Les films du mois : Noé

Les films du mois : Noé

NoeNoé (9/10)

Bien que la bande annonce présentait un film intéressant, je n’avais pas été convaincu au point d’aller voir Noé au cinéma. Au fond, que raconter de plus que “l’histoire de Noé” tel qu’on la retrouve dans l’ancien testament ? Passé à la TV ce samedi, j’ai été enthousiasmé par cette adaptation pour beaucoup de point. L’histoire prend le temps de poser son décors, de (re)construire l’époque et même de lui donner un soupson de ce qu’il faut pour que le créateur et ses miracles nous accrochent. Les personnages ont beaucoup de charisme, et en réalité, on se questionne à tout moment de savoir, comment les choses vont se passer ! C’est qui pour une histoire connue de tous est une belle réussite !

Pas son genre (9/10)

Si, si, il y a moyen de raconter des histoires d’amour sans pour autant devoir y mettre des vampires, des loups-garou ou des extrémistes du sexe. Il y a tout à fait moyen de vous faire vivre cela avec un petit prof de philo muté dans le nord et une coiffeuse sans histoire. J’ai vraiment été plongé dans cette histoire, cherchant à savoir où l’auteur allait nous emmener… Et là, je n’ai pas eu le temps de m’y préparer …

L’auteur lui même n’en savait trop rien
OU
L’auteur a choisi de nous laisser écrire la fin.

C’est typiquement le genre de film où cela m’énerve de me retrouver sans réponse, même si cela implique de donner une vie au film après la fin de celui-ci. Car que cela soit volontaire ou non, nous avons le choix de pouvoir imaginer le pourquoi du comment. A coté de cela, la prestation des acteurs est plutôt réussie. Les moments chantés, surtout le dernier, paraissent trop long, maintenant évidemment, la chanson “I will survive” y trouve un certain intérêt pour écrire la fin de l’histoire. Certain passage en voix off de Emilie Dequenne était un peu moins convaincant, mais dans l’ensemble le duo d’acteur était très vraies, ce qui rendait le film d’autant plus touchant.

Amazing Spider Man 2 : Le destin d’un héros (8/10)

Encore un film de Spiderman… mais cela ne s’arrêtera donc jamais ? Ah mais oui, juste, la série “Amazing” Spiderman reprend tout depuis le début, cette fois sous la houlette de Disney ! Et bien, le premier m’avait plutôt agréablement surpris, apportant une dimension humaine bienvenue au super héros, malgré la disparition du Peter des années 2000 et de sa compagne Kristen Dunst !

Bref, ce nouveau n°2 commençait assez mal, bing bang boum et humour moyen, et je me disais alors que bien sur, ce que j’aime bien dans les films de super héro, c’est le premier, celui où l’on pose l’univers, le pourquoi des pouvoirs, bref, quand la vraie vie y trouve encore sa place…

Au final, après une intro pas du tout à mon gout, ce qui m’avait bien plus dans cette ré-écriture de Spiderman a fait son retour, l’envie de savoir le pourquoi de sa transformation, la recherche de son père et sa relation compliquée avec Gwen Speech… Au final, je garde donc un très bon souvenir de ce nouveau Spiderman 2.

La Coccinelle à Mexico (8/10)

Bien évidemment, la coccinelle à Mexico, je l’ai vu, vu et revu étant gamin ! Mais c’était l’occasion de la découvrir avec Charly ce weekend. Et bien, le film n’a pas trop mal vieilli. En mettant en scène ici la complicité entre la voiture et le petit garçon, Disney avait vraiment su créer quelque choses d’efficace pour les enfants, même si moi, je lui ai préféré en grandissant les épisodes où la course avait plus de place. Et je sais que le film a plu à mon petit garçon de 6 ans quand je l’entendais chanter : “Un Copain,…”

Le secret de Green Know (8/10)

Une histoire de famille un peu fantastique, saupoudrée de châteaux anglais et de fantômes qui vous font traverser les époques. Voilà un film familiale qui ne manquent pas de surprises !

L’auberge espagnole (7/10)

J’ai pourtant dû voir ce grand classique à un moment ou un autre. Probablement à l’époque des mauvais DIVX. Je me suis décidé à le regarder dans de bonnes conditions hier. J’avais bien quelques souvenirs, mais pas ce sentiment de déjà vu. Clairement l’Auberge Espagnole nage dans ce petit vent de film d’auteur français. il y a ce sentiment de lire un livre et de vivre un film mélangé, des effets spéciaux pour nous faire vivre le film qui sont un peu vieillot et des acteurs dont le jeu est encore un peu jeune, mais ce film a plus qu’une âme, il transporte aussi une image de ce monde teenage du tout début du millénaire qui est maintenant devenu désuet, ce qui donne un charme tout particulier à l’ambiance du film. Cela me rappelle un peu, mon expatriation à Louvain-La-Neuve ou mes premières vacances en Espagne en 2003….

Fast & Furious 6 (7/10)

Bon, je me souviens bien des 3 premiers Fast & Furious, et cela reste le tout premier mon préféré. Je me souviens de l’épisode au Brésil, sans trop me souvenir si l’on était déjà au 5 ou toujours au 4. Bref, nous voici à Londres pour de nouvelles courses poursuites… c’est du Fast & Furious… on aime ou pas, mais cela fait passer le temps et donner envie de se trouver un bon jeu de voitures !

Un amour d’hiver (7/10)

Bigre, voilà probablement le film le plus étrange qu’il m’ait été donné de voir depuis un bon bout de temps ! Je n’y ai pas compris grand chose, mais l’ambiance m’a bien plus !

Imogène (6/10)

Vous avez déjà remarqué, dans 63,42% des comédies romantiques l’héroïne travaille, a travaillé ou rêve de travailler pour un magasine de presse. Bon nombre de ces films se passent évidemment à New York, même si Paris commence également à attirer les Poulitzer en herbe comme héroïne… Bref, j’aime les comédies romantiques, mais parfois, le ptich de départ est loin d’être très inspiré… quand on pousse un peu plus loin celui d’Imogene… on pourrait pourrait prendre ses jambes à son coup… et pourtant, au final, le film s’en sort plutôt pas trop mal, sans faire le mauvais pas de la comédie américaine XXL.

Fiston (6/10)

Frank Dubosc prend de l’age, mais il reste fidèle à lui-même. Un film teenage comédie romantique français un peu bébête, mais qui donne quelques moments de rigolades !

La Stratégie Ender (6/10)

Donc, l’idée c’était de faire un Harry Potter dans l’espace ? Le film a de bonne idée, mais est trop militaire à mon goût.

Les Gazelles (5/10)

Clairement, les films où l’on va voir ailleurs, cela ne m’inspire que très peu, le tout sur un fond de trentenaires déprimés et d’acteurs plus que banals… très peu pour moi, même si l’ensemble tient la route.

Rio 2 (3/10)

J’avais bien aimé Rio. La bande de Twenty Century avait réussi à faire quelque chose d’un peu nouveau et qui changeait des 4 aventures de l’âge de glace. Blue et les personnages annexes étaient plutôt sympathique et l’histoire amusante. Dans ce deuxième films par contre, nous avons droit à la version bien remplie de ce que je déteste dans un film d’animation ! Si le style visuelle de Rio 2 est toujours aussi réussi, les personnages tombent fortement dans la caricature extrême, du Blue père neuneu, à l’écologiste stupide en passant par perroquet rapeur du dimanche. Et ce dernier point m’énerve profondément, quand les producteurs se sentent obligé de nous transformé le tout en oiseau temec qui se la joue, je frime et je rappe ! C’est d’un lourd ! Le film s’embarque presque par moment en comédie musicale, avec au final une histoire plus que banal et prévisible !

Aimer, boire, chanter (3/10)

On avait une pièce de théâtre, alors faisons-en un film ! il y a des fois où cela marche, mais ici, cela reste vraiment trop théâtral. Les décors sont pourtant assez bien réussi, rien que ceux-ci mérite que l’on découvre le film, mais pour ma part, les maladies, le cancer,… c’est un sujet qui ne m’inspire vraiment pas !

Divergente 2 : L’insurrection (2/10)

Si le premier film avait été un très bonne surprise, la suite de cette trilogie s’est montrée pour le moins insipide ! Aucun sentiment, aucune émotion ne transparait des acteurs cette fois. On ne s’intéresse qu’à la trame de l’histoire, pas vraiment originale, et pour ainsi dire durant les 3/4 du film il ne se passe rien !

Vous aimerez aussi...

  • Les films du mois : La Planète des singes, l’affrontement31 juillet 2014 Les films du mois : La Planète des singes, l’affrontement (0)
    La planète des singes : l'affrontement (8/10)J'étais déjà un grand quand avec mon paternel nous avons regardé le tout premier film de la Planète des Singes, bien plus tard que […]
  • Les films du mois : Le petit prince31 août 2015 Les films du mois : Le petit prince (0)
    Le petit prince (2015) 10/10L'histoire du petit prince a une place toute particulière dans ma vie. Que ce soit pour les images que je regardais dans le livre reçu tout petit pour […]
  • Les films du mois : Harry Potter31 juillet 2011 Les films du mois : Harry Potter (0)
    Harry Potter and the Deathly Hallows - Part 2 (2011) ****°Et voilà ... la saga Harry Potter se termine,... il y a 10 ans je la découvrais sur un DIVX pourri et j'étais bien loin de […]

2 réactions au sujet de « Les films du mois : Noé »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.