Archives de
Étiquette : Famille nombreuse

Escapade pascale en bord de Camargue

Escapade pascale en bord de Camargue

Enfin, après deux années à reporter notre escapade aux portes de la Camargue à cause de ce foutu virus, nous avons enfin pu prendre la route du Sud pour retrouver la vaste région du Languedoc-Roussillon que nous apprécions tant ! Le soleil était au rendez-vous et bienvenue après quelques semaines particulièrement froides et arrosées que nous venions de passés, ici en Belgique.

Direction, le soleil !
Direction, le soleil !

Se libérer l’esprit et profiter, retrouver nos amis expatriés dans le sud, et revoir tous les villages que nous avons appréciés lors de nos dernières visites, tel était le programme… Un programme néanmoins revisité, histoire de limiter un peu les frais en carburant ! Et oui, avec la crise en Ukraine, survenue quelques semaines plus tôt et l’envolée des prix de l’essence fleurtant par moment les 2€/L et déjà prés de 2000Km aller/retour, nous avons un peu moins bouger sur place que prévu


Yelloh Village - Camping Les Petits Camarguais - Le Quartier du Port
Yelloh Village – Camping Les Petits Camarguais – Le Quartier du Port

Le Camping les Petits Camarguais

Oublions donc la grisaille du quotidien, les froides pluies belges ! Après 10 bonnes heures de route, nous voici enfin arrivés sur le vaste domaine du camping Premium Les Petits Camarguais – Yelloh Village situé à quelques minutes du Grau-du-Roi et des plages de l’Espiguette. Le soleil brille, même s’il ne fait pas encore chaud en ce début du mois d’avril, mais pas de panique ! Nous avions choisi ce camping car il propose entre autre une très chouette piscine intérieure pour les enfants, un AquaBulle bien adapté aux plus petits et qui laisse encore les plus grands s’amuser comme des fous avec les copains et copines qu’il se sont faits au Mini Club.

Très vite les 15° du premier weekend sont oubliés. Le soleil se sera invité tout au long de la semaine, la température grimpant au de là de 25°, de quoi bien profiter de l’agréable piscine chauffée et des jeux aquatiques extérieurs situés tout près de notre petit appartement.

25°, les enfants profitent des jeux aquatiques du quartier du Port du Camping Yelloh Village "Les Petits Camarguais"
25°, les enfants profitent des jeux aquatiques du quartier du Port du Camping Yelloh Village « Les Petits Camarguais »

En réalité, le camping est découpé en différent village sur une superficie assez grande. Nous nous trouvions dans le magnifique quartier du port qui propose tout un complexe assez moderne d’appartement dans un look très lounge qui offre néanmoins tout un dédale de chemins qui laisse libre court à l’imagination des enfants  ! En quelques minutes nous avions donc un pied dans la piscine, l’accès au Bar / Restaurant Octopus et leurs animations, la plaine de jeux et différentes promenades non loin du port du Grau-Du-Roi.

En retrait des autres quartiers, nous pouvions donc, en cette période profiter « calmement » (avec 4 jeunes enfants, peut-on vraiment profiter calmement ; ) ) de l’endroit. En revanche, les autres quartiers où par exemple retrouver le Kid Club et l’AquaBulle nous aurons demandés un peu de marche, mais pas de quoi entacher les vacances !

Mon petit regret, ne pas avoir eu l’occasion de faire des balades en vélo. Nous avions sélectionné la région pour en profiter, mais j’ai hésité à emporter ceux des enfants… et le cout de location sur place était, pour nous 6, plus élevés que nos précédentes expériences.

Bref, un camping de standing qui nous donne envie de revenir une prochaine fois et qui fut par ailleurs un bon point de départ pour nos divers visites de la région : Aigues-Mortes, Les Saintes-Maries de la Mer, le Seaquarium du Grau-du-Roi, Sète, Montpellier, Les Beaux de Provence, Uzès,…

Lire la suite Lire la suite

Vite, évadons-nous en Charentes Maritimes

Vite, évadons-nous en Charentes Maritimes

Vite, vite, oublions la Belgique… et peut-être même un peu ce foutu covid. Après de très longs mois d’attente, nous revoici sur les routes de France à la découverte de jolis villages, de plongeons dans la piscine… Bref, un mélange de vacances adaptés à toute la famille !

Après un petit prélude digne d’un Tour de France, descendant vers Avignon pour saluer nos amis du coté d’Isle sur Sorgues, poussant plus au sud encore jusqu’à Montpellier retrouver Didier & Roseline, puis remonter  jusqu’à Carcassonne pour une ultime étape près de Toulouse, nous nous posions enfin en Charentes Maritines, une région que nous avions déjà découverte et appréciée 5 ans plus tôt !

Je m’étais tardivement préparé un RoadBook afin de pouvoir planifier nos différentes visites de jolis villages touristiques optimisés avec les activités à proposer aux enfants. Tardivement, plus que probablement, puisque que quelques grossières erreurs avaient pu s’y glisser. Sarlat entre autre qui n’avait aucun rapport avec le village du même nom proche de Bordeaux, mais j’y reviendrais.

Quoi qu’il en soit, en courant après les démarches pour la vignette Critic’Air, rassembler tous les documents de Pass Sanitaire et autres paperasse,… j’allais partir avec une vieille version imprimée de ce Roadbook, m’obligeant à utiliser sa version Evernote en ligne… dans un Camping où tant la 4G que le WiFi étaient quasi inutilisable !

Youpla, on plonge dans la super piscine du Camping Sanday - L'orée du bois
Youpla, on plonge dans la super piscine du Camping Sanday – L’orée du bois

Camping Sandaya : L’Orée du Bois

Arrivée donc au Camping Sandaya « L’Orée du Bois » à quelques kilomètre des plages de La Palmyre. Un camping annoncé 5***** d’une chaine que nous avions particulièrement apprécié deux années plus tôt un peu plus au Sud. S’il est vrai que nous avons souvent pesté sur un réseau téléphonique impossible et un WiFi payant inutilisable, nous gardons malgré tout de chouettes souvenirs de nos vacances à l’orée de Bois. La Piscine, chauffée était particulièrement chouette pour les enfants, et sécurisée pour nous parents et il faut bien admettre que l’équipe d’animation aura été au Top pour mettre l’ambiance à tout moment !

Alors, oui, c’est vrai, la météo était loin de faire l’unanimité. 21 à 23°, un soleil qui se cache souvent, des grosses pluies qui s’invitent, mais nous aurons réussi à profiter et organiser les journées.

Je garde une petite préférence malgré tout pour le 4**** du Col Vert que j’avais trouvé plus aéré, et proposant une ferme et des activités équestres à proximité. Ici, le camping propose un parc Accrobranche, mais le timing météo ne nous aura pas permis d’y gouter.

Ah, on voit où se gagne la 5° étoile, probablement dans l’espace Premium, particulièrement joli, mais… malheureusement, celui-ci était déjà complet lors de notre réservation… Bref, il est temps de faire quelques visites.

Lire la suite Lire la suite

Coucou Padmé

Coucou Padmé

Coucou Padmé !

A mon avis, tu ne t’imaginais pas te retrouver dans une telle aventure. Tu étais bien tranquille avec ta maman et tes frères et sœurs. Et puis bardaf, on t’a emmené dans un vaisseau spatial, un coup d’hyper espace, et voilà dans une galaxie lointaine, bruyante et animée. Quatre jeunes padawanes à te courir après, te porter, t’appeler… et te faire courir sur leur planète. Tu avais tout juste pris tes marques, et assez vite d’ailleurs, que puif, encore un coup d’hyper espace et voilà qu’il fait plus calme… où sont-ils donc ? Ah brouf, les revoilà !

Bienvenue Padmé !
Bienvenue Padmé !

Oui, vous l’aurez compris, notre déjà grande famille a accueilli Padmé, une jeune Cavalier King Charles après de longues années, mois et semaines de discussion sur le sujet. Si évidemment les enfants ont toujours été plus que motivés à avoir un chien à la maison, hormis peut-être Juliette, de mon côté, je n’ai jamais été très « chiens ». Difficile à expliquer la raison, ceux de mes amis ne me posaient pas trop problèmes étant enfants, mais je dois bien admettre que de Boule et Bill à Beethoven en passant par 4 Bassets pour une Danois… Les papas se font toujours avoir dans les histoires de chiens… et ils cassent tout !

 

Bref, vous allez voir sur les photos qui suivent qu’avec la bouille qu’elle a et ces yeux qui vous montrent qu’elle cherche à bien faire. Il ne lui a pas fallu trop longtemps pour que j’apprécie jouer avec elle, moi aussi. Quoi qu’il en soit, l’arrivée d’un chien à la maison n’est jamais une question de raison ou de plus et de moins sur une liste. Comme un enfant, cela se terminerait avec plus de moins que de plus… Mais cela demande de riches échanges avec toute la famille pour bien se préparer !

Par ailleurs pour notre déjà famille nombreuse, le choix d’un Cavalier King Charles était la meilleure option. Pas trop gros pour les enfants, plutôt calme et docile quand elle aura grandi. Si j’ai eu de beaux sourires de Charly qui rêvait d’avoir son chien, j’ai aussi souvent tout droit à beaucoup d’air quand il s’agit le matin d’aller surveiller pour qu’elle fasse ses besoins, mais j’y étais préparé !

Toutoutpourlechien.com
Toutoutpourlechien.com

Quoi qu’il en soi, il s’applique comme un enfant peu le faire à s’occuper de sa Padmé.

Le Cavalier King Charles Spaniel, ce chien de petite taille, adorable et calme, fera sûrement le bonheur des maîtres recherchant un chien de compagnie. Cette race de chien aura besoin d’une dépense journalière pour se sentir bien. Par ailleurs, son caractère tempéré nécessitera une éducation douce qui devra commencer tôt afin de partir sur de bonnes bases ! (En savoir plus sur le Cavalier King Charles)

Lire la suite Lire la suite

Pendant qu’ils étaient au camp

Pendant qu’ils étaient au camp

Bon, on va le dire encore une toute dernière fois, sans toutes ces histoires de virus, nous serions sur les routes d’Ecosse pendant que les trois grands étaient au camp. Allé, on n’en parle plus maintenant ! Si un temps nous avions pu être inquiet d’un retour des enfants à l’école, nous l’étions un peu moins de l’organisation de leur camp début juillet. Plongé dans une bulle fermée pendant 10 jours, les risques nous semblaient moindre que l’école. Perdu dans les bois à quelques kilomètres des Ardennes françaises, ils allaient pouvoir vivre une semaine comme des louveteaux fous en oubliant un peu l’ambiance nerveuse du déconfinement.

Camp Louveteau, Louette Saint-Pierre, 2020
Camp Louveteau, Louette Saint-Pierre, 2020

Nous voici seuls avec notre petite Rose,.. assise devant la fenêtre dès le lendemain à attendre que les grands reviennent. « Ils me manquent ». Enfin seuls… Pas si seuls que cela, depuis le début juillet nous avons accueilli Padmé dans notre famille. J’étais probablement le moins enthousiaste de l’arrivée d’un chien à la maison, mais il faut bien admettre qu’en plus de cette bouille craquante, elle s’est très vite adaptée à ne pas nous rendre la vie compliquée.

Bienvenue Padmé
Bienvenue Padmé

Bien que j’ai pris quelques matinées à préparer des sorties en Belgique, la motivation n’y est pas tant. Rien à faire, prendre le risque d’aller dans une ville, d’éviter de m’assoir à une terrasse, la complexité pour réserver des activités tout en pouvant profiter de la ristourne famille nombreuse, payer ces dernières un prix important sans vraiment en profiter… Cela ne me donne guère l’envie de quitter mon jardin. Oh, j’en avais bien pour 3 heures A/R pour récupérer les enfants au camp, j’en ai profité pour papoter avec le frangin des Jeunes Mécanos. J’ai rempilé avec 2 heures pour partir en quête de Trones IKEA blanc aux Pays-Bas. De quoi me rendre compte que j’étais le seul avec un masque de ce coté de la frontière. Le mois de juillet nous a permis de revoir tout ceux qui nous manquaient, ou presque.

 

Et puis, il y avait ce premier matin de juin où Rose me dit :

– Papa, ils existent vraiment les moutons ?
– Oui, bien sur !
– En vrai ?
– Oui
– Alors pourquoi on ne les vois jamais ? Moi j’aimerais bien les toucher, les promener et couper leur cheveux. Parce quoi moi je suis une vraie madame des animaux de compagnie !

Bon, c’est que des moutons, Rose en avait déjà vu, mais elle était plus petite. Et le confinement a dû un peu jouer. Alors je lui ai répondu, « On ira en voir pendant les vacances »… Il ne s’est plus passé un jour sans qu’elle demande si on va aller voir les moutons. Après quelques recherches, nous avons finalement trouvé une belle manière de voir moutons, vaches, poules, cochons et ânes…

Rose voulait voir des moutons - La Ferme de Haya - Petite Snorkys Photography
Rose voulait voir des moutons – La Ferme de Haya – Petite Snorkys Photography

Nous prenions donc la route samedi dernier pour la Ferme du Haya, perdu dans les campagnes intemporelles du Condroz, à Ocquier. Là-bas, agriculteurs et cultivateurs veulent ont choisi de partager leur métier pour cultiver le lien entre consommateur et agriculteur. Favorisant le circuit court, la Ferme organise des visites pédagogiques de ses infrastructures et animaux pour renforcer encore un peu ce lien. Nous voici donc pour 2 heures de promenades en petite bulle. On prépare les biberons pour les veaux, on découvre comment on nourri les vaches et ce qu’elles mangent. On se promène dans le pré de cochon, on vérifie si les poules ont pondu… On cueille du trèfles, non pas pour les jeunes taureaux, mais pour quelques ânes… et aaah, voilà les moutons ! Une bien belle journée avec notre Rose qui se termine avec une bonne tartine de Pâté de la Ferme.

Lire la suite Lire la suite

Projet de vacances à la Belge.

Projet de vacances à la Belge.

Bon, ce serait mal me connaitre que de penser que je vais me laisser déprimer à l’idée de ne pas pouvoir faire quoi que ce soit en vacances cet été ! Alors oui, Oki, l’Ecosse c’est encore raté, Center Parcs ou la France probablement compliqué et même la Côte Belge un vrai nid à touriste. Mais il n’empêche que je n’ai pas attendu que notre chère première ministre tease un peu de Kayak sur la Lesse avant de me concocter un pèle-mèle de toutes les ides qui me passent par là tête pour tenter de voir autre chose que notre jardin ! Et pour ce faire >> Un petit Padlet devrait être le bon outil !

Vacances à la Belge
Vacances à la Belge

PréhistoMuseum, jolis villages, balade dans les Fagnes ou aux bords de lac, châteaux, musée et cie… Je vous partage déjà ce petit article que je complèterais de semaine en semaine.

Lire la suite Lire la suite