Ralph Baer : Game Over

Ralph Baer : Game Over

Press-Start.be Ralph Baer
Depuis cet automne, j’écris maintenant pour la revue en ligne “Press-Start.be” montée il y a peu avec quelques anciens de Be-Games pour lequel j’écrivais quelques tests et articles de rétrogaming. C’était l’occasion cette semaine de s’arrêter sur l’histoire de Ralph Baer..

Magnavox OdysseyLe 6 décembre, Saint Nicolas déposaient chez tous les enfants sages jouets et bonbons, et peut-être même quelques jeux-vidéos ! Le 6 décembre 2014, Ralph Baer, le Père du Jeux-vidéo, terminait sa partie dans ce monde à l’âge de 92 ans.

Quittant l’Allemagne durant l’entre deux guerre, Ralph Baer débarque en Amérique où il obtient un diplôme en radiophonie et ingénieur en télévision. Au début des années 50, il travaille pour des entreprises fabriquant des télévisions, et il a déjà en tête une idée floue d’insérer des jeux à l’intérieur des ses objets si merveilleux à la place de la mire de réglage ! En 1966, alors qu’il travaille chez Sanders Associated, il couche sur papier l’esquisse de la première console de jeux : Un boitier se rattachant au téléviseur.

Après premier essai technique, un prototype propose un premier affichant deux carrés contrôlés par les joueurs. L’un devant pourchasser l’autre qui disparait lors que la collision et détectée. Chase Game pourrait être l’ancêtre de Pac Man ! Un troisième prototype disposera d’un pistolet photosensible permettant des carrés affichés à l’écran et enfin une quatrième version affichera un carré supplémentaire contrôlé par la machine afin de proposer un jeu de Tennis. Divers amélioration seront encore mise en place avec des variantes de Hockey ou de Volley.

En 1968, la Brown Box est prête et la société Sanders cherche alors des partenaires parmi les constructeurs de Téléviseurs. Ceux-ci reste frileux, et il faudra attendre le rachat par Magnavox avant de voir débarquer dans les magasins en mai 1972 la première console de jeux-vidéo : l’Odyssey ! C’est cette console et son jeu “Tennis” qui va d’ailleurs marqué Nolan Bushnell et le poussé à créer la société Atari et son jeux Pong, dans un premier temps sans aucune licence octroyée par Magnavox.

 

Plus tard, Ralph Baer participera à l’aventure Coleco afin de produire une console compétitive face à la montée d’Atari. C’est également à lui que l’on doit le jeu électronique de logique Simon, sorti en 1978.

Pour clôturer ce petit retour en arrière, j’invite tous les fans de Playhistoire à se plonger dans l’ouvrage : Ralph Baer : Mémoires du père des jeux vidéo aux éditions Pix n Love.

Ralph Baer - Pix n Love

 

Vous aimerez aussi...

  • Happy Geekmas – 201412 décembre 2014 Happy Geekmas – 2014 (1)
    À l'approche des fêtes, je trouve toujours amusant de regrouper une série de choses que je trouve chouette, qui me donne envie. Certaines d'ailleurs se retrouvent d'année en année, et […]
  • Mon projet pour les vacances : C64 + Raspberry Pi + Recalbox10 mai 2016 Mon projet pour les vacances : C64 + Raspberry Pi + Recalbox (13)
    Voilà un moment que le marché du Rétrogaming me mine. Les prix s'envolent, les trouvailles en brocantes se font rares,...Je suis vraiment content de ma jolie petite collection et […]
  • Perdue dans un coin de ma cave23 juin 2011 Perdue dans un coin de ma cave (1)
    Branle bas de combat à la maison, avec notamment le transformation de mon actuel bureau en chambre d'enfant... et la transformation de la cave en bureau... En vidant la cave, je suis […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.