Archives de
Étiquette : Juliette

Je vous souhaite un Joyeux Noël !

Je vous souhaite un Joyeux Noël !

Bon, je dois vous avouer que j’en ai un peu ral le bol de Facebook ! C’est ici que j’ai envie de vous souhaiter un Joyeux Noël

Parce qu’ici c’est chez moi ! Je peux raconter ce qu’il me chante, je peux être heureux, triste, inquiet, emballé… Enfin, quand j’en ai encore le temps !

Joyeux Noël, mettez de la folie dans votre famille !
Joyeux Noël, mettez de la folie dans votre famille !

Alors justement, prenez le temps de vous arrêter, de vivre avec ceux que vous aimer, de leur faire plaisir, de les écouter, … C’est tellement facile à dire, j’en conviens, mais essayons ! Noël passe tellement vite. Oh, je me permets de me faire la morale, il est 23h16 au moment où j’écris ces recommandations, parce que cette année, ce n’est plus à 19h quand les enfants NE sont PAS ENECORE au lit que je peux le faire, ni sur ma pause midi qui a plutôt tendance à n’être qu’un moment où je tente de faire le tri dans tout ce que j’ai fait le matin et ce que je veux faire l’après-midi… Mais tachons de ne pas marcher sur les plates bandes du bilan de l’année.

L’anniversaire d’Alice et Juliette, la Saint Nicolas, préparer les fêtes, s’assurer que tout est prêt au boulot, voire que tout tournera encore l’année suivante, faire de jolis cadeaux, penser à un repas de fête, rassembler la famille… Ne pourrait-on pas ajouter une ou deux semaine à décembre ? Malgré le concert de la chorale de Mamou, j’ai quand même l’impression que ma dose de chansons de Noël n’est pas suffisante !

 

Le sapin est prêt depuis longtemps, il est majestueux, il brille, les cadeaux s’amassent à ses pied, ma petite dame m’allume des bougies quelques fois, c’est magique une fois les enfants endormis… Mais je ne tiens guère longtemps, épuisé de mes journées… Elle aussi d’ailleurs. La saison de Noël, c’est beaucoup de travail dans son studio.

Demain… ou hier, c’est selon. J’irais enfin prendre la température dans les rues de Liège… Cela me changera d’Amazon, c’est certain ! J’aurais aimé me perdre à Strasbourg, dans les petits villages d’Alsace… Mais cette année encore, le temps manque. Cologne, n’en parlons pas, même avec la réduction famille nombreuse, c’est près de 200€ en train… Enfin, s’ils roulent ;) J’aimerais pourtant aller plus loin que Liège… Bruxelles peut-être ?

Lire la suite Lire la suite

Saint Nicolas, nous sommes prêts… enfin presque !

Saint Nicolas, nous sommes prêts… enfin presque !

Il ne faudrait pas croire que Saint Nicolas reste tranquillement dans son fauteuil pendant une longue année, harassé d’avoir fait son petit tour le 6 décembre avec son âne pour gâter les enfants. Il y a un livre que j’aime beaucoup qui racontent d’ailleurs l’histoire de l’âne de Saint Nicolas où le voit dépoussiérer sa mitre et coiffer sa barbe… Non, non, même si Saint Nicolas et son âne s’est partagé le travail avec le Père Noël, ses reines volants, son traineaux magiques et son armée de lutin, il a tout de même quelques maisons à visiter avec un peu moins d’équipement, mais il a fort heureusement l’aide d’un puissant réseau d’agent secret qui lui permettent de savoir où se rendre pour trouver tous ce qui fera plaisir à nos petits enfants !

Les lettres à Saint Nicolas
Les lettres à Saint Nicolas

Bien évidemment, Saint Nicolas est connecté de nos jours. Il négocie les meilleures bon plans entre Amazon Allemagne, Dreamland ou encore les jouets Broze. Il repère les hypermarché Carrefour qui vident leurs stocks tout au long de l’année ainsi que les enfants qui… devenus grands troquent leurs anciens jouets contre des Smartphones, ordinateurs autres trucs de leur génération. Oui, pendant toute l’année Saint Nicolas prépare son stock afin d’être prêt, lorsque viendra de recevoir toutes ses lettres qui lui arriveront par millier !

Et chez nous, justement… l’anniversaire des miss à peine passer, il nous faut stratégiquement organiser l’après-midi “Lettres à Saint Nicolas” en famille, histoire que les 4 lettres de Charly, Alice, Juliette et Rose arrivent dans les temps… Mais l’occasion pour moi également de vous partager, qui sait, quelques idées à l’approche de toutes ces fêtes : LEGO, Playmobil, Jeux de société, livre, BD et tout une série d’autres idées pour sortir des habitudes…

Lire la suite Lire la suite

A mes deux miss de 8 ans

A mes deux miss de 8 ans

Mes deux miss, Alice, Juliette. 8 ans maintenant que vous êtes venues mettre du piment dans notre vie de parents ! Nous étions un peu stressés à l’idée deux bébés à s’occuper en même temps. Leur donner leur bibi, les bains, les bobos… et puis vous êtes arrivées, presque la main dans la main, et tout cela nous a paru magique… Vous avez fait vos premiers mots, vos premiers pas, vous étiez complices et pourtant bien différentes. Juliette, petite fragile, Alice téméraire. Puis vinrent les 2 ans de la terrible two, les 4 ans de la f#ck*’ four, nous étions pourtant prêts à relever le défi, préparés à ces moments parfois un peu plus compliqués à vivre en double.

Depuis, nous errons souvent entre de magiques moments de tendresse, de folie à vous 2, vous 3, vous 4… et des moments plus difficiles. Cette année, derrière toutes ces belles photos, n’a pas toujours été simple. Jalousie, chamaillerie, vous cherchez chacune à avoir votre place à tout prix.

Mais j’espère que tout cela passera, que cela construit votre personnalité propre. Alice, solide en apparence, sensible à l’intérieur, tu dois encore dompter la colère noire qui bouillonne parfois en toi. Tu es aussi la plus volontaire à aider, on sait que l’on pourra compter sur toi. Quand tu le veux tu t’appliques, tu aimes réussir mais tu te décourages vite parfois. Tu aimes faire des photos avec maman, tu aimes les vieux jeux, les Zelda de Papa, tu ne prends pas de pincette, tu dis que ce tu penses… Et puis il y a ton Loulou, tes beaux dessins,…

Juliette, pas si fragile, tu sautes dans tous les sens, tu fais la roue 100x par jour, tu te mets pourtant souvent sur le coté parmi vous 4, et tu disparais quand il y a du rangement en faire. Tu aimes lire, tu aimes que l’on soit fier de toi, montrer que tu as compris, mais pas trop… histoire que l’on s’occupe aussi de toi. Tu es notre petite golonche golonche, toujours à faire la fofolle !

Oui, cette année n’a pas toujours été simple, mais vous nous avez malgré tout offert de beaux moments toutes les deux et de belles bataille à Bubble Gum.

Je vous aime mes chéries, soyez différentes mais restez complices ! Mais surtout ne grandissez pas trop vite… J’ai déjà parfois trop l’impression de voir deux petites ados et je ne suis pas encore prêt pour cela ; )

Joyeux anniversaire mes grandes.

Lire la suite Lire la suite

Ici, novembre, c’est déjà presque Noël

Ici, novembre, c’est déjà presque Noël

Chez nous, le mois de novembre est toujours un mois chargé. A peine sorti les décorations d’Halloween, qu’il nous faut réfléchir à celle de Noël, puisque chez nous, on s’y prépare depuis le mois de septembre afin de proposer aux familles de chouettes séances de shooting Noël. Ce sont bien sur Charly, Alice, Juliette et Rose qui font les petits modèles afin de tester les nouvelles idées. Cette année, deux thèmes seront proposés dans le studio Petite Snorkys et nous devons encore finaliser la scène extérieure avant le début des séances qui démarreront fin novembre.

OhOhOh ⛄️ 🎄 🎅
Les réservations pour le studio Noël ont déjà commencées !
Les minis shooting de Noël auront lieu du 21 novembre au 2 décembre 2019. Pendant la semaine en journée et les 2 WE (attention vite pris).
Priorité de choix pour le rendez-vous aux clients VIP. Réservation par mail

Lire la suite Lire la suite

Hé Link, réveille-toi !

Hé Link, réveille-toi !

Après une semaine d’impatiente, je,… nous, avons entrepris de nous lancer dans la grande aventure de Link sur Cocolint Island, soit Legend of Zelda : Link’s Awakening sur Nintendo Switch. Si j’ai d’abord eu l’occasion de me faire un court aperçu sur la console du frangin, au bout d’une semaine et 3 courtes soirées de jeu, je suis personnellement arrivé aux portes du 4° donjon, derrière la cascade. Mais mon aventure serait probablement moins intéressante que celle des enfants. Car oui, pour la première fois, je peux vivre l’effervescence de l’attente, de l’achat et la découverte d’un tout nouveau jeu vidéo avec eux ! “Alors papa, tu l’as reçu le Zelda ?”. C’est d’autant plus amusant que jusqu’ici, ce genre de jeu dit “Action-RPG” qui implique de découvrir tout un petit monde en accédant à de nouvelles zone tout en rencontrant des personnages et combattre des ennemis épée à la main était inconnu pour eux. Ce qui me rappelle bien évidemment mon enfance, lorsque moi même je découvrais pour la première fois l’univers de Zelda sur la Gameboy de mon voisin. Ce sentiment de grande épopée, de monde à explorer et de donjons à parcourir.

Legend of Zelda - Link's Awakening - Switch
Legend of Zelda – Link’s Awakening – Switch (War Legend)

Si à l’époque, j’avais longtemps trébuché sur ce qu’il fallait faire au début de l’aventure. Ici, Charly savait qu’une fois réveillé, Link devait partir sur la plage retrouver son épée, afin de commencer l’aventure. Au début de l’aventure, les enfants ont peu de chance de vraiment se perdre. Ils peuvent promener Link dans le village où ils découvrent un peu les mécaniques de jeu. Se rendre sur la plage pour retrouver son épée, mais également repérer l’entrée de la caverne Flagello, le premier donjon de l’aventure nécessitant une clé pour y entrer, ou se promener dans la forêt couverte de brume, forêt où se cachent des ennemis un peu plus agressif et un étrange raton laveur.

Héhé, tu vas te perdre dans la Forêt !
Héhé, tu vas te perdre dans la Forêt ! (War Legend)

Là aussi, Charly m’avait vu faire et il savait donc qu’un champignon était à trouver et qu’il fallait ensuite le donner à une sorcière pour faire une potion magique. Néanmoins, la tâche n’est pas si facile à résoudre pour mes jeunes joueurs, qui n’ont pas compris que le Raton Laveur les envoyait se perdre dans la forêt faussant donc leurs repères. Qu’importe c’est l’occasion d’apprendre à manier l’épée, se protéger avec son bouclier et surtout analyser les mouvements de son adversaire pour lui donner le coup fatidique ! Sans oublier de couper du buisson, histoire de trouver des coeurs et des émeraudes (De mon temps, c’était des diamants mais je jouais en monochrome… les filles ont bien évidemment constaté que, puisque ces pierres précieuses étaient vertes, c’était des émeraudes !)

Papa a donc donné un petit coup de main pour se repéré dans la forêt, et… nous avons pu récupérer la clé pour se rendre au donjon… On sauve, on va faire dodo… mais non, non ! Ce n’est pas moi qui vais traverser le donjon à ta place Charly !

Lire la suite Lire la suite