Pacman Syndrome : C64mini et autres Nintendosités

Pacman Syndrome : C64mini et autres Nintendosités

Je dois bien admettre que ce début d’année 2018 aura été très peu propice à me pencher sur le monde du jeux-vidéo. J’ai pourtant de beaux projets dans la tête, mais peut-être trop au point d’avoir même un peu de mal à garder à l’oeil l’actualité. Avant que Scoop.it ne me coupe l’herbe sous le pied, j’en profite pour faire le point sur ces derniers mois.

Il y a tout d’abord l’arrivée de la C64-mini, reproduction miniature du mythique micro-ordinateur des année 80. Un concept qui suit évidemment la réussite de Nintendo avec sa MiniNES, MiniSNES et prochaine MiniN64. Si esthétiquement le C64-mini est plutôt réussi. Les 64 jeux inclus sont assez insipides !

Avant d’évoquer plus en détail le C64 mini, un petit retour dans le temps s’impose. Initialement sorti en août 1982, le Commodore 64 a connu une longévité assez exceptionnelle, puisqu’il a été fabriqué jusqu’en avril 1994. C’est clairement l’un des micro-ordinateurs les plus populaires et influents des années 1980 : il s’est vendu à plusieurs dizaines de millions d’exemplaires (entre 17 et 25 selon les estimations). Commercialisé au prix attractif de 595 $, il possédait une fiche technique qui fait évidemment pâle figure aujourd’hui, mais qui ne déméritait pas à l’époque : processeur MOS Technology 6510 cadencé à 0,985 MHz (1,023 MHz pour la version NTSC), 64 ko de mémoire vive et 20 ko de ROM. À cela s’ajoutait l’inévitable lecteur de cassettes, pour charger jeux et logiciels ou, pour les plus nantis, un lecteur de disquettes 5″ 1/4 (souvenez-vous, ces fameuses disquettes souples). À noter, un port cartouche était intégré à l’arrière de l’ordinateur afin de lire directement des jeux contenus sur ce support. (Article à lire sur Les Numériques)

Elle reste diablement énigmatique cette nouvelle console Atari, mais je trouve le design de la box et du stick à l'ancienne très réussi !
Elle reste diablement énigmatique cette nouvelle console Atari, mais je trouve le design de la box et du stick à l’ancienne très réussi !

Entre temps, quelques amoureux de Commodore m’ont fait entendre qu’il était plutôt facile avec quelques modifications de permettre à ce C64-mini de lire d’autres jeux via une clé USB… voilà qui rend de fait l’attrait pour ce dernier un peu plus intéressant. Je reste toujours si déçu d’avoir perdu mes jeux de l’époque et je n’arrive pas à connecter mes anciens en couleur !

Pendant que l’on nous ressert du Commodore, Atari poursuit le teasing de son projet de console toujours aussi mystérieux. Si la console à un look vraiment réussi, il est encore difficile de se faire une idée de ce que l’on pourra faire de plus que de jouer à d’ancien jeux de la fin des années 70 pour 199$

Annoncé pour la première fois l’été dernier, le mystérieux projet de console d’Atari a livré quelques-uns de ses premiers secrets lors de la Game Developers Conference qui a lieu en ce moment même à San Francisco. Déjà, son nom a changé : cette nouvelle bête ne s’appelle plus l’Ataribox, mais bien l’Atari VSC (pour “Video Computer System”). La société française a dévoilé un logo, des images de la console avaient déjà été divulguées en juillet(A lire sur Kombini)

Les autres titres à garder à l’oeil !

GRIP, un titre en hommage à la série RollCage que j’aimais grandement à l’époque de ma première Playstation, un jeu réalisé parr des anciens de la boite qui devrait sortir sur PC et console Next Gen.

Dreams, sera le prochain titre de l’équipe Molécule, connue pour la série Little Big Planet

Autre jeu dont le concept et l’ambiance m’ont marqué, Concrete Genie…. Serait-ce l’Histoire sans Fin à la sauce Jeux-Vidéo…

Vinnie Cannoli reprend du service en pleine Seconde Guerre mondiale... Un jeu Made in Belgium à découvrir sur Press-Start !
Vinnie Cannoli reprend du service en pleine Seconde Guerre mondiale… Un jeu Made in Belgium à découvrir sur Press-Start !

Alors que je suis justement entrain d’approfondir avec beaucoup d’intérêt le premier épisode de Guns, Gore et Cannoli sur ma PS4, Press-Start nous fait découvrir la sortie de la suite de ce jeu belge, digne héritier des codes de Metal Slug.

Vinnie Cannoli reprend du service en pleine Seconde Guerre mondiale pour donner une suite à Guns, Gore & Cannoli. Formule identique, meilleure exécution, plaisir de jeu intact ! Quinze ans après ses premières aventures vidéoludiques, Vinnie Cannoli n’a pas pris une ride. Qu’importe le champ de bataille, c’est toujours lui qui a le dernier mot. Furieusement remonté contre les nazis qui lui ont tendu un piège, il n’économisera aucune balle pour, comme il le dit si bien, « make America great again » ! (A lire sur Press-Start)

Rad Rodgers ne semble pas être le plateformer de l'année, mais s'affiche tout de même comme un hommage à Keen Commander... sera t il dispo sur PS4?
Rad Rodgers ne semble pas être le plateformer de l’année, mais s’affiche tout de même comme un hommage à Keen Commander…

Chez nos collègues de Site Geek, j’ai découvert la sortie de Rad Rodger un titre qui hérite de l’ambiance des grandes stars Shareware des années 90 : Keen Commander et Jazz Jack Rabbit… Si le verdict semble un peu décevant, moi il m’intrigue suffisamment que pour le découvrir à l’occasion, sera-t-il dispo sur PS4 ?

Pour en venir au jeu. Le concept de base de Rad Rodgers est on ne peut plus simple. Rad est un petit garçon féru de jeux vidéo qui se fait avaler par sa télé (qui a dit déjà vu ?) pour rejoindre son jeu favori armé d’une arme à faire pâlir Rambo. Une fois dans ce monde, sa vieille console s’est transformée en compagnon de route façon sac à dos. Celui-ci s’appelle Dusty et vous sera plus qu’indispensable au cours de votre aventure grâce à ses longs bras articulés permettant d’agripper et frapper. (A lire sur SiteGeek.fr)

Frostpunk
Frostpunk

J’ai toujours bien apprécié les jeux à la Simcity mais le temps me manque pour me perdre dans tout cela… J’ai malgré tout été amusé par l’annonce de FrostPunk, un genre de Simcity qui prendrait place dans un monde apocalyptique où notre maire devra prendre parfois des décisions peu orthodoxe s’il veut faire survivre et prospérer sa population dans cet univers hostile !

Dans le Londres de Frostpunk, le thermomètre affiche, les beaux jours, un timide – 20 °C. La neige recouvre l’intégralité du pays. Pour ne pas mourir sans avoir tout tenté, quelques dizaines de survivants se lancent dans l’immensité gelée et se décident à fonder une petite colonie autour d’un gigantesque réacteur à charbon au fond d’un cratère à l’abri du vent. C’est là que l’aventure commence. (A lire dans Le Monde)

Enfin je terminais ce Pacman Syndrome par un article paru sur les Numériques qui tente de faire le point sur le succès de la Nintendo Switch. Je n’y aurais jamais misé un Euro sur cette console qui allait tué ma WiiU…

Une Nintendo Switch qui fait mieux que la Wii et la PS4 en France, des consoles de retrogaming qui s’arrachent comme des petits pains, Super Mario Odyssey et The Legend of Zelda sacrés jeux de l’année par beaucoup de critiques, le spécialiste japonais du jeu vidéo qui était au plus mal il y a un an renoue avec les succès. Son directeur général France revient sur cette renaissance pour Les Numériques. Qui l’eût cru ? Il y a un an, Nintendo peinait à convaincre les observateurs assidus du marché du jeu vidéo, après l’échec commercial de sa Wii U. Il lançait alors sa nouvelle console, la Switch, une machine de la dernière chance en quelque sorte pour le constructeur de Kyoto. Commercialisée en mars, avec The Legend of Zelda: Breath of the Wild, la console hybride, pour le salon et la mobilité, séduit les joueurs immédiatement. Ses ventes décollent. C’est le nouveau phénomène de l’industrie du jeu vidéo. La baraka est de retour pour le géant aux pieds d’argile qui a connu ses heures de gloire avec la Wii de 2006 à 2012. (Un article à lire sur Les Numériques)

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Vous aimerez aussi...

  • Keen Commander, toute une époque !12 juillet 2013 Keen Commander, toute une époque ! (2)
    Il y a quelques semaines, mon frangin Pype qui donne vie à Bilou sur Nintendo DS posait la question suivante sur les réseaux sociaux : « tous jeux confondus, le meilleur […]
  • SimCity nouvelle génération24 février 2014 SimCity nouvelle génération (1)
    Il reste des maisons à vendre à Clémonceau les Vents... Plus sérieusement, j'ai lu et entendu beaucoup beaucoup de mal de ce nouveau SimCity, et au final, je ne regrette qu'une chose, […]
  • Mon projet pour les vacances : C64 + Raspberry Pi + Recalbox10 mai 2016 Mon projet pour les vacances : C64 + Raspberry Pi + Recalbox (13)
    Voilà un moment que le marché du Rétrogaming me mine. Les prix s'envolent, les trouvailles en brocantes se font rares,... Je suis vraiment content de ma jolie petite collection et […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *