Archives de
Étiquette : bébé

Playing 2018

Playing 2018

L’année 2018 se termine et j’en profite comme à mon habitude pour faire un petit point Jeux-Vidéo. Bien que je sois loin de représenter le joueur moyen (puisque déjà, je n’ai pas Nintendo Switch), j’aime à partager mon avis, mes découvertes et mes déceptions notamment au travers de mes articles sur Press-Start.

Il est loin le temps j’achetais quelques jeux neufs par an et où j’en échangeais les plus anciens, le monde du jeu-vidéo m’oblige d’année en année à me formater à sa volonté du jeu dématérialisé.  Je me promenais d’ailleurs la semaine dernière chez Mediamarkt et le constat est impressionnant, le rayon jeu-vidéo se résume à un petit coin avec quelques titres en boite. Sur PC par exemple on y trouve que deux ou trois jeux : Farming Simulatore, Les Sims et le dernier Warfare… Bref.

Les Blockbusters

Detroit : Become Human - PS4 (Quantic Dream - Sony, 2018)
Detroit : Become Human – PS4 (Quantic Dream – Sony, 2018)

De cette année 2018, je retiendrais tout particulièrement le nouveau titre de Quantic Dream, Detroit : Become Human. Plongé dans un univers futuriste autour de la thématique de l’intelligence artificielle, ce jeu extrêmement narratif met en avant les possibilités incroyables de multi-scénario en proposant au joueur un grand nombre de choix à faire qui auront tous une incidence sur le dénouement. Afin que ce dernier puisse mieux se rendre compte des nombreux chemins qui se sont offerts à lui, une carte des choix faits et à faire viendra clore chaque chapitre.  Transcendant le réalisme et l’immersion du concept de film interactif initiés par les œuvres précédentes Heavy Rain et Beyond : Two souls, le nouveau bébé de David Cage nous met dans la peau de trois personnages différents. Le pari étant osé car certains d’entre eux pourraient avoir objectifs à atteindre initialement antagonistes, rendant l’appropriation du héros parfois plus difficile.

Detroit - Become Human : La carte des choix possibles
Detroit – Become Human : La carte des choix possibles

Sans être une claque visuelle aussi forte, tout du moins sur ma “simple” Playstation 4 pourrait tout de même être mon jeu de l’année. J’en aurais voulu tout de même un peu plus. Bouclé en une grosse semaine là où nous sommes toujours dans l’aventure de Horizon Zero Dawn depuis plus d’un an, Detroit : Become Human table de sa longévité sur le potentiel fort de rejouabilité afin de connaître les autres dénouements possibles.

Enfin pour clôturer le sujet sur ce jeu, je me suis intéressé à analyser mes choix et l’information statistique qui s’y rapportait. Parfois, alors que le jeu a déjà été joué par des milliers de personnes, j’ai fait certains choix qui me paraissait naturel et qui ne représentent pourtant que 1% des choix de l’ensemble des joueurs. De là, je me suis dit qu’à coté de la face visible de ce magnifique jeu se cache également un coté “obscure” permettant d’alimenter une énorme base de données du comportement des joueurs. Puisque chaque choix que nous faisons à une incidence sur la suite de l’aventure, cela permet également à terme, puisque toutes ces informations sont ensuite récupérée par les serveurs externes de pouvoir profiler le comportement de chaque joueur et sans tomber dans de la parano de pouvoir créer des patterns comportementaux sur base d’un échantillon gigantesque afin de pouvoir faire des avancées importantes dans le domaine de l’intelligence artificielle… La boucle est bouclée, la fiction rejoint alors la réalité !

 

Tout au long de l’année, Horizon Zero Dawn aura donc continué à nous apporter madame et moi quelques moments d’évasion. Nous aurons bien tenté également l’aventure de Rise of Tomb Raider, magnifique d’entrée de jeu mais tombant trop rapidement dans des mécaniques d’infiltration et de survie.

Uncharted 4 - PS4 (Naughty Dogs, 2016)
Uncharted 4 – PS4 (Naughty Dogs, 2016)

La bonne surprise sera alors plutôt Uncharted 4 qui attendait sagement son tour depuis 2 ans, acheté avant l’arrivée de la Playstation 4 dans notre salon.

Dès l’amorce de l’aventure, on se retrouve plongé dans les courses aux trésors aux cotés de Nathan Drake que j’avais abandonné dans un cimetière d’épave de bateau il y a déjà de nombreuses années. La recette est similaire, on alterne des phases narratives avec des phases d’action et de progression de voltige. Oubliez le vertige, il vous faudra crapahuter sur les toits ! Mais la recette fonctionne à merveille, et l’envie de savoir ce qu’il va se passer donne envie de s’y remettre le lendemain !

L’année 2018 m’aura également donné quelques déceptions. A défaut de Nintendo Switch, je me suis décidé à découvrir “ce fameux” Legend of Zelda : Breath of Wild sur ma Nintendo WiiU. Rien n’y fait, je n’accroche absolument pas un Zelda dans un monde ouvert et sans bande son, d’autant que je le trouve très fade visuellement. J’ai également eu l’occasion de mettre ma tête dans le casque virtuel de Sony avec au final beaucoup de déception. Ce coûteux appendice est loin d’offrir des sensations extraordinaire, mon expérience dans Resident Evil 7 VR offrant par ailleurs une qualité d’image médiocre. Enfin, j’ai eu beau tenter de trouver un jeu de course moderne, rien n’y fait de Flatout 4 à Need For Speed tout ne semble tailler que pour du jeu en réseau, qui plus est fortement lié à des campagnes et missions…

Link, tu le sens cet air frais ?

Blockbusters joués :

Detroit : Become Human, PS4 (QuanticDream, 2018)
Detroit : Become Human, PS4 (QuanticDream, 2018)

Detroit Become Human – PS4
Horizon Zero Dawn – PS4
Uncharted 4 – PS4
Cities Skylines – MAC
Bravely Default – 3DS
Rise of Tomb Raider – PS4
Rime – PS4
Mario Kart 8 – WiiU
Legend of Zelda : Breath of Wild – WiiU
Farpoint VR – PS4
Flatout 4 : Total Insanity – PS4
Resident Evil 7 VR – PS4
Need For Speed Rivals – PS4
Projet Cars 2 – PS4

Découverte avec les enfants

Minecraft - WiiU (Mojang AB, 2015)
Minecraft – WiiU (Mojang AB, 2015)

L’univers du jeu vidéo n’est plus un monde que je découvre uniquement avec madame. Maintenant que les enfants grandissent, eux aussi m’offrent à me plonger dans des jeux qui ne m’intéressaient pas plus que cela. Oh bien sur, cela fait un moment que je leur installe des jeux adaptés sur l’iPad ou sur la 3DS. Mais c’était encore différent. Voilà un bon moment que Charly me parle de Minecraft. Je n’ai jamais été inspiré par ce jeu que je trouvais faire double emploie avec les LEGOs, mais j’ai fini par lui rapporté l’édition WiiU en promo chez Carrefour. Cela s’est effectivement présenté comme une révélation, je ne cesse d’être surpris par tout ce qu’il arrive à construire à l’intérieur de ce jeu, y trouvant plus de satisfaction que dans la construction en vraie briques LEGO qu’il faudra ensuite protégées des attaques de petites soeurs !

Nous aurons découvert ensemble :

Minecraft – Nintendo Edition – WiiU
Need For Speed : No Limit – iPad
Yonder : the cloud catcher chronicle – PS4
Babysitting Mama – Wii

Lire la suite Lire la suite

Herfstvakantie

Herfstvakantie

Ouf, un break. Un bol d’air frais. Profiter des rayons généreux de ce début du mois de novembre. Oublier le quotidien, les trucs qui ne vont nin. Regarder les enfants rire, jouer, nager. Profiter de notre famille et partager ce bonheur avec nos amis. Ces moments n’ont pas de prix et oui… j’en avais “déjà” grand besoin avant ce que me réserve les semaines à venir. Ce tourbillon de journée de plus en plus courte qui nous mènerons jusqu’en 2019. Anniversaires, fêtes, réveillons, défis à relever, avenir à écrire… Rien que d’y penser cela me donne le tournis.

Quelques jours de l’autre côté de la barrière linguistique en famille nous aurons à nouveau emmené, pour une dernière escapade au Center Parc d’Erperheide. Ce dernier est probablement le plus agréable pour une famille avec de jeunes enfants, mais il ne propose que des cottages de 5 personnes + 1 bébé ou 8 personnes. Ce qui nous obligera la prochaine fois à faire un autre choix de destination, dommage, nous en garderons malgré tout d’excellent souvenirs : De Charly sur son petit tracteur à nos premières vacances à 12 avec la grande famille de Gaetan et Delphine en passant par les folies de Rose la petite sirène.

// Plus de photo ‘pro’ à venir…

Lire la suite Lire la suite

V’là le printemps !

V’là le printemps !

Encore des semaines qui filent à toute vitesse et nous voici déjà au printemps, en avril, à quelques semaines de l’anniversaire de Charly et de la reprise de la saison de mariage. Le soleil nous offre quelques jolies journées, de quoi découvrir avec émerveillement que les efforts faits dans le jardin portent leurs fruits… ou plutôt fleurs ! Il s’agit maintenant d’organiser tout le reste des espaces à fleurir, ce qui ne sera pas une mince affaire !

Mars semble s’être écoulé trop vite, j’ai à peine eu le temps de prendre une photo ou l’autre des enfants tant notre vie était à nouveau bien remplie… Diable que celle-ci est parfois frustrante, laissant peu le temps de profiter des ces petits monstres ! Rose grandit, elle chipe tout et montre un sacré caractère ! Un jour c’est oui, un jour c’est non… Rose et son mode aléatoire ! Alice et Juliette sont changeantes également…. Alice à son coté “Mon Daddy chéri” et son coté “Volcan”… Juliette son coté calin timide, son coté “bébé”… et son coté bruyant ! Charly lui, devient déjà un sacré p’tit mec… Il tourne dans une série avec sa voisine, dessine des équations chimiques et fait de beaux progrès en lecture…. bientôt 8 ans ce p’tit gaillard !

 

Les films du mois : Bridget Jones Baby

Les films du mois : Bridget Jones Baby

Bridget Jones Baby (2016), 8/10

En allant voir le 3° film de Bridget Jones, sortant 15 ans après le premier, sans la présence de Hugh Grant et tournant autour de l’arrivé de bébé… Je ne m’attendais à rien de bien original, au mieux du réchauffé !

Et pourtant, la surprise fut excellente. Tout d’abord L’acteur jouant en Jack venant reformer un trio avec Bridget Jones et Marc Darcy s’intègre parfaitement dans l’histoire sans avoir à “remplacer” l’absence de Hugh Grant…. L’humour britannique reste omniprésent et bien dosé et enfin, là où un grand nombre de film humoristique construit autour de l’arrivé d’un enfant sont assez navrant, le sujet est resté cohérent et bien équilibré dans le reste des éléments construisant le scénario.

Bref, la sauce anglaise prend, on s’en surprend et on apprécie !

Les Sufragettes (2015) 6/10

Chasse Galerie, la légende (2016) 2/10

Les films du mois - octobre 2016
Les films du mois – octobre 2016
Vacances en Poitou Charentes à Six – 2° partie

Vacances en Poitou Charentes à Six – 2° partie

 

Repartons sur les routes de France pour la suite de notre périple à six dans le Poitou – Charente dont je vous ai entamé le récit il y a quelques jours. Il aura donc fallu adapter le Roadbook pour se partager entre des activités pour les enfants et la visite de jolis petits villages pour papa et maman, mais aussi ramener de jolies photos ! Et sur ce coup-là, nous avons beau être photographes tous les deux, la mission s’est avérée plus difficile que par le passé. Tout d’abord il y a Rose qui gigote dans tous les sens. Les filles sont les premières à poser et Charly bougonne dans son coin. Le temps que l’on arrive à le faire venir, traînant la patte, les deux miss se sont chamaillées et le plus souvent, Alice s’en va en boudant !

Parfois, j’abandonne (Limoges se soldera par une seule photo rue de la boucherie), parfois je m’obstine malgré la difficulté de trouver comment tirer parti de ce champ de tournesol qui commence à tourner de l’œil pour finir par vous ramener de jolis souvenirs !

J3 Le Parc Defi’Planet et Angles-sur-l’Anglin

Pour cette troisième journée, j’avais choisi de nous orienter vers le département de la Vienne avec comme premier objectif le parc Defi’Planet sur le thème de l’écologie. En route donc à travers les nombreux champs de tournesol, le temps d’une photo.

J3 - Domaine de Brassac - DefiPlanet' - Angle sur l'Anglin

Enfin, si les loustics’s se montrent coopératifs ! Ce qui est loin d’être gagné durant ces vacances. Charly fait le sot, Juliette traine, Alice première à faire un sourire, fini par grogner et Rose se tortillent dans tous les sens ! On a beau être photographe tous les deux, ce n’est pas si facile de ramener les photos que l’on veut !

S’il est possible de faire de bien nombreuses choses à Defi Planet’ et même y séjourner dans un arbre, nous nous sommes focalisés sur la visite du parc, une balade de pas loin de 3 heures. La première partie nous transporte de village en village. Une étape dans les campagnes de la France d’antan où l’homme était encore en communion avec la nature, en passant par la Hongrie, le Maghreb ou encore la Mongolie. La 2° partie se déroule dans la forêt des farfadets. Un peu de fraicheur sous les arbres et de nombreuses activités, énigmes et petites scénettes animées toujours centrées sur l’impact de l’homme sur la planète, un sujet qui passionne fortement Charly parfois même de manière démesurée !

La suite de la journée fut plus improvisée. Armés de notre Smartphone et de la 4G, nous avons cherché divers petits villages typiques de la région. Ce n’est évidemment pas les Châteaux qui manquent dans le coin, et nous nous sommes rendus dans les petites rues d’Angles-Sur-l’Anglin et les ruines de son château. Si la vue est très jolie et la balade pittoresque, nous regrettons madame et moi l’absence de petits commerces et artisans qui donnent en général un peu de vie à ces “Plus beaux villages de France”. La balade du retour nous permet de passer en voiture par d’autres jolis villages sans pour autant avoir le temps de nous y promener tels que Chauvigny et Confolens.

Lire la suite Lire la suite