Archives de
Mois : octobre 2012

Souvenirs d’octobre 2012

Souvenirs d’octobre 2012

CJ, 30 octobre : Bon, il faudrait que je regarde un peu tout ce que Saint Nicolas cache dans la cave moi… et choisir ce qui sera pour cette année ! ;)

CJ, 27 octobre : Dju, une fouine dans le toit ! Et elle passe par quelques part depuis le tien Mélanie Beugnier. C’est la première fois que je l’entend en tout cas… donc peut-être vient elle juste d’arriver à rentrer ?
CJ : Mwouaip, je ne suis pas contre le progrès, mais quand même j’ai du mal à être attiré par cette nouvelle interface “Windows 8” dans un environnement de travail sur PC !
CJ : Maman en reportage, Papa à temps plein :) Un bon moyen pour se changer les idées !

CJ, 26 octobre : temps de |@#{[|@#, journée de é”[{#@[ … et heureusement que je demande à Charly de faire attention avec son costume et son maquillage de pirate et cette foutue pluie ! 2 secondes après il avait glissé dans la rigole !

CJ, 25 octobre : ça doit bien faire 3 ans que j’ai la même image (d’origine) de fond d’écran sur mon ordi. j’ai fini par en mettre une personnalisée :)

CJ, 24 octobre : Je crois qu’un 5° café, ce serait un peu trop.

CJ, 23 octobre : C’est pas résistant un clavier de Mac dirait on :(
CJ : Encore un bon jour pour chanter le tube de mon ami Valentin Boigelot… “Mon agenda est au compleeeeet”

CJ, 22 octobre : Rahh dur dur la carte d’Afrique. Et je ne pensais pas que le Rwanda et le Burundi étaient de si petit pays.
CJ : A retrouvé quelques trésors dont quelques jouets Mask (et oui, je ne les avais pas tous donné à mon petit voisin Greg Dierckx) et des espaces de jeux pour Micro Machines. Ceci dit, si parmi vous quelqu’un retrouvait dans son grenier quelques pièces de rechange pour “Raven” (Mask) ou quelques véhicules Micro Machine pour qu’un peu plus grand Charly puisse jouer avec les décors retrouvés… faites moi signe :)

CJ, 20 octobre : Personne ne s’est jamais rendu compte que les croustillons que nous achetions étaient tout mou !! Fort ces forains ! :)
CJ : Après les tractes électoraux, les catalogues de Saint Nicolas ! Qui sera l’heureux élu ?

Lire la suite Lire la suite

Derniers petits rayons de soleil

Derniers petits rayons de soleil

Les petits endroits sympa où passer quelques temps pendant que les enfants jouent sont rares.

J’apprécie donc volontiers me retrouver dans la plaine de jeux du Parc de la Boverie de Liège. Régulièrement remise à jour avec de nouveaux jeux, dans un cadre agréable, au bord de l’eau, en plein centre ville pourtant…

En ce moment, j’ai envie de me souvenir des chouettes moments que je passe avec les enfants, de les fixer et pouvoir m’en souvenir plus tard. Si cette photo n’est pas bien artistique, prise de mon “modeste” SmartPhone, elle reflète bien ce que je peux voir, assis sur mon banc, un weekend de fin octobre alors que le soleil nous offre encore un joli 20°.

Je vous laisse quelques autres photos réalisées là-bas, en famille où lors de nos séances LifeStyle.

 

 

 

 

Et vous ? Où aimez vous profiter de la vie ?

Lire la suite Lire la suite

Fan de ma Caméra

Fan de ma Caméra

Teaser : Mariage Isabelle & Patrick from cyborgjeff on Vimeo.

Hé oui, j’ai cette année bien moins de temps qu’avant pour vous raconter tout ce qui me passe par la tête…. 3 enfants, c’est un boulot de plus à tenir !
Alors, rendez-vous compte, en décembre dernier, je tentais l’aventure d’abandonner ma caméra d’épaule (Sony HD-1000) pour la “petite” Sony VG-20 comme nouvelle arme durant mes reportage mariage. Il aura évidemment fallu attendre le début de la saison 2012 afin de réellement la mettre à l’épreuve. J’envisageais d’ailleurs mon premier mariage en mode “mixte” avec certains moments encore avec ma Sony HD-1000.

Mais ma VG20 aura rapidement fait de me conforter dans mon choix. Cette dernière est en réalité une déclinaison dans un boitier au forme d’un caméscope de l’appareil photo hybride Sony NEX série 5. La VG20 se présente donc comme une caméra à objectif interchangeable. L’objectif 18-200 3.5 – 5.6 permet déjà de s’offrir de magnifiques images où le sujet se détache de l’arrière plan. Avec l’objectif 50mm 1.8, les possibilités de plans artistiques sont évidemment impressionnantes, loin devant ma HD-1000 ou même une caméra professionnel tel que la Sony Z5. Avec des objectifs offrants de tels ouvertures et son capteur CMOS Exmor, les prises en basse lumière sont beaucoup plus lumineuses que tout ce que j’ai pu faire jusqu’ici !

Lire la suite Lire la suite

Rayman se la joue sur iPad

Rayman se la joue sur iPad

Certes moins connu que Super Mario et Sonic, Rayman a su se faire une jolie place dans le monde du jeu vidéo au milieu des années 90, même si j’imagine que pour certains, celui-ci n’est qu’un héros parmi d’autres. Les premières aventures de Rayman sont arrivées sur la toute fraiche PlayStation en 1995, après un chemin rempli d’embuches puisqu’il était initialement destiné à devenir le jeu phare de la console Jaguar, puis un jeu de plate forme de plus sur Super Nintendo. Quoi qu’il en soit, Rayman est arrivé à une époque où les jeux de plate forme en deux dimensions avaient déjà saturé le marché et où le public s’émerveillait alors sur les courbes anguleuses des jeux en 3D, prêts à envahir les foyers. Rayman a aussi pu puiser dans des mécaniques de jeux bien rodées depuis des années par Mario, Sonic, Donkey Kong, Bubsy et tous les autres. De même, il s’est aussi offert les plus beaux graphismes pour ce genre de jeux vus jusque-là. Pour moi, Rayman est un personnage qui aura marqué ma vie de joueur pour de nombreuses raisons, non pas que j’y aie beaucoup joué, ses premières aventures étant un peu trop techniques pour moi. Surtout, Rayman utilisait une mécanique d’animation de sprites similaire au jeu de plate-forme Bilou’s Adventure que notre trio de jeunes ados réalisions alors depuis 1993…

C’est donc avec un intérêt certain que mon frère et moi avions fait l’acquisition de la version PC-CD Rom. Deux autres aventures de Rayman ont suivi avec une certaine réussite dans un environnement 3D jusqu’à ce que les Lapins Crétins ne relèguent le petit héros de Michel Ancel au second rôle dans des jeux nettement moins relevés.

Les années passant, il m’arrivait encore de rêver à son retour. Lorsqu’UbiArt, la filiale d’Ubisoft, nous sortit l’année dernière un sacré retour aux origines pour notre petit Rayman ! J’écrirais même alors quelque chose comme : “Graphiquement, Rayman Origins est splendide. L’un des plus beaux jeux du moment comme on a peu vus depuis longtemps. La finesse et les détails des décors sont fantastiques, beaucoup d’éléments sont interactifs et cachent des secrets et mécaniques de jeux à apprendre. Les animations sont époustouflantes et pas uniquement celles des personnages.” Oui, vous l’aurez compris, Rayman Origins est pour moi le meilleur jeu de plateforme NewSkool ! C’est donc avec pas mal de curiosité que je me suis penché sur l’arrivée de Rayman sur iPad ! Rayman pouvait-il trouver sa place sur un marché de jeux tellement éphémères et se faire une réelle place aux côtés de la bande de piafs d’Angry Birds. Je devais bien admettre que jusque-là, je n’avais guère été convaincu par la maniabilité des jeux de plateforme sur une tablette tactile.

Lire la suite Lire la suite

Mes petits moments de bonheur

Mes petits moments de bonheur

Je n’aime pas l’automne. Le soleil se cache, les feuilles tombent, il pleut, il fait froid, il fait noir le matin. C’est déprimant. Les projets ne démarrent pas, les ordinateurs sont capricieux, les visages sont tirés… C’est déprimant. Et moi aussi, j’ai bien du mal à arborer le sourire, à me lever du bon pied et finir la journée sans trop cogiter. Heureusement, j’ai ma petite bande à la maison ! Mon Charly qui ne cesse de raconter des tas d’histoires étonnantes, qui construit des maisons en Lego pour papa Dragon et Maman Dinosaure, j’ai mes filles qui gambadent, se mettent assises et découvre les jouets de leur grand frère… J’ai moments de projets fous à discuter avec madame et des soirées animées avec les amis. Oui, j’ai la chance d’avoir tout cela ! Même si je n’ai pas toujours le temps de le raconter et donc de m’en souvenir.

Ce foutu Facebook digère tout, mais pour ensuite y retrouver quelques chouettes moments, ce n’est pas si simple. J’aurais dû continuer à privilégier cette espace rien qu’à moi, ce blog où je décide de ce que j’y conserverais.

Allé, encore quelques semaines de courage, on sera vite à décembre, et j’aime bien décembre… même si je me rapprocherais un peu trop vite alors de mes 35 ans !

Meow Gallery: The gallery is empty.