La Master System 2, facile à brancher ?

La Master System 2, facile à brancher ?

Il y a quelques jours, je vous parlais de la console portable de SEGA, la Game Gear, cela entrainant la question, tiens j’ai un ami qui s’arrache les cheveux à brancher une Master System 2 sur un écran HD. Je me souviens qu’en son temps, j’avais eu un peu de mal à brancher la première version de la Master System sur mon écran HD Sony. Cependant, un peu plus récente, la Master System 2 devait à mon sens se connecter aisément sur le canal analogique C36 d’un téléviseur moderne.

Plus petite, plus plastique et abandonnant la possibilité d’un connexion sur le port SCART, la Master System 2 ne dispose en effet que d’un système de connection via la prise Antenne. Si les anciennes consoles de la génération de la première Master System ou de l’Atari 2600 sont souvent difficile à retrouver avec la recherche de fréquence automatique des télévisions modernes, la Master System 2 a facilement été auto-détectée sur le Canal C36. Ma nouvelle télévision HD Sony l’a dès lors automatiquement assigné à la chaine 01 de ma télévision. Plus qu’à jouer à Alex Kidd… Enfin, après avoir optimisé l’imagé en 4:3 et avec un petit filtre “sport” histoire d’avoir une image un peu baveuse et vintage plutôt que flashie et rugueuse.

Dit, on jouait encore comment à Alex Kidd, avec la bague là ?

C’est que madame était experte en son temps à Alex Kidd, la Master System avait été sa première console de jeux alors que de mon coté, je devais me contenter d’y jouer “à défaut” chez GB Maxitec pendant plutôt que de faire la file pour la version Megadrive de Sonic le hérisson ! Dès lors, nous n’avions pas accès au bouton “Pause”, situé sur la console, permettant d’activer les différents pouvoir ramassés par notre petit héros. Quoi qu’il en soit, rien à faire… la reprise en main n’est pas si facile ! Est-ce Alex ou la manette qui manque un peu de réactivité ?

Passons la manette à une experte d'Alex Kidd
Passons la manette à une experte d’Alex Kidd

J’ai donc essayé de m’y remettre moi aussi à cet Alex Kidd. Bien évidemment, avec la possibilité d’utiliser la bague, le premier niveau est un peu plus facile, mais reste que ce diable d’Alex Kidd patine plutôt qu’il ne coure et qu’il fait des sons particulièrement difficile à contrôler… Délicat ! Sous l’eau, le petit coup de point pour tuer les poissons, gros ou petit, ce n’est pas le plus facile… J’arrive évidemment plus facilement qu’étant gamin au stage suivant, ou sur ma petite moto, je finis toujours par retomber sur un scorpion pour petit Game Over… Rooh, Alex Kidd, tu m’énerves !

Break News, Alex Kidd est de retour !

Et pour tout ceux qui n’auraient pas le courage de brancher une Master System sur leur télévision, la bonne nouvelle, c’est que le remake d’Alex Kidd vient tout juste de donner des nouvelles — Rendez-vous début 2021.

Et toi Juliette, tu voudrais jouer à quoi ? Ah zut, et bien justement le jeu avec le bonhomme sur son vélo qui lance les journaux, la boite est vide ! C’est amusant, elles ont un truc avec ce Paperboy mes miss, je vais essayer de mettre la main dessus… Bon on tente un Sonic the Hedgehog, c’est une valeur sure sur la Master System… suivi d’un Donald “Lucky Dime Capper”. Aux cotés de Sonic et Alex Kidd, chez nous les jeux liés aux héros de Disney avaient un grand attrait à l’époque. Et par ailleurs, ils étaient plutôt réussi. J’ai passé beaucoup de temps sur Mickey Castle of Illusion, mais ce Donald est un peu plus frustrant. Cela ne m’avait pas marqué quand j’avais essayé la version Game Gear il y a quelques années, version qui devrait être pourtant assez semblable. Pourquoi diable puis-je parfois frapper mes ennemis d’un grand coup de marteau et d’autre fois non ? Il n’y a pas de marqueur écran qui m’informe de cette possibilité, ce qui est évidemment frustrant lorsque l’on se retrouve devant un ennemi que dont on pensait pouvoir se débarrasser… Voilà qui jette un froid entre nous, mon cher Donald !

On sortira encore quelques jeux de courses, World Grand Prix, Monaco Grand Prix et Enduro Racer qui aura un peu plus d’intérêt… en attendant un Outrun ?

 

Sonic en plein chaos…

Cela fait un moment que traine ce “Sonic 3” dit Sonic Chaos dans ma collection, que ce soit sur la Game Gear ou la Master System. Je dois bien admettre que lorsque j’ai envie de me mettre dans l’ambiance Sonic 8 bits, ce sont essentiellement les deux premiers, valeurs sures, que j’apprécie retrouver.

Hier pourtant, j’avais quelques minutes à tuer et j’ai allumer ma Master System fraichement ré-installée sur ma console… Je me suis, bon allé, et si on jetais un oeil à ce Sonic Chaos. Est-il comparable à Sonic 3 ? Qu’apporte-t-il de plus que les deux premiers. Explose-t-il les performances !

Sonicchaos
30 minutes plus tard…

Donc Sonic Chaos, c’est un Sonic pour les nuls, avec presque pas d’ennemis, des niveaux qui se finissent en trois sauts à 897 km/h recalculés à la limite de ce que la console peu donner et quelques boss à peine méchants. Je pense être arrivé au dernier niveau en moins de 30 minutes… Au moins c’est un Sonic qui n’est pas frustrant !? Quoi qu’il y a justement pas mal de bugs avec la gestion des anneaux :+

En quelques secondes à peine, j’avais de quoi comprendre que je n’étais pas devant un Hit. Tout d’abord, musicalement, les premières thèmes sont peu intéressants, voir même un peu moche. Il n’y a en tout cas aucune volonté de nous offrir quelque chose qui rappelle Sonic the Hedgegog 3.

Il est plus que probable que l’approche du studio Aspect à nouveau aux commandes de ce volet 8bits de Sonic est d’offrir un Sonic qui impressionne sur la portable de SEGA afin d’offrir aux joueurs, avec des loopings, des blocs qui se cassent, changement de “perspective” et la possibilité de jouer avec Tails. Il y a fort à parier que le rotation de Sonic dans les loopings afin de s’approcher du style Megadrive et l’ajout d’un second personnable jouable a probablement consommé énormément de ressources ! On se retrouve donc avec un bestiaire faible et par ailleurs rarement à l’écran.

Car oui, les niveaux se terminent en 3 second top chrono, on saute, on ne tombe pas, on reste au dessus, et zoup, suivant ! Oui, c’est vrai idéalement, il faudrait ramasser les émeraudes, ce qui implique de finir le niveau avec 100 anneaux, mais on ne nous l’a même pas précisé cette fois non plus… Et comme les niveaux sont tellement rapidement terminés, on n’y penserait pas. Au moins cela ajoutera-t-il un peu de rejouabilité au joueurs trop rapide.

Si le premier niveau n’est graphiquement pas trop mal, cela reste assez pauvre et surtout pas bien originale comparativement à ce qui a déjà été visité dans les épisodes précédents. Quoi qu’il en soit, le game design n’a pas été inspiré par les niveaux. C’est au moins toujours tout droit le plus vite possible dans les 3 niveaux des 4 premiers mondes. Même le monde “aquatique” pourrait presque se terminer sans mettre le nez dans l’eau… et quoi qu’il en soit, le concept de la bulle d’air n’y est pas présent. Bref, si je n’avais un peu buté sur le Boss du 4° monde, j’aurais peut-être terminé le jeu en 30 minutes tant il est rapide et facile. Et je suis loin d’être un bon joueur !

Mega Force 22 Page 133 (1993 11)
Sonic Chaos dans la presse, (Mega Force 22 Page 133 – 1993 11)

Cette facilité n’est pas, en soit, un point noir. Cela fait parfois du bien d’avoir le sentiment de réussir quand on est un joueur moyen, cela peut même faire oublier que l’on a rien à faire, rien vu comme ennemi dans le jeu… Les bonus qui offrent une plateforme volante ou un genre de pogo à Sonic ne sont pas très inspirés et rendent encore les niveaux rapidement terminés. Le dernier niveaux lui, est assez punitif. Comme s’il fallait relever le niveau, mais plutôt en perdant le joueur. On saute et très souvent, c’est le vide, la mort… Qu’importe si l’on avait une bonne réserve d’anneaux.

D’ailleurs, sur ce coup là, notre Sonic n’est pas tout à fait équitable. Si vous avez entre 10 et 19 anneaux et que vous êtes touchés, vous perdez 1 seul anneau, entre 20 et 29, 2 anneaux… Je n’ai pas l’impression que cette équation soit la même sur les autres épisodes. Je l’imagine donc comme une restriction drastique aux nombres de sprite à l’écran ! Oui, mais quand on le récupère, on a donc plus que 1 ou 2.. Et là, il faut encore faire avec les Bugs, car si vous vous faites toucher en haut de l’écran ou trop à gauche contre un boss… ils n’apparaitront pas à l’écran, rendant le combat bien plus difficile…

Bref, j’ai passé un moment sympa sur ce Sonic au final. C’est un peu si pas un Sonic pour les nuls, un Sonic pour les plus jeunes… Mais loin d’être un Sonic mémorable !

Shoot’m up en stock

Plutôt Xenon ou plutôt R-Type
Plutôt Xenon ou plutôt R-Type ?

Alors que les enfants avaient fini de découvrir les jeux de ma logithèque, je me suis dit que c’était l’occasion de tester quelques cartouches récupérée ces derniers mois, comme par exemple Xenon 2.

Découvert à l’époque sur mon bon vieux PC, Xenon étonnait à l’époque par des ennemis particulièrement larges. Le PC speaker ne rendait pas vraiment hommage à la bande son mais la difficulté était raisonnable.

Cette version Master System souffre grandement d’un action particulièrement lente et ralentie par un flickerling permanent dès que l’on doit combattre deux vagues d’ennemis en même temps. Quant à la bande son adaptée par David Whittaker, elle ne parvient pas à offrir un peu de dynamisme et se retrouve régulièrement hachées par les bruitages…

Pas vraiment convaincu, je me suis dit que j’allais comparer ce shoot’m up à un autre classique dont je dispose, R-Type.

Ma rencontre avec R-Type s’est fait en 1993, sur un Commodore 64 en fin de vie . Le titre était relativement nerveux avec une bande son très réussie mais une difficulté corsée, mais à l’époque, il n’avait pas su m’amuser autant qu’un Warhawk ou Armalyte.

Cette version Master System de R-Type reste relativement fluide et plus amusante à jouer que Xenon II, néanmoins, visuellement, ce n’est pas très impressionnant pour autant. La difficulté semble moyenne, les colisions ne sont pas très punitives, ce qui laisse une certaine part de chance. Les musiques s’en sortent mieux que pour Xenon sans pour autant donner de firssons !

Un peu déçu de ces deux essais, je me suis rappelé qu’il me restait encore un jeu dans le même esprit un peu originale à découvrir : Submarine Attack.

Graphiquement, ce jeu de SEGA est particulièrement réussi, avec une belle gestion des couleurs et des décors réussis. Son concept sort également un peu du lot, puisque l’on contrôle cette fois un sous-marin et non pas un énième vaisseau spatial de combat. Si cela me fait penser à Seafox de Broderbund sur mon C64, Le gameplay ne limite pas à une action dans un écran figé, mais bien à scrolling horizontale. La prise en main est sympathique, le jeu est fluide avec de très sympathiques musiques qui mettent particulièrement en valeur la 8bits de SEGA.

Bref, et pour la petite histoire, je me suis tenté à testé la version Master System de Strider, un jeu d’action voltige que je zieutais gamin dans mon Sega Power, mais clairement, cette version 8bits du hit arcade de SEGA est lent… vraiment lent.

Vous aimerez aussi...

  • Et la Master System dans tout cela ?3 novembre 2015 Et la Master System dans tout cela ? (4)
    Vous le savez je m'intéresse aux anciennes consoles de jeux-vidéo depuis déjà quelques années. Mon ami Santo s'en étonnait dernièrement,  jusqu'ici, j'avais fait l'impasse sur la première […]
  • Avant que Nintendo ne sorte une GameBoy Classics14 octobre 2017 Avant que Nintendo ne sorte une GameBoy Classics (1)
    Alors que la Mini Super NES Classics est venue envahir les magasins cet automne et que les Mini NES Classics de Nintendo s'arrachent encore à prix d'or sur 2emain... J'avais choisi de […]
  • Hey, Sonic…5 février 2009 Hey, Sonic… (4)
    HAUT, BAS, GAUCHE, DROITE, A + START ... Ca c'est c'est Sonic pour moi ! Pour ceux qui ont connu, c'est le code qui permettait sur le première épisode Megadrive de pouvoir sélectionner le […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.