Disney+ contre… – Les meilleurs films de 2021

Disney+ contre… – Les meilleurs films de 2021

C’est l’heure de faire le bilan de cette nouvelle année de télévision, une année à nouveau bien différente des précédentes. Tout d’abord, cette fois encore, les sorties Cinéma ont été moins nombreuses, COVID obligeant. De plus en plus déçus du catalogue de la chaine payante belge BeTV, j’avais fait résilié mon abonnement en début d’année. S’il me restait encore sur ma box Evasion une série de film enregistré sur la chaine, je dois bien admettre que les nouveautés intéressantes proposées au catalogue n’ont pas eu de quoi m’enthousiasmer.

Mais durant cette année 2021, la grande nouveauté était l’abonnement à la nouvelle plateforme Disney+ proposée à Noël dernier pour un tarif de 69€/an, soit près de 2x moins cher que son concurrent Netflix. Il faudra bien admettre que la chaine aura plu aux enfants. Ils sont d’ailleurs très déçu que Papa aie décidé de stopper l’abonnement ce mois-ci, mais le passage à 89€ m’a évidemment un peu refroidi. La plateforme dispose de quelques nouveautés, mais joue évidemment surtout sur un catalogue très fourni de l’ensemble des grands classiques de Disney, ainsi que toute une série de films dont la firme possède les droits… comme toute la série Marvel, qui chez nous n’a que peu d’intérêt. Hors justement, côtés nouveautés tant en films qu’en séries, de de manière purement Statistique, Disney+ m’aura un peu déçu. Le concept des films Prime qui implique une surtaxation ou ceux qui ne sont disponibles qu’en néerlandais sous-titrés néerlandais, là aussi me laissent un goût amer qui m’ont poussé à stopper mon abonnement.

Je reste contre l’idée d’envisager l’utilisation d’une IPTV, même si cette année, avec le catalogue BeTV en berne, l’impossibilité d’aller au cinéma et les versions prime de Disney, les solutions « alternatives » pour regarder en bon film, notamment en vacances représentent 1/5 des résultats… La balance pourrait-elle encore fortement bouger en cette fin d’année, avec l’arrivée des films de Noël maintenant que BeTV est intégré à mon abonnement VOO.

Bref, je vous partage maintenant les différents films qui m’auront marqué cette année !

Statistique de films 2021
Statistique de films 2021

 


calamity james

En Famille

calimityCalamity : une enfance de Martha Jane Cannary

Coup de cœur des films en famille regardé cette année, l’enfance de Calamity James est un vrai régal qui colle parfaitement à ce vent de message à l’attention des jeunes filles pour briser les stéréotypes. L’histoire nous plonge dans la conquête de l’Ouest, avec la jeune Marthe Jane, une jeune fille qui rêve de sentir libre, libre de monter à cheval, d’aider son père,…  Et comme c’est plus pratique pour faire du cheval, elle n’hésite pas à passer un pantalon. S’en suivra toute une épopée qui va construire sa personnalité celle de la mythique Calamity Jane !

Si l’histoire est très réussie et plaira à toute la famille, visuellement, c’est un régal pour les yeux avec cette approche d’aplat de couleur aux contrastes étonnant, de quoi nous perdre le temps de l’aventure dans les grandes plaines de l’Amérique d’autre fois !

Si j’avais à l’époque envisagé aller le regarder avec mes filles au Cinéma, le Sauvenière en avait fait la promotion, c’est finalement sur BeTV que nous aurons eu l’occasion de le découvrir.

Souls
Les enfants de la chance
Cruella
Playmobil Movies


antoinettedanslescevennes

7° Art

Cette année, j’ai eu un peu plus de chance en découvrant une série de film que j’aime à classer dans la catégorie 7° Art. Ce ne sont pas vraiment des comédies, ni des films historiques, ou encore des comédies romantiques. Ce sont des films à l’approche atypique, qui prennent le contrepied des habitudes cinématographiques. Peut-être certains cinéphiles ne seront pas d’accord avec moi, par exemple Antoinette dans les Cévennes est clairement présenté comme « La Comédie de la rentrée ». Pour ma part, je l’ai surtout vécu comme une promenade dans la montagne, avec certes de nombreux moments drôles. Étonnamment, j’avais pensé y retrouver Mathilde Saigné dans le rôle principale, c’était en réalité Olivia Côte, une actrice française nouvelle génération que nous venons tout juste de découvrir dans la série Dix Pourcent. Quoi qu’il soit d’autres films sont eux clairement dans cette approche 7° Art. Que ce soit le film italien  La Légerté d’Oscar ou encore Une vie entre deux Océans… Mais quoi qu’il en soit, celui qui m’aura le plus étonné, c’est cette version un peu british d’Amélie Poulain : Le Merveilleux Jardin Secret de Bella Brown !

bellabrownLe merveilleux jardin secret de Bella Brown

Où l’ai-je déjà vue, où l’ai-je déjà vue… bon c’est toujours un truc qui me turlupine quand je regarde un film ou une série… réponse dans Harlots.

Bon venons-en au fait, « Le merveilleux Jardin secret de Bella Brown » nous est présenté par Amazon Prime comme la version « so british » du merveilleux destin d’Amélie Poulain… Oui, il est vrai qu’il y a un petit quelque chose, mais c’est en même temps bien différent. La poésie est autre, ailleurs, et surtout le lien entre les différents personnages qui vont entourés Bella Brown tout au long de l’histoire est beaucoup plus intéressant… Aaah si la vie pouvait n’être que fleurs et poésies… A mon avis, voici un film qui est parti pour être mon coup de cœur de l’année !

Bella Brown est une jeune femme pétillante, mais la vie n’est pas tendre avec elle. Alors qu’elle se voit menacée d’expulsion si elle ne s’occupe pas de son jardin totalement laissé à l’abandon, elle fait la connaissance de son riche voisin, Alfie Stephenson, un terrible grincheux qui s’avère être également un horticulteur hors-pair.

entredeuxoceansUne vie entre deux océans

Je m’ose à lui mettre un 8/10,… Voilà de longs mois que je n’ai plus vu un « bon film », trop de série et catalogue de mes services VOD de moins en moins fourni… J’ai donc ressorti le vieux disque dur des Films qui m’inspiraient mais pas encore regardés » enregistré lors de leur sortie sur notre Canal+ belge (BeTV).

Des vastes étendues de l’océan à cette ville d’un autre temps, perdue aux portes de l’Antarctiques dans le Commonwealth, j’apprécie tout à fait l’ambiance visuel et sonore du film. Les acteurs principaux sont sont dans le bons, lisses, peut-être bien… Mais ce qui me plait dans ce lissage c’est le sentiment d’être plongé dans un livre, d’égrainer les pages…

Je n’ai pas lu le livre… se focalisait-il par moment sur une romance épistolaire ? Les lettres semblent y avoir beaucoup d’importance… Ce « retour en arrière » de l’autre couple se retrouve-t-il également dans le roman d’origine… Je m’étais dit que oui…  Vous souligniez la bande son… diable, hormis le bruit du vent et de l’océan, je n’y ai même pas fait attention ! J’ai enfin passé un bon moment TV, même si c’était souvent trop prévisible dans le genre « drame romantique »…

Antoinette dans les Cévennes
Chambre 212
Les choses qu’ont dit les choses qu’on fait
L’uomo senza gravita
Pupille


photo kaamelott premier volet 1626707651

Comédie

Je n’irai pas par quatre chemins, mon coup de cœur côté Comédie, c’est la sortie du 1° volet de Kaamelott ! Longuement attendu, le plaisir était bien au rendez-vous, je vous en avais déjà offert un article complet il y a quelques mois !

Kaamelott

L’attente en valait le coup. Faire un film de 2h d’un univers humoristique construit sur de très courtes scénettes était un sacré pari. Même si au fils des « livres », l’univers s’est étoffé, il fallait réussir à conserver cet héritage pour construire un scénario plus élaboré, et pour ma part, j’ai le sentiment ici d’avoir droit au premier volet d’une saga digne d’un Star Wars français médiéval… si, si, j’ose la comparaison ! (Lire ma critique complète)

8rue8, rue de l’humanité

Ce COVID, cette pandémie, nous stresse et nous pourris le quotidien… En rire, cela fait un peu du bien… et pour avoir déjà eu l’occasion de regarder plusieurs films (Locked Down, Connectés, Mort à 2020, Songbird,…) autour de cette thématique, j’ai trouvé celui de Dany Boom efficace, sans pour autant nous faire oublier que ce foutu COVID tue…

Le guide de la famille parfaite

leguidedelafamilleparfaiteLe thème « famille parfaite » a déjà eu droit à quelques films et série. Je suis d’ailleurs grand amateur de « The Modern Family » depuis 10 ans qui nous offre une belle manière drôle de relativiser à notre rôle de parents. Si d’habitude les films américains sur le sujet tombent trop dans l’humour gras, le cinéma français offre lui quelques approches variées et réussie.

Pourquoi je vous recommande chaudement ce film ? C’est qu’avec le « Guide de la famille parfaite », il y a tout d’abord toute la poésie de la langue québécoise et ces nombreuses expressions qui apporte une certaine fraicheur mais également une autre vision de la famille que celle que nous avons dans les films français, plus américanisé mais malgré tout différente.

On reste évidemment autour de certains clichés, on garde un soupçon d’humour, même si parfois, tout est loin d’être rose.

Il y a beaucoup d’éléments pour nous, pour vous, parents qui feront que ce film vous plaira, même si, dans ce guide de la famille parfaite, ne vous attendez pas à trouver de recette, loin de là… c’est un peut sarcastique évidemment… mais il y a peut-être cette réflexion sur les attentes des uns et des autres, des uns vis à vis des autres qui est assez intéressante !

C’est à découvrir sur Netflix !

énormeÉnorme

Il y a quelques choses d’intéressant dans l’approche de ce film, tout d’abord celui de renverser les rôles stéréotypés « homme/femme » et ce dès le début du film, pas uniquement autour de la grossesse en elle-même.

Si Marina Foïs est bien dans son rôle, j’accroche un peu moins à Jonathan Cohen qui petit à petit se place trop dans une position humoristique qui colle moins à l’esprit donné en début de film. Finalement on jongle entre film d’auteur, sketch à la française et reportage sur la naissance.

Il m’a fallu le temps d’accepter ce choix du format 4/3. Pourquoi diable au jour d’aujourd’hui choisir se format étriqué. Il donne évidemment un sentiment de « confession », d’intimité qui je présume fait partie de l’approche de l’auteur de film. D’autres éléments renforcent ce sentiment, l’appartement étroit, la cuisine minuscule, et même le son des dialogues, étouffés…

Petit à petit le concept s’essouffle… l’attente du terme est long, long, … c’est évidemment parfaitement en lien avec ce que ressentent les personnages, mais cela m’a paru trop long que pour rester dans le rythme… avec un dénouement, sans surprise finalement dont on aurait espérer plus… au moins avons-nous droit aux premières notes du flutiste ,)

Encore un point, je suis presque certain que les différents « corps de métier » qui interviennent dans le film ne sont pas de vrais acteurs, mais bien des personnes dans leur profession. On le sent dans leur dialogue, dans leur façon d’être. C’est une approche osée qui donne ce côté un peu reportage… ça marche plutôt bien.

La bonne épouse
Le bonheur des uns
Boutchou
Belle fille


delicieux

Historique

Voilà quelques années que les films qui racontent une histoire vraie, qui relatent de manière plus ou moins romancée des faits historiques nous plaisent toujours un peu plus. Cette année, c’est indéniablement Délicieux qui aura été au dessus du lot, nous plongeant à l’aube de la révolution française, mais Aline où Valérie Lemercier incarne une pseudo Céline Dion pour en raconter la grande aventure était également une belle découverte !

Délicieux

Il y a tout ceux qui on été voir Dune, moi j’ai été voir « Délicieux » et ce fut une très très belle découverte d’un film gourmand et qui donne faim avec les yeux ! Ah que cela fait de bien de se retrouver devant un si bon film au cinéma !

A l’aube de la Révolution Française, Pierre Manceron et Louise, son apprentie, vont inventer un lieu de plaisir et de partage ouvert à tous : le premier restaurant. Une idée qui leur vaudra clients… et ennemis.

Aline
Schumacher
Penguin Bloom
Edmond


junglecruise

Action

junglecruisedvdJungle Cruise

Chercheuse intrépide, la doctoresse Lily Houghton quitte Londres pour explorer la jungle amazonienne à la recherche d’un remède miraculeux. Pour descendre le fleuve, elle engage Frank Wolff, un capitaine roublard aussi douteux que son vieux rafiot délabré. Bien décidée à découvrir l’arbre séculaire dont les extraordinaires pouvoirs de guérison pourraient changer l’avenir de la médecine, Lily se lance dans une quête épique. L’improbable duo va dès lors affronter d’innombrables dangers – sans parler de forces surnaturelles – dissimulés sous la splendeur luxuriante de la forêt tropicale.

Avec un tel scénario, les studios Disney ne sont pas très éloignés des grandes aventures dignes de Tomb Raider : Lara Croft ou encore Indiana Jones, le tout en surfant sur une franchise à thème de leur parc d’attraction. Avec Jungle Cruise et un duo d’acteur qui rassemble Emily Blunt et Dwayne Johnson, nous avons droit évidemment à ce genre de film où l’action s’enchaine sans répis de scène en scène, le tout à renfort d’effet spéciaux dédié à la 4D et de plans improbables, à l’image d’un jeu vidéo.

Si souvent, cette recette ne me séduit pas, avec cette volonté visuelle de rappeler les films des années 80 tout en nous donnant l’impression de vivre une attraction cinématographique, le tout fonctionne à merveille et l’on se met à espérer l’arrivée prochaine d’une suite !


the map of tiny perfect things 1920x1080

Sciences Fiction

The map of tiny perfect things

Dans un style très teenage movie, L’Itinéraire des petites choses fait partie de ses OVNIs que j’aime tout particulièrement. On le glissera dans les films Science fiction ou fantastique, c’est selon. Le pitch, Mark est coincé dans une boucle spatio-temporelle. Il revit sans cesse la même journée. A la bibliothèque, il rencontre Margaret qui croit à la notion de  » boucle « . Ensemble, ils cherchent tous les faits incroyables – qu’ils soient grands ou petits – qui se déroulent durant cette unique journée. Le genre de film qui entre clairement dans un TOP 100 !


oxygen

Thriller

Oxygen

Oh début, je n’accrochais pas vraiment, puis finalement, cela s’est montré comme un huis-clos futuriste réussi avec une certaine french touch. Finalement un bel exemple de ce que l’on peut imaginer comme projet cinématographique en mode « confinement » !


screenshot119

Redécouverte de films culte

Les Robinsons des Mers du Sud
Pollyana
Erin Brockovich
Titanic

Vous aimerez aussi...

  • 2017 coté ciné11 janvier 2018 2017 coté ciné (2)
    2017 semblerait presque déjà loin, mais c'est pourtant encore l'heure où j'aime à m'attarder sur quelques statistiques. En 2017, nous nous sommes abonnés à Netflix. Je pensais y trouver de […]
  • Les films du mois : La Planète des singes, l’affrontement31 juillet 2014 Les films du mois : La Planète des singes, l’affrontement (0)
    La planète des singes : l'affrontement (8/10) J'étais déjà un grand quand avec mon paternel nous avons regardé le tout premier film de la Planète des Singes, bien plus tard que […]
  • Ils ont confiné Saint Nicolas !10 novembre 2020 Ils ont confiné Saint Nicolas ! (0)
    Paf, le verdict est tombé la semaine dernière, afin de rattraper une situation sanitaire proche de devenir incontrôlable, notre gouvernement a remis notre pays en confinement, y compris ce […]
  • 2019, côté Ciné2 janvier 2020 2019, côté Ciné (2)
    On ferme les rideaux sur l'année 2019 et comme chaque année, j'aime faire le bilan des films vus durant l'année. C'est un petit rituel que je tiens depuis longtemps sur SensCritique mais […]
  • Xmas gift for a Geek – 201931 décembre 2019 Xmas gift for a Geek – 2019 (0)
    Pendant toute l'année, j'aime à compléter mon tableau Pinterest "Xmas Gift for a Geek" où je glisse les nouvelles BDs, les jeux qui sortent du lot, les livres de playhistoire, les albums […]
  • 2018, côté ciné.29 janvier 2019 2018, côté ciné. (0)
    C'est un petit jeu auquel j'apprécie jouer depuis quelques années, je tiens à jour la liste des "Bons films" vus chaque année, mais également la provenance de ceux-ci. Cette année, ce sont […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.