Archives de
Étiquette : Warioland

Playing 2021, une année de bons jeux ?

Playing 2021, une année de bons jeux ?

Sans Tralalala, il faudra rapidement faire le constat que cette année 2021 n’aura pas eu de quoi rivaliser à mes yeux avec la précédente en terme de jeux-vidéo.

En effet, l’année 2020 et la sortie conjointe de Final Fantasy VII et The Last of Us 2 avait été chez nous l’une des plus chargée. Or, les jeux attendus cette année ont pour la majeure partie été reportés à l’année 2022 et cette fameuse nouvelle PlayStation 5 s’est montrée tellement discrète qu’on ne l’a guère trouvée dans les magasins !

Les « nouveautés » jouées cette année auront donc été peu nombreuses et pour la plupart sur ma récente Nintendo Switch. En revanche, poussé par le certificat en culture vidéoludique suivi cette année, je me suis essayé à sortir un peu plus de veilles cartouches à (re)découvrir que d’habitude et surtout expérimenter quelques perles du courant Indé.

Les Tops

Dans les méandres de Dead Cells
Dans les méandres de Dead Cells

Dead Cells (Switch)

Tout en analysant plus en profondeur la thématique des jeux Indépendants dans le cadre du certificat en culture vidéoludique, je me suis rendu-compte que Dead Cells était une production française du studio Motion Twin, un studio que j’avais découvert il y a quelques années avec son petit jeu originale Uppercut Football. Et s’il fallait vraiment me convaincre que je me devais de découvrir ce jeu, voilà que celui-ci se retrouvait jouable gratuitement pendant 5 jours pour les abonnés du Nintendo Online !

Je partais en réalité en terrain inconnu. Si visuellement, l’ambiance fait penser à Castlevania ou même Prince of Persia, très vite, la prise en main se montre plus nerveuse… L’ambiance me rappellent également un peu Black Thorne… Je me retrouve donc à errer dans les couloirs de cette sombre prison, je me défends comme un beau diable, puis baf… mort ! Et là, surprise, tout a changé, mais j’ai également perdu tout ce que j’avais ramassé… Ah ! Voilà qui me change totalement de ce que je connais… Un donjon « aléatoire », voilà qui me rappelle un peu les longues soirées à regarder mon koloc’ Didier sur Diablo ! S’enfoncer dans un donjon, combattre, combattre, ramasser de l’or, chercher la sortie… C’est ce donc que l’on appelle un Rogue-like en lien avec le jeu d’aventure et d’exploration Rogue sorti en 1980, et plus exactement, avec son approche Plateformer et de recherche d’objet et artefacts, un Roguevania… mélange entre un Rogue-like et Metroïdvania.

Ne perdez pas espoir : il faut mourir, mourir, mourir… pour y arriver ! Et justement, c’est un élément que je trouve bien dans ce titre… Mourir n’est pas frustrant, la mort ouvre alors de nouvelles voies… C’est également bien moins frustrant que les jeux Dead’n Retry qui finalement implique de « comprendre une astuce ou un énigme » et d’apprendre à la résoudre… Dead Cells intègre donc la mort de notre avatar comme un élément de narration et prétexte à proposer un niveaux recomposé… étonnamment j’y trouve donc le même plaisir qu’en jouant à Knytt et les moments passés Switch en main à jouer à Dead Cells cette année resteront une expérience fortes qui pousse le titre de français en haut de ce top 2021.


Overcooked : Special Edition - Switch (Team 17 - Ghost Town Games, 2017)
Overcooked : Special Edition – Switch (Team 17 – Ghost Town Games, 2017)

Overcooked ! : Special Edition (Switch)

En 2° position dans ce TOP 2021, un autre titre découvert lors de ma formation : Overcooked. Voilà déjà un moment que j’ai entendu parlé de ce titre du studio Team 17, studio héritage des grandes années Amiga. En effet, ce jeu multi-joueurs est sorti en 2016 et c’est donc avec plusieurs années de retard que je finis par le découvrir maintenant que nous disposons de 4 JoyCons pour en profiter en famille !

Le concept est suivant, réaliser les commandes des clients dans un restaurant. Chaque joueur contrôle son petit cuisinier et il faudra donc s’organiser efficacement pour suivre le rythme des commandes. Chaque cuisine à ses spécificités, mais il faudra à chaque fois, prendre les bons ingrédients, les hachés, les mélanger, les cuire et les servir.

Overcooked, est un jeu très efficace dans la coordination d’une équipe et la mise en place de stratégie commune !


mini metro early
Mini Metro

Mini Metro (iPad)

Pour compléter ce TOP 3, j’ai choisi Mini Métro, un titre au design particulièrement épuré sorti en 2014. J’ai découvert ce dernier cet été sur mon iPad et ce dernier est devenu très vite addictif. Dans Mini Métro, vous devez relier des stations les unes aux autres  et optimiser l’offre et la demande vers des voyageurs. Petit à petit de nouvelles demandes apparaissent et vous devrez adapter vos lignes, augmenter le nombre wagons tout en tenant compte des restrictions, en autre, de passage sous un fleuve.

Mini Métro demandent peu de réflexe, c’est presqu’un jeu zen contemplatif, et pourtant, à chaque partie terminée, je me suis dit, allé, on recommence !


Les Flops

Nintendo Online (Switch)

Nintendo 64 sur Nintendo Switch : lag, bugs, textures manquantes, jouabilité problématique – les premiers abonnés bouillonnent
Nintendo 64 sur Nintendo Switch : lag, bugs, textures manquantes, jouabilité problématique – les premiers abonnés bouillonnent

J’en parlais il y a quelques semaine, l’une des attentes de cette fin d’année était… l’arrivée des jeux Nintendo 64, Megadrive et Game Boy dans le catalogue en ligne de Nintendo Switch Online. S’il faudra encore attendre pour retrouver les jeux de la portable monochrome, une première fournée de titres issus des deux premières consoles ont fait leur apparition, non sans faire grincer les dents ! Tout d’abord, ceux-ci ne sont accessible que moyennant le paiement d’un « extention pack« . On passe tout de même de 19€/an qui était particulièrement attractif jusqu’ici à 39€ / an. Voilà qui modère un peu mon envie de découvrir les titres d’une génération Nintendo que j’ai eu peu l’occasion de prendre en main. A cela, s’ajoute actuellement de très gros soucis d’émulation. Nombre de joueurs se plaignant d’énorme ralentissement, de latence dans les boutons d’action et même de textures supprimées des versions originales…

Mais à côté de cela, on peut également reproché à Nintendo d’avoir été plus que pingre quant à l’ajout de nouveautés dans le catalogue Super Nintendo et NES de l’abonnement de cette année. Les nouveautés se comptent sur les doigts de la main et étaient particulièrement inintéressantes !

Death Stranding (PS4)

Death Stranding - PS4 (Kojima Production - Sony, 2019)
Death Stranding – PS4 (Kojima Production – Sony, 2019)

Présenté lors de sa sortie fin 2019 comme « Le jeu de l’année », Death Stranding se sera montré assez décevant. Grand projet d’Hideo Kojima, la papa de la série Silent Hill, mais également mettant en scène Norman Reedus dans un avatar numérique, Death Stranding avait beaucoup d’atout. Avec une histoire qui se présente très intrigante et sombre, il faut bien admettre que nous nous serons un peu forcés à passer un premier sentiment rebutant. Maniabilité lourde, décors déprimants, combats imprécis et ce sentiment de jouer le transporteur de colis n’ont pas réussi à nous convaincre d’en apprendre plus.

Alex Kidd in miracle world DX (PS4)

Alex Kidd in miracle World DX - PS4 (Merge Games - Jakenteam, 2021)
Alex Kidd in miracle World DX – PS4 (Merge Games – Jakenteam, 2021)

Je ne suis peut-être pas très tendre avec la jolie ré-édition DX d’Alex Kidd in Miracle World en le glissant dans mon Flop 2021 ? C’est qu’il faut bien admettre que les graphismes du portage de l’ancienne mascotte de SEGA qui avait fait les beaux jours de la console Master System avant l’arrivée de Sonic le hérisson sont très réussis ! C’est donc très naturellement que nous avions acheté le jeu à sa sortie au début de l’été ! Rien ne manque, on a clairement en main l’ancien Alex Kidd manette en main, c’est très joli, c’est réussi et l’on nous propose même la possibilité d’avoir des vies infinies, ce qui permet d’aller découvrir des niveaux jusque là impossible pour moi… Mais finalement, rien n’a changé, et on s’ennuie assez vite ! Les niveaux sont loins d’être originaux et l’on sent tellement que ceux-ci date d’un autre âge. Le titre se retrouve donc particulièrement vite remisé dans la bibliothèque de la console.

Lire la suite Lire la suite

Les jeux-vidéos de 2012, un cru sans saveur.

Les jeux-vidéos de 2012, un cru sans saveur.

Petit exercice bien sympathique auquel j’ai participé en cette fin d’année avec l’équipe de rédaction Be-Games : Le Top et Flop 2012 ! Et il me faut bien admettre que cette année, j’ai bien eu du mal à être enthousiasmé par les jeux-vidéo modernes. Je vois pourtant passer de jolis screenshots ciblant bien souvent des jeux indies non disponibles sur mes outils de jeux, les grosses licences se ressemblent un peu toutes… bref, ce sont bien souvent des titres de 2011 voir bien plus anciens qui ont eu droit à mes faveurs cette année…

Top 2012 by CJ

Silent Hill : Downpour (PS3), une jolie réussite pour un titre trop peu mis avant. Ce 6ème Silent Hill renoue pourtant avec une ambiance et un gameplay dignes de ses prédécesseurs, sur l’ancienne génération de console. Frissons garantis ! (Lire : Une grosse drache sur Silent Hill)

Rayman (PS3, iPad), il y a un an, Rayman faisait enfin son grand come back avec Rayman Origins. Un retour aux sources très réussi, tirant parti des expériences de Mario ou Donkey, renouant eux aussi avec la 2D. Les graphismes de Rayman sont époustouflants et y jouer à plusieurs un vrai plaisir. Rayman s’offre également un passage sur Tablette avec un Rayman Jungle Rush qui puise son gameplay dans une mécanique de running Game bien huilée sur système tactile. L’un comme l’autre sont pour moi des incontournables de 2012. (Lire : Rayman revient à ses origines, Rayman se la joue sur iPad)

Trine 2 (PS3), il est vrai que j’aurais voulu vous parler de Giana Sister, mais je n’ai pas encore pu y jouer. J’avais été peu convaincu par le premier Trine, trop peu lisible à mon goût. La démo de Trine 2 m’a vraiment ébloui. Reprenant toujours le concept de personnages aux compétences différentes, comme dans ce bon vieux lost vicking, ce nouveau Trine propose des environnements beaucoup plus clairs et lumineux, offrant une expérience bien plus agréable, seul ou à plusieurs. (Lire : Trine deuxième essais)

Flop 2012 by CJ

Mario (WiiU, 3DS), et oui déçu de New Super Mario Bros, autant sur 3DS que sur WiiU. En effet, je comptais vraiment sur ces titres pour me faire rêver et me donner envie de m’acheter une 3ds ou la nouvelle WiiU… Au final, ces softs sont loin d’être mauvais mais se montrent bien trop conservateurs que pour me faire craquer sur 3DS, et le concept de jeu via le GamePad ne m’accroche pas vraiment pour jouer à Mario !

I am alive (PS3), un titre que je suis depuis sa première annonce à la E3, et qui promettait alors une expérience se situant entre uncharted, Alone in the dark inferno et s.o.s. Final escape, le tout réalisé par Ubisoft à qui l’on doit la série Assassins Creed. Oublié, annulé, puis revenu à la vie, Il délivre finalement un titre à la 3D pauvre, misant sur l’expérience en ligne.

Capitaine Morgane et la tortue d’or (PC), je parie que ce titre ne vous dit rien, et pourtant moi, j’en attendais tout de même quelque chose. Nouvelle aventure point & clic signée WizardBox, se déroulant dans le même univers que So Blonde dont l’ambiance était assez réussie, j’espérais que ce nouveau titre comble les défauts des aventures du Sunny. Il n’en est rien semble-t-il, des doublages inégaux et des chargements encore trop long. Le titre est pourtant très joli graphiquement, parfois trop fouilli que pour trouver les objets… Ceci dit l’effet « So Blonde » n’y évidemment plus présent puisque l’on suit Capitaine Morgane, pirate de son statut !

Les jeux auxquels j'ai joué en 2012
Les jeux auxquels j’ai joué en 2012

Bref, comme je vous le disais, j’ai franchement laché le pied sur les sorties de jeux-vidéo. Il faut dire qu’avec nos 3 petits anges, nous sommes rapidement épuisés une fois le travail terminé et toute le monde au lit. J’ai tout de même pu cette année découvrir quelques titres tels que : Plantes VS Zombie sur Nintendo DS, Aladdin et Rolo to the Rescue sur Megadrive, Ducktales sur NES, Sonic Generations, Motorstorm Apocalypse, Alice, Tales of Graces F, Skyrim et Uncharted 3 sur PS3, Lomax et Gex sur PS1, Merlin, Ducktales 2 et WarioLand 2 sur GameBoy, GeoMasters et Angry birds Space sur iPad ainsi que Mario Party 9  et Donkey Kong Returns sur Wii.

Nintendo : Opération Recyclage !!

Nintendo : Opération Recyclage !!

DSiNoël approche !! sentez-vous la bonne odeur de sapin ??? Eh bien je connais un Père Mario dont la hotte est bien vide !! Si Nintendo pouvait bénéficier du Dr Kawashika et de Zelda pour vendre plein de DS et de l’effet de surprise de la Wii, et l’année suivante d’une séduisante Super Mario Galaxy… C’est les mains vides qu’il se retrouve cette année… A coté de cela, Microsoft bradant c’est Xbox jusqu’à 139€ et une PS3 qui commence à sortir doucement le bout de son nez !

Mais qu’est-ce qu’il me font chez Nintendo !!! Ok, le paris de faire une console portable moins puissante que la PSP pour jouer sur d’autres concept OK. Faire de même pour la console de salon OK… mais il faudrait tout de même pouvoir proposer de quoi se dire … Waaww.. moi je veux une Wii, moi je veux une DS…

Pire !! Nintendo vient de nous sortir la DSi, nouvelle déclinaison de la DS, avec webcam et écran plus important, qui permettra le développement de nouveau jeu « exclusif » !!! Où comment complètement perdre le marché… Bon je peux comprendre, cela va réduire le nombre de console équipée de Linker,… Mais bon, il me semble que la tentative similaire réalisée en passant de la Gameboy à la Gameboy Color n’était pas vraiment un coup marketing extraordinaire… Je ne connais d’ailleurs aucun bon jeu exclu GBC…


YouTube Direkt

Lire la suite Lire la suite

L’ennemi juré !

L’ennemi juré !

warioL’ambiance n’est pas au beau fixe au boulot, et une fois rentré, cela fait du bien d’exploser quelques monstres,… ou d’écraser quelques bestioles à coup de postérieur de gros vilain… le Sieur Waaaario.

J’ai pris le temps hier de faire quelques niveaux de l’excellent (c’est fait, c’est dit !) Warioland : The Shake Dimension sur Wii…

wariolandSouvenez-vous, j’ai commencé à réellement commencé à me faire du Super Mario sur Gameboy, avec un premier épisode tout ce qu’il y a de plus « basique », loin du monde initié sur la NES, le 2° épisode Super Mario Land 2, offrait comme boss finale, non pas le gros lézard Bowser, mais bien un nouveau personnage, le vice et verso Wario, à la moustache en éclaire et au gros nez… L’idée était tellement bien trouvée, que le 3° épisode gameboy qui suivit, Super Mario Land 3 : Warioland, allait complètement revoir le gameplay du classique Super Mario…

Lire la suite Lire la suite