Archives de
Étiquette : Suzuki

Rectangles à roulettes de luxe ou Kawaï

Rectangles à roulettes de luxe ou Kawaï

C’est bien ma veine. Alors que ma VW Caddy, comme chaque début d’hiver m’énerve avec son témoin “problème de catalyseur”, voilà que la Dacia de madame que j’avais pris en renfort cette semaine grippe son barillet de contact ! Raah, rien de tel qu’une voiture japonaise ! Je n’ai jamais eu un seul soucis, ni une seule plainte à adresser à notre Suzuki Swift et notre Honda Jazz… Mon seul regret, un manque flagrant de modèles adaptés à mes besoins ! La Mistubishi ASX était trop petite pour nous 5 en, la Nissan Quashquaï avait alors perdu son “+2” et la Toyota Sienna ne s’est jamais adaptée au marché européen !

Or quelle ne fut pas ma surprise lors de mon arrivée au Japon de découvrir dans les rues de Tokyo un nombre impressionnant de petites et grandes voitures aux traits anguleux qui m’étaient totalement inconnues ! Daihastu Cocoa, Toyota Vellfire, Suzuki Hustler, Daihastu Wake, Toyota Voxy, Suzuki Lapin, Daihastu Canbus ou Toyota Tank et tant d’autres modèles chez Nissan ou Honda…

De part chez nous, seul Nissan s’est osé à nous proposer la Cube et l’Evalia hors de cette gamme qui semble tout à fait optimisée pour prendre le moins de place possible sur les routes et dans les parkings. Il faut bien admettre qu’ici ce sont surtout les affreux chars d’assault agressifs (comprenez S.U.V.) qui ont le vent en poupe, voiture parfaite pour contourner les brises vitesse et dominer la route de son ego… VW d’ailleurs ne cessant d’étoffer sa gamme de la Touareg, Tiguan et maintenant T-Rock afin suivre le courant d’Audi, Porsche, Jaguar, BWW ou Volvo…

Lire la suite Lire la suite

Japon, droit devant !

Japon, droit devant !

Il y a des choses auxquels on ne s’attend pas toujours… Partir en reportage vidéo une semaine au Japon en faisait clairement partie. De retour depuis quelques jours maintenant, il ne fait aucun doute que ce voyage m’aura marqué, tant pour l’intensité du projet que nous y réalisions que pour la découverte de ce nouveau monde à l’autre bout de la planète.

Akihabara de nuit
Akihabara de nuit

Depuis bien longtemps le Japon me fascinait tant pour sa culture du Jeux-Vidéo que pour les mangas,… mais aussi son architecture, ses voitures, sa culture, sa musique, ses produits multimédia ! Le Japon m’a toujours donné l’impression d’être une destination de pèlerinage numérique !

Certes, avec des journées de travail de parfois près de 18h, je n’ai pas vraiment eu l’occasion de flâner dans la ville. Néanmoins, travailler à 200 à l’heure m’a par contre permis de vivre à la même vitesse que la ville et mon esprit n’a cessé d’analyser et ramener des souvenirs, des mémos de cet univers quasi futuriste aux côtés de notre civilisation européenne encroûtée…

J-1 Let’s flight to Tokyo

12h de vols + 7h de décalage horaire, encore un train à prendre pour arriver à la gare de Tokyo et nous étions déjà à pied d’oeuvre pour tourner les capsules MOOC de la journée dédiées à “L’esprit Kyocera“. Nous le savions, la semaine serait intense pour boucler notre planning et ce rythme intense aidait aussi à ne pas succomber à la fatigue…  Bref, il était déjà tard lorsque nous arrivions ensuite à l’hôtel, nous laissant une fin de soirée pour découvrir la cuisine locale, les galeries souterraines de magasins improbables et rapporter les premières images d’Akihabara, le quartier historique du jeux-vidéo japonais. Je pensais y “perdre” des albums de musique made in Cyborg Jeff, mais force m’est de constater qu’il est impossible de perdre quelque chose au Japon,… On viendra toujours vous le rapporter !

Dès cette première journée, le choc était impressionnant. Nous avions la grande chance d’avoir Claire à nos cotés qui parle le japonais couramment et connait parfaitement la ville. Sans cela, il aurait été impossible d’être autant efficace dans l’organisation de nos déplacements… ou tout simplement choisir notre repas ! J’espérais partir sur place avec mon “Apprends le japonais” sur Nintendo DS, mais ce dernier s’est perdu dans un bureau de poste. Je n’avais donc en poche qu’un Moshi Moshi, Konishowa et Sayonara issu de mes lectures de Yoko Tsuno…  Et ce n’est guère très utile ! Si il y une phrase à retenir, ce serait plutôt : 有難うございます。(à prononcer : Arigatougozaimaaaas) qui veut dire qqch du genre : Un tout grand merci ou Au revoir et merci beaucoup…

Lire la suite Lire la suite

4 enfants dans une voiture compacte à petit budget !

4 enfants dans une voiture compacte à petit budget !

Si dans notre quotidien, le choix de la voiture 7 places s’est fixée depuis fin 2015 sur la VW Caddy Maxi après une longue analyse des options possibles, il commence à être le moment de réfléchir à l’achat d’une voiture pour madame, susceptible de pouvoir transporter nos 4 enfants ! Pour l’heure sa petite Fiat Panda ne dispose en effet que de 2 places à l’arrière. En tant que deuxième voiture, sa remplaçante devra tenir dans un budget étroit (neuve ou d’occasion), rester compacte afin de pouvoir se glisser facilement en ville et disposer d’un espace coffre suffisant pour y mettre une poussette.

J’ai donc commencé il y a quelques mois déjà à analyser les différentes options possibles parmi les véhicules permettant non pas de mettre 3 sièges auto à l’arrière mais au moins 3 réhausseurs suite à différentes publicités reçue chez Fiat… A l’époque de l’achat de la Renault Kangoo (Daddy’s Delight) ou Peugeot 5008 (Inception, 7 places), je n’avais gardé que les véhicules offrant 3 vraies places à l’arrière. Dans cette nouvelle configuration donc, puisque cette 2° voiture n’aura pas à transporter tous les enfants chaque jour, la 3° place arrière peu donc se montrer “un peu étroite” tant que l’on peut y accrocher 3 réhausseurs. Le 4° siège auto/maxicosy se retrouvant quoi qu’il arrive à l’avant.

Enfin, dans cette réflexion j’ai pris l’option d’envisager plus sérieusement l’achat de cette voiture en véhicule d’occasion qui aurait maximum 3 ans et moins de 40.000km afin d’en comparer la différence de prix sur un véhicule neuf et les remises proposées en reprenant la Panda, modèle 2012 avec 30.000km au compteur.

L’idée serait de rester dans cette première recherche sous la barre des 10.000€ avec un véhicules équipés au moins d’un auto-radio MP3, du verrouillage centralisé par clé et des vitres électriques.

Pour l’heure quelques véhicules se démarquent déjà, La Dacia Sandero, la Fiat Punto, l’Opel Corsa, la Renault Clio et Kangoo ou encore la Seat Ibiza ?

== Cette article est amené à évoluer dans les mois semaines à venir, à mesure de l’approfondissement des recherches et vos expériences == 

Tableau - 5 places compactes

 

TRP = Toutes remises comprises / PCT = Prix Catalogue / HRP = Hors Reprise / RP = Remise Comprise

Lire la suite Lire la suite

Ma collection Super Nintendo

Ma collection Super Nintendo

Hardware :

2x Console SNES (PAL) dont une sans alimentation ni manette.
Super Gameboy

Jeux :

Ardy Lightfoot (Titus – Ascii, 1994)
Aero the Acrobat (Sunsoft – Iguana Ent. 1993)
Aguri Suzuki : F1 Super Driving (Genki Co. 1993)
Astérix (Infogrames, 1993)
Bubsy in Claws Encounters of the Furred Kind (Accolade, 1993)
B.O.B. (Gray Matter Inc. 1993)
Chuck Rock (Core Design, 1992)
Cool Spot (Virgin Games, 1993)
Donkey Kong Country (Rare, 1994)
Eek! the cat (Ocean, 1994)
F1 Pole Position 2 (Human Ent, 1993)

Flashback (Delphine Software, 1993)
F-Zero (Nintendo, 1991)
Goof Troop (Capcom, 1993)
Indiana Jone’s greatest adventure (JVC, Lucas Arts, 1994)
Killer Instinct (Rare, 1995)
Looney Tunes : Road Runner’s Death Valley Rally (Icom Simulations, 1992)
Mario Paint (cartouche seule, sans la souris) (Nintendo, 1992)
Mickey Mania (Sony, Travellers Tales, 1994)
Mr Nutz (Boite) (Ocean, 1994)
Nigel Mansell’s world championship racing (Gametek, Gremlin Graphics, 1993) + (version US en boite)

Pac in time (Altreid Concept, 1995)
Pitfall : the mayan adventure (Activision, 1994)
Populous (Bullfrog, 1991)
Prehistorik Man (Titus, 1995)
Schtroumpfs (Infogrames, 1994)
Starwing
(Argnonaut Sofware – Nintendo, 1993)
Street Fighter II (Capcom, 1992)
Super Aleste (Compile, 1992)
Super James Pond (Ocean Software, 1993)
Super Mario All Stars (Nintendo, 1993)
Super Mario Kart (Nintendo, 1992)
Super Mario World (Nintendo, 1990)
Super Pang (Capcom, 1992)
Tiny Toons Adventures : Buster Buts loose! (Konami, 1992)
The Addams Family : Pugsley’s scavenger hunt (Ocean Software, 1992)
The Magical Quest starring Mickey Mouse (Capcom, 1992)
The Simpsons : Bart’s nightmare (Sculptured Software, Acclaim, 1992)
Tiny Toons : Buster Busts Loose (Konami, 1993)
Top Gear (Kemco, Gremlin Graphics, 1992)
Young Merlin (Westwood Studio, Virgin, 1993)
Zool (Gremlin Graphics, 1993)

Jeux Super Famicom :

PGA Tour Golf (Electronic Arts, Sterling Silver Software, 1992) (Boite)
Romancing Saga II (Squaresoft, 1993) (Boite)
Stress Fighter II (Capcom, 1992) (Boite)

Remerciements à Kingstef pour la première console et les jeux DCK, Killer Instinct, Starwing, Mario Kart et Mario World ainsi qu’à Santo Dolce pour la deuxième console et les jeux Road Runner et Street Fighter II et PGA Tour Golf.

Retour à l’ensemble de la collection

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Ambiance Salon de l’auto !

Ambiance Salon de l’auto !

Non, non, je n’ai pas été voir les Miss Suzuki au salon de l’auto comme mon ami Jonathan ! Mais nous le savons depuis quelques mois, une deuxième voiture est inévitable maintenant que nous sommes cinq ! Imaginez un peu le scénario sans, une fois que madame aura repris le boulot.

– Debout à 6h, il faut s’habiller Charly (3 ans) et les filles (4 mois)… plus nous autre. Donner les biberons, faire les tartines, s’habiller et faire les 5 allé-retour pour mettre le tout dans la Kangoo. A votre avis il est quel heure !? Facilement, oh bien facilement 7h30.

– 7h30 départ pour la crèche des filles. Dans le quartier du Pairay à Seraing. Pas un endroit hyper-facile d’accès au nombre de sens-unique, mais gageons qu’à cette heure là, on doit pouvoir être sur place en 10 grosses minutes. Là il faut encore attendre son tour pour le débriefing et surtout changer les filles !! Et oui, dans cette crèche les enfants doivent mettre les vêtement de la crêche. Difficile d’imaginer être retrourner à la voiture avant 8h… pendant que l’un de nous attend dans la voiture avec Charly… Allé, disons qu’il est alors 8h.

– 8h en route pour l’école de Charly. Là on remonte dans le haut de Seraing… et il faudra trouver le chemin le moins perturbé par les masses d’écoliers montant en voiture à l’Athénée… Par expérience, je sais que cela va être sport… 8h15 je table, très très court ! On dépose le bonhomme en vitesse, et nous voilà près à repartir… il est 8h25.

– 8h25, en route pour l’Unif… zoupla on reprend la voiture, on est encore un peu dans les bouchons des parents qui quittent l’Air Pur pour monter sur Boncelles, mais ce n’est pas le moment le plus difficile. On peut atteindre l’Unif en moins de 20 minutes… Allé, disons que je dépose madame à son arrêt de bus à 8h40… moi je suis arrivé à 8h45 au boulot, si jusqu’à là aucun soucis ne s’est glissé en route. Madame par contre, doit encore prendre le 58 ou 48 pour redescendre dans le centre ville, puis encore le 1 jusqu’à son bureau… cela fait facilement 45 minutes avec les moments d’attente de bus… là voilà arrivée à 9h30 !? Ensuite il faut refaire le tout en sens inverse au retour…

Vous avouerez quand même que ce n’est pas ce que l’on souhaite dans la vie hein !! Une deuxième voiture histoire de splitter les trajets en deux… on peut l’on gagne facilement une heure le matin et une heure au retour… de quoi pouvoir passer le temps nécessaire avec sa famille !

Bref, nous voilà en recherche d’une deuxième voiture…

Lire la suite Lire la suite