Runaway : ou comment bacler un jeu prometteur !

Runaway : ou comment bacler un jeu prometteur !

 Non, pas de blah blah DS aujourd’hui,… J’aimerai m’arrêter sur Runaway, un jeu de Pendulo Software que j’ai acheté il y a quelques années et que Jessica et moi venons de terminer hier soir.

Pourtant, tout commençait assez bien pour ce jeu d’aventure Point & Clic. Nous sommes au début de l’année 2003, et je viens juste de rejoindre l’équipe de Game Project (Arcallians par la suite), pour m’occuper des bandes son de “La guerre des pâquerettes”, un jeu d’aventure Point & Clic humoristique. C’est qu’à l’époque ce genre de jeu ou le joueur dirrige son/ses personnage(s) à la souris, dans un univers en 2 dimension est devenu quasi inexistant, alors que 10 ans au par avant, il vivait son âge doré ! (Souvenez vous,… Monkey Island, Day of the Tentacle, Legend of Kyrandia ou même Les chevaliers de Baphomet). En gros le principe est de sonder chaque scènes, de discuter avec les personnages, retrouver des objets qu’il faudra par la suite utiliser pour avancer dans l’histoire.

Bref, tout cela pour dire, qu’en 2003, l’annonce de la sortie proche d’un nouveau jeu du genre par un studio espagnol n’avait pas manqué d’attiser la curiosité de notre “communauté”.

Grim FandangoManiac MansianEt donc, tout logiquement Jessica et moi nous sommes rués sur le jeu une fois arrivé dans les bacs (Si si, même si elle n’a pas commencé par Maniac Mansian sur un C64, elle est quand même assez accroc à ce genre de jeu, de mémoire son premier était Grim Fandango). Et là … ça commence assez “moyen” !

Jolie cinématique, et il faut bien l’admettre des graphismes vraiment très soignés !… Un scénario qui commence assez bien (Jusque là, un mec un peu “intello” se retrouve à donner un coup de main d’un jolie jeune femme poursuivie par des bandits qui viennent de tuer son père…. Comment lui refuser de l’aider à percer le mystère de cette amulette, mise en sécurité par ce dernier …) Non là ou le problème se pose, c’est la manière dont les énigmes se résolvent.

RunawayLà ou dans un “Lucas Arts” on ramassait tout ce qui traîne, ou tentait tout une série de manipulations avec les objets… Notre héros, Bryan, ne s’intéresse à certains objets qu’après s’être rendu compte de leur intérêt. Quoi de plus frustrant que d’essayer de faire fonctionner une alarme incendie avec une bombe de laque et un briquet sans succès,.. puisque Monsieur n’a pas encore lu qu’il fallait de l’eau pour réveiller madame…. Information qui se trouve dans un dossier qui ne sera cliquable qu’après avoir résolu le problème du “camouflage” du corps….

Bon… Quand Guybrush Threepwood devait trouver une clef au fond du 3° paquet de Kellogs de la cuisine de son bateau pirates… c’était aussi assez tordu… mais au moins c’était cliquable !!!

Bref, tout cela pour dire qu’à la fin du 1° chapitre (sur 6) j’avais décroché… et même si Jessica avait eu le courage de pousser jusqu’à la prise d’assaut de la cabane dans le désert… elle a aussi fini par lâcher prise, à la sortie des Sims 2.

ArtworkEt donc Runaway : A road adventure resta dans l’armoire à Jeux Vidéo jusqu’il y a quelques mois…

Mais il y a peu, en installant la suite de Runaway (Runaway : Dream of the turtle), je clique à tout hasard sur “résumé du premier épisode”… et là suit une vidéo assez accrochante comptant la suite du scénario du 1° opus… Du coup… d’une part ça m’inspire assez bien, .. et d’autre part, il semble assez préférable d’avoir fini le 1° avant de se lancer dans l’histoire du second !

Et nous revoilà donc à repartir à l’aventure… et pour vous dire comme ce soucis de “gestion des énigmes” est assez lourd, en connaissant leur solution, la tâche reste ardue, pour les effectuer dans le bon ordre … Néanmoins, le plaisir est là… et une fois compris l’esprit pervers et tordu de l’équipe scénaristique, on fini par rentrer dans le rythme.. (même si les “zones à visiter” cachées… c’est un peu lourd) et ce jusque le 5° et 6° chapitre…

runawayA ce moment, d’une part.. le scénario prend la une tournure inattendue… et surtout, le gameplay devient TRES ennuyeux. Énormément d’aller et venue pour des actions intéressantes… Éternelle discussion pour faire “passer le temps”… qui font rallonger et rallonger la sauce pour pas grand chose !… on dirait vraiment que l’équipe, a du boucler l’affaire par manque de budget… et le problème… s’est qu’ils ont surtout bâcle l’affaire :(

Enfin… c’est dommage… le jeu sera même du coup, hors de mon TOP 50…

Heureusement… on ne dit que du bien du 2° épisode….

runaway_x.jpg

Vous aimerez aussi...

  • Quelques souvenirs de mon 80386 (1° partie)21 février 2008 Quelques souvenirs de mon 80386 (1° partie) (4)
    Aaah, je vous avais déjà longuement parlé de mon C64, qui fut mon premier micro ordinateur. Mais dès le début des années 90, le PC fit son apparition dans notre maison... Le premier était […]
  • J’ai encore faim…26 janvier 2010 J’ai encore faim… (6)
    26 janvier 2010 Hier soir (enfin vendredi dernier maintenant), madame et moi avons terminé le dernier volet de la trilogie Runaway… Une page d’histoire se ferme,… un peu […]
  • Au bon souvenir de mon MS-DOS28 avril 2010 Au bon souvenir de mon MS-DOS (0)
    Bon, avec la découverte de DSx86, ma Nintendo DS n'a jamais autant chauffée depuis des mois ! Grâce à ce petit émulateur (nouvelle version 0.11 à télécharger !) je peux transformer ma […]

2 réactions au sujet de « Runaway : ou comment bacler un jeu prometteur ! »

  1. Runaway, j’ai bien aimé mais j’ai pas trouvé que ce soit le jeu du siècle, je lui préfère largement, dans le même genre, le mythique Zak et dans les point & click de ces dernières années, Still Life. C’est pas un mauvais jeu pour autant mais vu le battage, je m’attendais à mieux.

    Un dossier sur la zikmu est prévue mais je dois changer des trucs avant ça, à commencer par l’interface générale qui ne me plait toujours pas, c’est un gros travail, ensuite, plusieurs dossiers sont prévus dont un sur la zikmu mais sans date. A la limite, si ça te tiend à coeur, tu pourrais t’en charger, tu es bien placé pour aborder le sujet en profondeur il me semble. A ce moment là, faudrait qu’on en discute d’avantage via msn ou par tel.

    Heureux d’apprendre que tu sois, toi aussi, un amateur de survival horrors. Etant à l’origine, fan de films d’horreur, j’ai rapidement accroché au genre même si, comme toi, ma première experience avec RE fut négative. J’ai du attendre 97/98 avant de m’y remettre puisque à première vu, RE1 ne m’avait pas convaincue, n’étant pas un fan d’alone in the dark mais avec le temps, j’ai appris à l’apprécier mais surtout ces suites, jusqu’au 3, j’ai pas le matos nécessaire pour avoir pu gouter aux épisodes suivants :p

    Merci pour lien, faudra qu’on fasse un échange de lien aussi mais là, c’est l’été et je fais pas ce que je devrais faire sur le site, je joue, je me passe des videos, c’est pas serieux ;)

    D’ici quelques semaines, tu auras l’occasion de lire mes tests sur alone in the dark 4 & parasite eve 2, tu pourras alors, comme à l’heure actuelle d’ailleurs, posté un commentaire positif ou négatif, j’ai vu que PE2 était dans ton top 50, tu risques de pas être d’accord avec mon test qui ne sera pas très flateur, enfin, tu verras :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.