Archives de
Mois : octobre 2009

FF signe d’invincibilité !

FF signe d’invincibilité !

ScreenShot002.jpgOh, on a beau dire que les jeux-vidéo d’avant, c’était pour les vraies Gamers, qu’il était bien plus difficile que maintenant… Dans un sens ce n’est pas faux, mais ils étaient surtout moins mollassons et gnangnan… Oui il fallait tout de suite se mette dans le bain, mourir pour mieux comprendre… Oui, mais, nous avions, faibles enfants que nous étions une arme ultime qui semble dans cette nouvelle génération, révolue… Le Cheat Code !!!

Pour ma part cela remonte à la faste époque des Trainers sur mon C64… où commençait à fleurir les superbes intros de “crackers” avec leur musiques folles… puis la possibilité de : F1 : unlimited time, F2 : unlimited life, … et en plus, j’apprenais des mots d’anglais ! Oui, c’est vrai, j’ai fini Giana Sister à coup de vies infinies… et malgré cela, ce ne fut pas une mince affaire,… j’en fais tomber dans des trous des Giana… et cramer les cheveux aussi… et cela n’a absolument pas couter au plaisir éprouvé sur ce jeu !! Que du contraire.

Bons nombres de jeux Commodore de la fin des années 80 m’arrivaient avec un écran de Cheats (tricherie…) activables, je n’abusais jamais de la chose, mais pouvoir disposer de vie infinie me permettait de pouvoir envisager aller le plus loin possible dans le jeu, sans trop de frustration… et surtout sans passer une éternité derrière mon écran.

Prehistorik_2_2.jpgAu début des années 90, mon C64 rentrant un peu dans le rang, c’est sur PC MS-DOS que je commence à jouer… et là, dans un premier temps il faut bien se débrouiller par soit même… Oh certes, merci Titus, Les Aventures de Moktar nous donnaient le challenge de trouver le Code du Niveau, avant d’arriver au bout de celui-ci, histoire de pouvoir repartir de ce point en cas de mort complète !! C’était une idée motivante qui a d’ailleurs fait recette également dans Prehistorik 2… Ceci dit, les codes étaient générés aléatoirement en fonction de la config de la machine… Trouver donc le code du niveau des Catacombes chez mon ami Vivien m’obligeait tout de même à le retrouver à la maison… Keen Commander, allait lui nous faire découvrir les joies des parties Sauvegardées !!! Waow… là c’était le pied… Pouvoir repartir à la recherche de l’aspirateur le lendemain, sans tout reprendre… c’était tout de même plus facile… Mais tout de même, quel bonheur lorsqu’un jour, mon ami Xavier Vanhoorick me montre quelques disquettes magiques… Il y avait bien RawCopy, qui permettait de déprotéger une série de jeu (une série de Crack en gros), et une autres disquettes  contenant pleins de Cheat Code pour mes jeux préférés…. ETAJV : L’encyclopédie des Trucs et Astuces de Jeux Vidéo… devenu 15 ans plus tard : http://www.jeuxvideo.com

Enfait, c’est bien simple ! A l’époque il existait deux techniques pour tricher dans un jeu ! La méthode douce, demandait de trouver des Codes Secrets ou combinaison de touche permettant de nous envoyer directement au Level 3, d’être invicible, d’avoir de meilleures armes, ou d’arriver à un menu d’options cachées permettant tout cela ! Dans certains jeux consoles, on pouvait trouver un menu : entrer un code, mais le plus souvent, c’était une combinaison de touches, trouvées dans un magasine spécialisée par le frère du cousin du voisin que l’on allait pouvoir tenter un : HAUT, BAS, GAUCHE, DROITE, A+START dans Sonic the Hedgehog afin de pouvoir activer le menu caché permettant de choisir son niveau… Je l’ai vu fonctionner, mais je n’ai jamais réussi à faire la manipulation moi même !

Lire la suite Lire la suite

Linux ?

Linux ?

suse_linux.jpgLinux… l’infâme Linux… c’est bizarre, mais c’est un truc envers lequel j’ai un peu de réticence… Peut-être parce mon frangin a trainer tant d’années une distribution genre SuSe 7 qui demandait de tout faire passer en ligne de commande… et lorsque je venais avec mon disque dur USB 2.0, que cela faisait tant d’histoire,… qu’il fallait recompiler le driver de la Webcam… bref… Un truc de Geek bien pire que moi ou rien ne fonctionne tout seul !

Hier,  je ramenais l’ancien NetBook Acer Aspire One que mon ami Didier m’avait donné, la machine se refusant à fonctionner… et je m’étais dit qu’entre deux ou trois trucs j’essaierais de la remettre en route… A l’origine, je pensais lui mettre un Windows 7 RC. Après avoir emprunté un lecteur CD/DVD USB, et chipoté pour arriver à le faire fonctionner, je devais abandonner une installe 7 qui ne parvenait pas à se mettre en route, un XP Sweet qui bloque au moment de formater le PC et un XP SP2 qui s’est arreté en cours de route… Peut-être un problème plus sérieux dans l’appareil… difficile à dire… Mais je me dis alors… et si je tentait l’expérience LINUX ?? Cela pourrait être l’occasion de démystifier la chose ?!

Je télécharge assez rapidement un Ubuntu 9 Remix, en principe orienté NetBook… Mais il faut bien avouer que ce dernier ne veut pas booter… Quelques choses doit déjà m’échapper dans l’affaire… Je partais déjà à l’origine d’un fichier .IMG dont je ne savais que faire…

Je me lance donc à télécharger un SUSE 11 et un Ubuntu 9 ‘normal’… qui eux sont en .ISO, mais qui demande une bonne heure de download… On verra ce que cet Acer voudra bien en faire ! Mais déjà je trouve l’Ubuntu pas très beau, dans un style vieux Mac OS.. La SUSE 11 à l’air plus jolie, mais semble n’être qu’en anglais…

Oh joie du monde libre, il faudra encore que les composant du Netbook tourne,… et il semblerait de plus qu’il ne soit pas gagner de lui faire tourner un Flash Player !

A suivre…

Problème de pistes audio

Problème de pistes audio

pinnaclebug.jpgC’est plus rare qu’avant, mais il m’arrive tout de même encore trop souvent de rencontrer des erreurs qui me font perdre un temps précieux dans mes montages sous Pinnacle Studio 12.1 … Ils sont rares sur ma nouvelle station de montage (Core i7), 1 sur 10 montage, et toujours très fréquents sur mon ancien Core 2 Duo E6600.

A force, je commence à avoir une sérieuse piste ! Les pistes audio ! A la base Pinnacle Studio est prévu pour gérer 4 pistes Audio. 2 indépendantes et 2 liées à une piste vidéo… Et moi je fais des montages assez complexes… à de nombreux endroits celles-ci sont toutes utilisées, et il semblerait bien qu’assez régulièrement, si je récupère sur une piste audio séparée, du son provenant d’une de mes sources vidéos, plutôt que d’une fichier audio… je rencontre des soucis.

En gros, c’est bien simple, si mon rendu plante à un endroit qui semble banal (rien de spécial sur la ligne du temps), j’active le rendu en arrière plan ! Une fois celui-ci calculé, je lance un rendu et en principe l’opération fonctionne… S’il plante, c’est souvent ailleurs, un endroit où plusieurs pistes audio se chevauchent… Et là souvent, je reste bloqué trop longtemps à trouver le problème, me demandant souvent de revoir ce passage autrement…

Je pense avoir trouvé la solution pour résoudre le soucis, en principe à ce moment, dans mes pistes vidéos, il y en a au moins 1 dont j’ai mis le volume à zéro… Si c’est le cas, j’élimine alors la piste audio. Cela semble régler le problème en export direct… ou au pire en faisant un rendu arrière plan au préalable… D’ailleurs bien souvent ces portions de montage montrait déjà de gros ralentissement voir décalage lorsque je jouais mon montage dans le logiciel…

On verra si ce subterfuge fonctionne à plus long terme ! … D’ici Pinnacle Studio 14 qui gèrera peut-être mieux ce problème que je n’avais pas avec Studio 10.

En fouillant dans google…

En fouillant dans google…

Bon, je cherchais à l’instant un vieux site où j’avais référencé quelques packs de musiques… et je suis tombé sur un projet assez “original” ou je me retrouve acteur sans le savoir… c’est là évidemment le résultat des licences “libres”… Quelques créations que mon frère et moi avions réalisées à l’époque pour le jeu d’aventure La Guerre des Pâquerettes se retrouvent être la bande son du livre audio : La bouille de la comtesse d’Alexandre Dumas, téléchargeable gratuitement et réalisé par AudioCité.net …

http://www.audiocite.net/livres-audio-gratuits-contes/alexandre-dumas-la-bouillie-de-la-comtesse-berthe.html

A la mode rétro…

A la mode rétro…

shatterAaah, quelle bonheur, de voir au coté de cette nuées de productions blockbusteriennes de jeux vidéo des projets oldschool rétro se faire une jolie place… Il y en a trois qui me font/faisaient de l’oeil depuis un bon moment, et que je m’étais promis de vous faire découvrir.

Tout d’abord sur le store Playstation 3, ce mélange de Casse-Brique et de Shoot’m up : Shatter, un jeu de Shide Int. sorti en juillet dernier. Les graphisme sont rétro flashi et la musique électro est vraiment entrainante… Le concept du gameplay qu’actuellement je n’ai pas encore pu tester, mais que l’on peu voir dans le trailer donne vraiment envie… Un jeu qui reçoit un 9/10… c’est pour vous dire comme il doit être difficile à lâcher !!  De plus les niveaux circulaires proposent vraiment quelques choses de novateur ! … A peine 5,99€


YouTube DirektShatter (PSN – PS3)

Lire la suite Lire la suite