Gimme an Amiga

Gimme an Amiga

Fin 1993, alors proche de mes 16 ans, mes deux pots Pierrick Hansen et Romuald Dispa avec qui je trainais pas mal débarquent un mercredi après-midi à la maison avec l’Amiga 500 de Romu.

Une belle machine pour les jeux-vidéo bien sur, j’avais déjà pu m’en rendre compte sur la bécane de Bruno Devalkeneer et dans les magasines Gen4 et Joystick… mais ce n’était pas vraiment ce qui nous intéressait ce jour là. L’amiga 500 et sa technologie audio avait permis à bien des musiciens de faire des merveilles avec des logiciels de SoundTracking, permettant de transformer un échantillons (samples) en tant qu’instrument de musique.

Pendant de longs mois, j’allais rêver avoir un Amiga afin de créer de la musique avec autre chose que le Music Processor de mon Commodore 64. Mais les chances de voir notre PC 80386 remplacé par cette machine était quasi-nul. Petit à petit celui-ci allait s’offrir quelques améliorations, fier de ses 40mhz et son mega de mémoire, une carte VGA et l’écran nécessaire venait nous offrir la couleur, ainsi qu’une carte son Sound Boomer, compatible Sound Blaster… plus qu’à trouver un logiciel adapté !

Cela sera pour juin 1995, je vous en avais déjà parlé en son temps. En un peu plus d’un an, je composerais alors près de 300 modules avec Fast Tracker et Scream Tracker, bien évidemment dans la veine des productions Amiga, modèles par excellence : 4Mat, Moby (Frédéric Motte), Bjorn Lynne, Barry Leitch et bien d’autres.

Bref, ce nouvel album “Gimme an Amiga” est dédié à cette époque. Les titres ont été composé entre la fin d’année 1995 et décembre 1996, légèrement remastérisé pour cet album, histoire de vous offrir un petit plus comparativement au fichiers .MOD originaux, bien souvent signé de mon pseudo Mc Piet, qui n’avaient jusqu’ici été “édités” qu’en version K7 audio. Et en petite surprise, une version remix réalisée par Xenon (Fabrice Tonnellier) du titre Beyond the Galaxy !

Bien que tournant autour du thème de l’Amiga, les titres ont diverses inspirations. Très souvent écrits pour de futur jeux-vidéo genre shoot’m up par exemple pour AstroFire ou Beyond the Galaxy, mais aussi pour les titres alors réalisés par notre petite équipe P.P.P. Team Software : Bilou’s Adventure, Badman, Nono, Jack Boost, Blood War,…

Une grande partie de ces morceaux utilises des samples bien caractéristiques des modules réalisés sur Amiga, mais petit à petit, grâce à Fast Tracker II, je pourrais moi-même sampler de nouvelles choses, comme mon synthé Yamaha PSR210 que l’on retrouvera dans les titres Funky Days, House en Am et Crime in the city.

Merci à : Alain Gillon et les autres membres de Jaunty Step, Andromeda, Arnaud Guyon, Astro Fire (le jeu), Batman (Sunsoft), Bjorn Lynne (Dr Awesome), Cédric Vanrutten, Confetti’s, Didier Rombauts, Doom (ID Software), Duke Nukem (Apogee), Fabrice Tonnellier (Xenon), Fréderic Motte (Moby/Elmobo), Hocus Pocus (Apogee), Jean-Denis Magis, Jogeir Lijehal, Laurent Mazzapicchi, Nintendo, Nuke, Olaf Gustafsson, Pierrick Hansen, Pinball Dreams (21st Century), Purple Motion, René Barjavel, Red Alert, Romuald Dispa, Sabine Fontaine, Stéphane Beelen, Sylvain Martin, Two Crude Dudes (SEGA), Vivien Vanoirbeek, Yamaha, et tous les SoundTrackers de la scène Amiga !

Télécharger l’album sur Jamendo

 

Vous aimerez aussi...

  • 20 ans plus tôt : Divagation24 avril 2017 20 ans plus tôt : Divagation (1)
    Divagation '20th anniversary' by Cyborg JeffRetour en 1997, où je venais donc de passer depuis peu le cap de mes 19 ans… Une année particulièrement marquée par les sons incroyables de […]
  • La guerre des gangs de Bouéville11 septembre 2008 La guerre des gangs de Bouéville (1)
    Petit retour au début de l'année 2003. A l'époque je travaille toujours au LabSET à mi-temps, et j'ai donc pas mal de temps pour me consacrer à ma passion de composition musicale. […]
  • My Video-Game remixes !10 décembre 2009 My Video-Game remixes ! (7)
    Il arrive de temps à autres que certains visiteurs arrivent ici de liens en liens,... souvent me connaissant de part mon relatif succès issu de mon petit morceau Techno Dance mettant en […]

Une réaction au sujet de « Gimme an Amiga »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.