Archives de
Étiquette : beyond two souls

Pas assez de temps pour jouer ou des jeux-vidéo devenus trop longs ?

Pas assez de temps pour jouer ou des jeux-vidéo devenus trop longs ?

La plupart des grands succès de ces dernières années durent plusieurs dizaines d’heures. Or seule une minorité de joueurs trouve le temps, ou le courage, de les finir.

C’est un article que je m’étais mis “à lire” il y a presque 2 ans… Personnellement, le dernier gros jeu que j’avais réussi à terminer à l’époque était Heavy Rain sur PS3 après plusieurs sessions de jeux étalées sur 9 mois alors que madame et moi en terminions de nombreux à l’époque de la PS2 et PS1 dont Final Fantasy XII, probablement le plus long de tous. Depuis lors, nous avons terminés le 5° volet des Chevaliers de Baphomet…

Heavy Rain - PS3
Heavy Rain – PS3

Ce ne sont pourtant pas les bons titres qui trainaient dans mes armoires il y a deux ans : Resident Evil 5 et 6, Silent Hill Downpour, Eternal Sonata, The Last of Us, la trilogie Uncharted ou encore Beyond Two Souls… Et depuis que je suis passé sur la génération suivante, la Playstation 4, nous avions bien tenté d’arriver au bout de Final Fantasy XV ou Horizon Zero Dawn sans succès, après pourtant de nombreuses soirées manette à la main.

Jeux-Vidéos, trop long ?
Jeux-Vidéos, trop long ?

Des jeux trop longs ? Trop complexes ? Ou simplement moi qui me fait vieux avec mes quatre marmots et deux métiers à gérer, la réponse se trouve-t-elle dans cet article du Monde ?

“Avec la démocratisation des mondes ouverts, les productions à rallonge se sont généralisées ces dernières années. Comptez 24 heures pour finir Fallout 4 en ligne droite, 31 heures pour GTA V, et 46 heures pour The Witcher 3 : Wild Hunt. Et ces durées moyennes passent à respectivement 144 heures, 75 heures et 164 heures pour essorer ces jeux à 100 %. « Qui a le temps ? » Et si les jeux étaient trop longs ? Sur Steam, la plateforme de jeu la plus utilisée sur ordinateur, les statistiques publiques révèlent un décalage entre la durée de chaque aventure et le pourcentage de joueurs à être allés au bout de celle-ci, hors missions secondaires : 29,7 % pour Fallout 4, 26,8 % pour The Witcher 3 : Wild Hunt, ou encore 23 % pour GTA V. En moyenne, plus de deux joueurs sur trois ne parviennent pas à la fin d’un jeu entamé. Sans même évoquer le cas de ceux qui renoncent à l’achat d’un jeu en amont, par peur de ne pas trouver le temps de s’y investir.” (Un article à lire dans Le Monde)

Clairement, les mondes ouverts sont venus changer la donne. Il y a un peu plus de 10 ans, lorsque nous venions à bout de Final Fantasy XII, je pouvais déjà m rendre compte que la mise en place des mondes semi-ouverts et la nécessité de faire du Level UP avait probablement allongé de 30% le temps passé sur le jeu. Mais pas spécialement de manière amusante.

Legend of Zelda : Breath of Wild - Switch
Legend of Zelda : Breath of Wild – Switch

Au jour d’aujourd’hui, je dois bien admettre qu’avec mes 40 ans, 2 boulots et 4 enfants, il m’en faut beaucoup pour me dire, tiens je vais me lancer dans un jeu qui va me demander 50, 60 heures voire plus pour en arriver au bout. Voilà 6 mois que nous avons entamé Horizon Zero Dawn et son vaste monde, mais lorsque nous nous égarons trop, perdons le fil conducteur de l’histoire, cela ne me donne pas envie de reprendre l’aventure. Seul, j’ai bien tenté de me plonger dans les dernier Legend of Zelda, lui aussi reposant sur un monde ouvert, mais je n’accroche pas. Me perdre dans un jeu, c’est aussi perdre du temps, du temps précieux ! Autant j’aime à être ébloui par un univers, avoir un sentiment de liberté et de découverte… mais pas de perdre mon temps !

Les jeux plus linéaires tels que les séries Resident Evil ou The Last of Us sont pourtant eux aussi restés in-terminés ces dernières années dans mes étagères. Et là c’est plus des challenges énervants qui m’ont fait jeter l’éponge. Les phases d’infiltrations venant à bout de ma patiente, et depuis les années PS3, ces phases sont devenues inévitables. Au final, je ne me suis octroyés que quelques rares petites sessions de jeux rapides, sans vraiment me laisser du plaisir de jeu.
« Au début, la durée de vie, c’était plus ou moins synonyme de rejouabilité. Ensuite, un jeu avec une bonne durée de vie, était un jeu qui nécessitait beaucoup de temps de jeu effectif pour achever une première partie (typiquement les jeux de rôle, etc.). Et enfin, la durée de vie au sens moderne pourrait quant à elle se rapporter à la quantité d’activités annexes (nombre de quêtes subsidiaires, mini-jeux, courses chronométrées, objets à collecter, etc.) en plus des actions principales à accomplir. Ainsi, la longueur d’un jeu pourrait aujourd’hui se mesurer au contenu proposé dans son ensemble, non pas seulement au temps théorique nécessaire pour afficher les crédits. » (Bojan Trajkov, doctorant en sociologie du jeu à l’université Paris-8)
Alors oui, évidemment, quand un jeu coute 70€, il faut que sa durée de vie soit rentabilisée. C’est un argument qui est devenu primordiale dans le business du jeu-vidéo, mais c’est à mon sens oublier aussi le plaisir que l’on peut ressentir lorsque l’on est arrivée au bout d’une histoire et pas spécialement en sueur, avec 4 boites de pizza par terre… Un juste milieu pourrait être trouvé…

Lire la suite Lire la suite

Stranger Things, ode aux années 80

Stranger Things, ode aux années 80

Plongeon intense dans les années 80 et s’inspirant d’un nombre incalculable de références cinématographiques et culturels de l’époque, Stranger Things est plus que la série de l’été 2016, c’est aussi ce genre de série phare que l’on oubliera pas (certes, je n’en suis qu’à l’épisode 4, mais j’ai confiance). Parmi les références plus récentes, on pourrait faire écho à Super 8 dont Stranger Things reprend le meilleur sans le nian nian et le soufflé… Les amateurs de jeux-vidéo ne seront pas en reste, moi sur beaucoup de points je lui trouve des similitudes avec Alone in the Dark, Beyond Two Souls et Galerians !

Même si le sujet est différent, je trouve également que l’approche narrative me fait penser aussi à “Taken / Disparu”, la série de Spielberg qui avait marqué à mes yeux un tournant tranché de le monde des série TV !

Bref, Vivement ce soir !

A cheval sur ma PS3

A cheval sur ma PS3

Beyond : Two Souls

Surprise, après près d’un an de standby, j’ai remis la galette de Beyond : Two Souls dans ma PS3, j’ai fait du cheval dans un ranch perdu dans le désert, avant de m’occuper d’une malédiction ancestrale indienne… Il n’y a pas à dire, ce jeu est vraiment incroyable !

Deuxième titres de Quantic Dream sur la PS3, il est à mes yeux différents d’Heavy Rain. Le concept de cinéma interactif est toujours un peu présent, mais le gameplay est plus libre. Chaque “chapitres” est d’ailleurs bien différents dans les phases de jeux, là où Heavy Rain était beaucoup plus répétitifs. Tous les deux disposent d’un scénario digne du cinéma, avec des cadrages originaux. Je trouve ici que les différents protagonistes ont des personnalités quasi réalistes.

Sorti alors que la PS3 était en déclin, c’est une bonne chose que le jeu soit prochainement ré-éditer sur PS4, car on sent que le moteur graphique de la précédente génération manque un peu de puissance par moment.

Pacman Syndrome : 3D moderne ou Ascii Art ?

Pacman Syndrome : 3D moderne ou Ascii Art ?

Epoque victorienne et loup-garou, voilà qui devrait plaire non ? (The Order 1886)Ce premier trimestre de l’année 2015 aura montré quelques sympathiques projets à suivre. Pendant que de mon côté, je profite de l’arrivée Resogun sur la Playstation 3, voici les différentes titres à venir sur grosses configs (la PS4 notamment) qui m’ont tapé dans l’oeil prévu pour cette année : The Order 1886, The Witcher 3, Legend of Zelda WiiU, Final Fantasy XV, Rise of Tomb Raider, Uncharted 4, Grow Home.

Epoque victorienne et loup-garou, voilà qui devrait plaire non ? (The Order 1886)The Order 1886

Je m’arrête notamment sur The Order 1886 qui mélange époque victorienne et loup garou dans un jeu au gameplay similaire à Heavy Rain et Beyond two souls… voilà qui devrait plaire également à ma petite dame.

Grow Home

Grow Home, le dernier "ptit jeu" d'Ubisoft... une première réflexion avant le retour de Rayman en 3D ?
Grow Home, le dernier “ptit jeu” d’Ubisoft… une première réflexion avant le retour de Rayman en 3D ?

Ubisoft nous annonce également un titre au moteur 3D assez réussi et avec une approche visuelle assez “rétro” qui m’aurait fait penser à un titre “Indie” plutôt que sorti du studio français. Grow Home est intriguant et préfigure peut-être d’une amorce d’un retour de Rayman en mode 3D après la réussite de Rayman Origins et Legend.

Ce titre qui semble sortir de nulle part est l’œuvre de Reflections, un petit studio anglais composé de 8 personnes et racheté par Ubisoft en 2006. Il s’agit habituellement d’une équipe d’appoint pour les gros projets d’Ubisoft. Ainsi sur 2012, ils ont travaillé sur Far Cry 3, Just Dance 4, Just Dance 2014, Watch_Dogs et The Crew, en collaboration avec les autres studios de l’éditeur. (Un article à approfondir sur le JDG)

Crosix THTheme Hospital – Crosix TH

Madame sera également heureuse de savoir que Les Sims 4 sont enfin dispo sur MAC ! Néanmoins en attendant, elle pouvait compter à défaut d’un vrai nouvel épisode à la sauce Theme Hospital d’une solution permettant de rejouer à ce bon vieux jeux de Bullfrog en haute définition.

Comme nous l’explique l’équipe de SiteGeek, le titre est téléchargeable gratuitement sur la plateforme Origin d’Electronic Arts. Cependant, cette version n’est disponible qu’en anglais et dans la résolution d’écran d’époque… Pas très joli.

Or il existe un projet d’adaptation du code source sur Github du nom de “CrosixTH” qui permet de modifier et améliorer le moteur de Theme Hospital. Il devient alors possible d’y jouer en français, sans les bugs et en haute définition ! Merci Gwen et merci BLow pour ces infos croisées.

Starr Mazer

Et pour en finir avec les jeux en pixel, j’ai été assez bluffé par les deux projets suivants. Tout d’abord Starr Mazer qui a commencé sa campagne Kick Starter dans un projet de jeux de shoot’m up / Aventure visuellement très très réussi dans un esprit “Day of the Tentacle de l’espace”…. le tout sur des bandes son de C-Jeff, l’autre… pas moi ;) Bref, voilà un jeu que je garde à l’oeil et que j’espère voir débarquer sur une plateforme “console” plutôt que sur Steam.

Proto Raider

Et pour clôturer,… voyons encore plus “root” que les jeux en pixels, … les jeux en AsciiArt avec Proto Raider dispo sur PC, MAC et iOS. Aurions-nous osé ce genre de chose à l’époque en EP Basic, Pype ;)

 

 

Le plein de jeux en 2013 !

Le plein de jeux en 2013 !

Eh oui, en cette fin d’année 2013 la presse vidéoludique n’a de mots que pour les nouvelles générations de consoles. Sony et Microsoft venant de sortir leurs nouvelles armes : PS4 et Xbox One. Loin d’être attiré par ces nouveaux engins pour l’heure fortement orienté jeux en réseaux, combat en réseaux et broum broum en réseaux, je dois par contre bien admettre qu’après une année 2012 plutôt maigre le nombre de bonnes surprises débarqué durant toute cette année fut assez impressionnant ! Montrant régulièrement que ma PlayStation 3 avec encore de quoi me proposer des heures et des heures de jeux, quelques petites exclus pour la 3DS, des découvertes sur l’iPad…

Les TOPs

The last of usThe Last of us (Naughty Dogs, 2013, PS3)

Tout d’abord, il y a The Last of Us, sorti au début de cet été. Clairement l’une des plus belles claques reçues depuis un bon bout de temps. Reposant sur un moteur de jeux bien éprouvé par Naughty Dogz dans la série Uncharted, the Last of Us offre une ambiance et des graphismes qui exploitent jusque dans ces retranchements la PlayStation 3 qui ne donne pas l’impression d’être prête à passer le relais. Si l’on sent clairement dans le gameplay l’influence de la série Uncharted, le côté action est suffisamment renouvelé par l’apport “Survival” de la situation. Et parlons-en, The Last of Us est à mon sens ce qui se fait de mieux en scénarisation de jeux vidéo. Plusieurs années après la destruction du monde que nous connaissons par une vague de virus/zombie… les habitants tentent de trouver de nouveaux modes de vie. Celle de Joëlle va être légèrement chamboulée, alors qu’il se retrouve à devoir escorter une jeune fille qui lui rappelle sa fille disparue durant la vague zombie… une jeune fille qui pourrait transporter l’antidote dans son code génétique. Bien sûr, on retrouve de nombreuses idées sorties de tout ce qui existe en ce moment que ce soit de Resident Evil, Walking Dead ou le 28 jours plus tard… mais le résultat est soigné aux petits oignons.

The last of us
The last of us (Naughty Dogs, 2013)

Coté gameplay les phases de combat alternent avec les phases d’exploration dans des décors apocalyptiques incroyablement bien réalisés qui ne manquent pas de me faire penser à S.O.S. the Final Escape, mais également à la série Revolution. Là où le jeu se démarque de ce qui existe déjà, c’est qu’il faut arriver à gérer d’une part des minutions en très faible quantité, mais également des objets à ramasser pour voir ensuite confectionner de quoi se soigner ou se protéger… avec des temps de confection et de soin qui nécessitent de se trouver des caches pendant les conflits.

Bref, the Last of Us est plus qu’une bonne surprise en cette fin de vie de la PS3, c’est un monument à ajouter à mon TOP 50 intergénérationnel, et ce même si au fil de l’aventure, le schéma de jeu devient petit à petit un peu répétitif.

Lire la suite Lire la suite