Archives de
Étiquette : MOOC

Quel jour sommes-nous ?

Quel jour sommes-nous ?

Là, je vous avoue, impossible de faire rapidement le point de quel jour sommes-nous, depuis combien de temps sommes-nous confinés… Au fond, nous avons fini par trouver un certain rythme et équilibre et le retour à la normal ne sera probablement pas si facile.

Lever le matin sans stress, petit déjeuner avec une tartine grillée nappée de confiture en regardant les oiseaux dans le jardin qui s’éveille. Je descends imprimer les devoirs des enfants, j’ai fait le plein de feuilles chez Colrhuyth lors d’une des sorties sous masque et je me félicite de cette super imprimante laser achetée chez Ordi.com dont je n’ai toujours pas changé les “cartouches” ! 8h30 la cloche virtuelle sonne, c’est l’heure de faire la classe !

Allé, la cloche a sonné !
Allé, la cloche a sonné !

Ce n’est pas le moment le plus agréable, ça rechigne, je ne fais pas comme madame, j’y droit tous les jours,… d’un œil je surveille en rangeant le lave-vaisselle avant que maman qui s’apprête ne vienne prendre le relais. Moi, je descends travailler dans mon bureau au calme avec mon café tout chaud, les enfants eux passeront à l’heure de lecture, toujours en râlant, cette fois, c’est maman qui doit faire la “maitresse” et ce n’est toujours pas le plus sympa du confinement.

Bon allé, MOD4, Seq4
Bon allé, MOD4, Seq4

Dans mon bureau, j’ai fait du rangement, enfin de l’espace pour y placer mon deuxième ordinateur, et mes papiers. J’alterne entre les montages vidéo, à cadence moins rapide, pour notre nouveau MOOC en logopédie, les montages de planifications d’équipe dans excel, le dossier d’appel d’offre européen, le support technique à Camtasia et les nombreuses vidéoconférences sur Zoom, LifeStyle ou simplement Messenger qui nous permettent de travailler en équipe. Le diner arrive plus tard. Avec du bon cuit au four hier par madame ou l’un des nombreux pains mis en attente dans le nouveau congélateur. On est au top pour éviter les sorties fréquentes, il n’y a jamais à se prendre la tête du “Qu’allons-nous manger ?”.

Lire la suite Lire la suite

Le choix de l’école secondaire, en attendant la lettre de Poudlard.

Le choix de l’école secondaire, en attendant la lettre de Poudlard.

Le choix de l’école secondaire du premier de la fratrie. Je sens que cela va s’annoncer comme une sacrée partie de plaisir... Et vous votre choix est fait ?Bon évidemment, chez les sorciers, tout semble plus simple. Il suffit d’attendre le hibou qui vous déposera la lettre d’invitation à l’école de Poudlard. Le Choixpeau magique s’occupera de vous trouver la bonne maison ! Aux parents de faire les achats de matériel dans le Chemin de Traverse et d’être à l’heure sur le quai 9 3/4. Mais pour nous Moldus, les choses sont un peu plus compliquées… ou pas ?

Si mon grand rentrait à l’école secondaire en septembre prochain, j’aurais dû avoir rentré mon document officiel complété dans l’école de mon choix avant aujourd’hui, vendredi 6 mars. Et je vous avoue que fort heureusement, il ne rentre pas en septembre prochain, mais en 2021 ! Néanmoins, j’ai déjà pu me plonger dans toutes les inquiétudes que nous, parents, pouvons avoir dans ce qui sera peut-être le dernier grand choix que nous poserons concernant l’avenir de nos enfants.

Le collège Saint Roch, un petit air de Poudlard....
Le collège Saint Roch, un petit air de Poudlard….

Depuis de longues années déjà, la Belgique a mis en place un “décret inscription” qui doit favoriser les chances de chaque famille d’accéder à l’école de son choix. Il est vrai que je me souviens qu’il y a plus de 10 ans, mon ami Jeff avait fait la queue toute la nuit pour obtenir une place dans une école très courtisée de la ville de Liège. Avec le nouveau décret, chacun doit maintenant rentrer le dossier d’inscription dans l’école de son premier choix, cette année avant le 6 mars. S’il n’y a pas plus d’inscrit que de places disponibles, alors Bingo, on vous informe rapidement que votre enfant est inscrit à l’école ! Sinon, c’est à l’indice composite et les algorithmes  de déterminer l’inscription ou la mise en file d’attente. On choisira alors d’attendre au moins jusqu’au début des vacances, ou d’opter l’école placée en second choix sur le document, si celle-ci dispose de place.

Nouveau décret inscription ?

Et demain ? - Le Ligueur
Et demain ? – Le Ligueur

Lors des dernières élections, la Région Wallonne avait annoncé en finir du système actuel. Mais qu’aurons-nous à la place en 2021 ? Plus que probablement une version un peu remaniée des algorithmes actuels plutôt qu’un changement complet. Faudra-t-il encore que celui-ci soit réellement prêt pour 2021 ! Il est donc plus que probable que les indices composites actuels soient toujours de mise : l’école de préférence, fratrie déjà présente dans l’école, partenariat pédagogique avec l’école primaire, distance entre le domicile et l’école (primaire et secondaire), poursuite d’un programme d’immersion…

Tout ceci crée évidemment du stress pour les parents et l’enfant qui va déjà voir chambouler toutes ses habitudes, d’autant qu’il n’y a pas que sur Bruxelles que parfois, le choix espéré n’est pas retenu. Je suis donc plutôt content de nous être mis, avec notre fiston à aller visiter des écoles, s’informer et s’imaginer comment sera fait demain !

Le Pacte d’excellence grave dans le marbre l’apprentissage du numérique (et par le numérique) à l’école. Le codage y trouvera aussi sa place parmi les nouvelles compétences à acquérir. “Il est essentiel que progressivement l’enseignement adapte ses pratiques et ne rate pas le tournant du numérique”, nous dit la ministre de l’Enseignement, Caroline Désir.  (Un article à lire dans l’écho)

Faire le bon choix

Je me souviens que de mon temps, au début des années 90, le choix avait été très simple. J’habitais à 10 minutes à pied de mon école primaire et l’Athénée de l’Air Pur de Seraing était à 10 minutes à pied également. La majorité de mes camarades de classe allait également se rendre dans cette école qui avait par ailleurs excellente réputation. Pourquoi diable envisager d’aller prendre le bus pour me rendre dans une autre école ?

Ici, nous habitons dans un petit endroit un peu isolé ou aucun transport en commun ne passe. Le choix de l’école est d’autant plus important qu’il faudra alors continuer à conduire les filles à l’école primaire en même temps pendant encore 6 années. La distance et complexité du trajet seront donc des éléments primordiaux du choix de l’école. J’ai bien du mal à m’imaginer déposer mon garçon à la gare tous les matins pour qu’il prenne le train jusqu’à la grande ville de Liège pour se rendre à l’école…

La taille de l’école est pour moi également un élément important. L’Air Pur où j’ai fait mes études accueille maintenant près de 2000 élèves, là où il y en avait probablement moins de 1000 à mon époque. Je préférerais une école plus modeste, ou mes enfants ne seront pas un numéro. C’est un élément particulièrement subjectif, j’en conviens, certains d’ailleurs préféreront une grosse école où son enfant sera mieux préparé au vrai monde !

Les parents peuvent aussi éduquer aux jeux vidéo, ce qu'il nous manque, ce sont les outils bien comprendre le jeu vidéo et sa culture
Les parents peuvent aussi éduquer aux jeux vidéo, ce qu’il nous manque, ce sont les outils bien comprendre le jeu vidéo et sa culture

J’en parlais plus haut, le choix de l’école secondaire est peut-être le dernier choix que nous portons concernant l’avenir de notre enfant. J’aimerais donc pouvoir lui proposer la meilleure école, celle qui pourra lui ouvrir les portes aux meilleures études supérieures ! Il n’aura pourtant qu’une peu moins de 12 ans au moment de ce choix, impossible de savoir s’il sera architecte, ingénieur informaticien, imprimeur 3D, instituteur ou l’un de ces métiers qui n’existent pas encore. Néanmoins certaines écoles préparent mieux que d’autres à des études demandant des compétences très poussées en mathématiques ou chimies… Même si d’ici là, l’Université de Liège aura mis en place un package complet de MOOCs socles afin de se préparer à ces matières de manière autonome.

L'école numérique, un autre dossier intéressant lu dans le Ligueur
L’école numérique, un autre dossier intéressant lu dans le Ligueur

Enfin, j’ai envie de lui trouver une école où il rencontrera des enseignants motivés, qui lui donneront de pouvoir apprendre de manière innovante, avec le numérique comme le fait Laurent Di Pasquale à l’Air Pur ou Gaël Gilson à l’Athénée de Chênée, mais également un apprentissage où il pourra créer, expérimenter, découvrir…

“Les parents peuvent aussi éduquer aux jeux vidéo, ce qu’il nous manque, ce sont les outils bien comprendre le jeu vidéo et sa culture”. Travailler le français en jouant à Tower Assault en classe, une belle manière d’utiliser le jeu vidéo comme outil pédagogique, non ? Cette petite vidéo est en lien avec l’article que je suis justement en train de lire à la maison dans Le Ligueur des parents – Ligue des familles dont la thématique est actuellement “L’école numérique”.

Les écoles font leur show !

Lire la suite Lire la suite

Ne pas faire des MOOCs pour faire des MOOCs

Ne pas faire des MOOCs pour faire des MOOCs

Chimie, Histologie, Droit, Biomasse, Science politique, Histologie, Irrigation ou encore Jeux-Vidéo, depuis 2016, ce sont maintenant 12 MOOCs que proposait l’Université de Liège à l’heure de faire le bilan, fin 2019. En 2020, 8 nouvelles thématiques, déjà en cours de production, viendront compléter le catalogue de ces cours en ligne ouverts à toutes et tous.

On tournait les dernières capsules studio de notre prochain MOOC : Histoire de Belgique
On tournait les dernières capsules studio de notre prochain MOOC : Histoire de Belgique

Si je parle tant de MOOC, ici et ailleurs, c’est qu’ils animent une grande partie de ma vie professionnelle. Il était donc temps pour moi de passer de l’autre côté de la caméra aux cotés de notre petite équipe afin de présenter l’angle d’approche mis en place il y a 4 ans. 80 enseignants impliqués aux cotés de 250 experts, 150.000 participants dont 4500 étudiants issus de 54 cours, cette vidéo est l’occasion d’ouvrir les portes de l’équipe MOOC ULiège afin de découvrir pourquoi et comment nous avons mis en place ce projet, c’est également l’occasion pour nous de laisser aux enseignants un moment pour partager leur expérience vécue !

A titre personnel, ce projet est une incroyable aventure professionnelle, qui m’aura permis de rencontrer beaucoup de personnes passionnantes, de relever des chouettes défi, d’innover et expérimenter, d’apprendre encore et encore et même faire quelques notes de musique… Certes, j’aurais aussi perdu quelques cheveux et fait blanchir ma barbe, mais je suis vraiment fier de ce que notre équipe a réalisé.

Merci à tous ceux qui ont permis à ce projet de naitre, de vivre, de s’envoler…

Jeff, DV, Eric, Olo, Sam, Thibault, Valérie, Bjorn, Vincianne, Gauthier, Véro, Anne-Marie, Anicée, Fred, Céline,…

Lire la suite Lire la suite

Un MOOC qui vous propose un autre regard sur le Jeu Vidéo.

Un MOOC qui vous propose un autre regard sur le Jeu Vidéo.

Manette en main, on joue, on progresse, on voyage, on meurt, on sauve la princesse et on recommence.

Peut-être, comme moi, êtes-vous absorbés dans ce monde des jeux vidéo depuis de longues années, là où certains l’auront découvert avec Pokemon, Minecraft, Super Mario…. voire Space Invaders !

Je vous propose de poser un autre regard sur ce loisir qui nous tient à cœur. Je vous propose de poser votre manette un moment pour vous présenter ce projet de MOOC “Introduction à la culture vidéoludique” auquel j’ai participé, un cours en ligne, gratuit et ouvert à tous réalisé par l’Université de Liège et le Liège Game Lab.

C’est ici l’occasion de découvrir le jeu vidéo non plus comme un simple loisir, mais comme un objet culturel en montrant comment celui-ci est raconté, critiqué, détourné, apprécié, trituré ou célébré…

En plongeant dans ce MOOC Bjorn, Boris, Fanny, Pierre-Yves, Julie et Bruno vous accompagneront pendant 6 semaines au travers de nombreuses capsules vidéo. D’autres experts tels que Alexis Blanchet, Fanny Rebillard, Pipomantis ou Maria Kalash viendront apporter leurs éclairages et vous serez même emmené jusqu’à l’Université Ritsumeikan de Kyoto qui dispose d’un centre de recherche sur le Jeu Vidéo.

Cela vous tente, envie de poser un nouveau regard sur le jeu vidéo ? Il ne vous reste plus qu’à vous inscrire sur la plateforme FUN à la deuxième session !

C’est gratuit, et sans achat intégré, alors n’hésitez pas à en parler autour de vous !

Lire la suite Lire la suite

Lou et Angèle remplacent Les Déménageurs et Cie…

Lou et Angèle remplacent Les Déménageurs et Cie…

Désolé les Déménageurs, Adèle et Arthur et Elsa… Mes deux miss ont grandi, Youtube et Just Dance aidant les cours de danse, de gymnastique et chorégraphie aux mouvement de jeunesse, à 8 ans elles me ramènent des musiques et artistes que je ne connaissais pas. Le Père Noël l’a bien compris et leur a d’ailleurs offert l’album de deux chanteuses propres à cette nouvelle génération. Lou et Angèle sont donc venues rejoindre l’album de Louane !

Wouw, le CD d'Angèle !!! Noel2019
Wouw, le CD d’Angèle !!!

Pour ma part j’avais repéré les chansons de Lou qui interprète notamment avec brio le générique et comédie musicale autour de Lady Bug, la super héroïne télévisée française qu’elles adorent (Rose compris). Musicalement, la voix de Lou est très sympathique avec des textes agréables, très jeunes demoiselles. Cela sonne moderne et un peu “Sud”, un peu comme du Jenifer nouvelle génération. Avec 21 pistes, l’album a pourtant tendance à être à mes oreilles un peu répétitif.

Pour Angèle, on est clairement dans une catégorie supérieure ! Voilà personnellement quelques années que j’entends parlé de cette nouvelle chanteuse belge sans avoir vraiment eu l’occasion de coller son nom sur une musique. Si, si, c’est évidemment le problème quand on écoute que de la chiptunes indie dans sa voiture. J’avais même été fin 2017 chez sa maman, Laurence Bibot, réaliser une série d’enregistrement de voix-off pour les MOOCs… et c’est ainsi que j’avais pu au moins associer Angèle, la soeur avec Romeo Elvis, le frère… Bref !

Musicalement, Angèle a une voix qui a un grain qui sort du lot et des textes qui touche parfaitement la génération actuelle. Coté arrangements, c’est très bons, soft, doux et énergique en même temps, avec des sonorités old school que j’apprécie tout particulièrement. L’album ne contient quasiment que des tubes, impressionnant. Si mes miss, 8 ans, adorent, je suis malgré tout resté un peu perplexe au bout du 3° mot de la 1° chanson,… elle reste néanmoins mesurée dans ces autres chansons.

C’est clairement avec du retard que je dois bien admettre qu’Angèle est du même niveau que Stromae, relevant bien haut le drapeau belge !

Heu, non les filles… Romeo Elvis, ça je ne suis pas encore prêt hein !

Lire la suite Lire la suite