Archives de
Étiquette : Jaguar

Je ne t’aurais jamais imaginé Fan de Formule 1 !

Je ne t’aurais jamais imaginé Fan de Formule 1 !

Tiens, c’est amusant, voilà plusieurs personnes ces dernières semaines qui me font la remarque “Hé bien, je ne t’aurais jamais imaginé Fan de Formule 1 !“. Et pourtant, pour la 26° fois, je me suis acheté mon magazine annuel présentant les nouvelles monoplaces de la saison 2019. néanmoins, je dois vous avouer que cette année, je n’ai surveillé les essais hivernaux que d’un œil, je n’ai que peu suivi l’actualité de l’inter-saison (Tout était par ailleurs plié depuis longtemps) et je ne ressens pas cette excitation qui me rappelle que le premier Grand Prix est tout proche… d’ailleurs, c’est pour quand ? Ah, le 17 mars à Melbourne, on commence tôt cette année.

En effet, les choses ont changé depuis la saison précédente, depuis cette saison où j’ai supporté notre Stoffel Vandoorne dans la tourmente d’une écurie Mc Laren malade… Un Stoffel Vandoorne dont je suis depuis la fin de l’année dernière les ePrix en Formule E, le pendant électrique de la Formule 1, auquel j’ai finalement pris goût en quelques courses.

Ce nouveau championnat parallèle est pourtant loin d’être aussi prestigieux que la sacrosainte F1. J’avais d’ailleurs regardé la course d’ouverture sur le circuit de Pékin en 2014 et j’avais bien eu du mal à accrocher à ces monoplace qui se dépassent sur de la techno bas de gamme avec “bzzzz” et ce malgré une brochette de pilote connus à l’époque tels que Nick Heitfel et Jarno Trulli dont une bonne de dose de “fils de” offrant même un duel Prost – Senna ! Nicolas Prost et Burno Senna.

C’était le tout premier ePrix de Formule E

En cinq ans, il me faut admettre que la Formule E a évolué positivement. La nouvelle génération de monoplace a un style futuriste qui colle bien à l’air électrique, de nombreux constructeurs ont pris le train en route surfant sur l’élargissement des ventes de voitures de marque prestigieuse motorisée de la sorte. Ce sont donc des noms tels que Audi, BMW, Citroen DS, Mercedes, Nissan, Jaguar et bientôt Porsche que l’on retrouve maintenant sur les circuits.

Lire la suite Lire la suite

Rectangles à roulettes de luxe ou Kawaï

Rectangles à roulettes de luxe ou Kawaï

C’est bien ma veine. Alors que ma VW Caddy, comme chaque début d’hiver m’énerve avec son témoin “problème de catalyseur”, voilà que la Dacia de madame que j’avais pris en renfort cette semaine grippe son barillet de contact ! Raah, rien de tel qu’une voiture japonaise ! Je n’ai jamais eu un seul soucis, ni une seule plainte à adresser à notre Suzuki Swift et notre Honda Jazz… Mon seul regret, un manque flagrant de modèles adaptés à mes besoins ! La Mistubishi ASX était trop petite pour nous 5 en, la Nissan Quashquaï avait alors perdu son “+2” et la Toyota Sienna ne s’est jamais adaptée au marché européen !

Or quelle ne fut pas ma surprise lors de mon arrivée au Japon de découvrir dans les rues de Tokyo un nombre impressionnant de petites et grandes voitures aux traits anguleux qui m’étaient totalement inconnues ! Daihastu Cocoa, Toyota Vellfire, Suzuki Hustler, Daihastu Wake, Toyota Voxy, Suzuki Lapin, Daihastu Canbus ou Toyota Tank et tant d’autres modèles chez Nissan ou Honda…

De part chez nous, seul Nissan s’est osé à nous proposer la Cube et l’Evalia hors de cette gamme qui semble tout à fait optimisée pour prendre le moins de place possible sur les routes et dans les parkings. Il faut bien admettre qu’ici ce sont surtout les affreux chars d’assault agressifs (comprenez S.U.V.) qui ont le vent en poupe, voiture parfaite pour contourner les brises vitesse et dominer la route de son ego… VW d’ailleurs ne cessant d’étoffer sa gamme de la Touareg, Tiguan et maintenant T-Rock afin suivre le courant d’Audi, Porsche, Jaguar, BWW ou Volvo…

Lire la suite Lire la suite

Rayman se la joue sur iPad

Rayman se la joue sur iPad

Certes moins connu que Super Mario et Sonic, Rayman a su se faire une jolie place dans le monde du jeu vidéo au milieu des années 90, même si j’imagine que pour certains, celui-ci n’est qu’un héros parmi d’autres. Les premières aventures de Rayman sont arrivées sur la toute fraiche PlayStation en 1995, après un chemin rempli d’embuches puisqu’il était initialement destiné à devenir le jeu phare de la console Jaguar, puis un jeu de plate forme de plus sur Super Nintendo. Quoi qu’il en soit, Rayman est arrivé à une époque où les jeux de plate forme en deux dimensions avaient déjà saturé le marché et où le public s’émerveillait alors sur les courbes anguleuses des jeux en 3D, prêts à envahir les foyers. Rayman a aussi pu puiser dans des mécaniques de jeux bien rodées depuis des années par Mario, Sonic, Donkey Kong, Bubsy et tous les autres. De même, il s’est aussi offert les plus beaux graphismes pour ce genre de jeux vus jusque-là. Pour moi, Rayman est un personnage qui aura marqué ma vie de joueur pour de nombreuses raisons, non pas que j’y aie beaucoup joué, ses premières aventures étant un peu trop techniques pour moi. Surtout, Rayman utilisait une mécanique d’animation de sprites similaire au jeu de plate-forme Bilou’s Adventure que notre trio de jeunes ados réalisions alors depuis 1993…

C’est donc avec un intérêt certain que mon frère et moi avions fait l’acquisition de la version PC-CD Rom. Deux autres aventures de Rayman ont suivi avec une certaine réussite dans un environnement 3D jusqu’à ce que les Lapins Crétins ne relèguent le petit héros de Michel Ancel au second rôle dans des jeux nettement moins relevés.

Les années passant, il m’arrivait encore de rêver à son retour. Lorsqu’UbiArt, la filiale d’Ubisoft, nous sortit l’année dernière un sacré retour aux origines pour notre petit Rayman ! J’écrirais même alors quelque chose comme : “Graphiquement, Rayman Origins est splendide. L’un des plus beaux jeux du moment comme on a peu vus depuis longtemps. La finesse et les détails des décors sont fantastiques, beaucoup d’éléments sont interactifs et cachent des secrets et mécaniques de jeux à apprendre. Les animations sont époustouflantes et pas uniquement celles des personnages.” Oui, vous l’aurez compris, Rayman Origins est pour moi le meilleur jeu de plateforme NewSkool ! C’est donc avec pas mal de curiosité que je me suis penché sur l’arrivée de Rayman sur iPad ! Rayman pouvait-il trouver sa place sur un marché de jeux tellement éphémères et se faire une réelle place aux côtés de la bande de piafs d’Angry Birds. Je devais bien admettre que jusque-là, je n’avais guère été convaincu par la maniabilité des jeux de plateforme sur une tablette tactile.

Lire la suite Lire la suite