Archives de
Étiquette : démo

Resident Evil 6, premières sensations.

Resident Evil 6, premières sensations.

Et oui, bienvenue en 2013, papa de trois jeunes enfants, bientôt 35 ans, encore l’âge pour combattre du Zombie et sauver le monde des bêtises d’Umbrella corporation ?

Et bien, c’est clairement la question que je me suis posée après avoir attendu si longtemps l’arrivée du 6° volet de la série Resident Evil disponible sur Playstation 3. Dire qu’il y a 13 ans, je parcourais pour la première fois les rues de Racoon City afin d’échapper au Nemesis !

Resident Evil fait partie des titres qui ont marqué mon retour aux jeux consoles au début de ce siècle avec en apogée les épisodes Rebirth (le remake du premier) et Resident Evil 4, tous deux sur Nintendo GameCube. Depuis lors, la série a tenté de s’adapter aux nouvelles générations de joueurs. Beaucoup n’avaient pas vraiment été enthousiasmés par Resident Evil 5, premier titre de la série sur console “Next-Gen”. De mon coté, j’avais trouvé le résultat plutôt convaincant et poursuivant l’évolution déjà apportée par le 4° volet à savoir quitter les rues de Racoon City remplies de zombie et les Manoirs aux nombreux secrets. L’action prenant petit, un peu plus de place que l’aspect Survival pourtant lié aux origine de la série.

Depuis lors, Resident Evil s’est tenté un peu partout. Sur console portable, avec dit-on une certaines réussites, au cinéma avec de trop médiocres aventures, en jeu 100% orienté online et en épisodes rétro HD reboostés pas des plus réussis. Il est claire que pour beaucoup, Resident Evil 6 était attendu au tournant, d’autant que Capcom le présentait comme un retour aux sources.

Déjà pas mal de critiques fusent à son sujet sur le net ! A titre personnel j’avais trouvé la démo assez intéressante, et j’étais assez content de le recevoir sous le sapin… Ce n’est pourtant que ce Weekend que j’ai pu m’y essayer… et oui, 3 enfants et des semaines de fou, cela ne laisse pas vraiment l’occasion de jouer à la console !

Je n’y ai joué ici que 44 minutes, incluant peut-être une pause pour remonter voir si tout va bien. De quoi parcourir ce que j’appellerais le prologue, puis le début de l’aventure avec Leon. Suffisamment pour me donner l’impression d’avoir jouer à deux jeux différents !

Plus dynamique face à l’habituel rigidité de la série, le prologue se rapproche très fort de titres tels que Uncharted 3 et Heavy Rain. Si dans un premier temps je me suis dit, bon cela ne fait plus tant Resident Evil, j’ai été assez vite pris dans le bain de l’action, à protéger ma partenaire d’une menace inconnue. Car coté scénario, cette mise en bouche manque de clarté, j’imagine que l’on se retrouve plutôt vers la fin de l’aventure, et que l’on retrouvera ce dénouement par la suite… Je n’aime pas vraiment aimé ette manière de raconter une histoire, mais pour se faire au gameplay, c’est plutôt réussi.

Alors que j’étais bien dans l’ambiance… Poum, un gros logo Resident Evil 6, veuillez choisir votre campagne, si vous souhaitez jouer en réseau, munition illimité et compagnie… Ah là franchement, ça casse tout ! Et zoup, me revoilà dans le bureau du président se transformant en zombie, comme dans la démo d’octobre dernier.

Et là, quelle surprise, je me retrouve avec un personnage bien plus rigide dans sa démarche, sans pouvoir donner du coup pied aux zombies, beaucoup plus lent,… bref, du bien plus classique pour un Resident Evil, si ce n’est qu’en quelques minutes, je m’étais tout à fait adapté à ce que l’on venait de me proposer !

Que me réserve donc la suite de ce Resident Evil 6 ? Je vous en dirais plus lorsque j’aurais fini de m’arracher les cheveux avec mon Pinnacle Studio !

Les jeux-vidéos de 2012, un cru sans saveur.

Les jeux-vidéos de 2012, un cru sans saveur.

Petit exercice bien sympathique auquel j’ai participé en cette fin d’année avec l’équipe de rédaction Be-Games : Le Top et Flop 2012 ! Et il me faut bien admettre que cette année, j’ai bien eu du mal à être enthousiasmé par les jeux-vidéo modernes. Je vois pourtant passer de jolis screenshots ciblant bien souvent des jeux indies non disponibles sur mes outils de jeux, les grosses licences se ressemblent un peu toutes… bref, ce sont bien souvent des titres de 2011 voir bien plus anciens qui ont eu droit à mes faveurs cette année…

Top 2012 by CJ

Silent Hill : Downpour (PS3), une jolie réussite pour un titre trop peu mis avant. Ce 6ème Silent Hill renoue pourtant avec une ambiance et un gameplay dignes de ses prédécesseurs, sur l’ancienne génération de console. Frissons garantis ! (Lire : Une grosse drache sur Silent Hill)

Rayman (PS3, iPad), il y a un an, Rayman faisait enfin son grand come back avec Rayman Origins. Un retour aux sources très réussi, tirant parti des expériences de Mario ou Donkey, renouant eux aussi avec la 2D. Les graphismes de Rayman sont époustouflants et y jouer à plusieurs un vrai plaisir. Rayman s’offre également un passage sur Tablette avec un Rayman Jungle Rush qui puise son gameplay dans une mécanique de running Game bien huilée sur système tactile. L’un comme l’autre sont pour moi des incontournables de 2012. (Lire : Rayman revient à ses origines, Rayman se la joue sur iPad)

Trine 2 (PS3), il est vrai que j’aurais voulu vous parler de Giana Sister, mais je n’ai pas encore pu y jouer. J’avais été peu convaincu par le premier Trine, trop peu lisible à mon goût. La démo de Trine 2 m’a vraiment ébloui. Reprenant toujours le concept de personnages aux compétences différentes, comme dans ce bon vieux lost vicking, ce nouveau Trine propose des environnements beaucoup plus clairs et lumineux, offrant une expérience bien plus agréable, seul ou à plusieurs. (Lire : Trine deuxième essais)

Flop 2012 by CJ

Mario (WiiU, 3DS), et oui déçu de New Super Mario Bros, autant sur 3DS que sur WiiU. En effet, je comptais vraiment sur ces titres pour me faire rêver et me donner envie de m’acheter une 3ds ou la nouvelle WiiU… Au final, ces softs sont loin d’être mauvais mais se montrent bien trop conservateurs que pour me faire craquer sur 3DS, et le concept de jeu via le GamePad ne m’accroche pas vraiment pour jouer à Mario !

I am alive (PS3), un titre que je suis depuis sa première annonce à la E3, et qui promettait alors une expérience se situant entre uncharted, Alone in the dark inferno et s.o.s. Final escape, le tout réalisé par Ubisoft à qui l’on doit la série Assassins Creed. Oublié, annulé, puis revenu à la vie, Il délivre finalement un titre à la 3D pauvre, misant sur l’expérience en ligne.

Capitaine Morgane et la tortue d’or (PC), je parie que ce titre ne vous dit rien, et pourtant moi, j’en attendais tout de même quelque chose. Nouvelle aventure point & clic signée WizardBox, se déroulant dans le même univers que So Blonde dont l’ambiance était assez réussie, j’espérais que ce nouveau titre comble les défauts des aventures du Sunny. Il n’en est rien semble-t-il, des doublages inégaux et des chargements encore trop long. Le titre est pourtant très joli graphiquement, parfois trop fouilli que pour trouver les objets… Ceci dit l’effet “So Blonde” n’y évidemment plus présent puisque l’on suit Capitaine Morgane, pirate de son statut !

Les jeux auxquels j'ai joué en 2012
Les jeux auxquels j’ai joué en 2012

Bref, comme je vous le disais, j’ai franchement laché le pied sur les sorties de jeux-vidéo. Il faut dire qu’avec nos 3 petits anges, nous sommes rapidement épuisés une fois le travail terminé et toute le monde au lit. J’ai tout de même pu cette année découvrir quelques titres tels que : Plantes VS Zombie sur Nintendo DS, Aladdin et Rolo to the Rescue sur Megadrive, Ducktales sur NES, Sonic Generations, Motorstorm Apocalypse, Alice, Tales of Graces F, Skyrim et Uncharted 3 sur PS3, Lomax et Gex sur PS1, Merlin, Ducktales 2 et WarioLand 2 sur GameBoy, GeoMasters et Angry birds Space sur iPad ainsi que Mario Party 9  et Donkey Kong Returns sur Wii.

Les Rêveries de Félix.

Les Rêveries de Félix.


YouTube Direkt

Plus d’un an maintenant que Zavie et LLB avaient mis sur la table les bases du nouveau “Projet F” : des drôles d’instruments de musique qui prendraient vie, une direction artistique travaillée autour d’une bande son que j’aurais en charge de créé. Un nouveau projet pour moi bien plus complexe que tout ce que j’avais pu faire jusqu’ici. La gestation fut longue, l’équipe de CTRL+ALT+TEST allait avoir clairement du pain sur la planche pour modéliser ces instruments fantaisistes, leusr donner vie, leur donner sens… Et moi de leurs trouver les sons adaptés avec un synthé V2 made in Farbrausch avec lequel j’avais un peu l’impression d’avoir fait le tour.

Petit à petit l’histoire prenait place… Nous serions dans la chambre d’un petit garçon… Un petit Félix ? Pourquoi pas. C’est que ma Snorkys et moi venions alors d’apprendre l’arrivée d’un deuxième enfant. Un petit Félix ? … Le projet F devenait projet Félix, et je commençais à mettre quelques idées en place. Le Tic Tac de l’horloge (alors inspiré de Retour vers le Futur), une petit boite à musique, un instrument à corde,… chacun montrant son savoir faire avec peut-être un peu trop d’enthousiasme… Au point de réveiller le “Pas Content” ! L’histoire se construisait, avec une progression musicale, des recherches, un petit passage Kalinka du xylophone… qui deviendra astucieusement un petit train musicale !

Lire la suite Lire la suite

De Shantae à Mercury Meltdown

De Shantae à Mercury Meltdown

Vu que nous sommes toujours dans l’attente (interminable) de l’arrivée des demoiselles, nous avions hier invité mon frère Pype et sa petite famille à la maison pour un bon spaghetti. Il est de coutume que durant ce genre de soirée, j’en profite pour montrer à mon brother les quelques trouvailles faites sur le Playsation Store, ce fut l’occasion par exemple de lui montrer la si chouette démo de Sonic Generations, mais hier, c’était sa nouvelle DSi qui était au centre des discussions. En réalité, la DSi est une Nintendo DS reliftée mais pour nous, son plus grand intérêt est l’accès à un magasin en ligne dédié où l’on peut trouver quelques petites perles introuvables en d’autres circonstances, en l’occurence Shantae : Risky’s revenge dont mon frangin me parle depuis bientôt un an.

Ce n’était pas gagné de se dire que nous allions y jouer hier, en effet, il fallait encore configurer le store et l’alimenter en points Nintendo. C’était donc autour de Zelda Four Swords que nous discutions (Pourquoi diable ma version GBA est elle en anglais !?) Quand en cliquant sur l’Appstore de l’iPad on me propose gratuitement…. Shantae : Risky’s Revenge… Arf, ça c’est de la coïncidence quand même. N’aillant jusqu’ici testé que Angry Birds, c’était l’occasion de voir comment un jeu de plateforme au gameplay plutôt oldschool pouvait se passer d’un vrai gamepad et le troquer contre une tablette tactile…. et surtout d’enfin découvrir ce jeu dont nous parlions depuis si longtemps.

En réalité, je ne m’attarderais pas vraiment sur le jeu en soit… On le sent très beau graphiquement, mais l’étirement des pixels sur l’iPad abime indéniablement les dessins initialement prévu pour un écran de DSi. Une série de dessins HD viennent enrichir l’expérience durant notamment les un peu trop longs dialogues de début du jeu,… et coté gameplay, ma fois, cela répond très bien aux doigts ! Bref, un super jeu de plateforme qui mérite clairement plus d’incroyables éloges sur la console de Nintendo que sur iPad… Et puis surtout quelles fantastiques musiques !

Des musiques ainsi, mais tous les jeux vidéo devraient en avoir. Waouw, Virt (Jake Kaufman) signe ici une nouvelle fois une bande son excellente jonglant à merveille entre un style funky et mille et une nuits en mélangeant des sonorités Amiga 500 et des sons de vieux synthé FM… Bref J’ADORE ! Mon frangin Pype s’écoutait déjà régulièrement la B.O. du jeu, et je crois qu’à l’image de celle de Shatter, j’en ferais de même :)

Télécharger la B.O. de Shantae Risky’s Revenge

Ah ben tiens, me rappelle mon frangin, le premier Shantae était sur GBC… Or justement, il y a quelques jours, j’ai trouvé une nouvelle Game Boy Color pour me faire patienter de ma bleue partie en nettoyage. Après un rapide coup d’oeil sur Youtube, j’ai eu envie de voir s’il était possible de trouver cette dernière en occase… Mais aux prix proposé sur eBay, on peut royalement en oublier l’idée !


YouTube Direkt

En réalité, tout ceci nous aurait presque fait oubleré que quelques temps au par avant, nous avions trouvé un sympathique jeu sur le Playstation Store lui aussi fourni en bonnes musiques… Dans un genre bien différent Mercury Meltdown HD (HD pour la version PS3) a su nous séduire. On retrouve un jeu un peu à la sauce de Kororimpa et Marble Madness où l’on doit orienter un labyrinthe pour faire non pas se déplacer une boule mais du Mercure… et ce avec la particularité que celui-ci peu se décomposer au contact de certains obstacles… Il faut le colorer pour traverser certaines zones,… bref tout un gameplay sympa. Les graphismes sont bien réussis dans le genre futuriste… Et j’ai particulièrement apprécié le décor de fond qui réagi à la musique du jeu…

Parlons en de ces musiques. De l’excellent boulot réalisé par Sugar Jesus avec des titres Dance Techno électro au petit gout beep beep qui me plaisent assez bien,… et qui donnait à Madeline, la cousine de Charly, l’envie de danser, danser et tourner :)

Lire la suite Lire la suite

Quelle console dans ton salon ?

Quelle console dans ton salon ?

J’ai l’habitude de vous embêter avec les jeux vidéos dont j’ai envie ou ceux que j’aime bien hein ! Madame la première souffre souvent de mon syndrome de Pacman, mais là, je ne vais pas l’embêter avec cela aujourd’hui, non non non… Aujourd’hui, j’en profite car cela fait DEUX couples d’amis qui me demande « MON » avis sur le sujet :)

Bon, je vais surtout vous donner de la RE-lecture,… d’une part les pérégrinations d’un joueur un peu spéciale,… qui en veut encore et toujours…. Et qui doit bien faire des choix puis une série de titres sur les 2 consoles choisies qui en valent vraiment la peine !

Pour le petit historique, Madame et moi sommes assez accroc au jeux… Depuis notre rencontre nous sommes passés sur plusieurs modèles Playstation et Nintendo, quelques fois plusieurs en même temps. J’avais revendu en mai 2007, notre deuxième Playstation 2 imaginant nous cibler à jouer sur PC… ce qui n’a jamais réellement fonctionner, et durant l’été 2007, j’avais donc acheté une Nintendo DS piratée… Mais assez vite, l’idée d’avoir une console de salon revient. Car rien à faire, c’est avec ce type de console que l’on peut jouer ENSEMBLE, c’est vrai que cela a toujours été un argument important pour Madame et moi.

Octobre 2007, l’envie d’une nouvelle console se fait sentir, et je commence à regarder les 3 modèles NEXT GEN de l’époque : Nintendo Wii, Xbox 360 et Playstation 3 afin de pouvoir me faire une idée avec madame de celle qui nous plairait le mieux ! Divers arguments entraient alors en ligne de compte, dont le PRIX évidemment ! A l’époque la PS3 tappait encore à 499€ sans jeu et la Wii à 249€, alors qu’en console neuve, à l’heure actuelle on peut retrouver des prix bien plus correctes. La Wii avec un jeu et un ensemble WiiMote+Nunchunk ouvrant le bal à 149€. Il faudra entre 200 et 300€ pour une Xbox 360 ou un PS3 en fonction du pack choisi. A ce prix vient s’adjoindre les accessoires supplémentaires, puisque l’idée est donc de jouer à plusieurs, disons au moins deux dans un premier temps,… peut-être 3 sur la Wii. A l’époque celle-ci était assez gourmande, mais avec le temps, il est devenu inutile de s’encombrer de Nunchunk supplémentaires ou de Motion +. Sur la Playstation 3, le système Move devant rivaliser avec le concept de la Wii n’a vraiment été une réussite, et les packs différents propose un stockage sur disque dur suffisant. La Xbox reste plus complexe. Puisqu’un modèle très bon marché existe sans disque dur, et une option Kinect offrant un style de jeu “Fun” apporte une dimension bien différente à la console. Pour l’achat, autant je vous recommande l’achat de la console dans un magasin fiable, tel que la FNAC ou Mediamarkt, autant vous aurez tout intérêt à acheter jeux et accessoire sur un site tel qu’Amazon ou vous trouverez par exemple des manettes officielles à prêt de 20€ de moins qu’en magasin !

D’autres éléments jouent aussi, comme par exemple l’utilisation de l’appareil comme station multimédia par exemple. La PS3 aillant de ce fait l’avantage de pouvoir lire des films BluRay ou depuis un stick USB, là où la Wii ne dispose d’aucune option de ce genre. L’accès à des options dites Network peut aussi avoir de l’importance pour vous. Là, c’est surtout la Xbox 360 qui offre probablement le plus de contenu téléchargeable, permettant d’enrichir l’expérience… Mais à l’époque cet argument n’était pas vraiment mes priorités,… et je n’avais d’ailleurs pas encore de TV Haute Définition !

L’un des éléments capital au fond, ce sont les jeux qui vous attirent !

Si vous ne supportez par les plombiers moustachus et les couleurs chatoyantes, n’envisagez pas la Wii !! En octobre 2007, il me fallait encore beaucoup spéculer. Le catalogue PS3 était encore tout neuf comparativement à la Xbox 360, et celui de la Wii manquant encore de licences fortes… A l’heure actuelle, les choses sont vraiment bien différentes !

Bref après réflexion, c’est donc sur la Nintendo Wii que nous allions jeter notre dévolu avant d’écrire une petite lettre au Père Noël et le choix est fortement donc porté par la sortie toute fraiche du tout nouveau Super Mario Galaxy offrant un tout petit peu de coopération dans des quêtes plutôt solo, mais agréable à suivre au côté de sa compagne et bien sur Wii Sport regroupant divers activités à jouer jusqu’à 4, certes basiques (Tennis, Bowling,…) Mais qui ne manqueront pas de mettre un peu d’ambiance lors de quelques soirées…

Coté jeux justement, voici une liste non exhaustive de ce qui, à l’heure actuelle pourrait plaire

Et à Noël, en avant pour le premier essai !!

Nous avons déjà testé le dernier Resident Evil et MySims, mais j’en parlerais un autre jour… Je voudrais m’attarder un peu sur l’ensemble de la console… Tout d’abord, au premier contact, j’avais trouvé les Wiimote peu précis… Wiimote Wiimote, Nuchunk, Poulmout… non je ne parle pas japonnais … Les Wiimote sont les contrôleurs à l’aspect de télécommande que l’on utilise pour cibler ou faire déplacer le curseur à l’écran. Bref, j’avais donc l’impression que ceux-ci gigottaient beaucoup et du coup renvoyaient un coup de vibration assez désagréable… Mais après quelques lectures sur Gamerz.be j’ai appris qu’il fallait régler le degré de luminosité de la pièce… (Lire la suite)

Maintenant je vais vous proposer de cibler quelques titres sympa à jouer à plusieurs,… ou simplement parfois à suivre l’autre y jouer, comme un film interactif ! Je ne cible pas volontairement les remakes de jeux de table,… parce que franchement, hormis Monopoly Streets assez bien réussi et Trivial Puirsuit correcte, mieux vaux privilégier l’originalité d’un « Party Game » plus interactif…

Lire la suite Lire la suite