Archives de
Catégorie : Ma vie

Ma vie de Papa de Charly, Alice et Juliette au coté de ma Petite Snorkys de photographe talentueuse et charmante.

Un troisième Weekend enfermé

Un troisième Weekend enfermé

Le troisième Weekend de confinement est déjà derrière nous. D’une certaine manière, le temps passe assez vite. C’est le sentiment que cela me donne aujourd’hui. Et même d’une certaine manière je commence à m’habituer et à trouver un rythme. Quand m’occuper des enfants, quand travailler. Mais l’avantage du Weekend, est que je n’ai même pas à me tracasser de ces choses là. Il y a du soleil, le jardin, les tulipes qui sortent, les oiseaux qui reviennent sur les branches des arbustes plantés l’année dernière. On a profité de ce moment pour poncer et vernir le plan de travail et la table de jardin, j’ai même tenté de cuire quelques hamburger sur le barbecue, sans charbon de bois.

J’ai profité des enfants le Weekend, un robot en LEGO avec Charly, des jeux de sociétés avec les filles. Hôtel par exemple, qui permet de travailler les grands nombres en manipulant les billets !

J’oublie. Même si j’ai encore un peu de mal à boire un verre en e-Apéro avec nos amis, le concept aide malgré tout à se sentir près d’eux !

Lire la suite Lire la suite

ça va être long !

ça va être long !

Je ne dirais pas que c’était une surprise. Dès le début du confinement j’avais bien conscience que les 3 semaines annoncées initialement se prolongeraient jusqu’à la fin des vacances de Pâques, soit le 18 avril.

Deux semaines que nous sommes en mode confiné, la cage est dorée, nous avons une maison spacieuse avec un jardin et un quartier bucolique à la campagne, il y a bien pire j’en conviens… Néanmoins à six, les journées sont de plus en plus tendues. Elles s’enchainent réveil, faire la classe, prendre un café, faire un lave-vaisselle, descendre en bas faire du télétravail. Pendant ce temps les enfants doivent lire.

Cette deuxième semaine, là où Alice et Juliette étaient volontaires devant le travail à faire, là où Charly avait toujours à redire sur la méthode la semaine dernière, c’est maintenant l’inverse. Mais quoi qu’il en soit c’est toujours autant fatiguant de démarrer la journée de la sorte ! Par contre le moment lecture est pour l’instant bien apprécié. Alice et Juliette lisent le roman qu’elles avaient été choisir au magasin en récompense de leur bon bulletin. Charly lui a commencé par un ancien livre de la collection J’aime Lire pour embrayer sur “15 jours sans écran“. Cette semaine, nous lui avons proposé de lire “Le Journal d’Anne Franck” qui colle évidemment à la situation de confinement actuelle !

L’après-midi, madame et moi tentons d’occuper les enfants de manière originale. Si j’avais déjà le sentiment d’avoir exploité beaucoup d’options la première semaine, celle-ci s’est montré bien plus compliquée. Je m’étais même tenté, très motivé à faire un atelier musicale qui est parti en cacahuète à clé de sol ! Allé, courage, c’est le WE, on va essayer de reprendre un meilleur rythmes.

Lire la suite Lire la suite

Dix jours de confinement, dix !

Dix jours de confinement, dix !

Well, voilà 10 jours que nous sommes confinés tous les 6 à la maison. Le rythme s’organise et fort heureusement, le soleil brille, les enfants ont donc pu chaque jour faire la “récréation” dans le jardin !

Wouw, même Rose travaille le matin !
Wouw, même Rose travaille le matin !

Pas besoin de leur rappeler de se lever tôt, mais dès 8h30, c’est l’heure du travail pour l’école. L’imprimante crache les feuilles de chacun, les grands ont toutes les informations reçues de leurs institutrices. Pour Rose, Madame Rosaria sera fière de voir qu’elle apprend à faire de belles lettres pour se préparer à la 3° gardienne ! Après cette heure de travail, ils vont faire leur moment de lecture pendant que je vais télétravailler dans mon bureau, en bas dont j’ai grandement optimisé l’espace pour y glisser mon portable vidéo et mon disque dur de données vidéos. Mon ordinateur perso faisant office de second écran frame.io et gestion des mails. Ok, on commence à trouver le cap. Il reste les Visios qui parfois s’enchainent avec les appels téléphonique… Le studio à la maison étant lui aussi mis à l’arrêt, le mois sera difficile.

Le poisson rêve est libéré,... et maintenant on va jouer à quoi ?
Le poisson rêve est libéré,… et maintenant on va jouer à quoi ?

L’après-midi, le Weekend, on tente de sortir toutes les idées possibles pour occuper chacun, parents et enfants. Jeux de société, rangement, jardin, jeux vidéo, cuisine, bricolage… Cette première semaine est passée assez vite, mais il plus que certain que tout cela ne s’arrêtera pas le 5 avril. On se sentira vite seul, malgré les apérovidéo… Déjà je me lasse de Netflix, Zelda et Horizon Zero qui j’espérais nous tiendrais compagnie sont terminés…  et de toute manière, je suis épuisé lorsque la journée touche à sa fin…

Je nous mets dans notre bulle, on ne bouge plus… On essaie de penser à autres choses et pour cela il faut s’occuper tout le temps !
Mais il faudra pourtant retourner faire des courses… Madame a déjà été en faire vendredi, c’est anxiogène que de faire les courses au compte goute, mais il reste des choses qui vont rapidement venir à manquer et il faudra y retourner… On cherche des alternatives, acheter dans un ferme, réfléchir aux repas à l’avance. Mais ce Coronavirus, il reste combien de temps actif sur ce que l’on achète dans les magasins. Acheter des livres ou objets d’occasion par la poste, n’est-ce pas augmenter le risque… On parle de beaucoup de chose dans tous les sens… La certitude, c’est que les Universités belges ne reprendront pas les cours cette année en présentiel, comme en Suisse d’ailleurs.

Sur ce, bon début de semaine à tous, et portez-vous bien…

C’est parti jusqu’au 5 avril

C’est parti jusqu’au 5 avril

Voilà, hier soir notre première ministre, Sophie Wilmès, (maintenant tout le monde la connait), a renforcé le confinement. On reste chez soi jusqu’au 5 avril. On ne va pas rentrer dans les détails, ce n’est pour l’heure pas un souvenir utile, mais tout de même. On sent que nous ne sommes plus libre, et même si je me sens rassuré à l’idée de rester chez moi, plutôt qu’exposé. C’est un moment qui donne l’impression d’être dans une fiction.

On a tenté d’avoir tout ce dont nous avons besoin, sans pour autant sortir avec 160 rouleaux de papier-toilette, comme le gars croisé au magasin. Pour autant, avec 4 jeunes enfants, fruits, légumes, pains ne seraient pas suffisant. Je n’ai pas réussi à faire quelques achats nécessaires chez Brico, déjà passé en mode “chacun son tour”.

Bref, en ce 5° jour, on s’organise. On met en place des règles pour le travail des enfants, comme du mien. Ce n’est pas simple, tous les 4 nous épuisent déjà à vouloir tout, faire tout…. En vacances, on bouge, on se promène, et on ne doit pas jongler sur plein de missions en même temps. Déjà devoir jongler entre les vidéoconférence sur plusieurs logiciels différents n’aident pas. Cela prendre encore quelques jours pour être sur une direction précise. Je me suis fait un peu d’ordre dans mon bureau pour y travailler avec plusieurs ordinateurs en même temps plutôt que dans le salon sur mon espace du soir…

Télétravaille, devoir, occupation des troupes… les journées sont en réalité assez fatigantes !

J5 - COVID-19

 

Homeworking

Homeworking

4° jour de “confinement”,… peut-on vraiment appeler cela déjà ainsi, alors que nos voisins sont déjà dans une situation plus restrictives. Il n’empêche que les magasins du Delhaize au Broze sont bondés de monde, alors que l’on demande de rester chez soi. Bon, ceci dit, moi aussi, je suis tenté de m’y rendre pour aller chercher des trucs que je crains ne pas trouver prochainement,… du pellet tant pour moi que pour les animaux, des légumes, des pommes de terre… Évidemment avec 4 enfants, on a beau avoir des réserves, elles s’épuisent très vite ! Et puis, maintenant que j’ai les instructions pour que les enfants travaille à la maison… je risque de tomber à cours d’encre et de papier pour imprimer tous leurs travaux ! Encore heureux d’ailleurs que j’ai récemment acheté une imprimante !!

Bref, à la maison, l’organisation n’est pas facile. Moi j’ai du travail, je trouve important de prendre les mesures de confinements, mais l’environnement est bruyant, et surtout je sens la grande différence de puissance entre le Mac Book Pro et les Station iMac Pro surboostée. La connexion internet pour pousser des vidéos est également bien en retrait à la maison… Heureusement, il fait beau, on a le jardin, et voir le printemps permet quelques minutes d’oublier un peu que ce matin, des véhicules militaires commençaient à se déployer. Que nous annoncera-t-on ce soir. J’ai déjà bien du mal à faire le tri entre les symptômes du Coronavirus et ceux de la crise de stress.