Demain, Grand bain…

Demain, Grand bain…

charly en avril 2009— écrit dimanche soir —

Ben voilà… petit Charly à 18 jours aujourd’hui, et il est encore bien tout mini avec un 48 cm et un 2,8kg. Cela fait 3 semaines déjà que je suis à ses cotés et à ceux de sa maman… histoire que notre petite famille trouve son rythme,… pas facile. A la première semaine de son retour à la maison, il préférait dormir la journée et faire la nouba la nuit, puis petit à petit a pris l’habitude de faire un bon 23h – 03, 03h30 – 09h30 qui nous permettait un semblant de nuit… mais depuis vendredi, ses coliques ont redoublées, le fenouille ne suffit plus, il ne dort jamais plus d’une heure avant d’être secouer de maux de ventre.

Demain, je retourne au boulot, et je crois que l’on m’y attend de pied ferme ;), la situation n’était pas au grand calme avant les congés de Pâques… Il va donc nous falloir à tous les trois trouver un vrai rythme de dodo, de calins charly et de calins maman, de boulot, de bains, de quenalove,…

Nous sommes maintenant lundi soir… si la reprise du boulot s’est plutôt bien passée, la journée avec maman reste toujours bien difficile…. De pleures, des cris, petit Charly s’énerve et lui mène la vie dure. C’est extrêmement difficile de se sentir impuissant à tout cela… Oui, je peux bien sur le prendre un peu sur moi, ça le calme un peu parfois, ça soulage maman… et mon petit monstre, pourquoi t’énerves tu temps maintenant…

Au bureau, ce ne fut pas trop difficile, moins que ce que je ne pensais,… c’est que c’est évidemment bien moins long de rester 8 heures au boulot que près de 16 en reportage mariage… ce que j’avais déjà dû faire 3x depuis que mon petit monstre est né…. et là c’est difficile, car cela me donne vraiment l’impression de l’abandonner presque 2 jours… puisque je dois me concentrer à dormir la nuit avant pour revenir vers 2h du matin…. Enfin, là, plus de mariage avant le mois de juin.

séance photo chez Bernard CoutisseComme toute notre vie a changé ! Il y a un mois, nous t’attendions… Nous étions vraiment pressé que tu arrives, et ta maman n’arrêtait pas de nous faire des allé-retour à l’hôpital histoire de voir si on n’insisterait pas… Mais en même temps elle angoissait plus que tout de ne pouvoir te donner vie naturellement… Pourtant, c’est bien cela qui fut programmé le mardi 14 avril au matin…

Le mardi soir, je conduisais ta maman dans sa chambre, pas grande, mais libre de voisins. Je la laissais pour la nuit, besoin de sommeille pour le grand jour. Ceci dit, nous n’avions pas vraiment envisagé que je reste dormir à la maternité. Nous n’avions pas vraiment envisager beaucoup de chose de ce genre d’ailleurs ;) A 2h du matin, elle m’appelait à l’aide.  Encore d’importantes pertes de sang… Endormi, je rappliquais à ces cotés… Longue matinée, l’opération prévue à 13h, je finissais pas partir chercher un sandwich, affamé… une fois dans la chambre, je vois ta maman presque embarquée déjà… On avance d’une heure,… mangez vite votre repas, on vient vous chercher…

Manger, manger, non merci, là je n’ai plus faim…. j’ai un noeud à l’estomac,… bien plus marqué que les gènes que je traine depuis des mois…. Quelques minutes plus tard, une jeune stagiaire vient me chercher, devant l’assenceur, elle plaisante avec une amie… et me dit. C’est vous pour l’accouchement où le bébé s’est engagé les bras en avant ?? Euh je ne suis pas au courant… Ma fois, c’est vrai que madame commençait quelques contractions la nuit me dit-je et que le col avait un peu bougé… Une sage femme nous rejoind et confirme… c’est bien monsieur…. ah !

Je suis avec mon réflex sous le bras, et cela m’encombre. Les infirmières me font savoir que je ne peux pas le garder… mais en même temps, je n’avais pas trop bon de le laisser dans la chambre… Les voilà qui l’embarque, caché dans le matériel hospitalier… Moi, on m’envoit au vestiaire, passer tablier, chapeau, masque … bref, une belle combinaison de Boris le cosmonaute ! … Attendez à votre droite on viendra vous chercher rapidement.

Je pique à droite dans une pseudo salle d’attente…. Il y fait suffocant, bien plus que dans les chambres de la maternité déjà surchauffée… en ce 15 avril estival ! Je cherche un peu d’ombre… un oeil sur le long couloir qui me sépare de la zone d’action. J’y vois docteurs, infirmières et lits qui se croisent… je cherche à entendre… quelques mots, quelques blagues, tiens tu ferais ceci toi pour la gastroscopie de Mr Duponchelle ? J’ai madame Baudoux ici… je la mets où…. Je cherche à voir passer le lit de madame … en vain. le temps passe, 15 minutes, 30 même.

Je commence à sérieusement m’inquiéter. Et si cela se passait mal. On vient rapidement vous chercher m’avaient-elles dit ! 30 minutes tout de même. Ce n’est pas normal. Pas normal du tout. 45 minutes… enfin on m’embarque. Sans mot dire,… par ici. Monsieur, votre appareil photo est là ! vous pourrez le récupérer à la sortie. Vous allez entrer dans la salle, il y a un tabouret. Vous vous y asseyez et vous rester là !

J’entre. Urgence, Docteur Housse, Theme Hosptial, Playmobil, Les femmes en blanc,  Docteur maboul… tout y réuni dans ma tête. Des tabliers verts s’activent, un grand drap et tendu devant mon tabouret. Seul la tête de madame depasse. sanglée aux bra, un masque sur la tête…. Je m’assied et je lui dit, voilà je suis là… Elle marmone et je comprend qu’il est inutile de lui poser des questions…. Je me remet bien vite en tête tout ce qu’il ne faut pas dire et ce qui pourrait l’aider lu dans mes nombreux bouquins de préparation. La réconforter, la soutenir, bref, faire tout mon possible pour qu’elle ne pense pas à ce qui se passe… et si je lui parlais d’une bonne glace à Tilff ??

Là derrière, s’est sérieux. Le scalpel ne fonctionne pas ! on chipote… Non le scalpel ne fonctionne toujours pas ! C’est pas de plus rassurant… on aspire… ah, c’est comme cela que l’on attrape un bébé alors ?? Non… car me voilà maintenant en pleinExorsiste….  Madame se souleverait presque de ce lit, tant on triture de l’autre coté…

….

Wouuuuuuin

naissance de CharlyUn cri, … c’est Charly,….. il est là …. boule à la gorge… petite larme… il passe là à ma droite,…. venez avec nous monsieur.

Vous pouvez prendre votre appareil photo… Euh ouaip, pfuuu, c’est pas un ptit truc, avec mon gros réflex j’ai l’air pas du tout à ma place, pendant que l’équipe pique et triture mon petit bout. Je me sens me cacher derrière mon objectif,… pas vraiment consient que c’est mon fils ! Au bout de 4 photos, j’abdique. Je range l’appareil. Je le regarde. Avec son nez en trompette… c’est vraiment sa maman… A prime à bord, d’ailleurs, il ne ressemble qu’à sa maman. La même bouche, les même mimique… je ne lui trouve pas grand chose de son papa… ah si… Il a des fameuses paluches quand même… Grands doigts et grands orteilles…. tout blanc. Normal ?? on me répond que oui, que le cœur va les alimenter très vite. Et pendant ce temps, elles continuent à triturer avec de longues aiguilles le nez de mon petit monstre…

Vite fait, elles vont le montrer à ma choupette, encore grogy, puis on m’envoit en haut passez les tests. 46 cm… ouh pas grand…. 2,78kg… ouh pas gros. Nous qui pensions avoir un Kingsize…. c’est vrai qu’au fond il est tout mini ce Charly… Zoup, il nous fait un petit pipi… Tout va bien, … et hop on me le met dans les bras… peau à peau avec papa.

Ta première expérience de la vie, ton premier contact,… ce fut moi. Emotion. Je t’ai là dans mes bras. On est tous les deux. La vie est autre. Tout me repasse, tout ce que j’ai vécu,… ce que nous avons vécus avec sa maman… tout ce que lui a dû vivre… Pendant près d’une heure. Il est dans mes bras. Il ne pleure pas. Il est calme… il a les yeux fermés… il n’a pas l’air d’avoir froid contre moi… Je commence à me demander comment va sa maman. Et enfin on vient me rechercher pour la rejoindre.

Elle est toute fragile…. bien incapable de pouvoir vraiment profiter de son petit monstre… Rien ne s’annonce comme nous l’avions imaginer… Je pense qu’il est complètement impossible de s’imaginer comment l’arrivé d’un premier enfant peu bouleverser une vie, une famille, … et des idées que l’on s’en est fait !

Mon Charly… chaque jours  tu grandis, chaque jours est nouveaux pour toi… mais aussi pour nous….Nous voilà devant une histoire pleine de défis… et qui me donnent à saluer la force de tous mes amis jeunes parents dont je n’ai jamais pu imaginer le quotidien… j’ai aussi beaucoup de fierté et d’estime pour mes parents qui ont réussi à faire de moi ce que je suis devenu,… partant du petit Pilou pas plus gros qu’un mini goldorak il y a 31 ans…

faire-part réalisé par Lilicorne

Vous aimerez aussi...

  • Passés sous silence…6 janvier 2010 Passés sous silence… (0)
    Et oui, c'est l'heure de ressortir du placard les articles passés à la trappe durant l'année 2009... Le plus souvent par manque d'inspiration pour rendre le sujet attractif pour vous mes […]
  • Nikon D700 avec Nikkor 24-70mm F/2.89 juin 2010 Vous ai-je parlé de mon D700 ? (7)
    Enfait... je crois bien que non !! C'est fou quand même moi qui suis toujours hyper motivé à parler de nouveautés technologique,s j'ai la chance de pouvoir me faire de magnifiques photos […]
  • Rendez vous avec Charly demain…14 avril 2009 Rendez vous avec Charly demain… (6)
    Ca donne au fond un goût de surréalisme. Alors que depuis plusieurs jours nous avons fait quelques petits allé-retour à la maternité... avec parfois un peu de suspense... "Tiens, […]

Une réaction au sujet de « Demain, Grand bain… »

  1. 2,870kg en realitée. Encore remplie d’emotions en te lisant … Il en aura des souvenirs notre charly !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.