. Et si la Toscane, […]
  • Vacances à six dans Poitou-Charentes – 1° Partie26 août 2016 Vacances à six dans Poitou-Charentes – 1° Partie (3)
    En route pour la première partie de nos vacances à six ! Blotti dans les Charentes, notre charmante chambre d'hôtes se trouve aux portes de nombreuses régions françaises que nous n'avions […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.