Ne pas avoir de regret

Ne pas avoir de regret

Les vacances de Noël, 15 jours où en principe tout s’arrête, mais où on court encore traditionnellement beaucoup pour finaliser les fêtes et parfois pour remplir les journées. C’est aussi un moment où l’on a l’habitude de planifier des tas de choses à faire, pas toujours amusantes qu’il faut absolument avoir fait. Et bien cette année, je me suis que le plus important serait de ne pas avoir de regrets ! M’arrêter pour jouer un jeu de société si l’on me le propose, sortir une ou deux BDs qui m’attendent depuis les vacances dernières. Essayer le nouveau Super Mario Wonder avec les enfants. Régler quelques mails administratifs. Souffler. Regarder mon sapin. Les voir jouer. Regarder la télévision en famille… Des choses simples, mais que nous n’aurons pas le temps de faire quand 2024 aura pris de l’allure !

Alors tout cela ne s’est pas fait sans chaos non plus. Il y a les imprévus qui te font perdre une matinée au garage parce que la Fiat Turbo de madame fait un drôle de bruit. Il y a les dimanches matin à chercher en urgence une pharmacie de garde. La tempête qui fait tomber des briquettes de la cheminée et le lave-vaisselle qui n’en fait qu’à sa tête.

Mais à quelques jours de la fin des vacances, il me semble que je n’aurais pas de regrets. Je me suis même levé plus tôt pour profiter du calme pendant que les enfants dorment pour approcher de la fin du passionnant roman de la série « 9 » de Marc Levy que mon ami Gaëtan m’a prêté cet été, et je me suis aussi laissé glisser dans mon confortable canapé pour cette fois prendre la manette et faire quelques quêtes à Final Fantasy XVI avant que nous n’en voyons la fin.


Enfin, ce qui aura indéniablement marqué nos vacances de Noël de cette fin d’année 2023, c’était le puzzle de 1000 pièces que Madame a reçu à Noël ! Ah, il faut bien admettre qu’une fois ouvert, on pouvait lire sur son visage quelques choses comme « Mais quelle idée ai-je eue là ! »

Pour sûr, il n’allait pas se goupiller en une soirée, il aura fallu qu’elle arrête le temps quelques journées pour avancer régulièrement assistée par l’un ou l’autre d’entre nous. Si je dois bien admettre que je n’aime pas du tout faire un Puzzle, cela a créé une certaine dynamique familiale d’entre-aide assez agréable. En tout cas, tant l’illustration de Thomas Kinkade était particulièrement réussie et remplie de détails autant la qualité des produits Schmidt m’ont impressionné. Ces éléments sont importants afin de doser la difficulté de l’assemblage.  Dommage qu’il n’y en a pas d’aussi joli dans l’univers d’Harry Potter.

On avance en équipe !
On avance en équipe !

Et ils s'essaient au nouveau Super Mario Wonder

On essaie Nimalia qu'Alice a reçu à Saint Nicolas 1000 pièces, ce n'est pas rien !

Vous aimerez aussi
On joue au Dobble Disney 100 ans
On joue au Dobble Disney 100 ans

Reçu à Noël, le Dobble "Disney 100 years of Wonder" est loin d'être notre premier jeu de société Dobble. Depuis (Lire la suite)

Notre matin de Noël
Notre matin de Noël

C'est une petite tradition que l'on a prise depuis quelques années. On se reserve le matin de Noël pour découvrir (Lire la suite)

Prêt pour fêter la fin de l’année !
Prêt pour fêter la fin de l’année !

Et oui, c'est l'heure de vous souhaiter de bons moments pour les fêtes avec notre traditionnelle photo de famille dans (Lire la suite)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.