Archives de
Étiquette : Ocarina of Time

Stoppez tout, Link’s Awakening est de retour !

Stoppez tout, Link’s Awakening est de retour !

L’hiver semblait encore bien là. Je prenais du plaisir à chipoter à mon nouveau C64-mini reçu pour mon anniversaire et nous avions même commencé à tenter de comprendre la complexe aventure de Sora, Donald et Dingo héros de Kingdom Heart 3.

Oui, du haut de ma sage quarantaine, j’étais dans de bonnes dispositions pour me dire que Rien ne presse pour “Switcher”. C’est que je l’admets, je dispose actuellement d’une grosse partie des meilleurs jeux de la WiiU. Si seul Mario Kart et Minecraft faisaient tourner cette dernière, depuis le début de l’année, voici que Charly, Alice et Juliette prennent plaisir à jouer régulièrement à Nintendo Land, New Super Mario U ou encore Pikmin 3. De plus, jusqu’ici Nintendo n’a eu de cesse que de sortir des ré-éditions de ces titres trop peu connus du public sur sa nouvelle console. Seul, Super Mario Odyssey sortait du lot mais n’avait pas vraiment sur rendre le Switch à la Switch indispensable à mes yeux et…  je me voyais donc encore attendre au calme.

Attendre au clame… Voilà qu’au hasard d’une avance rapide sur la vidéo du dernier Nintendo Live de ce 14 février, je vois apparaitre un petit Link tout mignon entre les remakes de Yoshi et Mario Maker. Ai-je bien vu, serait-ce… <3<3 Legend of Zelda : Link’s Awakening !? <3<3

I don’t need a Nintendo Switch
I don’t need a Nintendo Switch
I don’t need a Nintendo Switch
What ? Link’s Awakening is back !!! <3<3<3
I NEED A NINTENDO SWITCH

Oui, je sais c’est un comportement pas très adulte que j’assume totalement. Je ne suis pas de ceux qui achète tout parce que c’est nouveau, qui doivent tout posséder et en général je pèse longtemps le pour, le contre…. Et puis il y a ces émotions fortes auxquels on ne peut pas rien faire. Mais pourquoi diable un “nouveau remake de Zelda” peut-il me mettre dans cet état d’esprit ! Pourquoi soudain, je me réjouis de vivre l’excitation de ce moment où je pourrais le faire tourner entre mes mains…

Un voyage dans le temps s’impose ! Direction décembre 1993, j’avais presque 16 ans. La Gameboy, console portable de Nintendo s’était insinuée dans bon nombre de maisons, éclipsant bien souvent les mondes colorés de Super Mario World, les courses folles de Sonic the Hedgehog, les prémices de la 3D isométriques ou les décors chatoyant des jeux Point ‘n Clic des jeux PC…

Lire la suite Lire la suite

Link, tu le sens cet air frais ?

Link, tu le sens cet air frais ?

Legend of Zelda : Breath of the Wild - WiiU
Oooh, rien sur le Gamepad ?

Il n’est jamais trop tard. Presqu’un an après la sortie de Legend of Zelda : Breath of the Wild, je me lance enfin dans l’aventure ! Et non, je n’ai pas acheté la nouvelle Nintendo Switch. C’est sur ma Nintendo WiiU que je m’y colle avec le frangin à mes cotés. Plantons le décors. Je ne suis pas un grand amateur de Zelda en 3D, au fond, je n’ai qu’accroché à la ré-édition de Ocarina of Time sur la 3DS et il aura fallu le relfiting HD de Wind Waker sur la WiiU pour apprécié les balades au grand air. Au fond, pour moi, les tripes d’un bon Legend of Zelda, c’est en vue de haut…. Link’s Awakening étant mon épisode clé…. Et pourtant, j’aime l’ambiance et surtout les musiques de la série.

Link se réveille… et là déjà, j’ai un peu l’impression d’être dans le temple des olmèques, sortis des mystérieuses cités d’or. Il y pour la première fois un sentiment de vivre dans Anime japonais. Bon vous me direz, Legend of Zelda, Nintendo, c’est quand même du ‘Made in Japan’… mais, il y a vraiment ici un petit quelques choses de spéciale. Au coté de cette belle ambiance, je suis un peu déçu. Tout d’abord, le jeu ne tire absolument pas parti des caractéristiques de la WiiU. Certes, le jeu est là pour faire vendre des nouvelles Nintendo Switch, mais pourquoi diable est-il aussi sorti sur la WiiU ! Bon, je ne vais quand même pas m’en plaindre, mais c’est tout de même étrange. Au fond, le jeu a été développé autour de cette dernière. On pouvait d’ailleurs lire dans le presse que celui-ci devait prendre en charge le ‘GamePad’, cette tablette tactile spécifique à la console maudite de Nintendo. Mais là, c’est bien l’un des seuls jeux Nintendo de cette console qui vous informe qu’il n’y a rien à voir ni à faire… regarder votre TV ! Pourtant, au vu des menus, l’accès au Gamepad aurait été un plus… Et vu que Nintendo fait toujours l’impasse sur des voix dans ses jeux, pouvoir lire les sous-titres sur la GamePad n’aurait pas été un luxe !

Breath of the Wild sur Switch semble plus ''lumineux'
Breath of the Wild sur Switch semble plus ”lumineux’

A sa sortie, Breath of the Wild était à mes yeux en grosse concurrence avec un autre jeu au gameplay similaire : Horizon Zero Dawn. Et là, je dois bien admettre que le ça confrontation est bien difficile. Il y a l’esprit Legend of Zelda sur lequel on ne peut pas rivaliser, mais coté lumière, décors,… Breath of the Wild est un peu vide. Le gameplay se cale pour l’un comme pour l’autre sur les standards à la Skyrim, on ramasse, on construit. Et puis on se balade, on se balade… hé mais, elles sont où les épopées musicale de Legend of Zelda !? Ah, là c’est dure à avaler !

Bon, ne boudons pas trop vite, je ne suis pas bien loin dans l’aventure, mais moi je ne ressents pas ce truc ‘Waaaouwww’…

EnregistrerEnregistrer

Regard d’un joueur frustré

Regard d’un joueur frustré

3DS - Bravely SecondLes années passent et mon univers quotidien évolue. Difficile d’y glisser le jeux-vidéo comme par le passé, mais j’apprécie toujours quelques petites sessions de temps à autres… Malheureusement, les choses ont changé autour de moi. Il y a bien longtemps que rien d’intéressant n’est édité sur la vieillissante PS3, mais voilà également plus d’un an que Nintendo a laissé à l’abandon sa WiiU se concentrant visiblement dans l’ombre à son projet NX dont on ne sait toujours rien ! La dernière conférence de Nintendo ce ciblant même exclusivement sur sa console portable 3DS.

C’est pourtant bien dommage, je la trouve au fond assez séduisante cette solution de pouvoir jouer soit sur sa télévision soit sur un écran plus petit dans mon canapé. Pourtant, c’est sur 3DS que Nintendo focalise les sorties. J’aurais clairement aimé pouvoir jouer à Ocarina of Time ou encore Bravely Default et sa suite, le magnifique RPG dans la lignée de Final Fantasy IX sur grand écran avec ma dame.. comme d’autres titres réservés à la 3DS.

J’ai récemment acheté une 2DS pour Charly, et là aussi je me confronte à des éléments énervants. J’ai quelques jeux “dématérialisés” achetés sur le eStore de Nintendo et sans surprise, ceux-ci sont liés à ma première console. Impossible d’envisager d’y jouer sur l’autre console portable. Vous imaginez quand le reste de la famille sera en âge de jouer. Il reste à espérer que les jeux cartouches persistent, pcq s’il faut acheter 4 versions volantes du prochain Zelda, cela sera impossible !

Enfin, reste l’éternel sujet de la PS4. Je reste remonté sur les positions stratégiques de Sony autour de cette dernière qui la rendent incompatible avec les jeux PS3, qui impos de racheter tout ce qui a été acheté sur le store en ligne,… et pourtant je commence à avoir vraiment envie de découvrir un petit Uncharted 4, Rise of Tomb Raider ou encore Final Fantasy XV….

Seule la question suivante me remet à ma place….

Quand aurais-je le temps pour tout cela ?

Encore du Legend of Zelda

Encore du Legend of Zelda

WiiU - Legend of Zelda - Wind Waker

Si je ne m’abuse, il y a peu la série Zelda fêtait ses 30 ans ? Moi de mon coté, plutôt convaincu par le remake d’Ocarina of Time sur la 3DS il y a quelques mois, je m’étais promis de donner une nouvelle chance à “Wind Waker” et son remake HD disponible sur WiiU. Alors que Remi et Thomas était passé à la maison au début des vacances, le hasard à fait qu’ils ont commencé à y jouer avec le reste des enfants. La galette dans la console, c’était l’occasion pour moi pour me lancer dans l’aventure pendant les vacances !

Ça fait un petit temps que je voulais lui laisser une chance à ce Zelda Wind Waker… Je n’avais pas du tout accrocher à son style cartoon et la maniabilité 3D du temps de ma GameCube… Mais c’est un tout autre regard que je lui offre aujourd’hui…

Entonnement, là où en 2004 je n’avais pas du tout été inspiré par le style cartoon du jeu, j’ai trouvé ici que les expression des personnages étaient plutôt sympathique et j’ai assez rapidement été dans le bain pour prendre en main mon petit Link. Charly s’est de suite intéressé à l’aventure, se remémorant les actions que les grands avaient faites, j’ai donc passé un bon moment durant les phases narratives du début du jeu jusqu’à l’arrivée dans la forteresse maudite… où j’avais à l’époque abandonné l’aventure… Puis j’ai fini par devenir fou à tournicoter sans trouver où me rendre pour sauver Arielle.

Legend of Zelda - WiiU -) Forteresse MauditeBon, je déteste les jeux avec un tuto à rallonge qui t’explique en bloc tout ce que tu peux faire avec ton personnage… mais sur ce coup là, au bout de plusieurs à tournicoter dans la forteresse maudite et écouter les “faux conseilles” (cherche après un petit trou pour ramper)… Je n’aurais jamais pensé que je pouvais marcher sur les corniches si je n’avais pas été jeté un œil sur une soluce : ( Bref, j’ai trouvé un bateau qui parle maintenant..

Oui, me voilà donc arriver près d’un petit village au bord de l’eau au couleurs chatoyantes… ça donne envie de continuer l’aventure !

Il n’est pas trop tard pour découvrir Ocarina of Time

Il n’est pas trop tard pour découvrir Ocarina of Time

 

Il fallait partir pour l’hôpital. Dans l’idée j’allais juste pour au plus 1 nuit avec Alice aux urgences puis suivrait rapidement l’arrivée de Rose et l’accouchement. J’avais donc emporté dans mon sac ma console 3DS avec un titre bien choisi… Quelque chose succeptible de m’occuper quelques minutes, une heure au plus sans pour autant me distraire trop afin que je reste concentré sur l’accouchement !

Legend of Zelda : Ocarina of Time 3DMon choix c’est donc porté sur Legend of Zelda : Ocarina of Time 3D acheté quelques mois plus tôt et mes amis Santo & Christel. Oui, cela pourra faire sourire plus d’un connaisseur, puisque de l’avis de beaucoup, Ocarina of Time fait partie si pas des meilleurs jeux-vidéo au moins des meilleurs Zelda. Hors à mes yeux, Ocarina of Time n’a jamais été d’un grand intérêt. Certes, je n’y avais jamais joué, mais dans l’ensemble la période 3D de la Nintendo 64 n’a jamais su me séduire… Les jeux 3D dans leur ensemble me paraissent toujours peu maniable et surtout à cette époque j’étais toujours resté sur les frustrations de la série Tomb Raider. Déjà lors de la lecture de Zelda : Chronique d’une légende, j’avais un peu été agacé par l’encensement fait sur cet épisode monopolisant un trop grand volume de pages…

Bref, si les trois premières nuits à l’hôpital avaient été suffisamment mouvementées que pour ma 3DS reste dans mon sac, la planche qui me servait de lit et les insomnies ont fini par me pousser à démarrer l’aventure. J’ai donc erré un instant dans le village des Kokiri avant de me retrouver devant le vénérable arbre Mojo. Jusque là, je n’étais pas tellement emballé. Le lifting 3D laissait toujours ce sentiment de traverser un décors polygonaux et devoir tournicoter pour savoir où aller. Ah tout de même j’avais apprécié retrouver le gros hibou et ses conseils comme dans Link’s Awakening. Je suis alors entrer dans l’arbre pour mes premiers défis, combat et phases de réflexion. Et j’ai commencé à accrocher à tout cela.

Legend of Zelda : Ocarina of Time 3DLà où je m’attendais à beaucoup de frustration tant dans la progression du “donjon”, les combats ou simplement la gestion de la caméra, j’ai pris plaisir à y trouver mon chemin, résoudre les petites énigmes et combattre les ennemis. Oui, clairement Miyamoto l’avait effectivement drôlement réussi son nouveau Zelda et c’est donc en tentant de m’imaginer être en 1998 que j’ai poursuivi l’aventure. Comme si j’attendais depuis 5 ans la suite de Link’s Awakening sorti en 1993 sur la Game Boy,  un si long développement où le gameplay avait été plusieurs fois été repris à zéro.

Oui, en m’imaginant à cette époque, plein de petites choses me paraissaient vraiment amusantes. La grande plaine à parcourir et cette impression d’immensité, la gestion du temps jour/nuit, les jolis petits villages et leurs ruelles à découvrir, le ciblage des ennemis, les idées d’énigmes… et même les phases d’approche que j’ai tendance à détester.

Ocarina of Time - Nintendo 64J’ai donc continué l’aventure durant ce long séjour à l’hôpital pendant qu’Alice dormait, rencontrant la princesse bien au chaud dans son château, apprenant mes petites mélodies à l’ocarina dans la crypte du cimetière et au fin fond de la forêt, rencontrant même pour a première les fameux Gorons dont m’avait déjà tant parlé le frangin !

Bref, à posteriori, cet épisode refilté sur la Nintendo 3DS aura été mon coup de coeur de l’année 2015 mais par contre quand je regarde les graphismes de l’épisode d’origine… rien à faire, je ne suis toujours pas plus emballé !

La version Nintendo 64 propose bien sur des graphismes bien plus grossiers même si la 3D pour l’époque est quand même réussie pour les bâtiments. Les personnages par contre sont loin d’être aussi sympathique, mais je pense que les des éléments les plus agréables de la version 3DS ce sont les couleurs chatoyantes qui remplacent l’univers gris et fade d’origine…

Hyrule N64 VS 3DS

Lire la suite Lire la suite