Archives de
Étiquette : Mc Piet

Gimme an Amiga

Gimme an Amiga

Fin 1993, alors proche de mes 16 ans, mes deux pots Pierrick Hansen et Romuald Dispa avec qui je trainais pas mal débarquent un mercredi après-midi à la maison avec l’Amiga 500 de Romu.

Une belle machine pour les jeux-vidéo bien sur, j’avais déjà pu m’en rendre compte sur la bécane de Bruno Devalkeneer et dans les magasines Gen4 et Joystick… mais ce n’était pas vraiment ce qui nous intéressait ce jour là. L’amiga 500 et sa technologie audio avait permis à bien des musiciens de faire des merveilles avec des logiciels de SoundTracking, permettant de transformer un échantillons (samples) en tant qu’instrument de musique.

Pendant de longs mois, j’allais rêver avoir un Amiga afin de créer de la musique avec autre chose que le Music Processor de mon Commodore 64. Mais les chances de voir notre PC 80386 remplacé par cette machine était quasi-nul. Petit à petit celui-ci allait s’offrir quelques améliorations, fier de ses 40mhz et son mega de mémoire, une carte VGA et l’écran nécessaire venait nous offrir la couleur, ainsi qu’une carte son Sound Boomer, compatible Sound Blaster… plus qu’à trouver un logiciel adapté !

Cela sera pour juin 1995, je vous en avais déjà parlé en son temps. En un peu plus d’un an, je composerais alors près de 300 modules avec Fast Tracker et Scream Tracker, bien évidemment dans la veine des productions Amiga, modèles par excellence : 4Mat, Moby (Frédéric Motte), Bjorn Lynne, Barry Leitch et bien d’autres.

Bref, ce nouvel album “Gimme an Amiga” est dédié à cette époque. Les titres ont été composé entre la fin d’année 1995 et décembre 1996, légèrement remastérisé pour cet album, histoire de vous offrir un petit plus comparativement au fichiers .MOD originaux, bien souvent signé de mon pseudo Mc Piet, qui n’avaient jusqu’ici été “édités” qu’en version K7 audio. Et en petite surprise, une version remix réalisée par Xenon (Fabrice Tonnellier) du titre Beyond the Galaxy !

Lire la suite Lire la suite

Crossing over the scene

Crossing over the scene

  

L’année 2000 avait été extrêmement prolifique, avec à la clef de nombreux albums : Day after Days, Expression Sentimentale, Y2K, Néant, A l’affoler et HTML Quest… Ceci dit, nombres d’entre eux n’étaient pour moi que des “compilations”… Day after Days par exemple synthétisait mes meilleurs titres New Age en janvier 2000, quant à A l’affoler, il se ciblait sur les titres Pop/Variété au mois de Septembre…Ceci dit, si l’année 2000 m’avait permis d’écrire de nombreuses nouvelles musiques, 2001 allait être un peu plus difficile… A l’époque, je venais de quitter le cocon familiale pour partir à l’aventure avec ma Petite Snorkys (qui s’appelait toujours Athena à l’époque)… Une nouvelle vie commençait, pas facile, et qui allait me demander beaucoup d’adaptation… Si les premiers mois chez son grand père me permettaient d’écrire quelques titres, c’était surtout l’opportunité d’avoir accès à Internet @home qui allait me permettre d’apprendre de nouvelles techniques… Au mois de mars, nous retrouvions par contre déconnecté du monde, dans le fin fond d’un grenier… Mon PC retourne chez mes parents, et la création musicale en prend un sacré coup… jusqu’au mois juillet, où nous avons enfin notre chez nous !

A l’époque, je ne travaille pas encore, et je profite de l’été pour composer, composer et encore composer… En regroupant une série de titres déjà écrits durant la deuxième partie de l’année 2000, je me retrouve à avoir de quoi faire un nouvel album ! Comme à l’époque, ce dernier propose des styles assez divers…. Ceci dit, on retrouve une tendance un peu “Néo Disco” à toute la première partie de l’album… Le monde de la demoscène et Internet y trouve aussi sa place… Meetus@thediscotek ou Cyborg Jeff crossing over the Scene en sont les meilleures preuves !

Quelques titres “Variétés” viennent ensuite prendre le relais. Je t’aime et les 4 à la fois, composé pour ma Snorkys, ainsi que Stories of Love avaient déjà fait leur apparition sur A l’affoler,… Et dans la même veine, j’y ajoutais Encore, un titre PopChip écrit une fois de plus pour elle, et pour notre nouvelle vie ! Dans Stories of Love, c’est Thierry Dubois qui s’occupe de la partie guitare,… mais nos rencontres se font rares… Lors de la dernière Demoparty Inscene 2K, Logic Dream m’avait fait découvrir quelques riffs géniaux du finlandais Johannes ‘Cybelius’ Tiusanen, je travaillerais autour de ceux de I am Insane, Less Distraction et 4 in C pour certains titres de mon album.

Après un petit passage plus “Chiptunes”, Un retour plus Dance/Trance made in Cyborg Jeff s’opère, un petit clin d’œil à mon ami Pierrick Hansen ou Al Najjir, un super remix de la Bande Son du jeu Amiga/PC Fury of the Furries (composée par Frédéric ‘Elmobo’ Motte), un hommage aux Twin Towers, à Dune… et enfin d’album un titre à la sauce Daddy DJ – Eiffel 65 pour un projet de Démo belge….

Si une bonne partie de ces titres ont été une fois de plus composé sous MS-DOS via Impulse Tracker, l’entièreté a été ensuite masterisé, voir retravaillés via Modplug Tracker, et l’addition de quelques effets VST…

Remerciement de l’époque : Albert Wellem – Al Najjir – Bombfunk Mc’s – BOSS – Carillion – Charlotte Collin – Confetti’s – Cryo – Cybelius – Cynthia Mathieux – Daddy DJ – David Lovera – Didier Rombauts – DJ Phillip – DJ Sakin & Friends- Franco Félix – Hotgirl32 – Jean-Michel Jarre – Jellydog – Jessica Thirion – Jogeir Liljedahl – Kaoma – Kai Tracid – Kleinenberg – Laurent Mazzapicchi – Laxity – Lenny H – Lizard King – LD – Logic Dreams – Loonie – Lorie – Mélusine – The Mackenzie – Maf – Maz – Moby/Elmobo – Nexus – Nula – Oilily – Pierrick Hansen – Pinky – Pulse – ROLAND – Ruff – Sash! – Shanka – Skorpik – Wan Cyber – Sylvain Martin – Swartehmonia – Thierry Dubois – U96 – Victor – Wiz – YAMAHA – Yve de Ruyter – Zombie Nation – ZZ Top.

photo réalisée par Catherine Delfosse.

Lire la suite Lire la suite

My Video-Game remixes !

My Video-Game remixes !

giana sisterIl arrive de temps à autres que certains visiteurs arrivent ici de liens en liens,… souvent me connaissant de part mon relatif succès issu de mon petit morceau Techno Dance mettant en musique notre ministre belge Michel Daerden…. ou parce que je parle de vieux jeux vidéos. Du coup, on me demande, tiens : “Tu aimes les musiques de jeux vidéo ?” ou “Tu sais qu’il existe des musiques de jeux vidéo remixées ?” … Mais bien sur que oui !! Il y eu même un temps, pourtant pas si éloigné, où Cyborg Jeff était surtout associé aux remixs de jeux vidéo tel que Furry of the Furries, Lotus Challenge ou encore Donkey Kong Country… Peut-être donc l’occasion de vous rassembler tout cela en seul et même lieu ? Puisque ma présence sur Overclocking Traxx s’est plutôt réduite, le site VGMix n’est plus vraiment une référence en la matière, et au fond, je n’ai jamais compilé tous mes remixs dans un seul album…

Pourtant, les musiques de jeux m’ont depuis toujours fortement marqués et j’ai rapidement commencé à me faire des compilations sur K7 des musiques de mon Commodore 64, de l’Amiga 500 de mon ami Bruno Devalkeneer et des rendus sonores de la carte Sound Blaster de mon autre ami Julien Stassart… Dès mes débuts en Sound Tracking, en 1995, je me tentais d’ailleurs rapidement à un premier remix, loin d’être de qualité il faut l’avouer, de la musique d’introduction du jeu C64 : Giana Sister (Chris Huelsbeck) qui m’avait grandement marquée…. Un peu plus tard, et avec un poil d’expérience en plus, une série de sample un peu Funk, m’inspiraient en février 1996 un petit arrangement de différents thèmes issu du jeu de plate-forme Commander Keen episode 4 (Bob Prince), Keen Nostagly sera très apprécié dans la première vie du site VGmix. Cette année là, je me tentais aussi à un petit essai d’arrangement d’Outrun sur base de samples tirés de mon synthé Yamaha.

fury of the furriesCe n’est qu’en 2000, avec la découverte du site OCRemix.org (Overlcocking Remix) proposant quelques remixs de musiques de jeux vidéo, que j’ai eu envie de pousser plus loin ce type d’arrangement musicaux… Après quelques petits essais par exemple sur la bande son de Prehistorik (à l’origine jouée sur une carte son PC-Speaker, Tetris ou une nouvelle version du thème de Giana Sister… Je finis par faire découvrir au monde un premier grand remix de qualité : Fury in the Forest, un arrangement d’une musique originale de Frédéric Motte (Moby/Elmobo) du jeu Fury of the Furries, un grand classique sur Amiga 500.

Ce n’est bien sur qu’un début… d’autres remixs de qualité vont alors voir le jour, mais avec difficulté pour se faire une place sur OCRemix. L’excellente musique du jeu de plate forme Innerworlds (Sleepless Software), un arrangement de Legend of Kyrandia,… Qui trouveront place sur VGMix, un autre sites dédiée au remix de jeu vidéo. OCRemix fera encore une jolie place à mon remix de Lotus Turbo Challenge II et le nouveau remix de Fury of the furies, probablement le meilleur : Swimming Furries, qui sera également mon titre le plus apprécié sur Nectarine Radio, la radio des Demosceners…

C’est ensuite sur VGmix que je continuerais ma diffusion avec une ré-écriture au format SoundTracker très appréciée de la bande son de F-Zero GX, jeu de course futuriste sortis alors sur la Nintendo GameCube… Mes nombreux chats avec Sylvain “Toad” Sarrailh m’inspireront d’autres tentatives tel que la musique de Sparkster, Mask,…

Enfin, les derniers grands remixs seront liés à la série Donkey Kong Country… c’était en 2006. Par la suite, je me tenterais à quelques petits essais, mais rien d’aussi bonne qualité… manque de temps

Lire la suite Lire la suite

parce que Jeff Mills

parce que Jeff Mills

Jeff MillsBorisEn janvier 1996 après déjà 130 “Modules Sound Tracker” réalisés, je signe ma derrière création non pas Mc Piet, mais Jeff. On n’en est pas encore à Cyborg Jeff, mais en s’en approche, d’autant que le titre de ce morceau s’appelle : Cyborg Laugh, le rire du cyborg. A l’époque je touche à beaucoup de style, mais clairement entre les musiques style “Amiga” et de la techno Hardcore, avoir un nouveau pseudo me titille de plus en plus.

Robert MilesScooterLongtemps donc, je me suis suffis à vous expliquer que le Jeff de Cyborg Jeff venait donc du DJ Jeff Miles auxquels mes copines de classe Caro et Laetitia faisait référence quand je leur faisais écouter mes morceaux Techno, proche de leur style musicale, de ce qui passait en boîte à l’époque… Loin d’être mon style préféré, trop répétitif pour moi,… mais voilà, déjà à l’époque, je cherchais à satisfaire un public ! Je n’avais pas cherché plus loin, ni même tenter de me rendre compte moi même de la comparaison à faire. Jeff, ça sonne bien, c’est sympa, ca fait DJ, je prends.

Enfait, c’est de Jeff Mills qu’il s’agissait, l’un des pionniers de la musique techno à Détroit. J’ai écouté quelques sets sur Youtube, et c’est vrai que l’on peu effectivement associer quelques de mes anciens morceaux Techno de l’époque à ce style.


YouTube DirektJeff Mills

Lire la suite Lire la suite