Les Giana Sisters dans mon salon !

Les Giana Sisters dans mon salon !

Bon alors, qui ne connait pas les Giana Sisters !? Non, il ne s’agit pas de mes deux petites jumelles, notez-que cela aurait été évidemment assez comique si je les avais appelées Giana et Maria. La série Giana Sisters doit évidemment parler à tous bons joueurs sur Micro Ordinateur de la fin des années 80. Imaginez donc, alors que depuis plusieurs mois, je rêvais moi aussi de pouvoir jouer à Super Mario Bros sur ma télévision, j’allais découvrir une disquette qui allait changer ma vie : The Greatest Giana Sister se présentant à l’époque comme un clone de Super Mario Bros pour Commodore 64. Giana Sister sur Commodore 64Pendant de longues années, Giana Sister est resté pour moi la référence en jeu de plate-forme et s’il fallait un jour m’annoncer une bonne nouvelle vidéo-ludique c’était bien le retour des sœurs Giana… Chose d’ailleurs qui fût faites en 2009 sur la petite Nintendo DS. Graphiquement réussi, l’épisode portable manquait toutefois de challenge pour un amateur de jeux de plate-forme. D’autant que les premières aventures étaient d’un niveau à mon avis plus corsé que le premier Mario.

Alors, vous me demanderez pourquoi diable le fan de Giana Sisters que je suis ne se met à jouer que maintenant au nouvel épisode Twisted Dream, alors que le jeu est disponible sur PC depuis près de 8 mois. C’est vrai, c’est une bonne question ! D’autant que j’ai suivi avec un intérêt extrême la réalisation du projet lancé sur KickStarter et que j’ai régulièrement envisagé d’y contribuer histoire de bénéficier de quelques goodies collector, comme par exemple le CD de la bande son ! La vérité est que c’est dans mon salon que je peux m’octroyer du temps pour jouer. Papa Gamer de 35 ans, je n’ai plus de PC pour jouer, j’ai donc attendu, prier et attendu l’arrivée des Frangines sur ma Playstation 3 !

giana-sisters-twisted-dreams loading timeC’est donc le cœur battant qu’après avoir téléchargé pas moins de 1,5go de données, je lance le jeu… Chargement un peu longuet pour arriver sur l’écran de démarrage du jeu,… sans musique. Une mini animation, puis enfin un peu de musique et zoupla me voilà déjà dans le premier niveau. Ce n’est pas que je ne sois pas pressé de découvrir enfin ce Giana Sisters, mais tout de même j’aurais voulu me sentir déjà dans l’ambiance dès le début… Avec l’adrénaline des premières notes. Sur ce coup-là Black Forest Games me laisse un peu sur ma faim. D’autant que coté mise en situation, l’histoire est bien maigre. D’accord, Giana c’est Giana… Elle doit retrouver sa sœur attrapée dans le vortex d’un diamant magique, c’est grosso modo le même topo que pour l’épisode sur la portable de Nintendo… mais tout de même, je n’aurais pas été contre une petite cinématique, un truc en animation ou que sais-je pour me faire vibrer… Je me retrouve juste au bout d’une prise en main rapide de mon personnage devant un gros monstre qui englouti ma sœur avant de continuer l’aventure. Mwoui… un peu déçu de la mise en bouche !

Giana Sisters Twisted Dreams - C'est beau !D’un autre côté, graphiquement, c’est franchement beau ! L’animation visuelle de tout l’univers du jeu lorsque l’on passe du monde “cool” au monde “punk” est vraiment bien réussie et fluide. Dès le début de l’aventure Giana dispose de plusieurs compétences, sauter, casser des blocs, faire des dashs enflammés, double saut, ralentir sa chute… la prise en main de tout cela est assez rapide et surtout pas trop guidée. C’est vraiment intuitif et on s’amuse tout de suite…

Ceci dit, au bout d’un ou deux niveaux, je me pose tout de même la question suivante : Pourquoi avoir tous ces pouvoirs directement accessibles ? Cela n’aurait-il pas été plus intéressant d’en disposer petit à petit ? Évidemment, les niveaux sont construits pour devoir jongler avec tout cela,… mais la question mérite réflexion ? Quoi qu’il en soit, les niveaux sont très sympas à parcourir au début de l’aventure et l’on sent le niveau du jeu plus proche de l’épisode sur Commodore 64 et Amiga. Il faudra assez vite réfléchir un peu pour arriver au bout des niveaux.

Si les premières impressions visuelles de Giana Sister Twisted Dream sont tres bonnes, tout en progressant dans le jeu, je me suis fait la réflexion que pas mal de petites choses manquaient de finition. Tout d’abord, la fluidité du jeu est vraiment inégale. Le jeu repose essentiellement sur la possibilité de faire passer le niveau d’un monde à l’autre en temps réel et cela est très bien géré. A côté de cela, le jeu a parfois tendance à saccader l’affichage pendant le scrolling des plans de jeux. C’est par exemple extrêmement flagrant lors du menu de sélection du niveau à visiter. Il y a également quelques petits soucis de flickering dans les ombres d’objets qui peuvent être cassés. Cela n’affecte pas vraiment le gameplay ou le plaisir de jouer, mais ce sont des petits points noirs qui d’ailleurs ne sont peut-être propres qu’au portage Playstation 3 ? Black Forest s’en excuse sur sa page Facebook, et j’imagine qu’un patch verra le jour ?

Il faut évidemment resté conscient qu’il s’agit d’un jeu “Indie” qui ne dispose pas du soutient de gros éditeur !

Ah te voilà, mécréant !Comme je vous l’expliquais plus haut, Giana dispose de divers pouvoirs pour progresser dans les niveaux. Cette progression repose essentiellement sur le Twist d’un univers à l’autre faisant apparaitre et disparaitre des plateformes, obstacles et ennemis. Sans être vraiment novateur (Cela me fait un peu penser à Braid), le résultat est vraiment amusant. Ceci dit, plus on avance dans l’aventure et plus les autres pouvoirs sont à combiner. De ce côté, je dois bien admettre que la rigidité du Dash m’embête un peu. C’est toujours avec ce pouvoir que je finis par mourir. Est-ce dû au portage sur la manette de la PS3, mais j’ai beaucoup de difficulté à faire des Dashs obliques, nécessaires pour accéder à certains passages, sous peine de tomber dans “l’eau”.

En parlant d’eau, voilà justement un concept qui manque de clarté. Par moments il est possible de nager dans l’eau, à d’autres elle nous tue… Il y a divers petits zones obscures sur les obstacles à éviter… Mais quoi qu’il en soit, dans l’ensemble, c’est tout de même avec plaisir que je retrouve les Sœurs Giana du fond de mon canapé et que j’invite tous ceux qui auraient zappé ce jeu à le découvrir ! Je pense d’ailleurs que le challenge sera au rendez-vous, je me sens déjà approcher d’un niveau où la présence de mon frangin, expert en plate-forme gaming, me sera nécessaire pour avancer dans l’aventure !

Giana-Sisters-Twisted-DreamsjumpJe terminerais enfin par la bande son du jeu qui apporte indéniablement un bonus supplémentaire à l’aventure. Il faut savoir que l’une des toutes premières musiques que j’ai apprise à jouer sur mon synthétiseur, il y a de cela près de 25 ans… c’était la musique de l’intro de Giana Sisters sur C64, une bande son signée Chris Huelsbeck, l’un des grands noms de l’époque Commodore / Amiga. Il faut savoir également que lorsque j’ai découvert Internet, c’était en comprenant que l’on pouvait y trouver des tas de musiques de jeux-vidéo et de remix de musiques de jeux vidéo… c’était en 2000, et l’un des premiers titres dont je suis tombé amoureux, c’était la version remixée en SID Metal de Giana Sisters par le groupe suèdois Machinae Supremacy…. Mélangez le tout et comprenez oh combien j’étais aux anges de savoir que la Bande Son du jeu serait confiée Chris Huelsbeck et Machinae Supremacy… C’est bien simple avant même de jouer, j’ai cliqué sur “Credits” pour voir défiler des tas de noms qui me sont familiers tels que Fabian Del priore, Jogeir Liljedhal,…

Oui, côté musique, c’est une vraie réussite. En effet lorsque vous twistez entre le monde Punk et Cool, le morceau de musique s’adapte au style passant de la musique arrangée par le groupe Metal ou la version plus happy…

Bref, les vacances arrivent à grand pas et je vais pouvoir me plonger plus en profondeur dans l’aventure. Voir si jusqu’au bout le plaisir est au rendez-vous. La version PS3 aura-t-elle droit également à ces DLC comme ce fut le cas avec un pack Halloween et Winter sur PC ?

J’espère avoir réussi à vous donner envie de découvrir ce jeu, que vous ayez joué aux premières aventures sur Micro-Ordinateur et peut-être même surtout si vous n’y avez jamais jouées !

A ce jour, je ne sais pas si Black Forest Games envisage un patch pour corriger les quelques petits défauts du jeu, mais ils en sont conscients. Une version Ouya semble envisagée maintenant alors que l’équipe vient de lancer un tout nouveau projet de jeu sur KickStarter : Ravensdale

Vous aimerez aussi...

  • Jouer… une autre époque29 septembre 2009 Jouer… une autre époque (3)
    Jouer ?? à quoi ?? quand ?? avec quel budget ?? ... C'était mieux avant, mais il y a pourtant encore quelques "petits trucs" qui pourraient  me plaire... en fermant les yeux sur la Dingoo, […]
  • Keen Commander, toute une époque !12 juillet 2013 Keen Commander, toute une époque ! (2)
    Il y a quelques semaines, mon frangin Pype qui donne vie à Bilou sur Nintendo DS posait la question suivante sur les réseaux sociaux : « tous jeux confondus, le meilleur […]
  • Je peux jouer a la Ninteno?11 novembre 2011 Je peux jouer a la Ninteno? (5)
    -- Et un jour Super Mario débarqua au rayon Maxitec de chez GB --Compagnon de mes siestes sous le soleil d'Espagne, le troisième tome de l'histoire de Nintendo m'a un peu deçu... Si […]
  • Dans la cours de récré…6 février 2010 Dans la cours de récré… (2)
    Bipbipbip bup bip bup bup bip... Fini les chats perchés, les parties de football entre deux piquets de baskett et les échanges de timbres ou de stickers... Dans la cours de récré, des […]
  • My Video-Game remixes !10 décembre 2009 My Video-Game remixes ! (7)
    Il arrive de temps à autres que certains visiteurs arrivent ici de liens en liens,... souvent me connaissant de part mon relatif succès issu de mon petit morceau Techno Dance mettant en […]
  • FF signe d’invincibilité !28 octobre 2009 FF signe d’invincibilité ! (1)
    Oh, on a beau dire que les jeux-vidéo d'avant, c'était pour les vraies Gamers, qu'il était bien plus difficile que maintenant... Dans un sens ce n'est pas faux, mais ils étaient surtout […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.