Souriez, vous êtes filmés !

Souriez, vous êtes filmés !

Voilà de nombreuses années que je réalise des capsules vidéos pédagogiques. L’approche se démarque de la production télévisée ou même du reportage sur bien des points et je n’ai cessé de chercher seul ou en équipe à améliorer le résultat. Il y a deux ans, nous avons par exemple intégré au workflow l’utilisation systématique d’un prompteur afin de cadrer un maximum le contenu tout en facilitant le moment en studio et au montage. J’avais dans un premier temps un peu peur de perdre la spontanéité des intervenants mais ce ne fut pas le cas. Néanmoins, parfois, le sourire de certains a tendance à s’effacer.

Si certains projets doivent se concentrer sur un délais de production rapide, l’approche MOOC peut laisser plus de place à ce que les enseignants intervenants dans la capsule vidéo se sentent à l’aise devant la caméra. Jusqu’à présent nous avons travailler au cas par cas, notamment dû à des changements réguliers de configuration technique. Je me suis néanmoins penché ces dernières semaines à rassembler les éléments qui me semblent primordiaux à mettre en place pour obtenir de meilleures prestations !

Souriez, vous êtes filmés !
Souriez, vous êtes filmés !

Tout d’abord, je suis reparti de mon souhait finale de pouvoir transmettre le concept de “curseur” appris lors d’une formation suivie il y a une dizaine d’année. L’idée est de pouvoir se construire une échelle personnelle qui permettra de se positionner plus aisément dans sa prestation devant la caméra. Bien évidemment, c’est le point final à obtenir et il faut pour cela réaliser une série d’exercices préliminaires et y intégrer quelques bons conseils ! J’ai donc collationner une série de ressources que je continuerais à alimenter petit à petit dans mon espace “Monde Numérique

Gérer l’espace.

Dans un premier temps, il est important de prendre possession de l’espace avec son corps. Actuellement nous travaillons avec un fond vert en coin et 5 éclairages. Une fois positionner correctement sous les feux des projecteurs, on cherchera à trouver son point d’équilibre. C’est une technique Zen que proposait mon collègue Jeff et que je trouvais simple et assez efficace. Les pieds ne décollent plus du sol, les genoux, bassin et épaules se prolongent. Une fois l’équilibre trouvé le bassin tachera de rester fixe. Comme on peut le voir dans la vidéo qui suit, l’idée est ensuite de délimiter un cercle relativement étroit que je situerais au dessus du nombril dans lequel les mains pourrons se mouvoir, de manière spontanée et sans se croiser, afin de porter le discours.

Exercices préparatoires

On teste la méthode avec l'équipe du projet MOOC EBP
On teste la méthode avec l’équipe du projet MOOC EBP

Démarrer à chaud n’est pas toujours facile, même si le temps studio est compté. Je prends ainsi mon inspiration dans les nombreux exercices préparatoires d’échauffement de la voix des cours de théâtre que suis mon fiston à l’Annexe Théâtre. Il y a de nombreuses phrases bien connues tels que “Les chaussettes…” ou le “Ba va za ka ma sarpatta a parda” qui vont permettre de donner de la voix et préparer les zygomatiques.

On pourra ensuite lire un premier début de texte à lire au prompteur, qui permettra de définir un curseur mis à zéro. C’est mon état initiale lorsque je lis mon texte devant la caméra après ces différents préparatifs. L’idée va être de pouvoir donc mettre sur une échelle d’autres points de référence :

  • Je suis fatigué, je viens de me réveiller
  • On vient de me marcher sur le pied, j’ai très mal et la personne n’a même pas pris la peine de s’excuser
  • Tout est super génial !

Juste un cran au dessus, avec le sourire !

Une fois l’échelle propre à chacun construite, il faudra repartir de son état de base en augmentant juste d’un cran le curseur et en pensant à sourire ! Néanmoins d’autres éléments peuvent encore aider à se mettre dans la bonne position une fois devant la caméra.

Fermez les yeux et réfléchissez à votre raison devant la caméra. Pourquoi êtes vous-là, pourquoi transmettre ce contenu, quelle est son importance… A qui vais-je transmettre ce message. Pas à l’équipe de production juste derrière la caméra… Cette reflexion aidera à être plus engageant et donner un peu plus de voix.

Respirez, prenez confiance en vous et…. action !

Autres lectures :

Comment améliorer votre aisance face aux caméras ?

 

Vous aimerez aussi...

  • La boite à MOOC25 juillet 2016 La boite à MOOC (7)
    Depuis deux mois, je suis grandement les pieds.. et la tête dans la mise en place d’un projet de réalisation de MOOC au bureau. Cela fera bientôt 15 ans que je fais de la vidéo pédagogique […]
  • Sur le chemin de Kazuo Inamori… ou les MOOCs ULiège, saison 226 mai 2018 Sur le chemin de Kazuo Inamori… ou les MOOCs ULiège, saison 2 (1)
    9 mois de préparation, d'écriture, de tournages studio, de séquences filmées au Japon, en France, en Allemagne. De nombreuses heures d'échange par Skype, des discussions sur Slack, des […]
  • Final Cut Pro X a changé mes vies.15 juillet 2014 Final Cut Pro X a changé mes vies. (2)
    Inutile de revenir une fois de plus sur les motivations qui m'ont poussées à abandonner Pinnacle Studio et me lancer dans le montage vidéo sous Mac via le logiciel Final Cut Pro. Les […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.