Sur le chemin de Kazuo Inamori… ou les MOOCs ULiège, saison 2

Sur le chemin de Kazuo Inamori… ou les MOOCs ULiège, saison 2

9 mois de préparation, d’écriture, de tournages studio, de séquences filmées au Japon, en France, en Allemagne. De nombreuses heures d’échange par Skype, des discussions sur Slack, des finitions dans Frame.io et une dernière semaine intensive pour boucler le 1° module de notre nouveau MOOC. Nous voilà fiers et prêts pour l’ouverture de notre nouveau MOOC made in ULiège : “Gérer son entreprise autrement“.

Un MOOC, c’était quoi encore ? Mais si souvenez-vous, ce sont des cours en ligne gratuits et ouverts à tous. Et celui-ci n’est pas seulement ouvert aux chefs d’entreprises ou étudiants en gestion mais également à tout qui souhaiterait découvrir comment intégrer des valeurs plus humaines dans le monde du travail !

A travers ce MOOC, vous aurez notamment l’occasion de découvrir la philosophie de gestion de Kazuo Inamori, responsable de la société Kyocera Corp. que l’on connait un peu chez nous en Belgique pour ces solutions de copieurs et imprimantes mais qui conçoit en réalité de nombreux autres produits au niveau mondial dans le domaine de l’électronique, des céramiques ou encore  solaire… C’est pourquoi la production de ce projet nous a notamment emmené hors du studio de l’Université de Liège pour une série de tournage au Japon, dont je vous parlais il y a quelques mois.

Passant d’un projet pilote initié par notre vice recteur Eric Haubruge, qui nous avait entrainé dans la production de 3 MOOCs durant l’année 2016-2017, “Gérer son entreprise autrement” est notre 7° bébé, le quatrième de cette 2° saison de production qui nous a demandé de continuer à innover et réfléchir à comment réaliser nos MOOCs !

Après plus de 15 ans de productions de “capsules vidéo pédagogiques”, la conception de MOOC s’intègre dans un prolongement logique. Il ne s’agit pas juste de réaliser un série de vidéo de cours ni de réaliser un reportage télévisé. Sans entrer dans les aspects pédagogiques, (Je vous renvoie au besoin vers cette vidéo de mon collègue Jean-François Van de Poël sur le sujet), un travail de préparation, en amont, sur le contenu est important. Dans un MOOC, on apprend là où un reportage informe, mais dans les deux cas de figure, il y a lieu de préparer un storyboard, de repenser le contenu de la matière pour qu’il touche un large public. Grosso modo, un MOOC comporte entre 20 et 40 capsules vidéo qui doivent se rapprocher d’un format 7 minutes afin de ne pas perdre l’attention de l’apprenant. Cela représente donc au final 140 à 280 minutes de contenu à produire !

Il n’y a donc pas de place à l’improvisation ! Après avoir hiérarchisé la structure du sujet, les enseignants prépareront alors les textes de chaque capsules et réfléchiront déjà aux illustrations à intégrer ou mots-clé à mettre en évidence. Aux experts à rencontrer ou aux lieux à découvrir. Tout cela se prépare durant ce que nous avons appelé des MOOCLabs, des moments d’échanges avec les différents groupes d’enseignants préparant un MOOC au sein de notre Université. C’est d’ailleurs une des forces dans la qualité de ces MOOCs, ils rassemblent experts et enseignants autour d’un même sujet mais aussi d’un projet commun, créant une communauté de pratique et une approche collégiale.

Kit de tournage vidéo MOOC
Kit de tournage vidéo MOOC

Avec 7 MOOCs à produire durant la saison 2, l’équipe a dû s’agrandir, il a fallut enchainer les tournages dans notre unique petit studio et de fait, mettre le nez dehors aussi ! Dès les phases de réflexion, nous réfléchissons ensemble sur le type de capsules le mieux adaptées à chaque module du cours en se référant à notre réflexion sur les différentes typologies de production de vidéo pédagogiques dont je vous parlais l’année dernière. Par exemple dans notre MOOC “Gérer son entreprise autrement”, nous avons pour finir choisi avec Claire Ghyselen, porteuse du projet, de réaliser les capsules vidéos de contenu dans divers lieux stratégiques propres à Kyocera durant notre semaine intensive de tournage au Japon et de réaliser les micro-casus en studio, sur fond vert, afin de pouvoir y insérer plus d’informations visuelles. Le MOOC comporte également de nombreux témoignages filmés au Japon, en France et en Allemagne mais également des échanges via Skype en studio sur écran géant, méthode que nous avions déjà expérimentée lors de la première saison. Cette variété offre évidemment des approches innovantes et favorisent à garder engagé les apprenants dans la poursuite du MOOC de semaine en semaine.

La boite à MOOC

Jamais loin de ceux que j'aime... merci Jeff Van de Poël pour la photoTechniquement, l’approche multi-caméra était déjà présente avant le lancement de MOOCs à l’Université de Liège. Conserver l’attention durant 7 minutes sur un plan fixe est très difficile. Le changement de plans permet de soutenir l’attention et offre également plus de souplesse dans le montage des capsules vidéo. En interview ou en extérieur, 3 caméra est même préférable. Pour partir en reportage au Japon, nous avons pu expérimenter un bon ‘package de reportage’ autour d’une caméra principale disposant d’entrées XLR pour y greffer jusqu’à 2 micro-sans fil et une 2° caméra disposant d’un objectif de qualité et lumineux pour les plans plus serrés. A cela s’ajoutait une GoPro, discrète greffée sur la CAM1 pour 3° plan extra-large et au besoin, un boitier photo Nikon pour un 4° angle serré, pour les interviews par exemple.

Durant cette 2° saison, nous avons également amélioré nos solution de prompteur. Le studio dispose maintenant d’un prompteur Autocue professionnel, mais je reste à apprécier ma solution légère d’une pince que j’accroche à mon pied de caméra pour positionner ma tablette juste en dessous de l’objectif. C’est alors l’iPad qui fait office de prompteur via l’app “Mister Hornet”

Montage du teaser - MOOC - Gérer son entreprise autrement
Montage du teaser – MOOC – Gérer son entreprise autrement

Reste ensuite de longues semaines de montage des vidéos avec mes collègues Samuel Harcq, Thibault Crépin, Anicée Dupont et Olivier Borsu. Nous travaillons ensemble sous Final Cut Pro X qui permet sans trop de difficulté de s’échanger un projet en cours. Quoi qu’il en soit, la production de 7 MOOCs a impliqué de largement agrandir notre espace de stockage. Le nouveau serveur vidéo Qnap de 40to étant déjà bien remplis à ce jour. Transcoder les rushs, créer les plans multicam, nettoyer et pré-monter les capsules, régler le keychroming et la colorimétrie avant de réellement intégrer et créer les différents éléments visuels qui viendront soutenir le message transmis à l’audio en respectant les principes de Mayer. Pour cette étape importante, nous utilisons l’outil en ligne Frame.io dont je vous ai déjà parlé. Il permet à l’équipe de production de partager l’avancement du montage avec l’équipe d’enseignant et de pouvoir discuter directement sur la ligne du temps de la capsule vidéo à distance.

Frame.io - montage du MOOC
Frame.io – montage du MOOC

Cette année, nous avons également mis en place une espace Slack pour chacun des projets. Ce qui permet également de facilement retrouver entre les différents intervenants dans la création du MOOC des échanges ou des documents sans devoir fouiller dans les boites de mail.

Certes, il reste encore des choses à améliorer et il faut sans cesse penser à innover, mais les résultats sont jusqu’ici plus que positifs, la première saison étant actuellement à sa 3° itération avec le notamment MOOC dédié à l’histologie… et nous inaugurons lundi notre nouveau grand studio qui offrira de nouvelles perspectives à nos futurs projets !

 

EnregistrerEnregistrer

Vous aimerez aussi...

  • MOOC in Japan13 octobre 2017 MOOC in Japan (0)
    Notre 2° saison de production de MOOC à l'Université de Liège bat son plein, avec 4x plus de projets à mettre en oeuvre que lors de la première saison ! Un défis fantastique à vivre au […]
  • Japon, droit devant !5 novembre 2017 Japon, droit devant ! (9)
    Avec des journées de travail de parfois près de 18 heures, je n'ai pas vraiment eu l'occasion de flâner dans les villes japonaises. Mais nous avons pu vivre à 200km/h, au rythme de ces […]
  • 15 ans de métier8 août 2017 15 ans de métier (2)
    Cet été, je fête donc mes 15 ans de travail à l'ULg devenue ULiège il y a quelques semaines ! C'était le 1° aout 2002 que j'entrais dans le service du professeur Dieudonné Leclercq, à […]

Une réaction au sujet de « Sur le chemin de Kazuo Inamori… ou les MOOCs ULiège, saison 2 »

  1. C’est une aventure incroyable et des heures de travail qu’on a fini par oublier de compter. Sans une équipe extraordinaire derrière le MOOC, il n’y a pas de MOOC !
    Merci à tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.