Archives de
Étiquette : Famille nombreuse

Vacances en Van… à Vannes

Vacances en Van… à Vannes

D’ici quelques jours, il sera temps de dire au revoir à notre “VW Fourre-tout” que nous avons eu l’occasion de tester quelques semaines, notamment lors de nos vacances en Bretagne en famille dont je vous parlerai prochainement.

Depuis que notre famille est passée en mode 6, je garde à l’oeil le Van VolksWagen T6. J’avais d’ailleurs l’année dernière été régulièrement prendre des mesures et comparer l’espace intérieur de notre actuelle VW Maxi Caddy, le VW Multivan T6 et la VW Sharan.

Rapport espace de stockage / transport de passagers / prix, la VW Caddy Maxi reste évidemment le probable meilleur choix, et c’est à nouveau vers cette dernière que j’ai reconduit ma confiance. La Sharan, plus couteuse, offre plus de confort tant que les 2 derniers passagers sont temporaire. Les sièges strapontin restent pour moi moins adaptés coté sécurité, moins confortable et bien entendu il ne reste presque plus de place dans le coffre ! Le Multivan n’est pas vraiment plus long que la Caddy Maxi, mais est surtout plus large, ce qui rend l’espace intérieur bien plus confortable, elle est part contre beaucoup plus haute, dépassant les 190cm, ce qui a été mon frein quant à son choix.

Les informations quant aux mensuration du T6 de VW sont assez obscures. On y trouve des modèles à 190,9cm à 193 cm ou encore 197cm. Il y a le modèle Transporter, Combi, Caravelle, Multivan, California… et enfin 3 longueurs différentes.

Au moment de recevoir mon Van, on m’avait annoncé le VW “Minibus” ! Après vérification, on m’a confirmé qu’il s’agissait du modèle “Caravelle”. Sur le véhicule il est ciblé comme “Transporter” et dans les documents de celui-ci, ce dernier est référencé comme “Combi”. A regret, j’ai pu très vite constaté que le modèle mis à disposition était bien en retrait des standards de confort du modèle Multivan pas de rangement à l’arrière, pas de siège passager réglable, ni même de commande de contrôle au volant ou de Cruise Control… Et d’aspect extérieur, mon gros fourre-tout noir de 5,3m est loin d’avoir l’allure de la belle édition 20 Years rouge et blanche.

Lire la suite Lire la suite

Back to Carnac – RoadBook

Back to Carnac – RoadBook

Et si nous retournions en Bretagne tous les 6 ? C’est l’heure de préparer nos prochaines vacances en France et parmi les diverses destinations envisagée, l’idée de retourner en Bretagne faisait partie de nos préférées.  Notre séjour dans le Morbihan remonte à 9 ans déjà et à l’époque nous n’avions qu’un tout petit Charly de 18 mois avec nous. Cette fois, il me faut préparer un roadbook qui collerait un peu mieux à notre famille nombreuses 10-7-7-3.

Camping Golfe du Morbihan Mané Guernehué à Baden
Camping Golfe du Morbihan
Mané Guernehué à Baden

Nous avons longuement réfléchi entre le nord et le sud de la Bretagne parmi les campings qui nous plaisaient et en gardant l’idée de pouvoir faire du vélo, nous nous sommes posés sur le camping Mané Guernehué non loin de Carnac dans le sud de la Bretagne, plus propice aux ballades en vélo… et ce malgré les si nombreuses belles destinations recommandées du coté de la cote de granit rose du nord

Camping Bretagne Sud, Morbihan Baden, entre Vannes et Lorient
+33 (0) 2.97.57.02.06 | info@camping-baden.com

52 Rue Mané er Groez 56870 Baden 
Morbihan Bretagne

Préparons donc ce roadbook en tachant d’éviter les étapes qui nous avaient déçues la dernière fois, tel que le Zoo de Pont Scorff et en prévoyant bien entendu de revoir nos destinations préférées tel que Rochefort en Terre et Saint Malo. Pour les jolies photos, ce sera pour un peu plus tard, dans le compte rendu du voyage qui prendra en compte un élément supplémentaire, le voyage en van VW T6…

> Téléchargez Le roadbook version PDF – (Back to Carnac)

Lire la suite Lire la suite

La vie en double +2 : Les petits sacrifices des familles nombreuses

La vie en double +2 : Les petits sacrifices des familles nombreuses

Une grande famille, c’est beau, c’est plein de vie… mais parfois, on se pose des questions en tant que parent face aux regards des autres,… des enseignants par exemple… Bref, je suis tombé sur ce beau témoignages sur le blog 4 Enfants que je lis régulièrement. Voilà de quoi un peu relativiser ce sentiment d’être un moins bon parent que ce que je n’aimerais l’être.

Je suis la première à vanter les mérites de la grande famille et à m’extasier devant les liens particuliers qui unissent mes petits. La famille nombreuse, je la savoure comme un bonbon. C’est délicieux, mais il arrive parfois que ça pique un peu.Quand j’ai appris que nous passerions de 2 enfants à 4, j’ai surtout pensé aux grosses problématiques, comme celles liées au logement, à la voiture assez grande ou aux agendas façon Tetris qu’il faudrait superposer. Mais je n’avais pas en tête tous les petits sacrifices du quotidien, tous ces petits moments où je me dis que tout serait tellement plus simple, si je n’en avais qu’un. (A lire sur le blog QuatreEnfants.com)

Et ici, si nous n’avions qu’un seul enfant,… correction dans le texte.

Je pourrais l’écouter raconter sa journée d’école sans être obligée de l’interrompre 5 fois à cause du petit des filles qui veutlent absolument raconter un truc aussi. Un truc mieux, un truc urgent, un truc plus grand, enfin un truc qui mérite absolument d’être dit MAINTENANT. Je pourrais entrer un peu dans le détail de sa journée, lui poser des questions, puis répondre au siennes autrement que par un simple oui ou un rapide non,… au suivant !

Je ne serais pas obligée de compter le nombre de  gnocchis kellogs dans chaque assiette bol pour être certain d’arriver à une égalité parfaite. Ni vérifier dans la poubelle le nombre de berlingot de cacao bu afin de m’assurer que l’on est bien à 1 par personne ! 

Je ne dirais pas « laisse ta soeur tranquille » en boucle, inlassablement, invariablement, toutes les 20 minutes. Je ne réglerais aucun conflit, je n’entendrais plus de cris.

Je l’emmènerais chez le pédiatre AVANT que la rhino ne se transforme en bronchiolite. Peut-être même qu’on ferait la visite des 2 ans, puis celle des 3 ans, il parait que c’est important.

On partirait en week-end sur un coup de tête, on louerait une cabane dans les arbres ou une maisonnette près de la plage, comme ça, au dernier moment. On mettrait 3 slips dans un sac et roule ma poule on se casse à la mer …

Je discuterais 5 minutes avec les parents à la sortie de l’école, j’aurais un peu de temps, et on s’amuserait à plaindre cette pauvre Valérie, elle doit tellement galérer, elle, avec ses 4 enfants …

J’attendrais chaque mercredi avec plaisir. Je planifierais des sorties ciné ou musée, et on irait manger une glace à Tilff après une petite balade à vélo.

Je lirais une histoire le soir en entier, sans être dérangée toutes les 2 minutes pour une histoire de doudou, de j’ai encore soif ou de y’a ma soeur qui veut pas sortir de mon lit.

J’aurais attendu qu’il soit au collège pour le laisser rentrer seul. C’est plus rassurant, et c’est vrai qu’il est encore un peu tête en l’air à tout juste 10 ans. (On y est pas encore… mais ça sent déjà le Bus de la TEC, j’avoue)

Il ferait du baby-tennis, de la baby-gym, de la baby-pétanque, et tout un tas d’autres trucs où je pourrais l’encourager et le voir progresser. Je l’accompagnerais aux matchs et aux galas de fin d’année, peut-être même que je consacrerais mes mercredis à ses activités. Disons que Théatre/louveteau, Danse/Baladdin… c’est déjà le max que je puisse faire !

Je zapperais les courses de temps en temps, et quand le frigo serait vide, on se ferait livrer le diner, tout simplement. On pourrait sur un coup de tête allé tous ensemble au resto !

Je mettrais mon réveil une heure plus tard chaque matin. Un seul petit-dej à préparer, ça va pas nous prendre la matinée.

Je pourrais oublier de lancer la machine à laver de temps en temps sans flipper du retard accumulé.

Et oui, toutes ces choses, je ne peux plus les faire…. Avoir plusieurs enfants, c’est jongler  avec le temps, c’est anticiper beaucoup, c’est négocier tout le temps. Avoir plusieurs enfants, c’est ne pas pouvoir trop se laisser déborder, c’est devoir passer sa vie à l’organiser…

Et pourtant, si je n’avais qu’un seul enfant, je crois que je passerais mon temps, à rêver des suivants … << Ben voilà,… je confirme !! Si cela vous parle, passez régulièrement faire un tour sur ce blog !!

Vacances à six dans Poitou-Charentes – 1° Partie

Vacances à six dans Poitou-Charentes – 1° Partie

vacances 2016 - Domaine de Brassac

Et nous voilà donc de retour de notre folle escapade à six dans le Poitou-Charentes. Une nouvelle aventure pour ses premières vacances avec Rose (7 mois et 5 dents et demi, dont deux sorties pendant les vacances), Charly (7 ans et demi) et Alice et Juliette (4 ans et demi). Pour descendre au soleil, j’avais donc suivi les nombreuses recommandations des mes amis, éviter Paris en passant par Reims et Troyes. Vers les Charentes - 900kmJe passais de fait de 8h20 de route à 9h. En contrepartie, aucun ralentissement à déplorer sur les 900km d’autoroute, tant à l’aller qu’au retour. La circulation étant même très fluide, j’ai pu profiter de l’assistance de l’excellent Cruise Control de la VW Caddy. Pour occuper les enfants, j’avais bien sur ma traditionnel tablette avec quelques films et la Nintendo DS rose avec l’infatigable Princesse Lillifée… J’avais pour Charly fait l’achat d’une nouvelle console 2DS et de quelques jeux. Il aura au final passé la plupart de son temps à utiliser la fonction caméra et appareil photo de cette dernière !

Bref, arrivé dans l’après-midi au Domaine de Brassac dans le village de Suaux non loin Confolens, nous allions pouvoir très vite faire un petit plongeon dans la piscine et profitez après tant de semaines de disette, d’un généreux soleil !

Perdu dans les collines, nous avions été séduit par le caractère de la bâtisse datant de 1610 entourée de magnifiques arbres de cette époques. Arguments supplémentaires pour plaire aux enfants, Karine et Etienne, nos hôtes ont également de nombreux Alpagas dans la ferme du domaine ! Nous avons même eu droit à une petite naissance juste avant de reprendre la route ! Tous les matins, Charly partait donc faire un petit coucou aux alpagas pendant que nous nous occupions de Rose… Ou peut-être allait-il également voir si les copains du gîtes étaient déjà levés !?

Blotti dans les Charentes, notre charmante chambre d’hôtes se trouve aux portes de nombreuses régions françaises que nous n’avions encore découvertes : Charentes, Charentes Maritimes, Vienne, Limousin, Périgord, Dordogne… J’avais donc un Roadbook assez chargés de bons plans pour remplir nos 5 journées de vacances… Roadbook qu’il aura fallu adapter en fonction des humeurs des enfants, ce qui a donné au final :

– J1 : La Rochelle (Charentes Maritimes), Mégalithe en Ruffécois – Vervant (Charentes)
– J2 : Parc du Reynou – Le Vigen (Limousin), Brantôme (Périgord)
– J3 : Parc Défi Planet – Dienné (Vienne), Angles sur l’Anglin (Vienne)
– J4 : Limoges (Limousin), Coriobona Village (Charentes)
– J5 : Paléosite de Saint Césaire, Mornac sur Seudre, Le Château des Enigmes – Pons (Charentes Maritimes)

Lire la suite Lire la suite

Déjà 2 mois !

Déjà 2 mois !

Un bisou à sa RoseTout froid et tout gelé,
on attend
impatient
le retour de l’été !

Aaah, ral le bol de cet hiver qui passe de -8° à 15° et vice et versa depuis le mois de novembre… On passe son temps à faire des masques aux enfants, donner du sirop, mettre des goutes dans le nez et couper des oignons pour mettre sous l’oreiller… Alors que sans ces foutus microbes, que je crois notre petite Rose serait déjà prête à dormir toute sa nuit !

La voici qui a maintenant 2 mois et depuis déjà deux bonnes semaines, la mise au lit se fait très spontanément et elle dort alors jusqu’au milieu de la nuit ou sa toux fini par la réveiller.

2 mois, cela passe tellement vite, mais j’ai déjà l’impression qu’elle a toujours fait partie de ma vie. Les enfants vivent avec beaucoup de plaisir la présence de leur petite soeur, Charly en est même complètement baba, et depuis cette semaine nous avons même droit à ses premiers éclats de rire…

Elle en tout cas a de l’animation à la maison !