F1 2013 : Prends garde Vettel, me voilà !

F1 2013 : Prends garde Vettel, me voilà !

Le verdict est tombé lors de la dernière course, au soleil tombant d’Abu Dabhi, Sebastian Vettel a été sacré pour la 4° fois consécutive champion du monde de Formule Un. Âgé d’à peine 26 ans, Baby Schumi affole les statistiques avec 37 victoires en 6 saisons complètes.

Il est d’ailleurs bien possible que depuis votre canapé, vous en avez assez de cette insolente domination ? Moi-même, grand fan du jeune allemand depuis ses débuts chez Toro Rosso, je me dis par moments : « Mais pourquoi ne va-t-il pas prouver à tous qu’il peut être champion du monde sur une autre voiture que la RedBull, indéniablement la meilleure de toutes ? »

Alors que la fin de la saison approche, F1 2013 débarque dans les magasins et donne à tous les fans la possibilité d’aller se mesurer au champion du monde, et qui sait de lui chiper son titre !

L’histoire raconte que mon père avait accroché au-dessus de mon lit de bébé une reproduction fidèle du circuit de Spa Francorchamps. Ce qui est certain, c’est qu’il aura su me transmettre sa passion pour la Formule Un. Je me souviens de quelques courses dans les années 80, dont une où Alain Prost avait perdu sa roue alors qu’il était en tête, même si à l’époque, j’aurais préféré avoir droit à mon épisode des Mystérieuses Cités d’Or. Je me souviens aussi avoir été fervent supporter de Nigel Mansell jusqu’au jour où ce dernier fut ridiculisé par un jeune pilote à Spa… c’était Michaël Schumacher, et j’allais alors devenir un inconditionnel de Schumi ! Je me souviens surtout de ce tragique dimanche où j’ai vu la dernière course d’Ayrton Senna… C’est depuis lors que je suis devenu un vrai Fan de F1, qui se lève à 4h30 du matin pour être certain de ne pas louper le début de la saison lors du grand-prix d’Australie, qui achète sa revue mensuelle et connaît par cœur les pilotes de chaque saison !

F1GP - PC MS-DOS (Microprose)
F1GP – PC MS-DOS (Microprose)

Alors, bien évidemment, j’ai rêvé d’être pilote de course et les jeux vidéo m’ont bien aidé à entretenir ce rêve. Pole Position et Pit Stop sur mon Commodore 64 puis Grand Prix Circuit et  bien sûr la série Formula One Grand Prix de Goef Crammond sur PC. Sans vous mentir j’ai probablement dû faire plus de 50 saisons complètes en mode 100% race sur les 4 éditions de de F1GP qui fut pour moi la référence en jeu de F1. Tous ceux auxquels j’ai joués par la suite n’auront pu lui arriver à la cheville…. sauf peut-être F1 2013 !

Pourtant sur console, je n’avais jamais vraiment été emballé par les jeux de F1 que j’ai eus entre les mains, que ce soit sur les précédentes générations ou sur la PS3. Il me faut cependant vous confier que le dernier testé était F1 2010, le premier essai nextgen de Codemasters avec cette licence abandonnée à l’époque depuis 3 ans. Le studio britannique  présente donc en cette fin d’année leur 4° édition de la série, et vous comprendrez donc que je ne chercherai pas à vous annoncer ce qui est mieux ou moins bien dans cette version 2013 que dans les précédentes mais bien à la mesurer à « ma référence » F1GP.

S’il y a bien un élément que les jeux de courses modernes ont amélioré d’année en année, c’est de nous donner la sensation de vivre dans le jeu, une scénarisation qui va se construire au fur et à mesure des résultats obtenus sur la piste. Et à ce petit jeu-là, Codemasters a une expérience certaine. Il y a 10 ans, je me souviens avoir été complètement accro de ce nouveau concept mis en place dans leur licence Toca Touring Car. Cela pourrait évidemment sembler nettement moins amusant dans le monde de la F1 où les rebondissements et opportunités sont moins probables que dans des multi-championnats tels que proposent par exemple Dirt et Grid. Et pourtant, lorsque vous êtes complètement féru de F1, cette scénarisation vous plonge corps et âme dans le jeu, vous motive et vous donne la sensation de vivre dans ce petit monde si fermé qu’est celui du grand Formula One Circus.

D’ailleurs, comme dans la vraie carrière d’une future star de la F1, tout commence à Abu Dhabi, lors de la journée des jeunes pilotes. Inaugurée il y a quelques années, cette journée en clôture de la saison offre l’opportunité à de jeunes pilotes de rouler sur les voitures de la saison en cours afin de pouvoir se faire remarquer et éventuellement décrocher un volant lors de la saison suivante. C’est ainsi que notre Jérome D’ambrosio national avait pu obtenir son volant chez Virgin en 2011… et cela en sera de même pour le prochain grand champion du monde d’ici quelques semaines. Retenez bien ce nom : Kevin Magnussen, jeune danois, fils de Jan Magnussen qui avait remplacé le finlandais Mika Häkkinen opéré de l’appendicite en 1995 au volant de la Mc Laren ‘StarWars’ Mercedes (oui je sais, je suis une vraie encyclopédie…). Bref, Kevin, je t’emprunte ton casque.

Dans F1 2013, cette journée dédiée aux jeunes pilotes est l’occasion pour Codemasters de nous proposer un tutoriel pointu de prise en main du jeu. Cette étape est assez longue, je pense en avoir eu pour un peu plus d’une heure trente, mais heureusement, l’ambiance est telle qu’au fur et à mesure des demandes de mes ingénieurs, je me suis senti bien dans mon cockpit. J’ai commencé à prendre une certaine aisance au volant, à sentir les limites de ma monoplace, à jongler avec le KERS, la petite jauge de boost et le DRS qui améliore l’aspiration et offre une meilleure vitesse de pointe. Ces nouveaux éléments n’existaient pas dans des jeux vidéo tels que F1GP et une fois pris en main, ils donnent un peu plus de stratégie aux joueurs… ou tout du moins des éléments à gérer en plus de la conduite pure !

Une fois mon sésame en poche, me voici prêt à prendre part à ma première saison ou à explorer à mon goût les différents modes de jeux. Bien que le mode de jeux carrières me paraisse passionnant et immersif, après tout ce temps passé en mode tutoriel, il y a des éléments que j’ai vraiment envie de tester par moi-même ! Abu Dhabi, j’ai donné… et à force d’être tout le temps sur ce circuit, je me suis mis à me dire que graphiquement, ce jeu de F1 ne cassait quand même pas la baraque ! Les textures sont pauvres comparativement à ce que j’espérais et les voitures me donnent l’impression d’être très rigides… J’aimerais vraiment faire un petit tour du côté de Monaco, histoire de mettre à l’épreuve ce jeu ! Le GP de Monte Carlo, au bord de la Méditerranée est le plus beau grand prix du monde. Son circuit urbain, son tunnel, ses virages impardonnables sont autant de défis pour le pilote… comme pour le moteur graphique du jeu. Je me souviens qu’à l’époque, jouer le grand prix de Monaco à F1GP en niveau de détails maximal était réservé aux possesseurs de grosses machines… Et bien F1 2013 a de quoi être fier : l’ambiance est là, le jeu est fluide et la tension est palpable. J’ai d’ailleurs pris un pied incroyable sur mes différents autres circuits préférés, Spa Francorchamps ou encore Interlagos. Sortis du désert d’Abu Dhabi, les autres circuits laissent découvrir aux joueurs des graphismes bien plus réussis. On ne s’attarde plus sur la piste et la réalisation se montre alors parfaite !

J’ai fini par aller « bidouiller » dans les réglages de jeu pour trouver mon équilibre. J’ai modifié les commandes afin de placer les commandes KERS et DRS à la main droite afin d’éviter les crampes, j’ai changé le mode de difficulté pour avoir une voiture un peu moins assistée mais des concurrents plus facile à suivre et j’ai finalement dû abandonner la vue dans le cockpit offrant vraiment trop peu de visibilité du circuit pour me placer un cran en arrière. Une fois la voiture adaptée à mes sensations, je me suis élancé depuis ma McLaren Mercedes pour le dernier grand prix de la saison au Brésil, remplaçant de dernière minute du mexicain Sergio Perez, lui-même appelé  par Lotus pour remplacer Kimi souffrant de douleurs au dos. Les sensations étaient alors vraiment grisantes, me glissant entre les monoplaces, suivant le rythme de Felipe, grappillant mon retard de virage en virage, la voiture sautant sur les bosses brésiliennes en dansant la samba… J’allais pouvoir accrocher mes premiers points, sous les félicitations de Martin Whitmarsch et de toute l’équipe !

 

Enfin, l’un des éléments novateurs de ce F1 2013 face à ses prédécesseurs est son mode « légende » comme la série Fifa l’avait déjà proposé en son temps. Avec la sortie du film Rush cet automne au cinéma, voilà qui colle à merveille. En effet, après avoir vu sur grand écran se battre James Hunt et Niki Lauda sur des F1 bien plus sauvages, comment ne pas avoir envie de goûter à un sport mécanique moins aseptisé que ce qu’il n’est devenu ces dix dernières années. Se faire un duel Prost  – Senna, piloter une Lotus John Player Special, … J’aurais pu évidemment ajouter d’autres choses, comme par exemple conduire une Ligier à six roues, mais en réalité ce mode classique s’est avéré un peu maigre… Je n’ai recensé que 4 circuits de légende supplémentaires : Brands Hatch et Jerez, Imola et Estoril, des grands classiques certes… Côté voitures et pilotes, on a aussi droit à quelques grands modèles des années 80 et 90 (et donc pas de James Hunt vs Niki Lauda comme je l’aurais espéré). Là où j’ai tout de suite tiqué, c’est au niveau du mélange de tout cela sur la piste. Choisissant de rouler dans la Williams 1980 d’Alan Jones (le modèle le plus ancien disponible), je me retrouvais confronté notamment à Michaël Schumacher sur une Ferrari 1990 qu’il n’a jamais conduite ! Et là le puriste que je suis crie à l’hérésie… D’ailleurs côté voiture il faudra se limiter à des Williams, Lotus et Ferrari, impossible donc de se faire du Prost (Williams) contre Senna (Mc Laren). Ce qui m’aurait intéressé, c’est de pouvoir me confronter aux voitures et pilotes de ces années-là, voilà qui aurait vraiment été un plus ! Mais je conçois bien que cela demande un travail bien plus important de reproduire toute une saison donnée et probablement des négociations plus gourmandes avec l’ami Bernie…. Peut-être tout de même une piste à creuser pour des téléchargements supplémentaires ? Je serais assez partant pour m’acheter un DLC des saisons 1976 ou 1994 par exemple !

En réalité après quelques approfondissements sur le sujet, j’ai constaté qu’il y avait deux versions différentes du jeu, les circuits de Brands Hatch et Jerez ainsi que les voitures liées aux années 80 sont incluses dans toutes les versions. Une « Classic Edition » annoncée à 10€ de plus propose Imola et Estoril et les voitures liées aux saisons des années 90 en supplément. Ce package peut également être téléchargé sur le Store. Il semble qu’il soit également possible d’obtenir la Ferrari 1976 de Niki Lauda et j’imagine que d’autres pilotes, voitures et circuits viendront s’ajouter par la suite.

Bref, pour conclure, lorsque j’ai inséré F1 2013 dans ma Playstation 3, je m’attendais à être déçu. à me retrouver avec un jeu de F1 où je ne retrouve aucune des sensations qui m’avaient fait vibrer étant ado derrière mon PC des heures durant… et F1 2013 a su me surprendre, m’emmener dans les paddocks, lire mon courrier avec John Booth lors de ma première saison chez Marussia aux côtés de Jules Bianchi, me donner du plaisir et de l’excitation lorsque je décrochais mes premiers points et l’envie de me remettre derrière le volant lorsqu’une petite soirée détente viendra pointer le bout du nez ! F1 2013 n’est pas F1GP, mais tout y a été fait pour nous donner l’envie de progresser et de gagner ! Bravo à Codemasters pour le travail accompli depuis toutes ces années avec Colin Mc Rae, Toca et maintenant la licence Formula One ! Je regrette tout de même le prix important des DLC comparativement à leur trop faible contenu.

Enfin j’oserais dire que l’équipe de Codemasters nous a fait un petit clin d’oeil à Formule One Grand Prix de Microprose… écoutez-moi la bande son du trailer de F1 2013 suivi de l’introduction du jeu mythique des années 90 !


YouTube Direkt

YouTube Direkt

EnregistrerEnregistrer

Vous aimerez aussi...

  • La F1 à l’ère du Cyber21 mars 2018 La F1 à l’ère du Cyber (2)
    Pour fêter ma 25° saison de Formule 1, j'ai ressorti mes archives de fan de l'année 1998. Cette année-là, mon magasine fétiche "Grand Prix Magasine" avait fait peau neuve, avec une […]
  • Une loterie pour ma 20° saison de F1? 13 mars 2014 Une loterie pour ma 20° saison de F1? (1)
    Encore quelques jours et nous saurons enfin si nous aurons droit à une nouvelle saison de F1 complètement renversée ou pas ! Il faut bien avouer que pour ma 20° Saison de Fan à 100%, […]
  • Fan depuis 15 ans, saison 946 mars 2009 Fan depuis 15 ans, saison 94 (9)
    La plus part des petits garçons s'intéressent au Football, que leur papa regarde à la TV. Le mien regardait certes parfois la Belgique en coupe du monde ou le tour de France... mais il […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.