Archives de
Jour : 9 juillet 2013

Apocalypse Now : le point

Apocalypse Now : le point

Western Digital 2to - burnedJ’ai les mains dans l’informatique depuis de nombreuses années, ce qui fait que je transbahute des données numériques depuis près de 30 ans. Sans compter la disparition de toutes mes disquettes Commodore 64 et des données qu’elles contenaient, le premier grand drame s’est produit en juin 1997 où un montage téméraire d’un lourd disque dur s’est détaché percutant le deuxième disque dur de la machine. Mon frère mis alors en place l’opération Jésus Christ pour tenter de sauver le plus de données possibles. Malgré nos sauvegardes sur bande magnétique et un backup en multidisk sur 47 disquettes, de nombreux fichiers ne purent être sauvés, dont quelques compositions musicales et surtout plusieurs jeux-vidéo que nous avions réalisé au sein de P.P.P. Team Software.

A partir de cette date, j’ai commencé à mettre en place une stratégie de backup sur CD-Rom régulière. Notre disque dur ne dépassait pas à l’époque les 650mo d’un CD. Les autres cas de figure de crash de données que j’ai vécu se sont étrangement passés dans des circonstances similaires, lors de moment clé de rassemblement de données critique sur un même support avant la mise en place d’une nouvelle méthode d’archivage… Vais-je devoir en tirer des conclusions ?

Quoi qu’il en soit, l’épisode de la nuit de jeudi à vendredi de juillet 2013 aura pour nom de code Apocalypse Now ! Alors que je travaillais depuis 3 semaine à une refonte complète de ma stratégie de backup / stockage de fichiers vidéo qui devait être opérationnel pour le weekend, j’ai retrouvé mon disque de 2to WD Black brûlé !

L’incendie n’était d’ailleurs pas très éloigné, puis que de la suie et forte odeur de brûlé ont été constaté le matin en entrant dans le bureau. Le PC n’avait pas réellement broncher, puis qu’il était toujours dans la session Windows, m’annonçant juste que le périphérique était déconnecté. Dans la tour pourtant on peut constater les traces de brulure sur la carte et les connecteurs du disque. Les prises en provenance de l’alimentation avaient fondu et le cable d’alimentation du ventilateur de façade également.

Les pertes sont importantes, puisque le disque ne démarre pas, même en changeant la partie électronique, cependant dans mon “malheur” je suis tout de même content d’avoir eu un solution de backup importante derrière mois, même si pour cause de réorganisation, elle n’était plus 100% opérationnel depuis quelques semaines.

Difficile de déterminer la cause exacte de l’accident. Le disque dur en question était encore assez jeune, un peu plus d’un an mais il était fortement sollicité, comme toute la machine. Cette dernière avait presque 4 ans et venait très récemment de montrer des soucis de surchauffe processeur qui l’avait fait rebooter deux fois en juin.

Pour la petite histoire j’avais déjà pu déplorer quelques mauvaises aventures ces dernières années.

Lire la suite Lire la suite

e-Media – L’actu photo, du Fuji X100s au Dust Gate

e-Media – L’actu photo, du Fuji X100s au Dust Gate

Petit point sur l’actu photo de ce premier semestre de l’année 2013.

Après un boitier X100 controversé, alors même que je viens de revendre ce dernier, Fuji annonce la sortie d’un X100s corrigeant la plupart des défauts de ce dernier, plus rapide et plus réactif également. DigiLife Magazine appronfondi le sujet dans un de ces articles.

Il y a deux ans sortait de chez Fujifilm le Fuji X100, un boitier de 12.3 mégapixels avec une optique fixe de 23mm/F2 (équivalent à un 35mm en format 135). La presse et ses acquéreurs étaient unanimes à le plébisciter pour ses évidentes qualités photographiques caractérisées par une colorimétrie, une gamme tonale et une balance des blancs tout à fait exceptionnels sur un format de capteur APS-C… Aujourd’hui, Fujifilm annonce le successeur du X100: le Fuji X100S; même look rétro, même optique, même ergonomie… mais avec une technologie embarquée totalement revisitée et des innovations qui positionnent le Fuji X100S comme la nouvelle référence photographique sur ce segment de boitier. Le Fuji X100S s’adresse au photographe débutant passionné, à l’expert et au professionnel. (DigiLife Magazine)

Ce dernier sera d’ailleurs rapidement suivi d’un autre boitier rétro et pro X-M1.

Chez Nikon, j’ai gardé à l’oeil la sortie des derniers firware pour mon D4. Toujours à l’affux d’un vrai remplaçant de mon Nikon D700, je garde à l’oeil l’actualité du nouveau Nikon D600 qui se retrouve embarqué dans un “Dust Gate”…

Depuis le début de l’année un micro scandale entache la réputation de Nikon sur les forums photo : le reflex plein format « abordable » de la marque, le D600, générerait des poussières qui encrasseraient rapidement le capteur. Cette affaire a connu un grand écho et a fait couler beaucoup d’encre sur de nombreux forums et Focus Numérique. Le vénérable magazine français Chasseur d’Images s’est même fendu en mai d’un cahier spécial pour traiter cette affaire. Un problème d’autant plus désagréable pour les consommateurs touchés que la communication de Nikon Japon a été plutôt mauvaise. (Focus Numérique)

Aux cotés de l’actualité matériel, Adobe a annoncé l’annulation de sa suite Adobe CS7 au profit d’une solutio “Cloud” a payer de manière mensuelle… Le genre de position que je déteste… Ne plus pouvoir acheter de version boite est pour moi, une sacrée arnaque… c’est pour dire, je travaille toujours sur Adobe Photoshop CS2 !

Adobe a donc décidé de mettre fin à la progression de la plupart de ses logiciels par version tous les 2 ans ou tous les ans comme cela semblait se profiler. Adobe décide d’en finir avec la vente des boites et la vente des logiciels en ligne et impose la location par l’intermédiaire du créative cloud. Après la version CS6, vous n’avez plus le choix, il faut vous abonner. Vous payerez donc un logiciel 24,60€/mois ou l’ensemble des logiciels pour 61,50€/mois avec un engagement d’un an. Si vous ne voulez pas l’engagement d’un an c’est 50% plus cher. Quels sont les avantages et les inconvénients de cette nouvelle politique d’Adobe? (A lire sur le blog de Cyril Bruneau)

Sur son blog, on peut également y trouver un mémo sur la technique pour vérifier si quelqu’un utilise illégalement vos photos en utilisant les outils avancé de la recherche d’image de Google et en important le fichier d’origine.