JoliCloud

JoliCloud

Jolicloud - LogoUn petit nuage qui ressemble à un petit cœur bleu. Un style sobre, tendance, Web 2.0… une jolie stratégie : “Rediscover your netbook, the OS your netbook has been screaming for” (Redécouvrez votre Netbook) … voici donc : JoliCloud.

C’est Geert qui m’avait signalé la sortie de ce nouveau système d’exploitation basé sur un noyau Linux, orienté et optimisé pour les Netbook, ces mini Pc Portable à la taille d’écran plus petite et surtout équipé d’un processeur économe et peu puissant… Ce qui est le cas de “mInIcIjI“, mon petit Acer Aspire One propulsé par un processeur Intel de 1,6ghz.

Netbook JolicloudA l’origine, ce petit Netbook devait devenir un miniPC ciblé “émulation de jeux rétro” et découverte du monde Linux… Après une expérience Suse très décevante, je m’étais suffit de la dernière version Ubuntu (9.10) qui au fil des semaines étaient de moins en moins agréable, essentiellement dû à un problème de gestion de mon processeur… L’émulation de jeux n’était pas appropriée à l’architecture de la machine, et rapidement, l’utilisation de Linux hors “surf” était peu agréable et frustrante… (ligne de commande, ligne de commande)… J’étais donc très motivé par la découverte de JoliCloud.

En plus d’être un projet mignon, JoliCloud se targue d’une belle noblesse… développé par l’équipe qui a conçu Netvibes ! Le site de gestion de flux RSS que j’utilise 12h sur 24, ma page de démarrage, ergonomique, esthétique… Bref, la référence Web 2.0… Au bout de quelques heures en compagnie de JoliCloud, j’étais séduit.

Interface Jolicloud 2010Pourtant, l’installation de JoliCloud n’a pas été une mince affaire ! 2 options. Télécharger un fichier .exe qui permet d’installer JoliCloud sur la machine en cours (Sous Windows évidement) ou la création d’un stick USB d’installation. Dans mon cas, la première option n’était pas à choisir, j’avais donc téléchargé le fichier ISO et l’outil de création de clef USB bootable… Impossible à faire fonctionner sur mon Windows 7, ni sur mon Windows Vista… Nouvelle tentative avec l’outil pour Linux… à faire en ligne de commande, j’étais rapidement perdu ! Heureusement, sur un classique Windows XP, je parvenais à faire ma clef bootable, très simplement… L’installation sur le Netbook fut la aussi très simple et très rapide, afin de faire cohabiter JoliCloud et Ubuntu.

Passé l’étape d’installation, je pouvais comprendre que JoliCloud est totalement orienté “WebSocial”… Création d’un profil utilisateur avec la possibilité d’importer les données de son compte Facebook pour en faire son compte de démarrage…

Une fois connecté, le système d’exploitation s’évade du concept “Bureau” des autres OS, pour s’orienter un peu plus vers ce que l’on trouve sur les Smartphones et autres Iphone… une très bonne idée au vue de la taille d’écran des Netbook, et probablement encore plus agréable sur les modèles tactiles… Au centre, les applications préférées, à gauche la possibilité d’aller plus en profondeur par thème et à droite une navigation dans les dossiers et média du Netbook.

Dans la barre du haut, la possiblilité de passer d’une applications démarrées à une autre (ou via ALT+TAB), mais également l’accès à My JoliCloud, la connexion WiFi,…

L’interface, sous fond noir, est sobre mais tendance et réagit de manière très rapide malgré les faibles capacités techniques du NetBook.

Dashboard Jolicloud 2010Depuis MyJoliCloud, vous allez pouvoir piocher parmi les autres applications Web 2.0 nécessaires à votre utilisation quotidienne… dans mon cas : Facebook, GoogleCalendar, GoggleMaps, LastFM, client mail, Pidgin (MSN), Firefox, Netvibes, OpenOffice, Youtube, GoogleDocs, Wikipedia, FlickR, Skype, Twitter, Jamendo, VLC, Vimeo, Dropbox … mais je suis loin d’avoir fait le tour de tout ce qui existe… rien que la section Education est remplie d’outil Web 2.0 gratuits à découvrir !… Ceci dit, pas d’émulateur… mais Wine (l’émulateur pour logiciel Windows) intégré.

MyJoliCloud va également vous permettre de tenir à jour votre OS, et ce de manière plus personnalisée si vous lui ciblez le modèle de Netbook sur lequel votre JoliCloud tourne… Je n’ai malgré tout, toujours pas de Touchpad sur mon Netbook, ce dernier étant probablement en panne, mais par contre, la gestion de consommation d’énergie du portable est bien meilleure que sous Ubuntu… je peux enfin fermer mon écran sans devoir redémarrer ensuite la machine !

C’est également via MyJoliCloud que vous pourrez gérer vos “amis”… et oui ! Etant encore solitaire, si j’en comprend le principe, il permet le partage de fichiers de manière plus aisée, voir le partage de ressources…

L’interface d’utilisation de JoliCloud n’est pas vraiment baseé non plus sur des fenêtres… pas de fenêtres, pas de bureau… cela change radicalement un système d’exploitation, mais cela permet vraiment une meilleure convivialité à mon Netbook, qui se doit de ne pas être trop fouilli …

JoliCloud s’installe facilement au final (hormis le problème pour créer un clé usb bootable), et surtout est très rapidement démarré… JoliCloud m’a séduit,.. à voir si nous continuerons la route ensemble ou pas… prochain objectif… créer une “application” !

Vous aimerez aussi...

  • Imagine the future2 février 2010 Imagine the future (3)
    En une semaine, le web est déjà remplis d'articles sur le nouvel iPad d'Apple... j'étais jusqu'à sa sortie plutôt convaincu par ce nouveau projet... emballé même par l'idée de voir […]
  • Passés sous silence…6 janvier 2010 Passés sous silence… (0)
    Et oui, c'est l'heure de ressortir du placard les articles passés à la trappe durant l'année 2009... Le plus souvent par manque d'inspiration pour rendre le sujet attractif pour vous mes […]
  • Ma boite à outil Multimédia8 novembre 2013 Ma boite à outil Multimédia (18)
    Cette semaine (enfin, c'était il y a bientôt un mois maintenant), je suis en train de mettre en place mon nouveau PC au boulot. Si vous aviez bon souvenir, l'été dernier, j'avais été […]

8 réactions au sujet de « JoliCloud »

  1. Pas over convaincu par Jolicloud à priori, pour les mêmes raisons qui me font douter du projet Chrome OS. Pour ce qui est de l’interface au look “smartphone”, il s’agit du genre d’interface que l’on trouve sur toutes les distros orientées netbook (UNR, Easy Peasy, Moblin,…). Évidemment étudié pour ce genre de bestioles.

    Ceci dit, que ton expérience avec Suse et Ubuntu sur cette machine précise ne te dégoute pas définitivement des “vrais” systèmes GNU/Linux. Sur une machine offrant une meilleure compatibilité matérielle, ça reste un vrai bonheur.

    De mon côté, si je devais choisir un système pour ce genre de machine, j’opterais pour CrunchBang Linux, que je ne t’ai pas conseillé vu ton allergie à la ligne de commande :p.

  2. pas allergique à la ligne de commande… j’en fais souvent sous Windows, mais je connais le vocabulaire
    pour installer l’outil de creation USB, j’y suis arrivé en ligne de commande (message : successful) mais impossible à savoir quoi faire ensuite, je ne voyais aucun outil installé et le répertoire ciblé /home/… je ne savais comment m’y rendre ;(

  3. PS: il faudra quand-même que tu t’installe Schism sur miniCiJi et que tu copies quelques mods sur une carte SD, histoire de tracker dans le salon en surveillant ton p’tit monstre :P

  4. j’avais fait cela sur Ubuntu, pour faire un peu de zik pour Bilou, mais les 3 fois, il s’est planté sans que je ne puisse sauver ;(

  5. un peu de technique :
    – Jolycloud utilise les packages debian. Une fois le terminal démarré, on peut donc installer de nouveaux programmes avec “sudo apt-get”, se renseigner sur les programmes existants avec apt-cache ou faire appel au gestionnaire de packages graphique en lançant “sudo synaptic”
    – Le navigateur utilisé est mozilla prism. En lançant “prism” seul en ligne de commande, on obtient la possibilité d’enregistrer une nouvelle URL, choisir si on veut voir ou non la barre d’URL dans le navigateur, etc. Et surtout “ajouter un raccourci sur le bureau”
    – Le raccourci devra être “confirmé” à la première utilisation
    – Il peut ensuite être ajouté au “menu” du jolycloud en le copiant dans $HOME/.local/$flute_alors_j_ai_oublié_où >_<

  6. Merci pour l’article et bonne continuation au site. Comme je l’ai dit sur mon blog dans mon article ( http://bit.ly/dwaSw7 ) c’est vrai que Jolicloud est un OS qui remplace avantageusement Windows et Mac OS pour le multimédia, le surf, le traitement de texte, le chat, bref tout sauf les jeux vidéos. Il m’est apparu fluide, simple, complet, et propose une interaction originale entre les utilisateurs (présence d’un réseau social interne).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.